AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Edito Services (CH) (01/01/1900)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
SZRAMOWO
  12 février 2017
Les indiscrétions d'Hercule Poirot traîne depuis des années dans un rayon arrière de ma bibliothèque, vestige et vertige d'une époque où la lecture d'Agatha Christie s'accompagnait de parties interminables de Cluedo, à traquer le Colonel Moutarde, le Révérend John Olive, l'actrice Cassandra Rose dans les pièces du château…
La lecture de la romancière anglaise se limitait alors à l'intrigue. Une victime, un coupable, un mobile et éludait l'analyse psychologique des personnages et la pertinence sociologique d'observations qui dénotaient, chez Agatha, d'un sens aigu des différences sociales. Un peu, toutes choses égales par ailleurs, du Simenon abreuvé au Darjeeling.
Résumé en quelques citations choisies :
Mr Entwhistle, doyen des associés du vénérable cabinet de Messrs Bollard, Entwhistle, Entwhistle & Bollard (…) promena sur l'assistance son regard acéré d'homme de loi :
Rosamund, elle, portait une jupe noire, un pull-over jaune assez sale. Et rien d'autre, pour autant que Mr Entwhistle puisse en juger.
Chez elle, rien du charme de Rosamund. Mais un visage attirant, dont la séduction résidait, décida l'avoué, dans sa vitalité. Une bouche aux lèvres pleines et sensuelles. La bouche d'une vraie femme, tout comme son corps – une femme féminine jusqu'au bout des ongles.
Gegory Banks (…) Tellement dans l'ombre de la personnalité de sa femme, qu'il était difficile de saisir qui il était réellement.
Les salaires ont augmenté dans des proportions aberrantes. Je dois reconnaitre que c'est une bénédiction que de savoir que nous allons maintenant pouvoir dépenser un peu d'argent pour arranger tout ça.
Plus de domestiques, déplora Maude (…) Nous avions une bonne à tout faire (…) Et puis, le croiriez-vous, elle a rendu son tablier pour aller chez une cinglée qui élève six pékinois (…)
Cette grande femme bien plantée, positive, si saine, si vigoureuse et pleine de bon sens, était cependant, d'une manière étrange et presque pitoyable, vulnérable sur un point. L'amour qu'elle portait à son marie, décida Mr Entwhistle, était un amour maternel.
Timothy (…) : les lèvres aux courbes un peu molles, le menton légèrement fuyant, les yeux (…) proéminents.
Tout ça a commencé avec ce maudit gouvernement travailliste (…) Ils ont mis le pays à feu et à sang. Et celui que nous avons maintenant ne vaut pas plus cher. Rien que des hypocrites de crypto-socialistes. On ne peut plus trouver un jardinier convenable, plus trouver de domestiques…
Mais les femmes ne comprennent rien à l'argent.
Prévenez-moi quand ils auront coincé le type – s'ils l'attrapent jamais. Je n'ai plus guère foi dans notre police…
Ils avaient soupé d'une sole véronique, suivie d'une escalope de veau milanaise, avant de conclure par une poire flambée à la glace. le tout arrosé d'un pouilly-fuissé et d'un corton. (…) maintenant un très vieux porto (…) une crème de cacao. (…) café (…) et puis une fine champagne.
Les femmes ne sont jamais bienveillantes trancha Poirot. Elles peuvent être parfois tendres, cependant.
Avides de sensations désorientées, fantasques, les femmes, à une certaine période de leur existence, sont susceptibles de dire n'importe quoi.
(…) il n'a pas pu supporter son mari. Les jeunes personnes font de drôles de choix de nos jours, monsieur.
Portrait d'une société qui se sépare avec brutalité d'un groupe social autrefois dominant, qui imposait sa règle et ne comprends pas pourquoi il en est ainsi. Eternelle histoire du diplodocus qui, par manque de discernement, finit par disparaitre.
Agatha n'est pas exempte de sympathie à l'égard de ces gens qui se débattent dans un courant devenu trop fort pour eux et qui refusent de lâcher prise.
D'ailleurs, la coupable ne fait pas partie du sérail.
Une lecture à recommander à ceux qui en ont le temps.

Lien : http://desecrits.blog.lemond..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Agatha Christie (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agatha Christie
Après une première vie de documentariste, chroniqueuse radio et dramaturge, Julie Birmant ajoute le 9ème Art à ses nombreux talents de scénariste en 2010. Elle publie avec Catherine Meurisse un premier album remarqué : Drôles de femmes, dix portraits de femmes drôles célèbres (Yolande Moreau, Sylvie Jolie, Claire Bretécher...). Avec Pablo, qui retrace la jeunesse de Picasso, elle collabore avec Clément Oubrerie pour la première fois, et signe une grande et belle série en quatre albums. Le duo revient en 2018 avec une nouvelle série, de fiction cette fois, intitulée : Renée Stone, entre Agatha Christie et Indiana Jones. Découvrez le tome 1 de Renée Stone : http://www.dargaud.com/bd/Renee-Stone/Renee-Stone/Renee-Stone-tome-1-Renee-Stone
+ Lire la suite
autres livres classés : amour maternelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
1178 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur ce livre