AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782205057430
56 pages
Dargaud (22/09/2006)
3.66/5   76 notes
Résumé :
Qui est Léna? Que fait Léna? Le sait-elle elle-même? Partie du quartier des anciens dignitaires de Berlin Est, elle distribue des petits cadeaux d'apparence anodine à Budapest, en Transylvanie, à Kiev ... Elle traverse le delta du Danube, la Mer Noire, l'Anatolie et le bazar d'Alep en Syrie ... À chaque fois, des frontières anonymes où elle prétend n'avoir rien à cacher ... Un voyage à la fois hors du temps et en prise directe sur les grands enjeux actuels. Une hist... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,66

sur 76 notes
5
1 avis
4
9 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

mariech
  30 septembre 2012
Très beau voyage en compagnie de la jolie héroïne Léna .
Décidemment André Julliard est un auteur que j'apprécie énormèment , il nous emmène avec son héroïne de façon si naturelle qu'on a l'impression d'être aussi du voyage . C'est une bande dessinée au graphisme agréable , aux couleurs douces et l'histoire est pasionnante .
Une BD que je recommande vivement , alors si vous voulez faire vos premiers pas de lecteurs - lectrices de BD , un seul mot FONCEZ .
Bonne lecture .
Commenter  J’apprécie          200
LVI
  22 mars 2012
Perdue dans le fil du temps !

André Juillard (né en 48) a créé avec le scénariste Patrick Cothias le personnage ‘historique' (par rapport à l'histoire de la BD franco-belge en tout cas) de ‘Masquerouge', un justicier masqué (à la ‘Zorro') de la France de Louis XIII. Imaginé et dessiné au départ pour la jeunesse, ‘Masquerouge' (3 tomes ; les 7 suivants furent dessinés par Marco Venanzi) est devenu entre 83 et 91 le héros d'une préquelle, destinée cette fois aux adultes, ‘Les sept vies de l'épervier' (en 7 tomes) qui allait faire d'André juillard l'un des auteurs majeurs de la BD des années 80/90. le succès fut tel que les deux complices donnèrent même, entre 95 et 2002, une suite en 4 tomes aux aventures de l'épervier sous le titre de ‘Plume aux vents'. A partir de 99, il devint l'un des ‘repreneurs' des aventures de ‘Blake et Mortimer' avec Yves Sente au scénario (4 albums à ce jour), mais surtout, fort de sa notoriété, il se mit à partir de 94 à écrire et à dessiner quelques oeuvres personnelles qui constituent aujourd'hui incontestablement le haut du panier de sa production et le meilleur de la bédé actuelle (‘Le cahier bleu', ‘Après la pluie', ‘Le long voyage de Léna' et ‘Léna et les trois femmes').

Le long voyage de Léna – 54 pages en couleur (2006), avec la collaboration de Pierre Christin, le scénariste des ‘Valerian' de J.C. Mézières, de nombreuses oeuvres d'Enki Bilal comme d'Annie Goetzinger

Sans carte de crédit, ni téléphone portable, pour que nul ne garde trace de ses mouvements, la belle Léna, au corps de reine, voyage, de Berlin-Est à Sydney, en passant par Budapest, Bucarest, Kiev, Izmir, Alep, Damas, Londres et Buenos-Aires, à pied et en tramway, en train et en bateau, et en avion seulement en dernière extrémité, avec toujours dans sa poche la photo des jours heureux, en mission au sein d'un monde disparu, celui des communistes d'antan, mais surtout avec un objectif précis…

Le beau dessin d'André Juillard et l‘habile scénario de Pierre Christin font de cette oeuvre politique résolument ancrée dans notre histoire récente et actuelle un intéressant brûlot sur le monde de l'espionnage, du terrorisme et des anciens réseaux communistes qui ne demandent qu'à être réactivés. Intéressant et même assez prenant, ce récit au fort parfum d'amertume, s'inscrit dans le droit prolongement des albums personnels de Juillard des années 90 (‘Le cahier bleu' et ‘Après la pluie'). Si vous goûtes la BD ambitieuse, proche du documentaire, mais surtout engagée, vous ne serez pas déçu-e- du voyage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Erik_
  03 septembre 2021
Que ce voyage de Léna est long et ennuyeux ! Entre récit intimiste et espionnage, l'histoire ne parvient pas véritablement à décoller. Il faut attendre la page 40 pour que cette histoire ait un sens. Une banale vengeance sans queue ni tête !
L'histoire commence à Berlin-Est. Une femme un peu quelconque et mélancolique a rendez-vous avec un homme qui lui remet une liste de noms et d'adresses. Après l'avoir apprise par coeur (Ouah, la femme!), elle détruit la liste et part pour Bucarest où un autre rendez-vous l'attend. Et le voyage ne fait que commencer.
Rappelez-vous le titre : le voyage est long ! Si long !... Après Budapest, Kiev et Odessa, elle ira en Turquie puis en Syrie. le plus marrant dans tout cela, c'est qu'on ignore tout de son passé et de ses motivations. Accomplit-elle une mission ? Ou cherche-t-elle à assouvir une vengeance personnelle ? Non, c'est une femme en train de se reconstruire. Je n'ai éprouvé aucune sympathie particulière pour ce personnage, c'est dire! :(
Même le dessin respire le classicisme. Aucune innovation majeure... La platitude prend un sens tout particulier avec cet album. André Julliard nous avait pourtant habitué à beaucoup mieux... Une grosse déception ! :(
Je reprends mon avis après la sortie inattendue d'un second tome intitulé "Léna et ses trois femmes". Léna s'infiltre dans une organisation terroriste d'obédiance musulmane intégriste chargée d'envoyer des femmes martyrs se faire exploser au milieu d'une foule de préférence sur un marché.
Malgré le sujet, on comprendra que ce n'est décidément pas une bd d'action. Au moment final, on ne sera rien de ce qui s'est passé. Toute une grande préparation pour un moment fatidique qui se révèlera décevant.
Visiblement, les auteurs ont voulu faire dans un créneau "espionnage et psychologie". Notre héroïne reste toujours aussi froide : presque fidèle à elle-même. Dommage car on aurait voulu une évolution. Les auteurs persistent et signent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          33
MLClerc
  28 novembre 2020
Léna travaille au sein d'une société qu'on devine secrète autant qu'obscure. Elle se retrouve aux quatre coins du monde pour transmettre des informations à des terroristes qui doivent empoisonner quelqu'un.
Cette BD la suit, pas à pas, pays après pays, et on apprend en même temps sa vie passée, ce drame qui l'a conduite à vivre cette vie-là.
Comme toujours avec Christin, le scénario est bien ficelé, pas toujours simple. Les dessins sont clairs et très réalistes. C'est une histoire qui nous interroge aussi sur la vengeance, le pardon, l'oubli... Comment faire pour ne pas sombrer quand on a tout perdu? A quoi peut servir notre vie? C'est à cela que nous fait réfléchir ce personnage énigmatique de Léna...
Commenter  J’apprécie          53
marcdu38
  19 décembre 2020
Autant j'apprécie le dessin d'André Juillard, autant les scénarios qui guident ses personnages me laissent perplexe. Celui-ci ne fait pas exception, comme ce fut déjà le cas avec le Cahier Bleu, ou Après la Pluie.
Nous suivons ici Léna, une jeune femme qui semble n'éprouver aucune émotion. Elle va traverser le monde, ce qui lui fait autant d'effet que d'aller de la cuisine au salon. Pourquoi pas... mais le livre ne m'a pas fait rêver, c'est le moins que l'on puisse dire.
Juillard aime dessiner les femmes qui se dénudent, c'est un fait que j'avais déjà remarqué dans d'autres ouvrages. Ces femmes sont toujours grandes, pas fluettes, et sourient peu.
Une histoire simple (ce qui, ici, n'était peut-être pas l'effet voulu) servie par un dessin efficace et dénué d'émotion. C'est un style, mais pas vraiment à mon goût.
Je lirai quand même le second tome !
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
valreinevalreine   21 novembre 2018
- Il ne manque que mon vieil ... euh... ennemi ou ami... C'est selon. Il y a longtemps qu'il ne quitte plus sa maison de Berlin-Est pour aller sur le terrain.
- Mes interlocuteurs sont persuadés que l'opération à laquelle ils vont participer est pilotée par lui.
Commenter  J’apprécie          10
Peter_Parker_Peter_Parker_   17 octobre 2018
OUI. JE SUIS CHARGÉE DE VOUS REMETTRE LES PLANS DES LIEUX OU DOIT SE DÉROULER L'ACTION .
Commenter  J’apprécie          40
zabilouzabilou   01 mai 2014
La vengeance ne permet pas de réécrire le passé, mais elle peut aider à envisager un semblant d'avenir. Du moins c'est ce que j'ai cru...
Commenter  J’apprécie          20
LVILVI   22 mars 2012
Seuls des sacs en plastique, voletant comme des oiseaux malades, témoignaient d’une activité humaine…
Commenter  J’apprécie          20
Erik_Erik_   03 septembre 2021
Vous transmettrez mon bon souvenir à ceux qui vous ont envoyée.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Pierre Christin (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Christin
Des vaisseaux de “Star Wars” aux taxis du “Cinquième Élément”, celui qui s'était autoproclamé “artisan de la BD” a grandement inspiré la science-fiction, avec sa série “Valérian et Laureline”, qu'il a co-créée. Il s'est éteint le 23 janvier 2022.
Il avait rencontré Pierre Christin, son complice, avec qui il créera "Valérian et Laureline", alors qu'ils avaient trois ou quatre ans. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ils s'étaient retrouvés dans une cave à Saint-Mandé, en banlieue parisienne, alors qu'ils s'y cachaient pendant les bombardements allemands. Leurs chemins se sont recroisés bien plus tard et bien plus loin.
Entre temps, Jean-Claude Mézières, fils de peintres amateurs, était devenu dessinateur et maquettiste, via un passage à l'École des Arts Appliqués de Paris. "La vie est trop courte pour s'emmerder, il fallait que je fasse ce qui me plaisait, disait-il dans son livre, L'Art de Mézières. Et ce qui me plaisait, c'était le dessin”.
#cultureprime #mézières #sciencefiction #starwars _____________
Les autres vidéos de @Culture Prime  https://www.youtube.com/watch?v=¤££¤24PLKpTasoeXDrrruXDfYbZhsarxXP17¤££¤&list=PLKpTasoeXDrrruXDfYbZhsarxXP9MYzsZ&ab_channel=FranceCulture
Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4361 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre