AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205076906
Éditeur : Dargaud (23/06/2017)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Apparu dans les pages du magazine Pilote en 1967, Valérian est vite devenue une figure emblématique de ce journal. Cela fera tout juste 50 ans que Christin et Mézières ont publié, dans Pilote, leur première histoire et, à cette occasion, une version cartonnée du journal qui sortira cet été sera également disponible en librairie. Au sommaire, de nombreux hommages d'auteurs en bande dessinée, des témoignages de personnalités dont Luc Besson et une partie de l'équipe d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
gill
  27 juin 2017
En ce début d'été, "Pilote" s'affirme, une fois de plus, comme le journal qui, ne voulant décidément pas mourir, s'amuse à revenir, à voyager dans le temps et à nous faire plaisir !
"Pilote", c'est le terreau sur lequel la BD moderne a germé.
Dès son premier numéro, paru le 29 octobre 1959, Raymond Poïvet y ouvrait la voie à la science-fiction, avec "voyage dans le temps*", la formidable aventure d'un jeune savant, Mark Trent, à travers le temps et l'espace.
Il semble aujourd'hui normal que le journal ait, tout au long de son histoire, entretenu avec la science-fiction une fructueuse intimité.
Mais ce qui semble aujourd'hui Normal n'a peut-être pas toujours été évident.
Car le maître des lieux, Goscinny, ne semblait pas être un fan forcené du genre !
Pourtant le journal, inéluctablement, va y revenir et la science-fiction s'y affirmer.
La liste y est longue des héros du genre, des créateurs qui y essuyèrent les plâtres avant d'y devenir des grands, voir pour certains des très grands.
L'aventure de "Metal Hurlant" que les américains nous ont enviée, avant de la copier, ne prend-elle ses origines dans "Pilote" ?
Jean-Pierre Dionnet, Mandryka, Philipe Druillet et Moebius vont créer les "Humanoïdes Associés" ...
Genou à terre, jeune amateur d'excellente science-fiction, le temps de la légende était venu !
Mais ne nous emballons pas, et revenons à nos moutons, qui, il faut bien le dire, ne sont pas électriques !
Ce numéro hors série spécial Valérian est plus qu'un coup de pub pour le film.
C'est un vrai rendez-vous avec Christin et Mézières.
"Pilote" n'est pas mort !
Il s'amuse à voyager dans le temps.
Il s'amuse à être le trait d'union entre la bande-dessinée d'aujourd'hui et celle d'hier.
Et les aventures de Laureline et de Valérian font partie du meilleur de ce qu'était hier.
Vivement, que le film soit sur les écrans !
En attendant, c'est décidé, je ressort mes vieux albums ....
*disponible gratuitement sur "Mâtin, quel forum", grâce à l'extrême gentillesse d'un passionné
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Kickou
  09 août 2017
Ha, il m'a bien eu ! ... Début juin, j'avais écrit une petite note babéliesque sur Les Spectres d'Inverloch, l'album N° 11 de Valérian, en fait c'était un prétexte pour critiquer effrontément la (alors) future sortie du film de Luc Besson. Or voila que le susnommé, me répond personnellement (;-) page 85 de cet album - par ailleurs très chouette, avec des tas d'hommages et d'articles sympas - Il me répond donc : « Chaque fois qu'un film est adapté d'une BD, les fans, qui se considèrent comme les gardiens du temple ... et nia nia nia ... J'aime Valérian depuis que j'ai 10 ans ... et nia nia nia ... Je cherche à me faire plaisir ... patati patata ... Et c'est que des méchants ... ». Alors, moi, un peu ennuyé, je me suis dis : C'est vrai, t'as peut-être été un peu dur, t'as pas été gentil avec Luc. Et comme un con, je suis allé voir le film ... Ha, il m'a bien eu ! ... C'est un film de S.F. comme on en a déjà vu plein à la télé, rempli d'effets spécieux, et spéciaux aussi, dans le genre ce n'est pas mauvais, mais c'est loin d'être épatant, mais surtout je n'y ai pas reconnu Valérian et encore moins Laureline (oui bin ça va, on peut avoir ses préférences). Tout ça, monsieur Besson, pour te dire que ce que tu fais c'est du cinoche, et que le cinoche c'est du cirque, du divertissement, de l'américan'entertainment et de l'industrie. En entrant, au cinoche, on pose son cerveau, ses rêves et son imagination, et on ingurgite les images que d'habiles faiseurs vous ont concocté. Alors que la littérature (et la bande-dessinée c'est de la littérature) c'est AUTRE CHOSE ; Quand on lit, on imagine, on rêve et on réfléchi, on s'élève et on grandi, et on rigole aussi (comme au pays de Candy ? Euh ... Oui !). Ça n'est pas comparable, alors « l'adaptation », je te le dis comme je le pense, c'est du pipeau, du vent, c'est que t'chi ; Ton film, tu n'avais qu'à l'appeler « le 6ème Elément ». Allez salut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
HORUSFONCK
  24 juin 2017
Un numéro exceptionnel du défunt journal Pilote, qui fut le terreau de tant de séries de bandes dessinées mythiques.
À l'occasion de la sortie annoncée de l' adaptation de L' Empire des Milles Planètes, par Luc Besson au cinéma, ce numéro du cinquantenaire de l'apparition de Valérian dans le journal "d'Astérix et Obélix" est un rendez-vous de dessinateurs de BD contemporains: ils viennent rendre hommage, chacun à leur façon, aux génies conjugués de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières.
Bien sûr, une place importante est donnée à la SF et à la traduction de la BD en film.
Ce Pilote d'exception est, à tous seigneurs tout honneur, préfacé par Christin et Mézières.
Valérian et lauréline!... Ces deux héros d'un space-opéra en bande dessinée, précurseur et à nul autre pareil, me passionnent depuis bientôt cinquante années; leurs aventures ont nourri une part non négligeable de mon imaginaire et de mon regard sur un monde en mutation.
Un Pilote à dévorer, déguster, goûter... tout ce que vous voudrez, donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Pachy
  18 août 2017
Dois-je parler du film ou de ce "Pilote spécial Valérian"? Les deux, mon Général spatio temporel.
D'abord ce numéro qui nous livre plein de choses sympas, y compris des pages de Valérian vu par... et ensuite des infos de Luc Besson, Christin, Mézière et autres.
La Bd ? Je n'ai pas raté un album depuis mon enfance (j'ai 62 ans) et voilà, enfin sur grand écran le film qui reprend avec brio et avec des moyens numériques puissants les aventures de Lauréline et Valérian. Alors non, je ne suis pas déçu, bien au contraire et bien heureux d'avoir attendu si longtemps pour avoir une réalisation aussi puissante en effets spéciaux.
Ce numéro de Pilote prolonge la magie du fim pour nous faire patienter avant la sortie du DVD.
Tout est une réussite . Merci Messieurs les créateurs et merci Monsieur Besson. Avec vous le cinéma français a, depuis quelques années, enfin bougé et fait la nique au cinéma américain.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Sceneario   01 août 2017
Dans ce magazine nous avons le plaisir de découvrir, en plus d'une interview du réalisateur, les coulisses du projet, avec des croquis, du design, du storyboarding, les décors etc.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
gillgill   26 juin 2017
10 incontournables de la BD de science-fiction :
- "les pionniers de l'espérance" par Lecureux et Poïvet
- "Barbarella" par Forest
- "Lone Sloane" par Druillet
- "les naufragés du temps" par Paul Gillon
- "le garage hermétique" par Moebius
- "la fièvre d'Urbicande" par Peeters et Schuiten
- "le transperceneige" par Lob et Rochette
- "la foire aux immortels" par Bilal
- "la quête de l'oiseau du temps" par Le Tendre et Loisel
- "les mondes d'Aldébaran" par Leo
La bande dessinée de science-fiction franco-belge réserve une large place au plaisir, aux idées et à l'expérimentation formelle.
A travers une sélection de dix albums, Thierry Smolderen, scénariste et spécialiste belge de l'histoire du 9ème art, nous montre à quel point, depuis le milieu du XXème siècle, les auteurs européens ont appris à mixer ces trois ingrédients ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
HORUSFONCKHORUSFONCK   24 juin 2017
La série a commencé dans le magasine Pilote en 1967. Goscinny est le premier qui m'ait reçu et qui m'ait dit: " C'est amusant, continuez!"
(Jean Claude Mézières)
Commenter  J’apprécie          60
HORUSFONCKHORUSFONCK   24 juin 2017
TRIPLE GLINGUE À ZÉRO DEGRÉ ÉCHELLE PLANÈTE
MORTEL; RIEN DE TEL POUR RAFRAÎCHIR L'INTÉRIEUR DU TRAVAILLEUR....
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Pierre Christin (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Christin
Ce grand entretien a eu lieu le 30 mai 2019 à La Criée - théâtre national de Marseille, dans le cadre de la 3e édition du festival Oh les beaux jours !. http://ohlesbeauxjours.fr
?? Avec Enki Bilal et Julien Serres. Entretien animé par Tewfik Hakem (France Culture).
Bien plus qu?un auteur de bandes dessinées, Enki Bilal est un artiste visionnaire. À travers ses récits qui mêlent science-fiction, philosophie et poésie, cet enfant de toutes les guerres d?Europe nous transporte dans des univers post-apocalyptiques qui ne sont pas sans rappeler les failles du présent. En témoigne sa dernière série, Bug, dans laquelle il imagine un futur proche en plein désarroi face à la soudaine disparition du monde numérique, ce qui lui fait dire que « la science-fiction n?existe plus »?
Depuis ses premières collaborations avec le scénariste Pierre Christin, à la fin des années 1970, en passant par Partie de chasse ou la mythique Trilogie Nikopol, jusqu?à son grand retour récent avec Bug, Enki Bilal a conquis plusieurs générations. Artiste polymorphe, il est à la fois dessinateur, peintre, scénariste, mais également réalisateur de longs métrages et de clips. Il a travaillé pour l?opéra, le théâtre, le cinéma et la danse en réalisant costumes, décors ou affiches (notamment avec Alain Resnais et Angelin Preljocaj). Pour ses propres récits ou pour les autres, Enki Bilal dessine partout la beauté qui illumine les mondes obscurs. Humains ou hybrides, bourreaux ou victimes, on n?oublie jamais ses personnages.
Passé et futur, crayons et pinceaux, cauchemars d?enfant et rêves d?adulte? Enki Bilal nous raconte ses « beaux jours » sur la scène de la Criée. Lors de ce grand entretien, il dialoguera avec un chercheur spécialisé en biorobotique, Julien Serres, évoquera son lien avec le cinéma (il est cette année membre du jury du festival de Cannes), nous présentera ses livres de chevet? Sans oublier d?autres surprises que ce poète visionnaire a peut-être déjà dessinées dans ses albums, lui qui avait prévu la fin du bloc communiste, évoqué l?intégrisme religieux, ou encore l?avènement du transhumanisme bien avant qu?ils n?adviennent !
?? À lire : Bug, tome 1, Casterman, 2018. Bug, tome 2, Casterman, 2019. Ciels d?orage, conversations avec Christophe Ono-dit-Biot, Flammarion, 2011.
+ Lire la suite
autres livres classés : journalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3516 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre