AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781250112682
Éditeur : De Saxus (26/11/2020)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 107 notes)
Résumé :
Une réinterprétation très sombre de La Petite Sirène.

Lira est la sirène la plus dangereuse de l'océan. Elle a déjà pris le cœur de dix-sept princes qui sont tombés sous son charme. Mais un jour, tout bascule lorsqu'elle tue l'une de ses semblables. Pour la punir, sa mère la Reine des Mers transforme Lira en ce qu'elle déteste le plus : une humaine. Elle lui donne alors jusqu'au solstice d'hiver pour lui apporter le cœur du Prince Elian, ou bien elle ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (59) Voir plus Ajouter une critique
Royalbook
  12 février 2021
Une très belle revisite de la Petite Sirène dans un univers un peu plus sombre.
Lira, qu'on surnomme également la Dévoreuse de Princes est une redoutable sirène. Cependant, après avoir tué l'une des leurs, sa mère la Reine des Mers décide de tester sa loyauté. Lira devra rapporter le coeur du Prince Elian, le fameux chasseur de sirène, ou alors elle restera humaine pour toujours.
J'ai plutôt bien apprécié ma lecture. J'ai trouvé que la réécriture était bien maîtrisée. On retrouve les principaux éléments de la Petite Sirène qu'on a mis dans un univers bien plus sombre.
En parlant d'univers, je l'ai trouvé très sympathique. Il est bien construit et plutôt original.
J'ai cependant trouvé dommage que certaines scènes soient très longues tandis que d'autres, auraient au contraire mérité un peu plus de détails. le rythme n'était pas très régulier à mon goût.
J'ai bien aimé le personnage de Lira. Elle a une bonne répartie et ne se laisse pas faire. C'est un personnage qui évolue très bien tout au long de l'histoire. Grâce à Elian et ses amis elle va découvrir que ses préjugés sur les humains n'étaient finalement pas la vérité. On la découvre un peu plus humaine à chaque chapitre, elle qui les a tant détesté.
Pour résumé, c'est une chouette découverte. le livre se lit aisément et on passe un agréable moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
unbouquinetuncafe
  16 décembre 2020
J𠆚vais peur de ne pas accrocher, étant donné que la fantasy ne me dit trop rien en temps normal, mais j𠆚i été agréablement surprise !
Je suis entrée très rapidement dans le récit (au bout de quelques pages j’étais déjà accro au roman, alors qu𠆞n général je me fais une opinion sur un livre après des dizaines de pages, parfois des centaines quand je mets vraiment longtemps à accrocher).
J𠆚i souvent du mal avec les descriptions dans les romans, qui m𠆞nnuient quand elles durent 6 pages (moi, connaître la taille-forme-couleur d’un objet ça me suffit, j𠆚i pas besoin de plus), mais j𠆚i trouvé que dans cette lecture elles étaient assez précises pour pouvoir imaginer les lieux et les personnages, sans pour autant durer des plombes.
La lecture est addictive, et quand on termine un chapitre on veut commencer le suivant.
D𠆚illeurs, concernant les chapitres, ils ne sont pas trop longs et alternent entre le point de vue d𠆞lian et celui de Lira (et vous savez que j�ore les récits à la première personne).
On trouve des illustrations tout au long du roman, c𠆞st un plaisir pour les yeux. de plus, la version collector du livre est magnifique (un beau roman relié, une couverture sublime, les illustrations à l’intérieur, que demander de plus ?).
Parlons des personnages : j𠆚i adoré les personnages principaux (Lira et Elian), mais je me suis également beaucoup attachée aux personnages secondaires, qui ne sont pas placés à l𠆚rrière-plan juste pour décorer, mais qui ont une vraie utilité pour l𠆚vancée de l’histoire. Tous les personnages ont un caractère qui leur est propre, et celui des personnages secondaires est aussi intéressant que celui des personnages principaux.
J𠆚i adoré suivre l’évolution de la relation entre le prince et la sirène (aka Elian et Lira), deux personnages ayant un fort caractère qui doivent collaborer et se faire confiance pour mener à bien leurs projets (et leur navire aussi, parce que dans Titanic par exemple le bateau n𠆚 pas été très bien mené et vous savez ce qui lui est arrivé, mais rassurez-vous : ici, pas d�ident de bateau).
Après cette lecture et celle de la Neuvième Maison, j𠆚i envie de continuer sur ma lancée et lire plus de fantasy et de fantastique. Et si les livres sont aussi beaux que ceux publiés chez De Saxus, c𠆞st encore mieux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
margo_m_lire
  28 février 2021
Lira est une sirène tueuse de princes. Sa réputation n'est plus à faire, car du haut de ses 17 ans, elle a déjà arraché 17 coeurs princiers de ses propres mains. Mais un jour, Lira va contrarier sa mère qui n'est autre que la Reine des Mers. La cruelle souveraine la condamne alors à une vie d'humaine. Ce maléfice ne se rompra que lorsque Lira lui apportera le coeur du Prince Elian, chasseur de sirènes...
❄️
Vous connaissez Ariel la petite sirène et son acolyte Polochon ? Ok ; et bien vous pouvez les oublier... Ici nous sommes sur une version beaucoup plus sombre et une réécriture qui se rapproche beaucoup plus de la « vraie » créature mythologique de la sirène. Une bête cruelle et sanguinaire.
❄️
J'ai adoré l'intrigue bien ficelée et rythmée à souhait ! Bien que quelque peu prévisible, on se laisse facilement happer par ce récit épique.
❄️
Les personnages sont pourvus de tempéraments pleins de nuances, ce qui les rend extrêmement attachants et intéressants. Tout au long du récit, il fut difficile de prendre parti pour l'un ou l'autre des clans, qui comptent chacun parmi eux, des êtres tantôt blessés et revanchards mais toujours forts et courageux.
❄️
L'univers est bien construit et original. C'était la première fois que j'explorais le monde fascinant des sirènes et ce fut une très belle découverte.
❄️
La plume de l'auteure, est vraiment fluide et parfaitement équilibrée en descriptions et dialogues. Cela donne un aspect très addictif à ce récit.
❄️
Vous l'aurez donc compris, j'ai passé un excellent moment avec ce roman ! Je ne le classe pas en coup de coeur, pour la simple raison que je m'attendais à cette issue, mais cela n'a en rien gâché ma lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
harmoney
  26 mars 2020
Une sombre et envoûtante réécriture de la Petite Sirène...
En grand fan de contes, quand je suis tombée sur la 4e de To kill a kingdom, j'ai de suite été attirée par le livre, qui nous promettait une adaptation plus sombre et plus cruelle du célèbre conte de la Petite Sirène. Dans “To kill a kingdom”, Alexandra Christo nous livre un récit des plus haletants et captivants, qui plaira à tout amateur de contes et de réécritures. Et croyez-moi, celle-ci vaut le détour !
To Kill a kingdom est un roman de dark fantasy, basé sur le célèbre conte de la Petite sirène. Ici, c'est l'histoire de Lira (en lieu et place d'Ariel), fille de la Reine des Mers, et d'Elian, prince aventureux à l'âme de pirate qui sonde et sillonne les mers pour les débarrasser de l'engeance mortelle qui peuplent les flots : j'ai nommé les sirènes (à savoir qu'ici, “mermaids” et “sirens” sont différenciées, mais par facilité je parlerai de sirènes tout court, le français manquant de termes pour marquer la différence). Dès les premières lignes, on nous explique qu'une sorte de guerre oppose le peuple des mers au peuple des terres suite à l'assassinat de la déesse marine. Depuis cet évènement, les sirènes fêtent leur anniversaire en remontant à la surface pour chanter et séduire les marins, et ensuite… les noyer pour leur arracher le coeur. Chaque coeur volé apporte puissance à la sirène, et Lira, en princesse héritière, ne s'attaque qu'aux princes, ce qui lui vaut le surnom que Prince's Bane, et elle est donc la sirène que le prince Elian traque sans relâche.
Jusque là, tout les prédisposait à s'affronter un jour ou l'autre, jusqu'au jour où Lira commet une erreur aux yeux de sa mère, et se voit bannie de l'océan. Son seul espoir de rentrer chez elle : rapporter à la Reine le coeur du prince Elian.
On pourrait croire qu'il y a là un petit mélange avec Blanche-Neige, n'est-ce pas ?
Sans mauvais jeu de mots, donc, haut les coeurs, ce livre ne s'adresse pas à tous, au vu de certaines descriptions plutôt… crues.
De manière générale, je ne suis d'ordinaire pas attirée par ce genre de réécritures sombres et un brin cruelles, mais celle-ci avait piqué mon intérêt, et je n'ai pas été déçue par ma lecture. L'univers créé par Alexandra Christo est impressionnant, travaillé dans les moindres détails. On a une héroïne (à ce stade, peut-on réellement l'appeler “héroïne”, sachant qu'elle fait partie du côté obscur de la force ? Mais il y a -t-il réellement un héros dans ce roman ? Telle est la question…) au fort caractère, avec ses forces, ses faiblesses, et surtout beaucoup de doutes dans la tête, et des objectifs qui évoluent de manière cohérente avec l'histoire. du côté du prince, on a bien moins d'infos sur lui mais elles sont substantielles, on sait ce qu'il y a à savoir et personne ne s'en plaint. le personnage est travaillé et m'a beaucoup intriguée dès le départ, car il garde une part de mystère pendant un long moment.
J'ai beaucoup aimé l'intrigue, qui prend le temps dont elle a besoin pour se placer et se déployer, et si ça pourrait gêner certains car il est vrai que ça met du temps à réellement démarrer dans le vif du sujet (la quête de Lira pour le coeur du prince), j'ai apprécié d'être face à une intrigue qui n'est pas rushée ou introduite à la va-vite en quelques mots. L'histoire souffre, par moment, de passages qui tirent un peu dans la longueur, mais rien de dramatique, on passe vite au-delà.
J'aurais apprécié avoir plus d'explications sur le monde terrestre, qui semble parfois fade et inexploité à côté de la richesse des informations qu'on a sur le monde marin, et comme il semblerait qu'une suite soit prévue, j'espère que ce potentiel deuxième tome réponde aux quelques questions que j'ai en suspend.
J'ai beaucoup aimé la thématique des coeurs, qui est un élément vraiment central de l'histoire : loin d'être juste un trophée un peu gore, ces coeurs ont une réelle influence sur les sirènes. C'est également un clin d'oeil appréciable au conte originel.
Pour conclure, je dirais donc que To kill a kingdom est une très agréable découverte, qui rejoint aisément mes coups de coeurs. C'est une réécriture originale, très travaillée, mais assez sombre et donc je la déconseillerais aux coeurs (trop) sensibles. Par ailleurs, le livre n'a pas encore été traduit à l'heure où j'écris ces mots, mais j'espère que ce sera vite le cas car ce roman mérite d'être diffusé à plus grande échelle. Les réécritures Hachette Heroes n'ont qu'à bien se tenir, Alexandra Christo entre dans la partie et pour ceux qui aiment les contes un peu moins Disney-ifiés, c'est une perle à découvrir de toute urgence.
Perle, coquillage, mer… sirène ? La boucle est bouclée.
(Livre lu en VO)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lovehorse
  09 janvier 2021
Lira est une princesse. Mais c'est surtout une sirène, et pas n'importe laquelle : C'est la Dévoreuse de Prince. La tueuse la plus redoutée et la plus cruelle de son peuple. Depuis la mort de leur déesse, Kéto, les sirènes se vengent, tuant chaque année un Homme en lui arrachant le coeur.
La nouvelle cible de Lira : Elian, le Tueur de sirène, ce prince pirate s'étant lancé dans une croisade contre les sirènes.
Mais lorsque Lira tue une des siennes, sa mère, la terrible Reine des mers, la punie en la rendant humaine et lui demande de ramener le coeur du Tueur de sirène.
C'est là que commence une épopée à travers les mers et les royaumes les plus dangereux de ce monde où Lira et Elian vont devoir s'entre-aider pour mener à bien leur mission.
Ce n'est pas facile de gagner la confiance d'un tueur, mais c'est encore plus dangereux de mettre la cible et le bourreau sur un même bateau ...

Je dois bien avouer que j'étais un peu dubitative quand j'ai découvert ce roman à sa sortie. Malgré le résumé, les avis élogieux et la promesse d'une réécriture sombre du célèbre conte de la « Petite sirène », j'avais du mal à me détacher de l'histoire originale pour me lancer dans cette lecture. Mais j'ai finalement franchit le pas, et je ne le regrette pas du tout ….
En effet, on est assez loin du conte de Hans Christian Andersen. L'autrice nous plonge dans un univers complexe et violant grâce à sa plume immersive et efficace, autant dans les descriptions et les réflexions des personnages, que dans les scènes d'action.
On retrouve, bien sûr, quelques marqueurs du conte original, mais Alexandra Christo a su s'approprier l'histoire et en faire une lecture sombre et addictive.
J'ai particulièrement apprécié que l'accent soit mis sur l'univers pirate. J'ai aimé me retrouver sur le Saad, à parcourir les mers avec son équipage. On passe d'un royaume à l'autre, rendant l'univers de l'autrice riche, complet et bien exploité. Rien n'est mis de côté : la politique entre les royaumes, la mythologie autour des sirènes et Kéto, la diversité de culture, de paysages et de langue, …
On passe du royaume immergé des sirènes à Midas, un royaume d'or et de richesses, jusqu'aux hauteurs de la montagne légendaire de Págos.
Entre terre et mer, entre palais royaux et tavernes, on découvre ce monde avec plaisir.
Et les personnages ne sont pas en reste. Qu'ils soient principaux ou secondaires, ils arborent une psychologie travaillée et bien établie.
En ce qui concerne Lira et Elian, l'autrice prend le temps de nous les présenter, de nous faire découvrir, petit à petit, leur histoire et leur passé, de cerner leur motivations et leurs objectifs. Mais aussi de les voir évoluer.
On commence l'histoire avec des tueurs pur et simple, à la mentalité sombre et meurtrière. Mais au fil des pages, on apprend à les connaitre, on les voit différemment, on s'attache à eux malgré leurs actions à la morale discutable.
Progressivement, chacun perçoit le point de vue de l'autre et leurs positions deviennent moins manichéennes.
Ils ont, les uns comme les autres, un fort caractère et je dois dire que j'ai pris plaisir à les voir s'envoyer des piques tout au long de cette histoire, apportant ainsi un peu de mordant aux dialogues.

En bref, le Royaume Assassiné nous plonge dans une histoire intrigante, pleine d'actions et de rebondissements, où l'on suit des personnages forts et attachants évoluant dans un univers à la fois sombre et diversifié. Je suis ravie d'avoir pu découvrir cette réécriture passionnante et je vous la recommande vivement si vous voulez voir la Petite Sirène dans la peau d'une meurtrière pourchassant son Prince avide d'aventures et de vengeance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          34

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
RoyalbookRoyalbook   02 février 2021
- Les mensonges ne font pas de bonnes réponses.

- Mais ils sont tellement plus agréable à entendre que la vérité.
Commenter  J’apprécie          290
MaliaeMaliae   02 janvier 2021
On dirait que les mots ne sont pas suffisants pour transmettre ce qu’elle ressent. J’en ai le tournis. Il y a tant de choses coincées en elle qui n’arrivent pas à sortir. Des pensées et des sentiments en pagaille, et jamais assez de moyens pour exprimer le tout.
Commenter  J’apprécie          50
cozymorningsandbookscozymorningsandbooks   11 décembre 2020
La mer n'est jamais le vrai danger pour nous. Même si elle grouille de sirènes, de requins et de tant de bêtes qui pourraient nous dévorer en quelques secondes. Non, le vrai danger, ce sont les autres. Les gens, l'élément imprévisible. Les traîtres et les menteurs.
Commenter  J’apprécie          40
MushuNyanMushuNyan   25 janvier 2021
-Je suis généreux, je veux bien qu'on tire au sort !
La femme repousse le jeune homme.
-Pile, je gagne, face, tu es un abruti ?
Commenter  J’apprécie          60
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   02 janvier 2021
Je perds tout de vue : ma mission, mon royaume, le monde entier. Tout a été transporté ailleurs, à un autre moment. Pour l’instant, il n’y a que nous, ici. Moi, mon bateau, et cette fille avec l’océan dans les yeux.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : sirènesVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1698 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..