AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 274930489X
Éditeur : Vents d'Ouest (16/09/2009)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 88 notes)
Résumé :
Ici on n'a droit qu'à la mer et ses dangers,
On danse tous les jours avec la mort,
On est les laissés-pour-compte...
Ici, on meurt, c'est tout!
Noyade, naufrage, phtisie, scorbut...
...plus rarement poignardé dans son sommeil
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  23 février 2013
Tiens bon la vague tiens bon le vent ,
Hisse et hooo , Santia-anoooo !
Ici , point de Santiano , désolé Hughes , mais la Marie-Jeanne voguant fièrement à destination de Terre-Neuve dans le but avoué de se gaver de morues à ne savoir qu'en faire !
26 Février 1913 , une nouvelle campagne de pêche débute , promesse d'argent chèrement gagné pour tous ces forçats de la mer au cuir tanné par le soleil et les embruns .
Vous avez aimé les 10 petits nègres ? La plaisance n'est pas pour vous déplaire ? Alors vous adorerez Terre-Neuvas !
C'est pas l'homme qui prend la mer , c'est la mer qui prend l'homme ! Tin tin tin !
Et elle va pas se gêner la bougresse , décourageant régulièrement les plus aguerris , traumatisant durablement les novices parmi lesquels le petit mousse , objet de tous les quolibets , et «  le boueux «  , taciturne et inquiétant paysan ayant subitement décidé de donner un autre sens à sa vie , fut-il sans issue !
Chabouté , toujours accompagné de ses fidèles potos bicolores , le noir et le blanc , décide de nous emmener en croisière , de celle qui vous file la gerbe , vous essore physiquement , vous noie l'âme irrémédiablement . Ajoutez d'énigmatiques disparitions à ces conditions de vie maritime dantesques et vous obtenez un Terre-Neuvas qui tient parfaitement la marée . Qui vogue allègrement sur les flots d'un plaisir salin rarement atteint en la matière . Magistral , encore , serais-je presque tenter de dire !
Un scénario thrilleristique au cordeau mâtiné d'un récit documentaire des plus instructifs , Chabouté nous transporte et nous chavire au gré d'un voyage humainement terrifiant mais oh combien passionnant !
Terre-Neuvas : à l'abordage !!
http://www.youtube.com/watch?v=NYcKFU0X5Ts
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
marina53
  28 février 2013
Nous sommes en 1913, à bord de la Marie-Jeanne, sur laquelle ont embarqué, pour plusieurs mois, une vingtaine de marins et moussaillons, tous plus ou moins novices, en direction de Terre-Neuve. Car, parmi tous ces hommes, il y a un tout petit nouveau qui a dû quitter les champs et pour qui la pêche à la morue ne semble pas attirer plus que cela. Il va être maltraité et chahuté par ses compagnons de voyage, qui le surnommeront le Boueux. Mais tous sont logés à la même enseigne, à savoir la tempête qui s'abat bientôt sur eux, une pêche plus ou moins abondante et des railleries de toutes parts. Des tensions règnent à bord de ce bateau, le capitaine, un brin penché sur la bouteille, ne pense qu'au profit, son second espère récupérer sa place et les conditions de vie sont très dures, de plus, la pêche s'amenuise. le comble survient lorsqu'un cadavre est retrouvé à bord. Qui, parmi ces compagnons de voyage, a pu faire un tel geste et pourquoi?
Chabouté, éternel habitué du noir et blanc, dépeint dans cet album avec brio les conditions de vie très dures sur les bateaux. On ressent une certaine tension et une ambiance malsaine tout au long de l'album. Les scènes de tempête sont parfaitement retranscrites, on en aurait presque le mal de mer à voir cette mer houleuse!
Un peu à la façon d'un polar, un assassin est parmi tous les hommes... Chabouté fait monter la pression d'autant plus que les cadavres se succèdent, sans la moindre piste. Chacun devient un parfait coupable...
Du point de vue graphique, les scènes de mer, la violence et les conditions de vie sont réalisées à la perfection. Les dessins sont toujours aussi bien exécutés. Cet album, tel un huis clos, nous tient en haleine jusqu'au bout.
Terre-Neuvas... j'aurais dû prendre un Mercalm!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
christinebeausson
  12 octobre 2015
Première page, une madone, un rocher derrière, ah ces bretons avec leur manie de toujours avoir en tête ce p... de bon dieu !
Le dessin se précise, on prend du recul, c'est une vraie statue, le rocher n'est que l'ombre, nous découvrons une cabine de bateau avec une lampe tempête qui oscille ...
Bravo Monsieur Chabouté, vous avez réussi en deux pages à me donner le mal de mer !
Page après page, nous allons apprécier vos dessins épurés qui vont à l'essentiel pour nous faire ressentir à la fois, la vie de ces marins particuliers qui ont durant tant d'années traverser l'océan pour subvenir aux besoins de leur famille, et aussi leurs états d'esprits, leurs tourments.
Nous partons avec la Marie Jeanne pour un territoire mythique, Terre Neuve !
Je vous conseille de prendre un verre de gnôle pour affronter cette traversée, sinon vous n'allez pas tenir le coup.
Pendant quelques temps nous allons être le petit nouveau, le mousse, l'esclave de ces gens de mer!
Alors pas d'autres solutions, il n'y a plus qu'à s'amariner !
Les seuls compliments qui nous seront adressés seront comme celui ci :
"T'es plus malade le boueux ?!
Il t'en reste encore des tripes ?
Ramasseur de patates !
Regardez moi l'paysan, il se prend déjà pour un vrai marin !!"
Alors, il n'y a plus qu'à attendre comme les autres, et s'occuper comme par exemple quand surgissent :
"Les oiseaux !!
Et qu'est ce qu'ils ont ces oiseaux ?!
Ça veut dire qu'on s'est pas trompés de route et qu'on arrive sur les bancs de terre neuve !!
Et que ce soir ...
.... On va manger du poulet !!"
Et oui on va comme les autres aller à la pêche aux poulets !
Alors, nous aussi on ça écouter :
"sainte Marie, toi qui es notre douce mère sur cette terre et qui nous attire vers ton fils, reçois notre prière et veille avec l'amour d'une mère sur nos défunts ! .... Amen !..."
Alors là, je vais bien sûr me mettre en colère car c'est vraiment une grosse c... cette p... de religion qui nous laisse accepter l'inacceptable !
Et quand la planche devient blanche, que l'on "promène les parisiens", et bien j'ai peur très peur !
Que dire de plus sur la pêche, cette pêche à la morue qui a fait vivre et mourrir tant de gars du pays des patates.
La pêche, cette pêche à la morue qui a fait prospérer tant d'armateurs. Ils ont construit avec l'argent de la honte (exploitation des marins et aussi précédemment la traite des noirs...) ces belles malouinières dont nous apprécions l'architecture aujourd'hui....
Alors merci Monsieur Chabouté de raviver notre mémoire, car tout cela c'est construit avec l'âme et le sang de nos aïeux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
GrandGousierGuerin
  07 février 2016
A lire les différentes oeuvres d'un auteur, on en vient à faire des recoupements entre les différents thèmes évoqués, la manière de les amener, de les développer et de conclure. Et bien souvent, on essaie d'établir des concordances avec une biographie de l'auteur.
Dans Terre Neuvas, on retrouve donc le thème de la différence et de la marginalité avec un héros en butte aux sarcasmes et aux vexations de son entourage. Ce thème récurrent dans les différentes oeuvres de Chabouté s'inscrit une fois de plus dans un lieu clos avec très peu de liens avec l'extérieur. En effet, Terre Neuvas est le récit d'une campagne de pêche à la morue à l'époque de la marine à voile où des équipages partaient pour plusieurs mois pour au large de Terre-Neuve, où la vie est rythmée uniquement par les impératifs de pêche. Une série de disparitions et de meurtres crée une atmosphère de suspicion et permet de faire émerger un passé trouble.
Si le fait de pouvoir repérer des thèmes récurrents permet de ressentir une certaine satisfaction initiale, cette dernière est rapidement mise en brèche par mes besoins de lecteur. Amateur d'aucun style particulier et aimant être surpris à la découverte de nouveaux champs de réflexion, une lecture assidue d'un même auteur ou d'un même genre me conduit inexorablement à l'ennui. Chabouté était donc prêt à passer la trappe des auteurs lus, sans réel avenir dans mes futures lectures.
Mais… oui mais majuscule (voilà MAIS)… je reste toujours en admiration par la réalisation générale de l'album, tout particulièrement les paysages ou situations comme celles de la mer déchaînée, du brouillard ou encore de cette statue de la Vierge qui change d'angle en fonction des roulis du navire, sans texte opportun. Il me semble qu'au fil principal, souvent dans la dénonciation des pires aspects de l'humanité, s'adjoint un récit purement graphique qui sublime la Nature et dans le cas présent l'Océan. Etonnamment ces deux récits parallèles expriment une même violence mais que notre perception oppose : la Nature est magnifiée alors que l'Humanité ne nous permet pas d'éprouver la moindre sympathie ou empathie envers la plupart des protagonistes. Et pour moi, le talent de Chabouté réside dans le juste équilibre de ces deux récits, dont la force et l'amplitude se complètent afin d'en faire une oeuvre magnifique tendant vers l'universel.
Au fait, en me relisant, je viens de me rendre compte que je ne suis toujours pas penché sur la biographie de Chabouté. Et je ne sais pas pourquoi… Normalement je ne manque jamais de valider mon GPS de lecture par cette borne Wifi. Peut-être que l'universalité des récits de Chabouté rend superflue cette démarche ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
blandine5674
  12 avril 2016
Meurtres en pleine mer. Moussaillon mal traité. Vengeance d'enfance bafouée. Histoire aux ingrédients classiques mais qui sont bien maîtrisés comme d'habitude chez Chabouté. Les dessins sont en noir et blanc, les visages expressifs. Texte concis, net, agréable. Une bonne BD à l'air marin.
Commenter  J’apprécie          220
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
CrossroadsCrossroads   19 février 2013
La mer est une garce et une salope , elle te cache le vent glacial qui tranche comme une lame...la tempête hurlante...la brume qui t'égare !!! La déferlante sournoise ! Ici, le Terre-Neuvas est un galérien !! Un forçat !! Un bagnard !!
Commenter  J’apprécie          310
christinebeaussonchristinebeausson   04 octobre 2015
Tu vas arrêter de nous emmerder hein !!
Ici tu fais comme tout le monde !!
Tu te pisses sur les mains pour nettoyer tes plaies.... Et pour la toilette, toutes les six semaines tu retournes tes vêtements de dessous ...
Commenter  J’apprécie          80
yv1yv1   05 janvier 2013
Ici on n'a droit qu'à la mer et ses dangers, on danse tous les jours avec la mort, on est les laissés pour compte... Ici on meurt, c'est tout !! Noyade, naufrage, phtisie, scorbut, ... Plus rarement poignardé dans son sommeil !!" (p.53)
Commenter  J’apprécie          70
raton-liseurraton-liseur   21 janvier 2012
Trente ans que je n’ai pas vu un arbre en fleur… (…)
Ça fait tellement longtemps…
… Tellement longtemps que j’ai pas vu un printemps au pays !! (planche 20).
Commenter  J’apprécie          50
kerfany54kerfany54   14 mars 2018
- Satanés blocs de glace !!!
- Ouais, le boueux, c'est tout comme le Titanic...
- Sauf que nous, ça fait des années que des bateaux de marins coulent à cause des icebergs !!... - Et personne n'en parle !! Jamais !!
- Nous on est des pauv' gars, pas des rupins!
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Christophe Chabouté (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Christophe Chabouté
Etape de travail sur la création d'un BD-Concert sur la bande dessinée "Un peu de Bois et d'Acier" de Chabouté.
autres livres classés : pêcheurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3568 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..