AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Chu Gong (Autre) Dubu (Redice Studio) (Autre)
EAN : 9782382880296
Kbooks (07/04/2021)
4.25/5   153 notes
Résumé :
Lorsque d'étranges portails sont apparus aux quatre coins du monde, l'humanité a dû trouver une parade pour ne pas finir massacrée entre les griffes des monstres qu'ils ont apportés avec eux. Dans le même temps, certaines personnes ont développé des capacités permettant de chasser. Ces combattants intrépides n'hésitent pas à foncer au coeur des donjons pour combattre les créatures qu'ils abritent.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
4,25

sur 153 notes
5
16 avis
4
17 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Erik_
  05 mars 2022
Mon exploration des mangas m'entraîne également vers un titre coréen qui est enfin adapté en France. Depuis l'excellente série « Squid Game » et dernièrement « Hellblound », je suis attiré par la Corée du Sud (pas le Nord et son affreux dictateur laissant mourir de faim sa population au profit de missiles ballistiques). Pour rappel, le terme utilisé à l'international pour désigné la bande dessinée coréenne est le manhwa.
La trame de ce manhwa était pourtant assez classique avec ces étranges portails laissant sortir des monstres. J'ai déjà vu cela dans les films « Pacific Rim ». Certes, c'est un détail qui ne préjuge pas de mon ressenti de lecture.
Après une introduction où notre héros est en très mauvaise posture, on retourne dans le passé. Je me suis très vite laisse plonger dans cette histoire sans réel soucis de narration ou de lecture des cases. La lecture se passe d'ailleurs à l'européenne.
J'ai aimé le fait que l'oeuvre soit entièrement colorisé avec des tons qui n'agressent pas les yeux. le dessin fait dans la précision et dans la finesse du trait. Que dire également d'une édition de pure qualité ! Ils ont mis le paquet !
Je vais paraître un peu léger mais j'aime quand c'est le héros le plus faible qui parvient à se sortir des situations les plus difficiles. Cela donne du punch et cela montre qu'on peut tous y arriver même si parfois, on peut être rattrapé par la réalité. C'est cet état d'esprit que j'ai particulièrement apprécié dans ce titre qui monte d'ailleurs progressivement en graduation.
L'univers reprend les codes de l'univers des jeux vidéos. On fait connaissance avec le personnage mais le récit va prendre une tournure assez intéressante. C'est assez prenant comme lecture.
J'avoue aisément m'être laissé surprendre alors que les combats ne sont pas trop mon truc. Il y a une véritable intelligence dans la mise en scène qui ne tombe pas dans la facilité.
Au final, j'ai retenu de bonnes idées assez bien exploitées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          513
Alfaric
  18 avril 2021
MANGA FANTASTIQUE / PORTAL FANTASY.
Franchement cette première quête était vachement bien, avec ce huis-clos psychologique où les masquent tombent et où c'est chacun pour sa peau. On passe du « dungeon crawler » à l'«escape game », et c'est bien vu et bien exécuté. C'est la suite qui me laisse un peu perplexe : on connaît tous l'histoire du faible qui devient fort, mais résumer le mythe universel du Héros aux mille et un visages à la quête cachée d'un MMORPG je trouve quand même que c'est un peu naze… Mais j'ai bien aimé, j'ai passé un bon moment et je remettrai volontiers le couvert !!!
Lien : https://www.portesdumultiver..
Commenter  J’apprécie          471
MassLunar
  13 avril 2021
Comme d'autres jeunes éditeurs avant eux ( nazcaaaaa éditions), Les éditions Delcourt décident de se lancer également sur la vague du webtoon coréen. Ils ont d'abord lancé le site Verytoon en Janvier, plateforme de lecture exclusivement consacrée aux webtoons et dans la lignée, ils ont décidé de publier du format papier à partir de ces séries numériques. Cette collection de webtoon en format papier a pour nom Kbooks et pour lancer cette collection, Delcourt a choisi un gros morceau : un certain Solo Leveling...
Est ce qu'il est vraiment nécessaire de présenter Solo Leveling pour un lectorat déjà assidu et mordu de webtoons ? Pas vraiment dans le sens où Solo Leveling était déjà connu depuis un certain nombres d'années sur les plateformes de webtoons en accès légal (ou pas...) sur le net. Toujours est t-il que ce manhwa numérique possédait déjà une certaine hype avant cette adaptation papier ce qui n'empêche pas cette adaptation d'être attendue aussi bien par les lectrices et lecteurs assidue du webtoon de base que par les novices qui ne connaissait pas ce titre comme votre serviteur...
A noter que je parle de webtoon mais précisions qu'à l'origine Solo Leveling est d'abord une série de romans écrits par Chugong. Force est de reconnaître que l'adaptation webtoon a supplanté les romans en terme de succès...
Passons donc sur la hype du webtoon. Chacun et chacune se fera sa propre opinion sur la légitimité d'une version papier. Parlons du titre en tant que tel.
Déjà au niveau de l'édition, force est de reconnaître que Delcourt a réalisé un très bon travail pour lancer cette nouvelle collection. Nous sommes sur du format supérieur avec un papier de bonne qualité adapté à la couleur de base du webtoon. La première de couverture est très élégante avec un titre et un petit ornement dorés encadrant une image du héros tout en profondeur. Visuellement, c'est très attirant, c'est un bel objet. Peut-être un peu plus de rigidité au niveau des couvertures aurait été bienvenue mais nous sommes sur une production de qualité pour l'objet-livre en tout cas.
Concernant la transposition du scrolling en papier, c'est bien manoeuvrée, la narration, à quelques écarts près, reste lisible. Nous retombons sur un sens de lecture occidentale ce qui change un petit peu dans le domaine de la bd asiatique. Tout n'est pas parfait dans le déroulement narratif. J'ai trouvé l'une des séquences durant la confrontation contre les statues un petit peu difficile, notamment lors de la fuite de l'une des chasseuses hors du cercle de feu. Après, si on ne cherche pas trop la petite bête, la narration demeure efficace. Chaque planche est bien garnie avec quelques plans assez spectaculaires, notamment des gros plans sur les boss du jeu qui sont bien menaçants comme il faut.
Solo Leveling , c'est avant tout du spectacle et je pense que les éditeurs papier ont très bien transposés ce spectacle et plus spécialement pour ce premier acte qui tranche dans le "vif" du sujet avec son lot de morts et de désespoirs.
Autant le dire de suite, je ne pense pas qu'en terme de scénario, Solo Leveling possède un gros level. Récemment, j'ai fais une chronique sur le volume 2 de Re: Monster... le webtoon m'a de suite fait penser à ce dernier manga. D'ailleurs, on peut citer bon nombres de références dans lequel Solo Leveling se glisse avec aisance. Outre Re:monster, il y a Moi, quand je me réincarne en slime, Hero Skill, The rising of the Shield Hero, So i'm a spider, so what ? , Arifureta, Overlord, SAO etc.... A quelques degrés divers, Solo Leveling se range sans originalité aucune dans la lignée de ces titres isekai avec forte inspiration d'un univers vidéoludique souvent de type rpg. J'ai du mal à voir en tout cas comment ce titre se dégage du genre même si il n'en demeure pas moins efficace et attrayant dans son approche.
Ce système de hunters qui sont avant tout des personnages lambda est assez sympathique puisque ce sont des héros très rattachés à leur quotidien. Il s'agit de personnages malheureusement choisis par le destin, un peu malgré eux, pour battre les boss du donjon mais ce sont avant tout des gens du quotidien qui ont une vie de famille. Avant de rentrer dans l'un de ces maudits donjons, l'un d'eux allait fêter la naissance de son second enfant, un autre combat ( et fuit) pour protéger sa famille et je ne parle pas du héros dont la mère est hospitalisée.
Il y a un rapport au quotidien qui, je l'espère, sera exploité dans les prochains volumes. Mais au vu de quelques critiques et des avis de lectures divers, a priori , Solo Leveling joue surtout la carte du héros faible qui devient surpuissant au fur et à mesure des volumes sans aucune réel profondeur à côté donc je n'ai pas espoir que le scénario dégage vraiment quelque chose au final. A lire ce qu'il en sera. Force est de reconnaître cependant que ce premier tome est assez efficace dans son approche et ne lésine pas sur le nombre de morts. Les enjeux sont bien présentés à travers le point de vue de notre héros Sung Jinwoo.
Je ne vais pas être tendre sur ce personnage principal. Sung incarne la figure du héros comme nous en voyons souvent dans ce genre. C'est un faible défini par son pathétisme mais, qui tel une pauvre chenille qui n'a rien demandé, finit par devenir un véritable papillon de lumière à coups de de baston et d'expérience accumulée. Forcément, nous nous attachons à ce type de personnage parce ce n'est pas un surhomme , parce qu'il est comme nous, dénué de véritables pouvoirs. A sa place, on ne ferait pas mieux. Mais voilà que cet être vulnérable comme nous devient d'un coup, grâce à un revers insoupçonné du destin, devient plus puissant. Nous avons déjà vu ce genre de rebondissements plusieurs fois. Ce n'est pas déplaisant mais c'est très loin d'être audacieux et original. A voir comment l'histoire évoluera aux côtés de Sung, notre héros évolutif qui est accompagné en permanence par un menu RPG qui va lui donner des quêtes pour pouvoir level. Cette interface est tout simplement le coeur de Solo Leveling. Elle n'apparait pas de suite dans ce premier tome mais c'est elle qui donne un peu de goût à ce volume car , outre les donjons, elle fait de ce titre un véritable jeu vidéo dans lequel on suit la progression d'un héros de jeu vidéo. C'est à travers cet aspect que nous pouvons apprécier Solo Leveling dont ce premier volume annonce une aventure purement vidéoludique avec ce système de quêtes qui peut afficher quelques surprises et enjeux personnels pour notre héros.
Cet aspect vidéoludique est bien rendu par le dessin de Dubu qui insère des écrans de ce menu dans la réalité de notre héros. Au niveau du style de dessin, il y a un bon chara-design, spécialement pour les monstres. Les statues incarnent un bon premier boss plutôt impressionnant. Dans l'ensemble, ce n'est pas mirobolant mais on rentre facilement dans cet univers avec une colorisation qui apporte vraiment du ton aux différents actes et niveau : un bleu froid et foncé pour le donjon des statues ou encore les couleurs chaudes pour l'épreuve de survie. C'est vraiment sympathique parce que cela annonce une bonne variété en terme de niveaux. le style de dessin exploite bien le côté fun du donjon façon niveau de jeu vidéos.
Pour conclure, en terme d'édition papier, ce premier volume de Solo Leveling est sur la forme assez réussie. C'est attrayant et immersif en plus d'être un bon objet-livre. Concernant le fond, chacune et chacun doit se faire son propre avis. Pour ma part, ce premier acte de Solo Leveling annonce du bon spectacle avec une présentation radicale des enjeux. Cela, dit, c'est le genre de titres pop-corn qu'on "bouffe" avec plaisir mais sans se faire retourner le cerveau. Il y a un goût de reviens-y qui s'arrêtera suivant votre degrés de lassitude quand à une intrigue dynamique mais bourrative.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
RosenDero
  04 janvier 2022
Corée du sud, buildings, smartphones et gobelets de café. Aucun doute, le monde moderne est là. Pourtant, à une différence près : la présence de portails vers d'autres dimensions, des "donjons" comme ils disent. Et seuls les "chasseurs" peuvent pénétrer dans ces fameux donjons. Qu'adviendra-t-il de Sung Jinwoo, le plus faible de tous les chasseurs ? Parviendra-t-il à gagner suffisamment d'argent pour régler ses problèmes personnels ? Mystère !
---
Bon, bon, bon, ok c'est sympa comme pitch, la lecture est en flux tendu, on ne voit pas le temps passer, on se pose des questions et on (sur)vit avec les protagonistes, mais il y a tout de même des points qui laissent à désirer, à mon sens : la sempiternelle classification des donjons en classes (de E "très facile" à S "super difficile"), l'éveil des chasseurs (quid des naissances à venir ou du repeuplement des chasseurs quand ils seront tous morts), le timing récent (10 ans seulement que les portails existent... nous ça fait 3 ans de covid et on en est toujours pas sortis... imaginez si des portails extra dimensionnels venaient vomir des monstres, où on en serait ? xD), etc.
Mais le plus perturbant c'est la facette "Jeux vidéo" qui vient prendre place vers la fin de ce premier tome. J'ai bien envie de savoir comment les auteurs vont parvenir à me faire gober cette histoire. de là, j'aurais préféré un monde moderne dans lequel la "fantasy" vient prendre place à travers des portails et des donjons. le côté Jeux Vidéo ne m'accroche pas car il semble n'avoir aucune source ni justification. On verra avec la suite :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Glittery_books
  20 avril 2021
Tout d'abord : il me faut le tome 2 maintenant, ça va être trop long d'attendre juin !
J'avais entendu parler de ce webtoon, mais sachant que je ne lis pas du tout, ou très peu, sur écran, je ne l'ai pas commencé avant d'avoir une version papier! Et d'ailleurs, quelle version papier ! Les couleurs sont très belles, la qualité papier est excellente, ça vaut les presque 15 euros pour moi. (Je me plains souvent des prix des comics, par exemple, alors je me devais de souligner ça, haha)
Alors! Dans ce webtoon, nous rencontrons Jinwoo, un chasseur si faible qu'il est catégorisé comme le chasseur le plus faible parmi tous les chasseurs. Il ne reste pas moins un chasseur, et il peut guérir un peu plus vite que les autres êtres Humains, il est aussi un peu plus rapide qu'eux, d'ailleurs. Ca ne lui facilite pas la vie, pourtant. Même s'il se retrouve face à des créatures ‘à son niveau', il finit tout de même toujours blessé, parfois même, sa vie ne tient plus qu'à un fil. Et malheureusement, il se sent obligé de continuer ce “boulot” parce que, même si nous ne connaissons pas grand chose sur sa vie privée pour le moment, c'est clairement lui qui se doit de rapporter l'argent à la maison. Alors, il risque sa vie, presque tous les jours, sans jamais se plaindre. Il accepte son sort, en bref. C'est un protagoniste qui doît plaire à beaucoup, par son côté très humain. Je pense que beaucoup peuvent se reconnaître en lui, dont moi. Il cache presque tout ce qu'il ressent, sauf s'il se retrouve face à la mort, c'est seulement à ce moment qu'il réalise que non, il ne s'en fou pas forcément de mourir, c'est absolument pas dans les plans de son subconscient.
Bien évidemment, il y a d'autres personnages. J'ai hâte d'en apprendre un peu plus sur Juhee, une guérisseuse apparemment excellente, mais qui peut se retrouver tétanisé de peur. Elle aussi est très Humaine, et je suis sûre que c'est un des personnages auquel je m'attacherais le plus a fur et à mesure de l'histoire!
Chiyul, que je pense qu'on peut considérer comme vétéran, qui est excellent dans ce qu'il fait, mais pas parfait. En revanche, il assume ses responsabilités, et surtout, malgré tout ce qu'il peut entendre sur Jinwoo, il lui fait confiance, et il l'écoute. Et ça, je pense que ça fait la force du personnage. Personnellement, je l'aime beaucoup, et j'espère qu'on le re-croisera très vite !
Sangshik, qui est un peu LE personnage égoïste de l'histoire, il en faut bien un, haha. Je ne le trouve pas spécialement charismatique, mais il ne me dérange pas plus que ça. Par contre, j'ai hâte de connaître le ressenti de Jinwoo par rapport à lui.
J'avais un peu peur qu'il y ait beaucoup trop de combat, de violence, donc, et que ce soit très sombre, mais c'est loin d'être le cas. Pour le premier tome, c'est surtout centré énigmes et psychologie des personnages, et j'adore ça! Les dessins sont très beaux, parfois bien creepy, les pages se tournent à une allure folle. Moi qui me disait “je vais le savourer histoire de patienter doucement jusqu'à juin” mais une fois ouvert, il est impossible à refermer.
En bref, une excellente lecture, une série que je vais suivre attentivement, une très bonne initiative de la ME de publier des webtoons qui sont de base sous format numérique (évidemment) et, même si je vais passer pour une fille superficielle, l'objet livre est juste sublime !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (3)
BoDoi   23 avril 2021
Les quelques singularité de l’univers passent au second plan d’un scénario attendu et franchement lourd quand il s’agit de creuser la psychologie des personnages. Et côté dessin, là aussi, c’est assez caricatural et sans personnalité.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   13 avril 2021
Série phare du webtoon coréen et titre inaugural de la collection Kbooks de Delcourt, les aventures de Sung Jin Woo, le plus faible des chasseurs, arrivent en France en version papier, après avoir conquis le monde des plateformes numériques.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
MangaNews   07 avril 2021
Oui, ce premier volume est immersif et intelligent dans ses idées, mais on espère que la suite maintiendra ce niveau et ne tombera pas dans la facilité.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Erik_Erik_   05 mars 2022
Je suis le chasseur le plus faible du rang le plus faible.
Commenter  J’apprécie          160
LeManegeDePsylookLeManegeDePsylook   04 avril 2021
Hormis le fait que je sois légèrement plus fort et que je guéris un peu plus rapidement que la normale... c'est un sacrilège de m'appeler chasseurs. Je finis toujours blessé, et je ne compte plus les fois où j'ai frôlé la mort.
Commenter  J’apprécie          20
FlowerPandaFlowerPanda   21 janvier 2022
Hormis le fait que je sois légèrement plus fort et que je guéris un peu plus rapidement que la normale... C'est un sacrilège de m'appeler chasseur.
Commenter  J’apprécie          20
BartavellesCDIBartavellesCDI   31 janvier 2022
Je peux y arriver après tout je suis l'un des plus rapides je vais enfoncer la PORTE!!!
Commenter  J’apprécie          20
pommerougepommerouge   05 mai 2021
Mais bon, c'est juste un donjon de niveau D, ça devrait aller, pas vrai ?
Commenter  J’apprécie          20

Video de Chugong (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Chugong
Solo Leveling - Le webtoon arrive enfin en librairie
autres livres classés : webtoonVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1133 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre