AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B0018GAXTS
Éditeur : (30/11/-1)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Mémoires de guerre et ouvrage historique de Winston Churchill.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ay_guadalquivir
  23 mai 2014
De 1919 à 1939, Winston Churchill est un acteur engagé des affaires politiques et militaires en Grande-Bretagne, et un observateur avisé des soubressauts de l'Europe continentale. Ecrites après la guerre, ces mémoires relatent les événements tels qu'il les a vécus. C'est du moins ce qu'il dit, et je crois que pour l'ensemble, ce crédit peut lui être fait. Au fil des déclarations devant le Parlement, Churchill fustige la faiblesse, l'immobilisme, l'impréparation et la petite stratégie. Il voit peu à peu, l'une après l'autre, les opportunités de résister au va-t'en-guerre hitlérien et de sauver la paix.
Je n'ai pas lu encore les autres volumes, dont on peut penser qu'ils prendront au fil des événements une autre tonalité. Mais j'ai trouvé ce livre pessimiste, en ce sens qu'il démontre que les erreurs ne deviennent jamais des leçons pour l'avenir, que le bélliqueux a toujours raison sur l'indécis, pour un temps au moins. Il faut croire qu'ayant vécu la première guerre modiale à la tête de l'Amirauté, Churchill aura observé la répétition.
Ce livre est aussi une occasion de plonger dans la politique anglaise d'avant-guerre, de comprendre sa vision des relations avec la France et le continent. On pourra le lire sous la lumière de tout ce que fit cet homme pour son pays, dans une sorte d'héritage complexe de conservatisme et de vision. Passionnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
IansougourmerIansougourmer   06 avril 2013
Les dispositions du traité de Versailles étaient si perverses et absurdes qu'elles se révélèrent évidement illusoires. Elles condamnaient l'Allemagne à payer des indemnités faramineuses. Ces dictats exprimaient la colère des vainqueurs, mais elles montraient aussi que leurs populations ne mesuraient pas qu'aucune nation, qu'aucune communauté ne peut, jamais, payer un tribut qui compense les coûts d'une guerre moderne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
ay_guadalquiviray_guadalquivir   15 novembre 2013
"Les guerres arrivent très brusquemment. J'ai déjà vécu une époque où, comme aujourd'hui, on regardait l'avenir avec beaucoup d'inquiétude et d'incertitude. Soudain, quelque chose d'effroyable surgit, quelque chose de rapide, d'écrasant et d'irrésistible."
Commenter  J’apprécie          140
ay_guadalquiviray_guadalquivir   22 novembre 2013
"Si les bombardements aériens de nos villes peuvent être limités ou prévenus, le risque (illusoire, peut-être, en tout état de cause) de voir notre moral s'effondrer sous l'effet de la terreur se dissipera, et la décision appartiendra en fin de compte aux armées et aux flottes. Plus nos défenses antiaériennes intimideront l'ennemi, et plus nous aurons de chances de détourner de nous le fléau d'une guerre purement aérienne."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Winston Churchill (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Winston Churchill
Winston Spencer Churchill ou l'Angleterre (1965 / France Culture). Par Francis Crémieux. Assistant : Gilbert-Maurice Duprez. Avec la participation d'Emmanuel d'Astier de La Vigerie et de Jean Vilar. Photographie : Winston Churchill • Crédits : Wikimedia Commons. Diffusion sur France Culture le 5 février 1965. Présentation des Nuits de France Culture : « Il avait prévenu Joachim von Ribbentrop : “Lorsque vous parlez de guerre - et il s'agirait d'une guerre générale -, il ne faudrait pas sous-estimer l'Angleterre. Oui, c'est un pays curieux l'Angleterre, dont peu d'étrangers parviennent à comprendre la mentalité.” Il ajoutait : “Vous verrez de combien d'actions inattendues seraient capables le gouvernement et la nation britanniques.” Il ? Winston Spencer Churchill. “Un air de vieux nouveau-né”, selon l'invité principal de Francis Crémieux ; “un merveilleux comédien”. “Winston Spencer Churchill ou l'Angleterre” : un mauvais sous-titre, disait le même Francis Crémieux. Première diffusion sur France Culture le 5 février 1965, quelques jours après la disparition du “Vieux Lion”. » Winston Leonard Spencer-Churchill est un homme d'État britannique, né le 30 novembre 1874 au palais de Blenheim (Woodstock, Oxfordshire, Royaume-Uni) et mort le 24 janvier 1965 à Londres. Sa lucidité face au nazisme, son action décisive en tant que Premier ministre du Royaume-Uni de 1940 à 1945 durant la Seconde Guerre mondiale, joints à ses talents d'orateur et à ses bons mots, en ont fait un des grands hommes politiques du XXe siècle. Ne disposant pas d'une fortune personnelle, il tire l'essentiel de ses revenus de sa plume. Ses dons d'écriture seront couronnés à la fin de sa vie par le prix Nobel de littérature. Il est également un peintre estimé.
Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
autres livres classés : guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2059 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre