AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur The Cape (23)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
LightandSmell
  10 octobre 2016
Une cape ne cache pas toujours un super-héros…

J'ai trouvé l'idée de la cape de l'enfance super intéressante. Elle peut donner le sentiment qu'à travers Eric, l'auteur va nous conter l'histoire d'un super héros, celle d'un jeune homme qui, après un grave accident, se relève et devient plus fort selon le célèbre précepte de Nietzsche « ce qui ne me tue pas me rend plus fort ». On voit déjà se former dans sa tête des images des futurs sauvetages de notre héros en puissance. Cette impression est renforcée au tout début de l'album par les couleurs vives des illustrations et l'apparente bonhomie des personnages.

Mais très vite, on quitte le monde de l'enfance pour une ambiance plus froide et plus sombre. On se rappelle alors l'histoire de vengeance évoquée dans le résumé du livre. A cet égard, j'aurais préféré que l'éditeur n'en parle pas de manière à surprendre encore plus le lecteur. J'imagine néanmoins que cela a pu éviter la déception à certaines personnes en quête d'un album de super-héros plus classique, la cape pouvant être trompeuse.

De l'évolution du personnage …

Alors que les proches d'Eric semblent tracer leur chemin, son frère faisant de brillantes études avant de devenir médecin et sa copine devenant infirmière, on voit à l'inverse la vie de notre personnage stagner avant de se désagréger. Si après son accident qui s'est produit durant son enfance, Eric suscitait la sympathie ; adulte, il devient vite l'archétype du bon à rien qui finit par être quitté par sa petite-amie.

Cette séparation peut laisser craindre que notre personnage devienne complètement apathique alors que bien au contraire, il arrive à surprendre le lecteur par la rapidité et surtout la facilité avec laquelle il va tomber dans la haine, la violence et la froide brutalité.

Je ne peux pas exprimer toute ma pensée sans révéler certaines informations. Néanmoins, je peux dire qu'une fois dévoilée, la violence enfouie chez Eric m'a véritablement surprise voire choquée. Elle est en outre particulièrement bien mise en lumière, sans mauvais jeu de mots, par la mise en scène, les illustrations et toute l'atmosphère sombre qui s'en dégage.

En résumé, La Cape est un album qui m'a marquée notamment en raison de l'ambiance presque oppressante qu'ont su construire l'auteur et l'illustrateur. le lecteur assiste impuissant si ce n'est médusé à l'évolution d'Eric, qui passe du type lambda, bien qu'un peu paumé dans la vie, à un être d'une extrême violence dénué de scrupules.

Cet album s'est révélé, d'une certaine manière, plutôt dérangeant mais je ne peux que vous inviter à vous laisser tenter même si par le sujet, il n'est pas à confier aux plus jeunes.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
arkor
  04 septembre 2016
j'ai apprecier cet histoire de anti heros ...
Commenter  J’apprécie          00
Ladilae
  27 février 2016
he cape est l'histoire de deux frères que tout oppose. Alors que l'un est brillant chirurgien à qui tout semble réussir, l'autre, Eric, n'a rien. Suite à un tragique accident pendant son enfance, il souffre de douloureuses migraines. Il n'arrive pas à garder un boulot, et même sa grande histoire d'amour est laborieuse. il se rappelle de son enfance, de l'innocence de cette époque où tout semblait lui réussir et de cette cape qui, il en était sûr, lui avait donné de super pouvoirs. Quand il retombe sur cette cape, alors que tout semble perdu, il décide de se venger et part dans une vendetta sanglante. le dessin reste assez classique pour un comic et le héro est, pour une fois, un méchant. On a un peu mal à comprendre comment il en est venu à haïr tellement le monde autour de lui, et on le prend difficilement en pitié. Une vie de regrets et d'échecs ont fait de lui un homme mauvais. Ce one-shot est donc violent, autant physiquement que psychologiquement (même on a vu pire).
Commenter  J’apprécie          10
psychovision
  24 novembre 2015
The Cape est l'adaptation de Jason Ciaramelle et Zack Howard d'une nouvelle de Joe Hill, fils de l'illustre Stephen King et surtout auteur de quelques romans remarqués et de la série "Locke and Key". Une oeuvre sans compromis qui met du plomb dans l'aile au mythe du super-héros volant !
Lien : http://psychovision.net/bd/c..
Commenter  J’apprécie          00
manU17
  07 août 2014
« Quand on jouait aux super-héros, mon frère et moi, je faisais toujours le méchant... Il en faut bien un. »

Tout commence, de manière anodine. Deux gamins, Eric et son cadet, Nicky, jouent aux super-héros. Les deux frères sont marqués par la « disparition » de leur père durant la guerre du Vietnam. Eric porte une cape qui, à ses yeux, est magique. Pas n'importe quelle cape bien sûr. La cape que sa mère lui a cousue à partir d'un vieux doudou. Elle l'a joliment agrémentée d'un bel éclair de feutrine rouge vif et d'un écusson des marines de son père disparu…

Quand subitement, le jeu bascule. le drame est évité de justesse. Mais malgré les apparences, rien ne sera plus jamais vraiment comme avant. Eric va sombrer jusqu'au jour où, devenu adulte, il va retrouver sa fameuse cape. Et si cette cape était vraiment magique comme il le prétend ? Un nouvel horizon semble s'ouvrir à lui…

Un univers noir, des personnages sombres et l'importance du regard. Regard sur soi, regard des autres ; du noir, rien que du noir...

Une fois de plus, le talentueux et imaginatif Joe Hill, nous régale de son inventivité. le scénario inspiré de sa nouvelle est machiavélique. Il sait à la fois, nous émouvoir, nous surprendre ou nous bluffer pour ensuite mieux nous glacer d'effroi.

The Cape de Joe Hill, plus qu'une cape, une sacrée claque !

Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
florian1
  15 avril 2014
Si chez Spiderman «Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités » dans « the cape » ce n'est pas le cas.
Le grand pouvoir, ici une cape qui permet de voler, tombe entre les mains d'un individu immature et grossier, qui ne songera qu'à satisfaire ses désirs les plus égoïstes.
Dans le même ton que sa géniale série « Locke & Key » Joe Hill nous offre une histoire de superhéros, sombre et tragique, ou la rédemption et l'héroïsme ne sont pas de mise.
Commenter  J’apprécie          10
marina53
  20 février 2014
Eric et son frère Nicky jouent souvent ensemble, notamment aux super-héros, l'un étant l'Eclair rouge et l'autre le traceur. C'est vêtu d'une cape bleue, anciennement un plaid devenu trop abîmé dans lequel sa mère a fait quelques retouches et qu'elle a paré d'un éclair de feutre rouge que le benjamin court, tente de semer son aîné et grimpe aux arbres. C'est alors qu'un jour, juché sur une branche, cette dernière se casse sous son poids et fait dégringoler ainsi le jeune garçon de plusieurs mètres. Heureusement pour lui, la chute ne lui fut pas fatale, seulement quelques blessures dont il se remettra vite.
Quelques années plus tard, Eric vit avec Angie, une ex de son frère. Il a beaucoup moins réussi que son aîné devenu médecin. Ne trouvant aucun boulot plaisant, il ne fait que traîner dans l'appartement à longueur de journée ou à jouer aux jeux vidéos. Lassée, sa copine le quitte. Il est alors contraint de retourner vivre chez sa maman, ne pouvant assumer le loyer. Assez irritable, il tourne en rond et perd patience. Un soir où il se trouve à la cave, il tombe sur sa cape. Content comme tout, il la passe sur ses épaules, se couche avec … et s'envole! Comme il l'avait pressenti quelques années plus tôt, cette cape aurait-elle des pouvoirs magiques? Et que faisait-elle dans la cave? Tout fier de lui et voulant alors prouvant à Angie qu'il est capable lui aussi de faire quelque chose de sa vie tout comme son frère, il se rend chez elle. Voulant alors lui montrer les pouvoirs de sa cape, il l'emmène avec elle dans les airs. Mais il est là pour se venger du mal qu'elle lui a fait ne le quittant et la lâche froidement. Celle-ci atterrit dans une fontaine. Eric tient sa revanche et ne compte pas s'arrêter là...

Romancier reconnu et fils du non moins célèbre Stephen King, Joe Hill s'attaque cette fois au 9ième art. Eric, ce super héros brisé par la vie, déçu par ses proches et amer, saura utiliser les pouvoirs de la cape pour assouvir sa vengeance. Il est bien loin des super héros qui sèment le bien autour d'eux et sauvent la vie des gens. Ce scénario original, fantastique et terriblement obscur est étonnant. Distillant ici et là quelques flashbacks permettant de comprendre comment il a pu en arriver là, l'auteur nous offre un personnage tourmenté et violent. Avec un dessin assez gras, fouillé et épais et des couleurs sombres hachurées d'un noir provocateur, cet album aux pouvoirs magiques est machiavélique à souhait.

The Cape... à enfiler!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
carre
  25 janvier 2014
Ce qui frappe à la lecture de « The cape » c'est l'incroyable inventivité du scénario. Joe Hill (rejeton du grand Stephen King, bon sang ne serait mentir) nous donne une histoire de super héros en tout point génial. Il bouscule les archétypes du genre avec une jubilation amorale jouissive. Récit haletant ou les flash back viennent donner le grain à moudre pour tenter de comprendre le destin des deux frangins Eric et Nicky. Tandis que le premier fait la fierté de Maman, Nicky lui ronge son frein entre amertume et jalousie. Une rupture et cette fameuse cape vont le projeter dans une descente aux enfers, infernale, ultraviolente, sans retour possible.
Rien que pour le premier chapitre « The cape » mérite sa lecture. Une chute (!) imprévisible donne le tempo à une histoire aussi effrayante que passionnante.
Une plongée ou un envol (au choix) vers les méandres du mal et de la folie.
Et comme le graphisme est à la hauteur du récit autant vous dire que « The cape » va vous mettre sans dessus dessous.
Amateur du genre ou non, un vrai régal.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          583
garrytopper9
  23 janvier 2014
Voilà un Comics qui sort de l'ordinaire !

On retrouve ici un héros, ou plutôt anti-héros qui, il faut bien le dire à une vie bien pourrie (même si c'est un peu sa faute) et qui un beau jour retrouve la cape de son enfance avec le pouvoir de voler.

Bon, jusque-là, rien de bien palpitant, les héros avec des capes, c'est pas ce qui manque. Mais lui est bien différent, car il va profiter de ce pouvoir, non pas pour faire le bien, mais pour se venger.

Nous nous retrouvons donc avec ce que l'on pourrait appeler un super-vilain. Sauf que lui ne veux pas dominer le monde ou autre, lui n'as qu'un seul but ; se venger.

Et c'est sur cette voie que ce Comics est très fort, car la vengeance va couler toute seule pendant toute la durée du volume, avec des réactions peu communes. On a vraiment un personnage principal qui sort du lot et qui, malgré sa cape magique est très réaliste.

J'ai cru comprendre que c'est l'adaptation en Comics, d'une nouvelle de Joe Hill, et malgré que je n'ai pas lut la nouvelle, ce simple volume (car hélas c'est un one-shot) est une vraie réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
bibliobrest_bd
  16 janvier 2014
Stan Lee avait imaginé pour spider man que des grands pouvoirs impliquaient de grandes responsabilités. Mais pour Eric le "super héros" de cette bande dessinée, ses pouvoirs sont surtout l'occasion de régler ses comptes avec ceux qui l'entourent. Cette histoire, adaptée de Joe Hill, est très sombre. Elle remet en question l'aspect manichéen du comic book. En effet il est assez rare de voir un super vilain aussi cynique et méchant sans qu'un super héros le neutralise et le réduise à néant. Une vraie découverte et un vrai bon moment de lecture.
Lien : https://bibliotheque.brest-m..
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
184 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre