AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782365839143
512 pages
Éditeur : Nouveau Monde (25/04/2014)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Cette anthologie d'entretiens avec trente cinéastes américains, des plus célèbres à ceux qui méritent d'être découverts, couvre plus de quarante ans, période d'une véritable renaissance après l'effondrement du système des studios.

Dans les années 1970, les films de Coppola, Scorsese, Cimino, Lucas, Rafelson, bousculent par leur nouveauté le classicisme hollywoodien. Puis, les postmodernes des années 1980, David Lynch, les frères Coen, Soderber... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ileana
  22 août 2018
Trente entretiens avec des réalisateurs américains. Il vaut mieux avoir un souvenir assez vif des films évoqués, sinon c'est frustrant.
Avis mitigé, vu l'ancienneté de ces interviews, la plupart se situent dans les années 80.
Quelques notes de lecture et deux extraits :
- le regard très pessimiste de Robert Altman, qui, à l'époque de l'interview (1979) était au creux de la vague
- L'interview de Kubrick (1987) évoque presque exclusivement le film Full Metal Jacket
- L'interview de Coppola (1982) focalisée notamment sur la technique appelée à l'époque cinéma électronique (=prévisualisation en vidéo ou storyboard en vidéo, il l'a expérimentée avec One from the Heart, considéré un flop)
- L'interview de Scorsese (1978) tourne autour de New York, New York et du film musical en général
***
Extrait d'une interview avec Michael Cimino (1979) au sujet de la guerre du Vietnam, a propos de Deer Hunter (Voyage au bout de l'enfer).
Q : Etes-vous allé au Vietnam vous-même ?
R : Non, j'étais dans l'armée, stationné au Texas, mais par chance on ne m'a pas envoyé au Vietnam, bien que j'aie redouté longtemps d'y être appelé.
Q : Y seriez-vous allé ou étiez-vous tenté par la possibilité de l'insoumission ?
R : On ne peut pas répondre après coup à cette question. Sur le moment nous avions trois options : partir au front en devançant l'appel, quitter le pays ou attendre d'être appelé. A l'époque le suspense était terrible, les gens étaient en pleine confusion, personne ne savait exactement que faire, l'angoisse régnait. le film trahit cette inquiétude. P66
***
Extrait d'une interview avec Spike Lee (1991) au sujet de Do the Right Thing.
Q : Vous décrivez vos films comme des « tests au papier tournesol » (litmus tests). Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?
R : Je peux dire que neuf fois sur dix, avec des films comme Do the Right Thing ou Jungle Fever [ ], vous pouvez être sûr que dans leurs papiers les critiques vont parler de la destruction de la pizzeria de Sal, une propriété blanche, mais dans leurs critiques de trois pages ils ne parleront pas de la mort de Radio Raheem. Et cela montre exactement ce qu'ils pensent des Noirs et de leur vie. Ils accordent plus d'importance à l'arrivée de la police de New York qu'au meurtre lui-même. P238.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Fx1
  02 juillet 2014
Le cinéma américain à vécu une grande crise identitaire quand les tènors se sont eclipsés . Il fallait relever le défi d'une nouvelle scéne , qui ferait vivre de nouveau ce grand mythe du cinéma américain . Dans le cadre de cet ouvrage d'une importance considérable , Michel Ciment convoque trente réalisateurs américainspour qu'ils livrent leurs sentiments sur ces années ou ce cinéma s'est reconstruit , pierre par pierre . L'impression qui ressort de tout cela , c'est que le cinéma américain ne disparaitra pas , il y aura toujours des gens pour sauvez cette institution . Et ces créateurs s'expriment ici dans un ouvrage de référence qui porte haut l'amour du 7 éme art .
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
LesEchos   30 juin 2014
Témoignage important sur l’histoire du cinéma, « Une renaissance américaine » parle plus généralement des choix de vie et de carrière de chacun.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
HulotHulot   08 avril 2021
Le scénario, c'est la carte, et les répétitions sont le voyage. Si vous saviez où vous allez, ce ne serait pas la peine de répéter.

Quelqu'un comme Harvey Keitel a besoin d'aller autour du monde _ au moment des répétitions _ pour arriver là où il a commencé. Mais c'est le voyage qui rend son interprétation si puissante.


Interview de Quentin Tarantino 1992
Commenter  J’apprécie          150
HulotHulot   08 avril 2021
Comme je recopiais sur l'ordinateur mon scénario, mes personnages continuèrent à parler....

...Pour moi, ce sont les personnages qui écrivent le dialogue, je les laisse discuter entre eux et je prends des notes.


Interview de Quentin Tarantino 1992
Commenter  J’apprécie          172
HulotHulot   06 avril 2021
Je travaille en ce moment sur un projet où il sera question d'un film en train de se tourner. Pas une comédie comme " La Nuit américaine ", ce sera plus dur.

Un regard cynique sur ce qui se passe vraiment à Hollywood. Ce qu'on y fait n'a que des rapports lointains avec l'art. Et pourtant, l'art trouve le moyen de se manifester.
Ne dit-on pas que le crottin de cheval est le meilleur engrais pour les orchidées? C'est ainsi que poussent les films à Hollywood.

Interview de Sydney pollack 1975
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
HulotHulot   02 avril 2021
Paramount m'a alors contacté pour tourner un film d'après la série télévision de Star Treck pour 2 ou 3 millions de dollars. J'ai consacré neuf mois à préparer un scénario. Je sentais que cela pourrait être un grand succès de science-fiction.
La production a commencé à Londres puis la Paramount a annulé le projet car ils pensaient qu'il n'y avait pas d'avenir dans la science-fiction.

Deux semaines après, le film " La Guerre des étoiles " est sorti....

Interview de Philip Kaufman 1988
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
HulotHulot   02 avril 2021
En ce moment, Coppola est encore dans la jungle, mais quand il reviendra, il aura une abondance de richesses, neuf heures de film environ, avec des séquences extraordinairement brillantes que j'ai vues, des monologues de Brandon de dix-sept minutes qui sont des films en eux-mêmes ! C'est stupéfiant...


Interview de George Lucas 1977
Commenter  J’apprécie          182

Videos de Michel Ciment (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Ciment
Vidéo de Michel Ciment
autres livres classés : interviewsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5945 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre