AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070316588
128 pages
Éditeur : Gallimard (07/10/2004)
3.88/5   77 notes
Résumé :
Homme en colère, moraliste à l'esprit corrosif, Cioran place le désespoir au cœur de sa pensée. Dans un style incisif et décapant, il livre ses aphorismes et réflexions sur le temps, la mort, la religion et la condition humaine : " Le plus grand exploit de ma vie est d'être encore en vie. " Une vision désabusée des hommes et du monde, une lucidité extrême.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Fabinou7
  28 octobre 2020
De bonne humeur aujourd'hui ? Ne lisez pas Cioran
« Être ou ne pas être : ni l'un ni l'autre ». Cela ne devrait pas nous étonner pour un clou…Emil Cioran n'est-il pas l'anagramme d'acrimonie ?
« L'homme est inacceptable. » L'écrivain roumain de langue française ne délivre pas un essai philosophique, poétique ou moraliste. Dans ces ébauches solitaires c'est avant tout une voix.
En dépit de l'antipathie de façade - « extermination » lui vient à l'esprit en voyant les gens dans la rue - Cioran nous aide à relativiser nos colères, nos indignations, nos impuissances, nos blessures d'orgueil « gouffre de l'hérésie du moi ».
« Je m'intéresse à n'importe qui sauf aux autres. » Cette lecture est comme un journal de bord fragmentaire, d'un homme qui voit le flot de son existence comme le radeau de la méduse d'un pessimisme, d'une ironie et d'une sincérité rare.
Cioran dit ce qu'il pense et non ce qu'il faut penser ni comme il faut penser, il se revendique comme antiphilosophe et ne répond pas à cette question, qu'il juge capitale, « comment se supporter ? ».
« Suivre sa pente au lieu de chercher son chemin » Talleyrand. La souffrance, la maladie, notamment la maladie de la conscience de soi, du facultatif de ce qu'on fait et de ce qu'on est. Ce nihilisme, faute de suicide, est incurable ; pour Cioran ce mal évolue de façon chronique, de livre en livre.
Cioran a-t-il mutilé son « conatus » spinozien comme Van Gogh son oreille ? Quel est son secret, proche d'une certaine idée bouddhique du détachement, tout juste concède-t-il que « mûrir c'est constater l'aggravation de ses incohérences » ? Qu'a-t-il de moins que nous ou de quelle « carence » ne souffre-t-il pas car « prendre au sérieux les affaires humaines témoigne de quelque carence secrète » ?
« Le fragment, genre décevant sans doute, bien que seul honnête. » C'est très long de faire court. Emil Cioran, je crois, a noirci bien des pages avant d'arriver à extraire le résumé d'une démonstration, la conclusion et l'introduction en même temps. Ces ébauches sont pareilles à des poussières d'alphabet grises broyées sur des interlignes achromiques qui, tel un halo brumeux, séparent ces (max)cimes de désespoir : ne pas regarder en bas, le gouffre, vertigineux, est sans fond.
« la timidité, source inépuisable de malheurs dans la vie pratique, est la cause directe, voire unique, de toute richesse intérieure. » Pourtant nous ne pouvons nous départir du sentiment que Cioran nous a compris. Celui qui veut à tout prix nous faire croire qu'il ne se parle qu'à lui-même trouve en fait le chemin de l'universel. Cioran, et c'est son paradoxe, parvient à dire si bien ce qu'il déplore qu'on ne puisse dire avec des mots.
Qu'en pensez-vous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          766
Iboo
  01 août 2016
Parisienne résidant en Charente-Maritime, j'ai une amie Belge vivant à Ottawa qui, suite à un partage de citations d'Eric Chevillard, a rebondit sur "Ébauches de Vertige" dont l'auteur n'est autre qu'un Roumain né dans les Carpates en 1911, envoyé en France en 1947 et y publiant, en 1949, son premier livre en français.
C'est donc en partant de Bucarest via Paris, Bruxelles, Ottawa, à nouveau Paris puis La Rochelle que Cioran est arrivé l'été 2016 dans les mains d'une sexagénaire exilée sur le littoral Rochefortais, soit la bien nommée Iboo, votre dévouée mais non moins fumiste "amie-lectrice", actuellement en vacances - d'où l'inconsistance de la présente critique. On l'applaudit bien fort.
Vertigineux ! Autant le périple amenant à cette rencontre que l'auteur et sa réflexion.
Commenter  J’apprécie          3313
Tiphrom
  07 février 2015
Maître à penser de tous les cyniques occidentaux désabusés. Au-delà de ses succès et chef d'oeuvres parmi lesquels « Sur les cimes du désespoir » ou « de l'inconvénient d'être né », ce tout petit ouvrage que Folio a tout récemment sorti dans sa célèbre collection à 2 euros – et dont il ne faut donc absolument pas se priver – se présente comme un concentré de délectation pour qui aime la plume acéré, le verbe au vitriol qui gravent dans la chair la pensée corrosive du génie au sang chaud.
« Ebauches de vertige » est un concentré de pensées, d'aphorismes d'une à deux phrases tout au plus. Sur le monde, la vie et le quotidien. Critique d'un grand penseur ou agacement au détour d'un coin de rue. D'une drôlerie aux degrés élevés, l'humour tranchant ne se substitue jamais à la réflexion et chaque aphorisme mérite ses longues minutes d'introspection. de quoi passer des mois à lire cette toute petite centaine de pages…
Pour le plaisir :
« Etre, c'est être coincé. »
« Ma mission est de tuer le temps, la sienne de me tuer en retour. On est tout à fait à l'aise entre assassins. »
« Malheur au livre qu'on peut lire sans s'interroger tout le temps sur l'auteur ! »
C'est tout autant une bonne entrée en matière pour qui ne connaît pas l'écriture unique de cet immense penseur qu'un régal pour les amateurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
feanora
  08 juillet 2015
Certes, la langue est acerbe, le ton désabusé mais que de richesse dans ces sentences parfois dérangeantes qui ne vous laissent jamais indifférents.
Commenter  J’apprécie          80
Fx1
  10 septembre 2014
Avec Cioran ça passe ou ça casse . La preuve encore ici avec ce trés court opus qui méle encore humour décapant , cynisme , et réalisme . Quand l'on ne connait pas le personnage il est vrai que cet ouvrage est une introduction efficace à l'univers trés particulier de ce penseur hors norme .
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
willooooowillooooo   26 février 2010
La timidité, source inépuisable de malheurs dans la vie pratique, est la cause directe, voire unique, de toute richesse intérieure.
Commenter  J’apprécie          1011
Fabinou7Fabinou7   16 avril 2020
"À cet ami qui me dit s’ennuyer parce qu’il ne peut pas travailler, je réponds que l’ennui est un état supérieur, et que c'est le rabaisser que de le mettre en rapport avec l’idée de travail."
Commenter  J’apprécie          547
Fabinou7Fabinou7   12 août 2020
« Aucune amitié ne supporte une dose exagérée de franchise. »
Commenter  J’apprécie          484
feanorafeanora   15 juin 2015
Ma mission est de tuer le temps et la sienne de me tuer à mon tour. On est tout à fait à l'aise entre assassins.
Commenter  J’apprécie          191
LadouceLadouce   23 janvier 2014
Un livre doit remuer des plaies, en provoquer même. Un livre doit être un danger.
Commenter  J’apprécie          260

Videos de Emil Cioran (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emil Cioran
Dumitru Tsepeneag Un Roumain à Paris - éditions P.O.L : où Dumitru Tsepeneag tente de dire de quoi et comment est composé son nouveau livre, "Un Roumain à Paris", traduit du roumain par Virgil Tanase, son journal des années 1970 à Paris, et où l'on croise notamment Roland Barthes, Eugène Ionesco, Emil Cioran, Paul Goma, Nicolae Breban, Michel Deguy, Gabriel Marcel, Leonid Dimov, Paul Otchakovsky-Laurens, Alain Robbe-Grillet, Robert Pinget, où il est aussi question de la parution de ses premiers livres dans la collection Textes chez Flammarion, de sa déchéance de nationalité roumaine, de la revue "Les Cahiers de l'est", de Chine et de Roumanie, de jeux d'échecs et de courses de chevaux, de l'onirisme et du surréalisme, à l'occasion de sa parution aux éditions P.O.L, à Paris le 4 février 2021. Dumitru Tspeneag - Dumitru Tepeneag - Ed Pastenague "un român la Paris"
+ Lire la suite
Dans la catégorie : FranceVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Philosophie occidentale moderne>France (324)
autres livres classés : littérature roumaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
368 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre