AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782718605371
167 pages
Galilée (12/01/2000)
3.28/5   9 notes
Résumé :
"Comment se séparer ? Tout le temps où je vivais en Algérie mon pays natal je rêvais d'arriver un jour en Algérie, je poursuivais l'Algérie et elle n'était pas loin, j'habitais d'abord à Oran puis à Alger au Clos-Salambier au bord du Ravin de la Femme Sauvage et elle m'échappait sur sa terre sous mes pieds elle me restait intouchable, je me serrais contre le corps d'Aïcha et elle me laissait serrer son pays en riant pendant un mince instant sans suite autre que les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
alzaia
  09 décembre 2014
Découverte sur le tard de cette auteure, philosophe, poétesse. Très beau livre du fait d'une écriture "hors du commun" grâce à sa poésie singulière... Beaucoup de créativité linguistique de pur régal pour parler de son enfance en Algérie, de ses parents, sa grand mère maternelle, son frère... On à l'impression que son enfance bouillonne de manière très présente encore... L'écriture difficile d'accès de par sa poésie singulière donc, dresse pourtant des sortes de photos, tableaux de ses souvenirs d'enfance, bref des images très fortes, persistantes... J'ai adoré du fait du fond rendu magnifié par le style que l'on comprend très vite en feuilletant d'autres de ses ouvrages, inimitable d'Hélène Cixous, je le relirai et je le conseille!
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
alzaiaalzaia   09 décembre 2014
Mais tout cela n'est que divertissement à mon plus ancien deuil. C'est l'ouvrage de mon père. C'est le coup. C'est la blessure. L'évènement, le mien. L'ouverture à l'oeuvre, ce que mon père m'a fait, une fois, la seule fois, une violence unique dont le père ne mesure pas l'interminable ricochet cruel, comment regretter la douleur ? elle m'est d'une infinie fidélité.
Descendez du récit, à la place du Gouvernement. Suivez-moi sous les arcardes de la rue Bab Azoun en 1946. Vous verrez dans la vitrine la créature adorable qui me frappe d'un désir absolument indifférent à tout commentaire, à tout calcul à toute raison, c'est la créature vitale tout à coup, je la veux, je dois l'obtenir, c'est Elle. C'est comme si c'était hors de moi ma vie même. Une poupée dit mon père pas question. Il est le roi. Il ne voit rien. Tue-moi dis-je. A ton âge dit le roi. Quel âge dis-je? Neuf ans dit-il. J'ai quatre-vingt dix ans. J'ai quatre-vingt-dix millions d'années. Je suis déjà dans l'ambre sacrée de la perpétuité. Je vois mon apocalypse. C'est elle exactement. Le Beau et la Beauté. Je sais tout. Le Voile me dit tout. Je devine tout. Une poupée mauresque maintenant ! Je perds mon père. Nous ne pouvons pas faire autrement. Il ne me voit pas. Il croit que je suis un enfant. Il croit qu'il est un père. Tout cela est écrit dans un autre temps. C'est comme si je commettais un parricide dans la Citroën. Je le sais. Je le commets. Dans l'auto je ne suis pas l'enfant. Il y a substitution . Il y a nécessité. Tue-moi, dis-je. Mon père veut me frapper. Mais il est au volant. Il est entre la colère et la stupéfaction.(...) Une crainte lève son vent dans la vie intérieure du roi. Il y a une folle dans son auto. C'est ce qu'il craint depuis des années. On ne joue pas. Ma mère s'esquive à la fenêtre. C'est trop pour elle. Elle sort de la scène d'un coup d'aile. Elle a raison. Une telle scène ne pourrait avoir lieu elle présente. Cela se passe dans un autre monde. Je vais vers une mort je le sais. Je suis toute à la mauresque. Je suis adultère. J'entre dans la minutie de la passion je veux tout et je veux chaque partie je veux le fin voile du visage, je veux le haïk de lin de soie, je veux l'agrafe d'argent, je veux les anneaux des chevilles je veux le visage caché je veux les chevilles cachées je veux être l'agrafe et les anneaux je veux le saroual bouffant je veux les jambes cachées je veux être le saroual je veux l'Algérie. J'enrage le roi enrage. Nous restons immobiles séparés définitivement. Une pluie de temps recouvre les personnages et les archives dans la posture butée du plus-jamais. Comment te pardonner ?
Tout le reste est déguisement.




+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
alzaiaalzaia   09 décembre 2014
- Tuterapelles dit mon père et moi je dit tuterapelles alors mon frère dit tuterapelles et alors je dis à mon tour tuterapelles et là-dessus mon frère dit tuterapelles, puis je dis tuterapelles, il suffit que l'un de nous dise tuterapelles alors l'autre tuterapelles de bon matin et là-dessus en marchant bien d'un pas rapide et nu sur l'asphalte bouillant nous prenons de l'autre côté du terrain vague (...) Là- dessus on sort du berceau du rêve en noir et blanc et on arrive à la piscine municipale bleue violemment bleue glacée glacialement bleue dans laquelle nous nous laissons tomber comme deux pierres incandescentes. On sort de l'eau réinventés. Tuterapelles les sandwichs pour couronner les deux héros. Ici mon frère ne se tuterapelles pas avec moi.





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Hélène Cixous (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hélène Cixous
Ce 28 mars 2022, Les Rencontres Philosophiques de Monaco ont organisé une soirée de solidarité avec le peuple ukrainien et de soutien aux intellectuels, chercheurs et étudiants victimes de la guerre en Ukraine. Cette soirée était l'occasion pour les intervenants comme pour le public d'exprimer la profonde solidarité politique et morale avec le peuple ukrainien, de saluer son courage et de soutenir l'Ukraine dans l'épreuve qu'elle traverse actuellement.
Interventions de Abd al Malik, Dov Alfon, Charlotte Casiraghi, Barbara Cassin, Catherine Chalier, Hélène Cixous, Marc Crépon, Georges Didi-Huberman, Michel Eltchaninoff, Maria Galkina, Zoriana Haniak, Luba Jurgenson, Jean-Jacques Roche, Constantin Sigov et Raphael Zagury-Orly. Vous aussi pouvez faire un don sur philomonaco.com/ukraine #philomonaco
+ Lire la suite
autres livres classés : narrationVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le quiz "et en même temps"... 🐿 🦑 🦊

Laqué ou enchaîné :

chien
canard
loup
chat

12 questions
62 lecteurs ont répondu
Thèmes : associations d'idées , animaux , casse-tête , baba yagaCréer un quiz sur ce livre