AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  27 mars 2021
Jusqu'à présent, le lot de Harlequin vintage avait livré du sympa comme du catastrophique, sans oublier pas mal de moyen-bof. Et comme le résumé de « Qui êtes-vous, Melinda ? » ne donnait pas particulièrement envie, je n'en attendais pas grand-chose, hormis un peu de dépaysement.
Surprise : non seulement j'en ai eu, mais le truc décroche carrément le titre de meilleur roman lu depuis le début de l'année !

Il faut dire que c'est un quasi sans-faute pour Daphné Clair. Dès les premières lignes, l'autrice nous accroche grâce à une rencontre originale des persos principaux... à la poste ! Presque tout de suite après, c'est l'ambiance campagnarde qui prend le relais, avec de jolis décors, des champs, des vaches... Bien que le livre ne fasse que 156 pages, le côté agricole est soigneusement développé dans la première partie du récit, au gré des balades de Line dans son foyer temporaire.

Second point fort, les personnages secondaires. La famille Wingard se révèle particulièrement attachante ! Il y a Térésa, la mère, qui prend tout de suite Line sous son aile, Tracy et surtout Susan, les filles déjà grandes, qui deviennent des amies pour Line, Scotty, le petit dernier, atteint de bougeotte aiguë... Si tous ne sont pas aussi présents que d'autres au sein du récit, celui-ci dégage tout de même un vrai côté feel-good et bienveillant. Même la « rivale » se révèle réellement sympathique.

L'histoire en elle-même se révèle assez simple, mais bien menée. Si l'on sait dès le départ que Line cache un secret, on ignore lequel presque jusqu'à la fin ! Certes, on a bien quelques doutes et l'autrice distille quelques indices par-ci par-là, mais impossible d'avoir la moindre certitude, on navigue dans le flou complet. Rien que pour ça, chapeau bas à Daphné Clair !
En attendant, on ne peut que faire des hypothèses et suivre Line se dépatouiller avec, s'attachant à ces gens qu'elle ne veut pas blesser... à commencer par Soren, le fils aîné, avec qui sa relation évolue de façon très naturelle.
Le fait de ne pas connaître le secret l'héroïne n'empêche pas de la comprendre. Son comportement reste toujours logique, ses motivations claires ; jamais elle ne donne une impression de girouette ou de tête-à-baffes. Même certains rebondissements classiques dans ce genre de récit, trop souvent amenés de façon maladroite ailleurs, ne semblent pas artificiels ici. Et le temps passe, défilant sans qu'on n'y prête attention, comme les pages qui se tournent toutes seules, d'ailleurs.

Finalement, la seule petite ombre au tableau, c'est Soren. S'il ne se montre pas violent, il se révèle à l'occasion suffisamment intimidant pour effrayer Line par sa brusquerie. Autant dire que même si son histoire justifie autant certains de ses actes que sa maladresse, et malgré certains passages assez choupi, on ne sait jamais trop quoi penser de lui. D'un autre côté, on voit souvent pire... mais bon, reste que ce héros ne vend pas vraiment du rêve.

Néanmoins, ce menu défaut n'entache pas de beaucoup le plaisir de découvrir une histoire aussi développée dans un format aussi court, tout en gardant un certain suspense, et sans le moindre sentiment de raccourci. L'âge du livre transparaît en outre assez peu, et exclusivement dans des détails d'ordre pratique, comme le fait de devoir remonter chez des amis pour appeler une dépanneuse via téléphone fixe ! Et puis, il ne faut pas oublier tous ces petits détails, comme la bienveillance incroyable à l'égard de Line quand elle fait une erreur, la relation père-fille maladroite, une petite pointe discrète de féminisme ici ou là qui donne un ton très actuel au récit...

« Qui êtes vous, Melinda ? » fait donc partie de ces livres pour lesquels on peut craquer sans hésiter si on les croise au détour d'une boîte à livres ou d'un vide-grenier. Ça se lit vite, certes, mais pour un après-midi d'été ou une soirée détente, il est absolument parfait.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus