AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Anne Mallevay (Traducteur)François Jacques (Adaptateur)
EAN : 9782845990517
128 pages
Pika Edition (06/06/2003)
4.03/5   37 notes
Résumé :
Kazuhiko, un ancien officier des services secrets, est chargé par le général Koo de convoyer une étrange fillette du nom de Suh. Mais l'armée de Azlight, un pays ennemi convoite cette enfant qui semble détenir des secrets d'état primordiaux.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
florencem
  18 juillet 2020
Un seconde tome toujours aussi beau et poétique. J'aime beaucoup la lecture de cette série. Elle est rapide, certes, mais en même temps tellement agréable qu'il n'est pas difficile de se laisser porter par l'histoire et au final il y a toujours cette impression de lecture d'un recueil de poèmes. Ainsi, même si ce tome deux est la fin de l'histoire de Suh, je n'arrive pas réellement à être triste.
Pourtant ce tome deux à de quoi rendre triste son lecteur. Les différentes choses que l'on apprend sur le passé de Suh, les tragiques événements qui se passent dans ce tome deux. Les Clamp voguent encore sur un tragique destin de leur héroïne. Ce n'est pas une surprise en soi, certes, car depuis quelque temps, c'est leur sujet de prédilection. Et je pense que cette fin est plus une libération qu'une vraie fin. Chacun le verra comme il le veut, bien entendu, mais pour moi Suh a réalisé ses souhaits, à pu vivre ce qu'elle désirait le plus. Bien sûre, j'aurais tout de même préféré qu'elle soit encore plus heureuse qu'elle le souhaitait au départ, mais au vu de la situation actuelle dans le monde où se déroule "Trèfle", il était difficilement possible d'attendre autre chose.
Un monde corrompu et avide... Il est vrai qu'à bien y réfléchir le lieu où se passe "Trèfle" n'est pas vraiment agréable. Les machines omniprésente, ce côté très spartiate, lugubre et solitaire où les gens sont obligés de faire des copies des choses qu'ils aimaient et qui ont disparues... C'est assez triste. Je pense que dans ce genre de monde, on survit plus qu'on ne vit. La poésie la plus impactante est souvent la plus triste d'ailleurs. Et c'est en cela que cette oeuvre marque son lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Tachan
  18 février 2022
Le deuxième tome est tout aussi fascinant, dévoré directement à la suite du premier. L'univers poético-mélancolique des Clamp dans cette fable futuriste vernienne est fascinante et terriblement émouvante.
Elles mènent leurs lecteurs avec brio dans les dédales des émotions à fleur de peau des personnages et dans leurs compositions toujours d'une épure rare qui font confiner l'oeuvre à un art book. C'est sublime !
On est pris dans ce deuxième tome par les révélations de Suh qui nous font découvrir le projet "Clover". On apprend ainsi que les chefs du gouvernement n'ont pas juste le titre de "Wizards" pour faire joli mais que ce sont véritablement des sorciers et qu'ils ont décidé il y a une décennie d'enlever les enfants les plus prometteurs pour en faire des cobayes : les trèfles à 3 feuilles et à 4 feuilles. Suh est l'un d'eux, le plus rare, le seul et unique 4 feuilles d'où sa solitude.
Le récit tragique de cet état de fait assoit le lecteur. On comprend bien mieux la tristesse de cette petite et la façon dont elle s'est accrochée à son "sauveur" Kazuhiko, qui en plus se retrouve être l'homme de la seule femme avec qui elle avait noué un lien. Les Clamp sont vraiment elles aussi des magiciennes pour mettre en scène toutes ces belles relations tragiques pleines d'émotion. Elles transforment ainsi le désir d'en finir d'une jeune fille solitaire en magnifique déclaration d'amour pour les relations humaines qu'on arrive parfois à tisser.
Que d'émotion ! Et tout est parfaitement soigné, rythmé, mis en scène, dessiné. C'est sublime et fascinant de légèreté et de noirceur en même temps. Une poésie âpre et déchirant telle une lame sur laquelle on a l'impression de glisser et de s'ouvrir l'âme. Les dessins de Mokono Apapa sont une nouvelle fois d'une très belle originalité et profondeur, avec ce parc féerique où on atterrit qui happe et capture notre esprit. Une vibes d'X et de ses prophéties apocalyptiques s'empare alors de nous et on sent combien les oeuvres de ces jeunes femmes étaient liées au début avant de devenir tellement commerciale. Quel dommage qu'elles ne soient pas restées dans cette veine arty.
Clover confirme son statut d'oeuvre à part, d'oeuvre puissante, d'oeuvre émouvante et d'oeuvre sublime pour moi, avec un deuxième tome qui clôt une première partie terrible de l'histoire de manière tellement tragique et poétique.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
NicolasFJ
  24 décembre 2015
Un poème cyberpunk très esthétique, évanescent et mélancolique, dont le propos m'a par contre totalement échappé.
L'univers et l'ambiance sont très bons, envoûtants, mais sont distillés au travers de pages épurées et de tirades théâtrales qui sont difficiles à suivre.
Un traitement plus classique aurait pu faire de cette histoire un divertissement fluide, et j'ai du mal à dire si c'est moi qui suit passé à côté de quelque chose ou si l'histoire est volontairement cryptée pour la rendre plus étrange et expérimentale.
La lecture a tout de même été agréable, comme on peut apprécier un poème sans le saisir totalement.
Commenter  J’apprécie          40
LirePourVivre
  19 novembre 2013
Un second tome beaucoup plus fluide. Il se lit encore plus vite que le premier mais l'histoire ne garde toute sa saveur.
Pour tous les amoureux des jolies phrases, et des comportements humains, ce manga est parfait. Les analyses sont plutôt bien réalisé, et il est assez facile de s'identifié aux sentiments des personnages, même si ils sont fantaisistes.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
florencemflorencem   07 août 2012
Quand elle parlait de toi, elle était heureuse. Elle t'aimait tellement Kazuhiko. Mais elle était aussi légèrement triste. Parce qu'elle se savait proche de la mort.
Commenter  J’apprécie          20
florencemflorencem   07 août 2012
Elle répétait sans cesse "emmène-moi !". Mais elle ne parlait jamais de rentrer...
Commenter  J’apprécie          50
florencemflorencem   07 août 2012
On oublie vite les gens qui meurent, mais on se souvient toujours de leurs chansons.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Clamp (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Clamp
Blood-C The Movie: The Last Dark Trailer
autres livres classés : chantsVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4054 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre