AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811603182
Éditeur : Pika Edition (01/07/2010)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 55 notes)
Résumé :
Watanuki donne toujours des leçons de cuisine à sa cliente. Pour aider la jeune femme à surmonter son traumatisme, il l'incite à goûter à ses propres plats, ce qu'elle refuse catégoriquement. Alors qu'il confie son embarras à Yûko, celle-ci disparaît soudainement. D'abord persuadé qu'il s'agit d'un rêve, Watanuki est bien forcé de constater que Yûko reste introuvable. Il s'installe alors à la boutique avec Dôméki en attendant son retour. Puis, il tente jour après jo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Presence
  07 décembre 2014
Ce tome est le quinzième dans une série qui en compte 19, et qui forme une histoire complète ; il vaut mieux avoir commencé par le premier tome. Il est publié dans le sens japonais de lecture (de droite à gauche), en noir & blanc. Il a été réalisé par le collectif Clamp : Nanase Ōkawa, Mokona, Tsubaki Nekoi, et Satsuki Igarashi. Initialement ces 19 tomes ont fait l'objet d'une prépublication de 2003 à 2011, au Japon.
Ce tome comprend 4 chapitres de longueur inégale. Chapitre 1 (58 pages) - La cliente qui veut apprendre à cuisiner vient goûter des omusubi (boules de riz fourrées au poisson ou à la rune salée) chez Yûko, en présence de Watanuki, Yûko, Mokona, Dômeki et Himawari (avec Tampopo). Chapitre 2 (11 pages) - Chaque jour, Watanuki continue d'accrocher un paquet d'omusubi à la grille de la demeure de la cliente, qui les dédaigne. Yûko n'a pas donné signe de vie depuis 2 semaines.
Chapitre 3 (13 pages) - Dômeki s'est installé dans la boutique de Yûko, en attendant le retour de cette dernière. Himawari a cuisiné elle-même des gâteaux. Chapitre 4 (85 pages) - Watanuki a une nouvelle apparition de Sakura et Shaolan (dédoublés même). La cliente vient se plaindre à la boutique. Yûko, Maru & Moro, et Mokona sont toujours absents.
Avec ce tome, le lecteur prend conscience que le lien avec Tsubasa reservoir chonicle s'est resserré au point que sa lecture est indispensable pour comprendre 2 scènes de ce tome : l'apparition de Sakura et Shaolan en double, et la disparition de Yûko, liée à des agissements développés dans l'autre série.
Le lecteur prend également conscience que la narration des Clamp est à la frontière entre l'implicite et l'évidence. Dès le tome précédent, il était devenu évident que Yûko poussait Watanuki à apporter la solution au problème de la cliente, à devenir autonome. À partir de cette évidence, le lecteur est en droit de se demander s'il fallait vraiment consacrer autant de pages à Yûko en train d'expliquer cette évidence à Watanuki. En termes de narration, le lecteur ne sait plus très bien s'il y a vraiment quelque chose de supplémentaire dans cette scène (peut-être dans les réactions de Watanuki), ou s'il s'agit d'une redite superfétatoire parce que les Clamp redoutent que leur lectorat n'ait pas tout compris du premier coup.
Cette narration s'avère vraiment déconcertante. Dans certaines scènes, charge au lecteur d'interpréter ce qui est contenu dans les dessins, sans plus d'explications (par exemple les fluctuations d'énergie dans la boutique pages 103 à 106). Dans d'autres scènes, les auteures expliquent avec application des situations ou des sentiments qui semblent évidents.
Quoi qu'il en soit, le lecteur a le plaisir de découvrir l'issue de la requête de la cliente, ainsi que de nouvelles révélations sur la nature de Watanuki, et même de Yûko. Dans cette dernière scène (pages 138 à 172), toutes les spécificités de la narration des Clamp se retrouvent. Pour commencer les 2 personnages évoluent sur un fond noir uniforme pendant ces 35 pages. Certes l'intrigue justifie cet environnement noir, mais au bout de 14 tomes, le lecteur sait aussi que les Clamp ne sont pas très portées sur les décors.
Cette scène de 35 pages est donc un long dialogue durant lequel les 2 personnages se parlent, prennent conscience de leur état d'esprit, de ce qui leur tient à coeur, du temps passé, des émotions qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. D'un côté, c'est assez pauvre visuellement (à nouveau surtout des bustes représentés, et des têtes qui parlent) et un peu exagéré sur le plan dramatique. de l'autre côté, le lecteur s'est attaché à eux, connaît parfaitement les enjeux et leurs émotions, peut voir les échanges de courants émotionnels entre les 2 personnages. Watanuki reste un garçon filiforme aux expressions un peu exagéré, plein d'espoir et d'attente vis-à-vis de Yûko. Cette dernière est toujours aussi sensuelle, mais d'une façon maternelle. Enfin les Clamp continuent de jouer avec le thème du papillon, par le biais du kimono de Yûko.
Du point de vue de l'intrigue, ce tome marque un tournant dans l'histoire. Il ne s'agit pas d'une survenance abrupte sortie du chapeau, mais de l'aboutissement de brèves sensations et émotions distillées dans les tomes précédents. le lecteur obtient donc la confirmation de ce qu'il pressentait depuis plusieurs chapitres.
Comme dans les tomes précédents, le lecteur prend un soin particulier et un plaisir à repérer les phrases qui sorties de leur contexte prennent une valeur de sentence philosophique.
- Watanuki : C'est notre personnalité qui s'exprime à travers notre cuisine. Manger sa propre cuisine revient à s'accepter soi même.
- Sakura : Tout va se passer pour le mieux.
- La cliente : Si la cuisine fait ressortir la personnalité de chacun, cela veut dire que je suis totalement creuse. C'est pour ça que je refusais de le savoir.
À nouveau ce tome est fortement orienté sur l'importance de la cuisine, comme révélateur de la personnalité de l'individu. Dans la première partie, Watanuki fait l'analyse de sa personnalité au travers de sa cuisine, en même temps qu'il tance la cliente. Ce tome est encore plus celui de Watanuki que les précédents. le lecteur a la surprise d'apprendre qu'il est incapable de conserver la mémoire du goût des aliments qu'il mange. Yûko lui déclare que son voeu le plus cher est qu'il existe, déclaration d'une force telle que le sous-entendu ne peut échapper au lecteur. du point de vue de la nourriture, le lecteur reste avec la même interrogation que précédemment : quel sens donner à la grande consommation d'alcool de plusieurs personnages ? de la même manière que les talents de cuisinier de Watanuki ont fini par devenir un point focal du récit, faut-il en déduire que les nombreuses remarques de Watanuki sur la consommation d'alcool doivent attirer l'attention du lecteur ? Et sur quoi ?
Du fait de l'accélération de l'intrigue (toute relative, par rapport aux tomes précédents) et de la forte charge émotionnelle empreinte d'une tristesse ineffable, ce tome agrippe le lecteur plus que les précédents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
florencem
  09 juin 2012
Finalement, je m'étais trompée concernant la dernière cliente de Watanuki... Mais cela n'est pas très réconfortant car ce tome est bien le plus triste de la série. Je ne vais pas mentir en disant que je ne savais pas que cet événement tragique allait arriver. Il y avait tellement d'indices dans les derniers tomes que c'était presque inéluctable. La tristesse de Yûko, le fait que Watanukii évolue et que tous le remarquent, les clients qui de plus en plus étaient confiés à Watanuki, tout comme la disparition de Maru et Moro depuis un moment déjà. Mais cela n'empêche pas le fait que cette disparition soit un choc. Je ne pense d'ailleurs pas que Watanuki reverra un jour Yûko. Même si il le souhait très fort, cela semble tellement impossible et en même temps sûrement injuste envers Yûko...
Du coup, je regrette beaucoup les moments d'insouciances et pleins d'humour des premiers tomes. Cela aurait été déplacé de les trouver dans ce tome quinze, mais en même temps, c'est comme si la joie avait disparue de l'univers de XXX Holic.
Heureusement, la partie concernant la cliente s'est révélée plus gai. Je ne me serais pas doutée que cela finirait de la sorte. Je m'attendais vraiment à quelque chose de terrifiant mais non, c'était juste une prise de conscience de soi-même, rien de plus. Enfin, je dis "rien de plus", mais en fin de compte ce n'est pas quelque chose de si évident en soit. C'est encore une très jolie morale que nous offre les Clamp. S'accepter soi-même est souvent quelque chose de difficile mais lorsqu'on est entouré cela peut se révéler plus facile. C'est toujours ce que XXX Holic essaye de véhiculer. La présence des autres est primordiale. On construit sa vie par rapport aux autres et avec les autres, c'est comme cela que Watanuki a changé, a réussi à ne pas disparaître.
Maintenant reste à savoir comment notre jeune héros va faire pour poursuivre son chemin. Il sera bien sûr entouré des gens qui l'aiment mais cela suffira-t-il vraiment à lui maintenir la tête hors de l'eau. J'espère que oui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Kenehan
  13 mars 2015
Challenge Petits Plaisirs 2014/2015
Bon, j'ai essayé de tenir le temps de rattraper mon retard sur la série Tsubasa Reservoir Chronicle mais l'appel de xxxHolic fut trop fort. A quelques tomes de la fin, je voulais reprendre ma lecture. Je vais donc la terminer et recollerai les morceaux avec la suite de TRC.
Nous retrouvons ici la dernière cliente de la boutique. Et si cette cliente est encore présente au bout de deux tomes c'est parce qu'elle est la première véritable cliente de Watanuki. Ce que l'on redoutait est arrivé : Yûko n'est plus. La boutique est entièrement vide et une fois de plus, les révélations ne sont pas faciles à entendre.
Vu la fin, c'est désormais impossible de ne pas enchainer avec les quatre prochains tomes avec un certain espoir au coeur...
Commenter  J’apprécie          40
ValentineF
  27 février 2014
Voilà, ce qui devait arriver arriva, Yuko est partie, la revoir semble hautement improbable, sauf peut-être à travers le monde des rêves.
Watanuki doit de nouveau faire face à une terrible épreuve, comme un deuil d'une mère ou d'une soeur, ou plus ? Je n'ai jamais su clairement comprendre la relation ni les sentiments de Watanuki envers Yuko.
C'est le début de la fin, même si toutes les pièces avaient été mises en place bien avant.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   09 juin 2012
Je comprends que vous puissiez avoir peur de vous connaître mais c'est encore pire de rester sans rien savoir de soi-même. A mon avis, c'est bien plus effrayant.
Commenter  J’apprécie          10
florencemflorencem   09 juin 2012
Je ne peux pas te mentir, Watanuki, tu comptes beaucoup trop pour moi.
Commenter  J’apprécie          20
florencemflorencem   09 juin 2012
Comment un choix que je n'ai pas fait pourrait-il influencer la vie d'une personne qui m'est si chère ?
Commenter  J’apprécie          10
PresencePresence   07 décembre 2014
Si la cuisine fait ressortir la personnalité de chacun, cela veut dire que je suis totalement creuse. C'est pour ça que je refusais de le savoir.
Commenter  J’apprécie          00
PresencePresence   07 décembre 2014
C'est notre personnalité qui s'exprime à travers notre cuisine. Manger sa propre cuisine revient à s'accepter soi même.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Clamp (45) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Clamp
Blood-C The Movie: The Last Dark Trailer
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
845 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre