AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Asaoka Suzuka (Traducteur)Alex Pilot (Traducteur)
ISBN : 284599396X
Éditeur : Pika Edition (19/01/2005)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 119 notes)
Résumé :
Petit à petit, Watanuki s'habitue à son job. Finalement, être l'homme à tout faire d'une voyante a du bon. C'est un bon sujet de conversation pour aborder les filles et surtout une certaine Himawari. Mais cette dernière semble bien plus intéressée par
Domeki, le beau gosse du lycée. Pour arranger les affaires de Watanuki, notre voyante Yûko propose d organiser une soirée spéciale histoires de fantômes ...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Presence
  01 décembre 2014
Ce tome est le deuxième dans une série qui en compte 19, et qui forme une histoire complète ; il vaut mieux avoir commencé par le premier tome. Il est publié dans le sens japonais de lecture (de droite à gauche), en noir & blanc. Il a été réalisé par le collectif Clamp : Nanase Ōkawa, Mokona, Tsubaki Nekoi, et Satsuki Igarashi. Initialement ces 19 tomes ont fait l'objet d'une prépublication de 2003 à 2011, au Japon.
À la fin du dernier tome, 2 personnages faisait irruption dans le jardin de Yûko Ichihara : Sakura et Shaolan, 2 personnages en provenance de la série Tsubasa reservoir chonicle (série en 28 tomes). Yûko demande à Watanuki d'aller récupérer quelque chose dans la réserve : Mokona (le noir) et Mokona (le blanc). Quand il revient sur la pelouse pour les remettre à Yûko, 2 personnages supplémentaires sont apparus : Fye D. Flowright et Kurogané.
Après cette séquence, Yûko décide d'emmener Watanaku chez une diseuse de bonne aventure pour une prédiction sur son futur. À l'adresse correspondante, elle a la surprise que la voyante qui les accueille n'est pas celle qu'elle connaît.
La dernière séquence se déroule en plein été. Yûko décide d'organiser un hyaku-monogatari, c'est-à-dire un rite pour faire apparaître les esprits (plusieurs personnes se tenant dans une pièce avec des bougies allumées, chacun racontant une histoire de fantômes).
Dans la première partie, le lecteur découvre (ou retrouve en fonction de sa familiarité avec les oeuvres de Clamp) des personnages issus de leurs précédentes séries, avec des références à Clow Lead, ou au bâton de Cardcaptor Sakura. Les Clamp ont réalisé les 2 séries XXXholic et Tsubasa Reservoir Chronicles (en abrégé TRC) concomitamment, avec une continuité entre les 2. Ici Yûko confie l'un des 2 mokona aux héros qui repartent dans leur dimension. Les 2 mokona restent en contact, ce qui permet à Yûko d'avoir des nouvelles des héros de TRC. En outre, les mokona peuvent s'échanger des objets d'un dimension à l'autre.
Pour un lecteur qui n'a pas d'investissement affectif dans les autres personnages de Clamp, cette séquence ramène le récit vers une histoire plus terre à terre, la notion de réalité complexe prenant un sens trop littéral (plusieurs dimensions) par rapport à la dimension philosophique du premier tome. Les mokona sont vraiment trop kawai, jusqu'à en devenir doucereux. La personnalité des personnages de TRC ne transparaît pas ; ils n'ont même pas le droit à la parole. Tout est commenté par Yûko. Leur tenue vestimentaire extravagante et vaguement "Fantasy" dénote par rapport aux tenues plus sophistiquées de Yûko, ou plus strictes de Watanuki.
C'est donc avec plaisir que le lecteur sans attache particulière avec TRC se plonge dans le chapitre suivant, centré sur Yûko et Watanuki, avec un retour à une sensibilité philosophique. Les Clamp insistent lourdement sur l'apport de l'astrologie, sans qu'il soit possible de déterminer s'il s'agit de leur conviction personnelle ou simplement d'un dispositif narratif nécessaire au récit. C'est l'occasion pour elles d'établir une distinction entre les charlatans exploitant l'angoisse du client, et les vraies voyantes qui ne payent pas forcément de mine.
La troisième partie sert à introduire le dernier personnage venant compléter la distribution : Shizuka Dômeki, un camarade de lycée de Watanuki qui a la capacité d'exorciser les esprits. Non seulement une solide inimitié existe entre Dômeki et Watanuki, mais en plus la douce Himawari Kunogi ne reste pas insensible à la beauté ténébreuse de Dômeki, au grand dam de Watanuki. Contre toute attente, l'instauration de ce triangle amoureux est divertissant et sort de l'ordinaire, grâce au recours aux histoires de fantômes, réduites à l'essentiel et pourtant porteuse d'étrangeté dérangeante.
Dans ce tome, le lecteur retrouve la qualité de finition du précédent (tranche des pages en couleur, 4 premières pages en couleurs, notes explicatives bienvenues sur les coutumes japonaises) et les caractéristiques graphiques des Clamp. Les personnages sont toujours aussi longilignes, et sans marques de l'âge (sauf la deuxième voyante, une petite vieille un peu tassée). le spectre stylistique est très large, de la caricature grossière à la composition esthétique légère et raffinée. Dans une même page, le lecteur peut se retrouver face au visage d'un personnage déformé par une forte émotion, rendu dans un mode presque schématique, en utilisant les codes graphiques propres au manga (la dentition en dents de scie, la mâchoire tombante formant une ouverture de bouche rectangulaire de dimension plus grande que la tête, la goutte de sueur, etc.).
À l'opposé de ces représentations schématiques, simplistes et outrées, le lecteur peut tomber en pamoison devant une case à la délicatesse finement ouvragée, ou devant une image à la poésie renversante. Ainsi page 31, lorsque le mokona blanc déplace les personnages dans une autre dimension, sa manifestation se traduit par de magnifiques arabesques enchevêtrées, formant un lacis envoutant. Lorsque Yûko se met à la recherche de la vraie voyante, elle se sert d'un mouchoir plié en deux qui prend la forme fragile d'un papillon, évoluant en volutes, fascinant.
D'un côté ce deuxième tome propose 3 séquences qui forment autant de voyages vers des ailleurs improbables et séduisants. de l'autre, le lecteur peut éprouver la sensation d'avoir perdu la dimension philosophique qui était présente dans le premier tome, pour un crossover n'apportant rien à la présente série, un couplet sujet à caution sur l'astrologie, et une dernière partie plus fonctionnelle (présenter un nouveau personnage et ses capacités) que réellement consistante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
florencem
  24 mai 2011
Voilà un tome 2 qui ne laisse plus planer le doute quant à la qualité de ce manga. Il est toujours difficile de poursuivre après le tome 1 surtout quand on a bien accroché à l'histoire car c'est souvent dans le tome 2 que les choses se mettent plus en place, qu'on en apprend plus sur les personnages principaux et aussi sur les personnages secondaires. Et je dois dire que je suis toujours aussi enchanté par XXX Holic avec ce tome-là.
On commence bien sûr le tome avec l'arrivée de Shaolan et Sakura. Grâce à leur présence, les Clamp nous en apprennent un peu plus sur Tsubasa Reservoir Chronicles tout en laissant planer beaucoup de questions. En fait, c'est uniquement Yuuko qui nous en apprend plus en expliquant à Watanuki la raison de leur présence et ce qu'ils vont devoir traverser par la suite. C'est d'ailleurs l'occasion de découvrir deux personnages inédits (Kurogane et Fye - que j'aime beaucoup) et deux personnages, diront nous "recyclés" sans le côté péjoratif du terme bien sûr : Mokona et Modoki. Nous les avions déjà vu dans le tome 1 mais ils étaient à ce moment-là inertes et on ne peut pas vraiment dire que cela nous avait permis de prendre conscience combien ces petites boules de poils sont adorables, désopilantes, gourmandes et pleine d'énergie. Leur simple présence rend tout de suite une scène drôle et c'est un très bon compromis pour un manga de ce genre.
Nous en apprenons aussi davantage sur Watanuki (je ne me rappelais pas qu'il était aussi colérique au tout début du manga ! C'est assez drôle de le relire et de voir qu'il s'énerve pour un rien). Il faut dire que l'énervement de Watanuki vient de Domeki (un nouveau personnage aussi), qui est élève au même lycée de Watanuki et Himawari. Les deux garçons se crêpent régulièrement le chignon et c'en est assez drôle. On dirait presque deux filles se chamaillant. Ce nouveau personnage nous permet aussi d'en apprendre plus sur le monde de l'occulte. Yuuko nous en apprend déjà beaucoup, mais la présence de Domeki (qui a certains dons), pousse encore plus à entrer dans le monde du mysticisme et des croyances japonaises. Etant passionnée de la culture japonaise, je dois dire que ce manga a vraiment une touche "éducative" sur ce point-là. Si on ajoute aussi le fait que Yuuko est une encyclopédie de la culture pop japonaise, et qu'on a droit à un florilège de recettes traditionnelles japonaises, c'est encore plus un plaisir.
D'ailleurs en parlant de notre sorcière des dimensions, je vous demanderais de bien regarder les tenures qu'elle arbore dans chaque tome. Elles sont plus magnifiques les unes que les autres. Un vrai régale pour les yeux ! Les Clamp ont vraiment un talent particulier en ce qui concerne les tenues de leurs personnages. Même s'il y a très peu de détails (je prendrais en contre exemple Oh ! Great qui bourre ses tenues de détails), elles restent splendides.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sandrine57
  29 octobre 2012
Watanuki a fini par se faire à l'idée d'être l'homme à tout faire de Yûko. Son caractère s'améliore, et les jours où se présente l'occasion de parler à la belle Himawari, c'est tout guilleret qu'il arrive au travail. Sensible à ce changement d'humeur, Yûko l'interroge et découvre qu'il est très amoureux mais aussi terriblement jaloux de Dômeki, le sportif du lycée qui ne laisse pas Himawari de glace. Pour rapprocher tout ce beau monde, Yûko décide d'organiser un "Hyaku-monogatari"dans le temple où vit Dômeki. Cette soirée sera l'occasion de se raconter des histoires de fantômes et de découvrir les dons de chacun...

Un deuxième tome qui tient les promesses du premier. On est entraîné dans l'univers fantastique de Yûko aux côtés de Watanuki qui devient peu à peu un assistant plutôt qu'un simple serviteur. Sa patronne lui ouvre des perspectives pour résoudre son problème de revenants en lui dévoilant le don de son rival Dômeki. le jeune homme est bien sûr réticent à se lier avec un garçon qu'il a détesté au premier regard.
C'est aussi l'occasion de découvrir les traditions japonaises avec le fameux Hyaku-monogatari, un rite destiné à faire apparaître les esprits. Dans l'esprit d'Halloween, cette fête a lieu en été.
Les dessins sont toujours aussi élégants, le noir domine pour appuyer l'univers fantastique et inquiétant. Les CLAMP réussissent là une série à la fois belle et intrigante, à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
nekomusume
  08 octobre 2012
Ce tome débute avec le marché entre Shaolan et Yuko. C'est étrange de revoir la scène de Tsubasa reservoir chronicle avec un autre point de vue. Bizarre et intéressant puisqu'on apprend de cette façon beaucoup de choses sur les dimensions parallèle mais aussi sur les Mokona.
L'histoire se poursuit avec les histoires de coeur de Watanuki, d'abord avec une prédiction, ce qui nous permettra de distinguer une vraie voyante d'une fausse, puis par un rituel dans in temple avec des amis de Watanuki. À cette occasion, nous découvrons une tradition proche d'Halloween même si au Japon elle a lieu l'été... Nous apprenons aussi que la vie de Watanuki serait plus facile si il restait proche de son pire ennemi. Va-t-il supporter cette situation?
Commenter  J’apprécie          60
Kenehan
  28 février 2015
Challenge Petits Plaisirs 2014/2015
Second tome avec un programme aussi chargé que précédemment. Cette fois, c'est la voyance et le Halloween japonais qui sont au menu. le premier thème est traité de manière intéressante. Une approche évitant le scepticisme de base et la ridiculisation ; plutôt porteuse d'une critique acérée du charlatanisme et d'une bienveillance pour ceux qui ont vraiment un don. En même temps, pas si étonnant que ça quand c'est Yûko qui est aux commandes.
Pour l'autre thème, c'est le hyaku-monogatari qui est à l'honneur. Cette fête des morts estivale est l'occasion pour les japonais d'exorciser les esprits par un rite lors duquel ils se racontent des histoires de fantômes. Un excellent moyen pour introduire correctement le personnage de Dôméki et son lien avec Watanuki.
Toujours aussi bon !
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
nekomusumenekomusume   08 octobre 2012
J'étais avec ce satané binoclard qui a fabriqué l'original de ce bâton... Un magicien nommé Clow Lead.
On dirait que mon destin est lié à lui d'une certaine manière.
Commenter  J’apprécie          90
ninon16ninon16   16 février 2013
-Yûko, est-ce que tu as parlé de moi à cette vieille dame ?
-Je n'en ai pas encore eu l'occasion... Je ne savais même pas qu'elle habitait ici...
-Oui, c'est vrai...
-Bon... Maintenant... Si tu ne sais pas à quoi ressemble une vraie voyante... Tu vas avoir l'occasion d'en voir une...
Commenter  J’apprécie          30
florencemflorencem   24 mai 2011
Le papillon. C'est le signe du voyage, l'annonce d'un changement et de la résolution de ton problème.
Commenter  J’apprécie          100
florencemflorencem   24 mai 2011
-Mais il parle ce truc ? [...]
-Et en plus, il y a l'autre qui lui répond ?!
Commenter  J’apprécie          60
florencemflorencem   24 mai 2011
Etre oublié par celle qui compte le plus pour lui, c'est déjà la perte d'un lien très cher.
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Clamp (45) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Clamp
Blood-C The Movie: The Last Dark Trailer
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
827 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre
.. ..