AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

France-Marie Watkins (Traducteur)
ISBN : 2253054283
Éditeur : Le Livre de Poche (01/10/1990)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 128 notes)
Résumé :
Tom Clancy était déjà l'auteur de l'éblouissante odyssée-cavale à l'Ouest d'un sous-marin soviétique (Octobre rouge), si documentée qu'elle avait été éditée par l'Académie navale américaine d'Annapolis.
Il récidive avec un roman-fleuve à mi-chemin du jeu guerrier, cher aux stratèges et aux surdoués de l'informatique, et du grand roman de guerre. L'invention géniale du livre, c'est la maskirovka, savant coup de bluff destiné à égarer les Occidentaux...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
CardShark
  15 mars 2015
Deuxième livre écrit par Tom Clancy, Tempête Rouge est de loin mon favori. L'intrigue évoque une tentative soviétique de s'emparer de champs pétrolifères dans le Moyen-Orient et des opérations préalables, aussi bien diplomatiques que militaires, pour neutraliser l'OTAN sans pour autant dégénérer en un conflit global et probablement nucléaire. A travers une multitude de personnages des deux cotés du conflit et à tous les niveaux, du saint des saints du Politburo à Moscou jusqu'à des Marines perdus au fin fond de l'Islande, du plus haut stratégique au plus intime et personnel, on découvre le récit d'une guerre moderne terriblement réaliste.
Clancy a été un véritable devin avec ce livre. Il a très certainement été le premier a évoquer dans un livre grand public le concept Russe de Maskirovka (mascarade), doctrine russe d'emploi des forces mélant action militaire ouverte, actions déniables et manoeuvres dilatoires diplomatiques afin de plonger l'adversaire dans la confusion et paralyser la prise de décision jusqu'à ce qu'il soit trop tard. On découvre aussi d'une manière nuancée (ce qui est rare avec Clancy) l'état d'esprit du Politburo, sa manière de gérer les jeux de pouvoir au sein de celui-ci, et comment cet état d'esprit influe sur leur manière de gérer leurs conflits avec le monde extérieur. Notons aussi la prescience de l'auteur en ce qui concerne les appareils d'attaque furtifs, quelques années avant leur existence réelle et bien avant leur reconnaissance officielle. le monsieur avait visiblement fait ses devoirs et savait de quoi il parlait (c'était bien avant Netforce, donc).
Si vous êtes un amateur du genre, c'est un incroyable travail d'écriture sur un conflit moderne d'une ampleur dantesque, on fonce d'un théâtre d'opération à l'autre à un rythme frénétique, des clash de chars d'assaut en Allemagne, des frappes d'avions sur un quart du globe pour émousser la capacités de l'adversaire, la guerre de surface et sous-marine dans l'Atlantique, l'OTAN et l'URSS se rendent coup pour coup avec une brutalité que bien peu de livres parviennent à retranscrire avec cette clarté. On imagine sans mal la fragilité de la survie de chaque soldat dans cet enfer technologique, meurtrier, aveugle et impersonnel, qui tient peut-être moins à son entrainement et à ses qualités qu'au simple coup de bol de pas être au mauvais endroit au mauvais moment quand les bombes et les missiles se mettent à pleuvoir dru.
Ce livre souffre cependant d'un incroyable défaut. La traduction française. Je sais pas trop pour d'autres genres, mais, étant un gros lecteur de SF, ça m'arrive assez régulièrement de lire un livre et de sentir à un moment donné que le traducteur a loupé une subtilité, un mot de jargon pris littéralement, ce genre de chose. Ca peut arriver, une fois, deux fois dans un livre, parfois, c'est ennuyeux mais pas dramatique, personne n'est parfait. Tempête Rouge, lui, boxe dans une toute autre catégorie. Quand on doit traduire un livre avec autant de jargon technique, des désignations OTAN en veux-tu en voila, et quand c'est comme ici ce qui fait tout le sel du bouquin, bon, je suis pas spécialiste, mais un éditeur qui a un minimum de respect pour son métier, je sais pas, moi, il pourrait penser, soyons fou, à trouver quelqu'un qui ait un modicum de compétences ou à tout le moins d'intérêt dans le domaine, non ? Sorti en France un an après Octobre Rouge qui avait lui bénéficié d'une traduction irréprochable grâce à un traducteur qui s'est attaché l'aide d'un membre du corps des sous-mariniers, Tempête Rouge, en comparaison c'est... Comment dire sans être absolument désobligeant... bon, y'a pas moyen. Sérieusement France-Marie Watkins, t'as fumé quoi? C'est la fête du slip de la première à la dernière page. Traductions littérales de termes de jargon, désignations un coup c'est traduit, un coup c'est pas traduit, traductions mots à mot de l'anglais au français sans aucune attention portée à la grammaire la plus élémentaire, voire même parfois parfaitement erronée ("destroyer" traduit en "porte-avion" ? C'est possible COMMENT ?), et autres démonstrations de je m'en foutisme tout azimut, ça arrive quasiment une page sur deux. c'est déjà ennuyeux quand ça fait sortir le lecteur de son récit, mais quand ça nuit carrément à la compréhension de l'action c'est proprement scandaleux. Un travail bâclé comme c'est pas permis, durant ma récente relecture je me suis lassé de les noter aux trois quart du bouquins, plus de quarante erreurs flagrantes, sans compter les doublons (être consistant dans l'erreur, est-ce encore une erreur ? vous avez deux heures). Pour autant que je sache, aucune édition ultérieure n'a été corrigée (je vous avoue que j'ai pas cherché plus loin que d'en feuilleter un neuf en librairie). Notez que la traductrice à commis le même travail de tâcheron sur le Cardinal du Kremlin.
Il n'en reste pas moins que Tempête Rouge est un excellent livre, qui gagne indéniablement à être lu en VO, ou dans à peut prêt n'importe quelle autre langue que le français.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
saigneurdeguerre
  29 juillet 2018
S'il y a un livre à lire de Tom Clancy, c'est celui-là ! Les combats qu'il y décrit m'ont rappelé les manoeuvres de l'OTAN auxquelles j'ai pris part. Le réalisme était bluffant. En tout cas pour les actions au sol car je n'avais qu'une maigre idée de ce qui se passait dans le ciel et aucune idée de ce qui se passait en mer.
Mon seul regret, c'est ce patriotisme excessif de l'auteur qui confond systématiquement valeur des soldats avec équipement ultra-moderne. Sur le terrain, lors de ces manoeuvres, je n'ai jamais été particulièrement impressionné par les troupes américaines au sol (par leur appui aérien, oui). Les troupes britanniques ou allemandes de l'époque m'ont beaucoup plus marqué. Le moral américain se dégonflait assez vite dans la plupart des unités en cas de problème ne correspondant pas à leurs procédures qu'ils pouvaient retrouver dans leurs check-lists.
Commenter  J’apprécie          94
Chiwi
  12 avril 2015
Tom Clancy a toujours mêlé géopolitique et action. Ici il délaisse le personnage de Jack Ryan pour imaginer la Troisième guerre mondiale.
Clancy commence par les politiciens qui vont mettre le monde à feu et à sang puis le reste du roman se fera au niveau de quelques hommes des deux camps sur différents champs de bataille. Comme Clancy est très documenté , ce qui marque c'est le gigantisme et la démesure des forces en présence. le principe de la course à l'armement prend tout son sens avec les descriptions faites.
Bien sûr c'est un gros pavé, presque mille pages, mais qui en fin de compte se lit facilement. On peut le laisser deux-trois jours de côté et le reprendre sans s'y perdre.
Commenter  J’apprécie          91
BrunoA
  28 mars 2013
Très bon roman de Tom Clancy qui valait surtout avant l'effondrement du bloc soviétique.
On y vit, presque en direct, la réalisation d'un scénario que la guerre froide a rendu impossible : l'offensive de l'Union Soviétique et des forces du pacte de Varsovie sur l'Europe occidentale.
On suit ainsi la cavale d'un officier en Islande et on assiste, de ses propres yeux, à la progression de l'attaque.
Suspense haletant et précision des détails techniques rendent ce scénario plausible, bien qu'impossible.
L'Histoire a voulu qu'il restât, heureusement, un simple hypothèse.
Commenter  J’apprécie          80
lafamillejoue
  08 mai 2016
Un des meilleurs livres de Tom Clancy, avec "à la poursuite d'octobre rouge" et le "Cardinal du Kremlin".
Sa déscription de la troisième guerre mondiale, avec ses batailles navales et terrestres, est vraiment excellente. C'est plein de détails techniques, parfois un peu trop, mais c'est très cinématographique, on est littéralement plongés dans les conflits.
Je l'ai lu il y a longtemps, mais l'envie de m'y replonger est souvent là...
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
GrouchoGroucho   20 février 2015
- C'est ça la surprise que vous leur ménagez ? demanda Calloway.
.../...
- Jusqu'à présent, nous avons fait traverser tous les convois sous EMCON - ça veut dire contrôle d'émission - avec leurs radars occultés pour les rendre difficiles à trouver. Cette fois, nous faisons quelque chose d'un peu différent. Ceci est le déploiement du radar SPS-49...
- Ce monstre noir sur le toit de la timonerie ?
- C'est ça. Ces symboles sont des Tomcats du porte-avions America. Là, c'est un ravitailleur KC-135 et ce petit bébé-là un avion radar E-2C Hawkeye. Le radar du Hawkeye est fermé. Quand les Russes arriveront, ils devront se rapprocher pour savoir ce qu'il y a là.
- Mais ils le savent déjà, objecta Calloway.
- Non, ils savent qu'il y a un convoi par ici, quelque part. Ils n'ont pas de preuve suffisante pour lancer des missiles. Tout ce qu'ils savent avec certitude c'est qu'il y a un radar SPS-49 en fonctionnement. Ils devront actionner leur propre radar pour voir ce qu'il y a sur l'eau. Quand le Bear fera ça, nous les verrons et nous aurons des chasseurs sur leur dos si vite qu'ils ne sauront jamais ce qui leur arrive.
- Et si les Backfires ne viennent pas aujourd'hui ?
- Alors nous les verrons une autre fois. Les Bears aussi parlent aux sous-marins, M. Calloway. Ils sont toujours bons à tuer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Skarn-shaSkarn-sha   06 avril 2012
Il n'y a pas de règle qui dit que le monde doit avoir un sens.
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Tom Clancy (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tom Clancy
Sérierama : Jack Ryan s?essaye aux séries .Après cinq film, Jack Ryan, le héros des romans de Tom Clancy s?essaye aux séries. Dans ce blockbuster d?Amazon Prime Video, John Krasinski incarne le jeune agent de la CIA et traque un leader terroriste à travers l?Europe et le Moyen-Orient. Qu?en on pensé nos trois critiques ? A VOIR Jack Ryan, Saison 1, disponible sur Amazon Prime Video TEXTES Pierre Langlais RÉALISATION Pierrick Allain Télérama.fr - Septembre 2018
autres livres classés : techno-thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tom Clancy au cinéma

Comment s'appelle le célèbre analyste de la CIA créé par Tom Clancy ?

Jack Bauer
Jack Shepard
Jack Ryan
Jack Bound

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thème : Tom ClancyCréer un quiz sur ce livre
.. ..