AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782706716850
112 pages
Éditeur : Salvator (24/05/2018)
3.62/5   4 notes
Résumé :
Dans ce récit, l'auteur s'adresse à un jeune homme rongé par le dégoût de la vie : mal dans son corps, mal dans son cœur, mal dans sa famille ; l'acédie l'a plongé dans des affres intérieures. Une seule solution, lui semble-t-il : quitter son pays. Pour se dépouiller, pour ne plus souffrir, pour s'apprivoiser. Destination Malte : une île chargée d'histoire et de spiritualité. Là, entre Orient et Occident, le jeune homme va connaître son kairos, l'instant favorable o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Caliroe
  02 février 2019
Voici un texte court, d'une belle écriture, très sensible, qui se lit rapidement, et qui gagne ensuite à une re-lecture pour sa richesse.
Ce texte est construit à la deuxième personne du singulier, comme le monologue d'un jeune homme qui soliloque tout en se regardant agir. Ce dernier aura à renaître à lui-même, au simple bonheur d'avoir enfin trouver la paix avec « son ami intérieur », dans un « pays de lait et de miel », Malte.
Ce personnage, qui n'a pas de nom, nous dit d'abord tout son mal-être et sa décision prise et mise en acte, de faire partie de ces personnes-disparues-sans-laisser-d'adresse. Et c'est comme un coup de point et une forte interrogation pour le lecteur. Pourquoi ce choix tellement radical ? Quelle(s) souffrance(s) peut /peuvent conduire à ce point de rupture ?
Au fil des chapitres courts et même très courts, de discrètes et pudiques réponses nous seront données, faisant jouer à plein l'empathie que j'ai alors éprouvée pour ce jeune homme en quête de sa vérité profonde.
Cette brume qui l'ensevelit à petit feu se dissipera, comme il l'a espéré, au contact de cette île de Malte qu'il a choisie comme ultime refuge. La Valette et ses splendides jardins dominant la mer l'accueillent dans toute leur beauté… Mais pas seulement ! Il pourrait bien y avoir aussi le miracle des rencontres…
La fin m'a surprise et rendue un peu perplexe dans un premier temps… Et puis, elle prête aussi à imaginer, par soi-même, plusieurs scénarios au-delà du point final posé par l'auteur. Ce qui est, en soi, agréable.
Deux très beaux poèmes scandent harmonieusement les deux temps contrastés du texte.
Un livre qui m'a permis d'avoir un riche échange avec mon compagnon autour de son thème et qui se prête aussi très bien à une lecture à voix haute, notamment avec ses deux poèmes.
Merci à Babelio et Masse critique pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LivresdAvril
  19 avril 2019
Brume de Malte suit le cheminement d'un jeune homme hypersensible. Ce sujet, bien qu'éloigné de moi, m'intéressait et je n'ai pas été déçue. Les descriptions des sensations dues aux multiples agressions du monde contemporain sont saisissantes. Elles rendent même le début du roman assez pesant, et on comprend tout à fait le besoin du héros d'y échapper. Et c'est là que l'auteur montre son talent : par les pérégrinations sur la belle île de Malte, il illumine le récit en même temps que son personnage. Par petites touches, délicatement, on assiste à sa réouverture au monde.
Je recommande vivement la lecture de ce "petit livre" (107 pages) à ceux qui se sentent en décalage avec la société d'aujourd'hui et à leurs proches : vous n'êtes pas seuls et il y a une (belle) issue !
Merci à Aurélien Clappe pour sa confiance et son message d'espoir.
Commenter  J’apprécie          50
lilicrapota
  16 février 2019
Je tiens d'abord à remercier chaleureusement masse critique pour l'envoi de cet ouvrage qui me permet de découvrir à la fois les éditions "salvator" et l'auteur, Aurélien Clappe.
Je n'ai pas beaucoup apprécié cet ouvrage et je vais m'en expliquer :
- on sent une certaine aisance dans l'écriture, une pratique ancienne ; mais on sent aussi (à mon goût) beaucoup l'exorcisme, la catharsis, l'auteur ne s'est pas suffisamment séparé de son histoire singulière pour la convertir en quelque chose de plus grand, de plus "universel" et à la fois, de plus unique
- la narration est construite en huis clos, on est seul à seul avec le jeune homme mal dans sa vie du roman. Pas d'action, pas de dialogue (ou à peine), que des descriptions de son mal être et de ses errances... c'est un peu lourdingue à mon sens, surtout quand on sait que certains auteurs parviennent à brosser un portrait semblable de leurs personnages en 3-4 lignes, par le truchement du symbolisme ou de l'anecdotique (Delphine Bertholon, Jeanne Benameur, Delphine de Vigan)
- l'auteur nous enferme dans un dialogue que l'on n'a pas choisi (la narration est un "tu" intrusif et imperméable) ; j'avais déjà lu des romans enfermants de ce genre, avec cette narration au "tu" et j'avais déjà détesté.
Pour finir, je pense vraiment que cet auteur est prometteur mais que cette écriture manque de "maturité" peut être, ça manque de décor, de complexité, d'"autour" : c'est difficile de construire un récit à partir juste d'une idée de quelqu'un qui va mal et qui va trouver les clés pour s'en sortir!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lessortilegesdesmots
  08 février 2019
Le résumé de ce livre m'avait interpellé à tel point que je n'ai pas vérifié le nombre de pages avant de le sélectionner. Si vous me suivez sur youtube, vous savez qu'il y a beaucoup de coïncidences entre mes lectures et mon vécu. Ce livre en est la preuve vivante. Au début de ma lecture, j'ai été très troublé de lire un texte qui me touche droit au coeur et même à l'âme. J'ai lu un texte qui parlait essentiellement de moi. À la fin de ma lecture, j'ai été à deux doigts de pleurer. Les larmes sont restés dans ma gorge mais ça s'est joué à rien.

Dans ce roman, le narrateur s'adresse à un jeune homme hypersensible et possédant un instinct incroyable. On va suivre son évolution de l'ombre à la lumière. Ce qu'on lit n'est pas déprimant puisqu'on suit un parcours positif. le livre, outre le fait qu'il parle de l'hypersensibilité avec une justesse parfaite, évoque d'autres sujets. Ils n'en restent pas moins liés à l'hypersensibilité.
J'ai été marqué par le passage de ce livre parlant d'une société bruyante alors qu'on a besoin d'autant de silences que de bruits. Il parle également de la religion mais très rapidement comme pour le bruit. Néanmoins, il les aborde surtout du point de vue d'une personne hypersensible. L'impact de la famille est très bien traité avec les non-dits.

Au sein de ce livre, vous apprendrez également des choses autour de l'art et de l'histoire de Malte entre orient et occident. Et ça se ressent dans le roman par quelques petites touches notamment un mot que l'on perçoit de manière négative en France de part notre vécu mais qui ne l'est pas à Malte. Concernant la fin de ce livre, j'aurai aimé peut-être un chapitre en plus mais ça ne m'a pas gêné plus que ça. Et ça confirme ce que je pense d'un hypersensible. C'est beaucoup trop gentille même quand ça ne veut pas l'être.

En bref, j'ai adoré ce livre. J'ai été troublé par cette lecture et surtout par son thème si bien traité. Je le relirai. J'en suis certaine.
Lien : https://lessortilegesdesmots..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CaliroeCaliroe   02 février 2019
Tu ne quittes personne ; tu ne suis personne. Tu ne souhaites pas d’avantage révéler une doctrine salvatrice ou dispenser un baume sur l’humanité affligée. Ce que tu cherches, c’est de te délester de tout ce qui t’a façonné envers et contre toi.

Tu es persuadé que ce départ fera taire définitivement cette voix intérieure qui te juge sans pitié depuis l’adolescence.

Un sage a dit : « À quoi sert de voyager si tu t’emmènes avec toi ? C’est d’âme qu’il faut changer, non de climat. » De fait, il est généralement admis que fuir, c’est emporter ses problèmes avec soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LivresdAvrilLivresdAvril   23 juin 2019
Tu n'es pas loin du monde ; tu es ailleurs. Dans un espace où tu te reconstruis. Pas après pas. Ici, un regard différent se pose sur toi. Pas d'étiquettes à décoller, ni de cases préétablies à abattre. Pour tous ceux qui t'entourent ou qui te croisent à l'hôtel, tu es un nouveau visage. Certes, ils ne voient pas combien tu es abîmé à l'intérieur. Mais tu es là où tu es, tu n'es pas un autre, tu n'es pas celui qu'ils voudraient que tu sois. Tu es sur le chemin, tu dois t'explorer et voir plus clair en toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LivresdAvrilLivresdAvril   23 juin 2019
Depuis toujours, les personnes aux visages disgracieux te bouleversent ; oui, elles saisissent ton coeur. Ces rencontres te renvoient à la première des injustices. Très souvent, tu tentes de repérer dans la rue, à la caisse d'une boutique ou dans le métro, si elles portent une alliance. À tes yeux, cet anneau de métal prouve qu'elles sont aimées, malgré leur aspect physique. Et cela te rassure, d'une certaine façon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LivresdAvrilLivresdAvril   23 juin 2019
Depuis quelques mois, tu te sens étrangement éteint dans les profondeurs de ton être. Vide. Cassé. Ta capacité à t'émerveiller s'est éteinte. Cela n'a que trop duré. Tu te demande même si ne rien ressentir du tout n'est pas pire que d'être triste à en mourir. Après tout, l'affliction morale qui te tenaille n'est-elle pas la preuve que tu es vivant ?
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : hypersensibilitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1447 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre