AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290069116
Éditeur : J'ai Lu (06/03/2013)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 28 notes)
Résumé :

1755, Anglais et Français s'affrontent pour la conquête des Amériques, embrigadant les tribus indiennes dans une guerre sanglante. Exilé au Nouveau Monde, Iain MacKinnon hait le roi George et ses armées, mais il est enrôlé de force. Lui qui n'ambitionnait que d'être fermier, le voici soldat, semant l'horreur sur son passage. Un jour, contrevenant aux ordres, il sauve une jolie jeune femme que des Abémaqui s'app... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Luna05
  28 décembre 2011
Lassés des romances historique où seul prime l'évolution sentimental du couple en devenir, où seul les bals créent des évènements impliquant des rebondissements? Vous êtes en manque d'action et souhaitez un renouvellement du genre? Ce roman est peut être fait pour vous.
Attention j'ai fais une présentation caricaturale à l'extrême et totalement réductrice uniquement pour attirer votre attention, ai-je réussis? La romance historique n'est heureusement pas "que ça". Pour ma part ce n'est pas par lassitude que je me suis tournée vers ce titre, j'adore ce genre offrant un dépaysement totale, une époque et des moeurs différents de notre siècle et des plumes me ravissant à chaque lecture, non, ce qui m'a poussé est tout bonnement la curiosité. Au vu du contexte historique abordé et aux divers avis enthousiastes parsemant la toile du web, je me suis donc intéressée à l'oeuvre de Paméla Clare.
1755 en Amérique un affrontement oppose les Anglais aux Français quant à savoir qui s'appropriera "Le nouveau monde". Une guerre sanglante et sans concessions ne laissant rarement de survivants et éclaboussant par la même occasion les civiles se trouvant là au mauvais endroit et au mauvais moment. C'est au coeur de tout cette violence que 3 frères Écossais s'étant exilé sur ce continent n'aspirant qu'à un nouveau départ, avoir une ferme, cultiver leur terre et fonder leur famille qu'ils se retrouveront piégés et embrigader de force par leur ennemis les Anglais. le colonel William Wentworth ayant eu un aperçu de leur agilité et force verra là une chance de battre les Français grâce à ces Highlanders dans leur rang. Iain, Morgan et Connor se retrouvent donc à la tête des Rangers spécialisés dans la furtivité, la traque et les combats. C'est lors d'une mission de reconnaissance que Iain l'ainé des McKinnon fera preuve d'insubordination. Refusant d'assister au viol et à la torture d'une jeune femme par des Abemaqui et des Français l'ayant capturé, Iain outrepassera les ordres et la sauvera mettant en danger par la même occasion tous ses compagnons d'armes. Pourchassés, Iain et la jeune Écossaise Annie Burns tenteront de fuir vers le campements des Rangers. Annie Burns, tel est le nom qu'elle a donné à Iain mais elle garde cependant sa véritable identité secrète car, que lui arriverait-il si les Anglais découvraient la vérité et surtout quelle serait la réaction de l'homme ayant risqué sa vie pour la sauver et que cette dernière commence à aimer?
Je vais aller d'entré droit au but, ma lecture s'est hélas déroulée en demie teinte ponctuée de haut et de bas.
Dès le premier chapitre le ton est donné l'auteur fera preuve de réalisme quant au moeurs de l'époque et décrira la violence et la misère sans concession. Juste pour exemple la première scène se déroulant dans la rue où le Colonel Wentworth assiste à distance aux relations sexuelles entre une prostitué et son client à même le sol devant des passants n'étant pas plus surpris que cela puis a l'agression de cette dernière par ce même client. Pamela Clare a choisi délibérément de ne pas édulcorer son récit et le démontrera également lors des scènes de combats sanglantes entre Iain et les Abemaquis. L'auteur a su montrer qu'elle savait faire preuve de grande maitrise quant aux scènes d'actions et de combats. Les passages concernant la fuite de Iain et Annie vers le fort Elizabeth furent si minutieusement décrite que l'on se cru dans une adaptation cinématographique. Une aventure s'étant avéré palpitante et passionnante dont la tension allant crescendo a maintenu totalement mon attention rendant ma lecture haletante et exaltante. Hélas ce petit intermède n'a duré que trop peu de temps car, une fois à Fort Elizabeth l'intrigue a perdu un peu de son mordant nous plongeant dans une intrigue flirtant dangereusement avec une romance mièvre.
J'avais beaucoup apprécié la relation naissante entre la jeune, attachante et vulnérable mais non moins très courageuse Annie et le fier et très protecteur Highlander, Iain. Un duo très touchant bien que différent s'accordant à se défendre mutuellement contre leur ennemis et d'où en découlera une histoire d'amour totalement inattendue de part et d'autre. Iain McKinnon s'évertuera dès sa rencontre avec Annie à la protéger quoi qu'il lui en coûte et nourrira pour elle une passion sans limite qui le dépassera à plusieurs reprise. Annie quant a elle est pourvue d'un passé assez tragique et sordide appelé à la poursuivre où qu'elle aille car ayant été marqué dans sa chair. Cette dernière fera preuve de beaucoup de courage malgré son destin et d'une rage de vivre peu commune. Totalement désemparée et faisant penser à une enfant lors de son sauvetage par Iain, Annie montrera une facette attendrissante et brillera d'un certain charisme au vu des répliques qu'elle échangera avec Iain. Un petit bout de femme avec beaucoup de caractère qui déboussolera à plusieurs reprises le géant Highlander. Hélas, une fois au Fort, Annie perdra de sa superbe ainsi que son caractère rendant ce personnage agaçant, simple et soumis... Autre fait qui m'a quelque peu chagriné, le secret d'Annie. Tout cela pour ça? J'ai trouvé que les faits ont été trop poussif ainsi que les hésitations de l'héroïne quant à révéler son identité.

Concernant le traitement des personnages secondaires, Paméla Clare a ici fait un sans fautes. Les frères McKinnon bien qu'en second plan ont immédiatement attirés mon attention et promettent beaucoup pour la suite, sans oublier le très ambigu William Wentworth. Un personnage haut en couleur manipulant ou tentant de contrôler tout son entourage tel des pions sur son échiquier. Une personnalité à la fois charmeuse et irritante au vu de tous les stratagèmes dont il sera capable pour obtenir ce qu'il souhaite.
Tout n'est heureusement pas négatif car j'ai tout de même apprécié cette lecture innovante et rafraichissante au vu du contexte historique abordé. Un début de romance promettant beaucoup mais qui hélas s'est enlisé dans un trop plein de bons sentiments excluant par la même occasion le côté action aventure...Une suite que je lirai tout de même au vu du caractère très affirmé des frères McKinnon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marcellina
  20 février 2019
Pas mal du tout !
La guerre de sept ans ou encore « The French and Indian War » ou encore l'épisode américain de ce que l'on pourrait appeler la toute première guerre mondiale.
De 1754 à 1763, sur différents fronts, l'Empire britannique et la France se sont battus pour agrandir, consolider, maintenir leur empire colonial.
En Amérique du Nord, le front était la frontière entre l'état de New York et la Nouvelle-France. Frontière sur laquelle il ne faisait pas bon vivre pour les colons, frontière égrainée de différents forts qui au fil du temps passaient des mains des anglais aux mains des français et vice-versa au prix de nombreux carnages.
Fort William Henry : Fort construit en 1755 sur la frontière par les anglais pour se protéger des incursions françaises. En 1757, prise du fort britannique tenu par Monroe par les troupes françaises commandées par Montcalm. Massacre d'une partie des soldats anglais prisonniers ainsi que de la population civile par les indiens, guerriers des Sept Nations, qui faisaient partie des milices françaises.
Fort Ticonderoga (Fort Carillon pour les français) : 1758, défaite cinglante et sanglante du général britannique James Arbercrombie face au fort tenu par les troupes françaises du marquis de Montcalm.
La force des français à ce moment du conflit n'est pas le nombre car clairement ils étaient en infériorité flagrante mais la confiance des généraux en leurs milices. Les stratèges anglais qui avaient déjà des troupes de Rangers alliés aux indiens Mohicans n'avaient confiance qu'en leurs soldats et à l'ancien ordre de bataille...
L'incompétence d'un général stupide, la loyauté des soldats aveuglément obéissants, la bravoure et le courage des Rangers et des Mohicans, un bain de sang...
« A six reprise, Abercombie avait lancé l'attaque, et à six reprises les officiers avaient scrupuleusement obéi, conduisant leurs troupes à la boucherie au nom de la loyauté, respectant l'arrogante inconscience, l'incurie de leur commandant en chef. Et tout cela pour quoi ? le rempart de pieux était toujours intact. »
Bon, qu'on ne s'y trompe pas, il s'agit bien d'un livre « rouge » comme je les aime :-)
Un fond d'Histoire super bien documenté, beaucoup d'humour, de l'amitié et de l'amour à revendre, un soupçon d'érotisme et, cerise sur le gâteau, des Highlanders, fils et petits-fils survivants de Culloden, pour la troupe de Rangers, un tout bon moment de lecture entrecoupé de longues pauses sur internet pour approfondir mes connaissances.
Fin du premier volume de la saga, je plonge illico dans le tome deux car les personnages, fictifs et historiques, me manquent déjà :-p
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Nono19
  01 mai 2018
Iain MacKinnon, piégé par un colonel anglais, se retrouve à diriger des rangers dans une guerre qui paraît ne pas devoir finir. En effet, nous sommes en pleine conquête des Amériques au 18ème siècle. Anglais et Français se battent et embrigadent avec eux les Indiens dans des combats sanglants.
Lady Anne, de son côté, se retrouve exilée de son Ecosse natale par un oncle pervers et cruel qui l'a marquée du sceau infamant de voleuse.
Leurs chemins se rencontrent lorsque Annie se retrouve, suite à une attaque d'Indiens Abénaquis, menacée de viol et de torture.
Iain, en mission, n'était pas supposé intervenir mais il ne parvient pas à la laisser à son triste sort.
A peine a-t-il sauvé Annie qu'ils se retrouvent à crapahuter ensemble pendant des jours dans des conditions plus que rudimentaires.
Arrivés à Fort Elizabeth, Annie rencontre le colonel Wentworth, le supérieur d'Iain qu'elle avait rencontré des années plus tôt. Se souviendra-t-il d'elle?
Iain a beau savoir qu'en tant que soldat, il n'a pas grand-chose à offrir à Annie, il ne peut s'empêcher de la vouloir auprès de lui.
Annie, elle, se débat avec sa conscience. Afin de ne pas se mettre à dos un Highlander jacobite et catholique, elle lui a caché sa véritable identité.
Arriveront-ils à construire quelque chose malgré les obstacles?
Aaah les Highlanders! Virils, courageux, déterminés, ... Oui, j'avoue, j'adhère :p. Dans ce roman, il y a une certaine originalité qui le différencie d'autres romans. Déjà, nous sommes aux Amériques. Iain a été élevé en partie par des Indiens (sa famille a été bannie des années plus tôt), ce qui fait de lui un mix étrange de plusieurs cultures.
Les personnages sont intéressants que ce soit nos deux héros principaux, Morgan et Connor, les frères loyaux de Iain, le colonel Wentworth, plus complexe que prévu, ...
Le monde dans lequel est tombé Annie est brutal, violent, dangereux mais elle y trouve une certaine stabilité, une famille et surtout Iain.
Ce premier tome est une réussite! Tout y est pour un bon roman de romance historique: un cadre bien développé, des héros attachants, des personnages secondaires intéressants, du suspense, ...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MxlleAnaB
  14 mai 2013
Pour avoir déjà lu et adoré la famille Blakewell de Pamela Clare, j'attendais beaucoup des Highlanders du nouveau monde. Nous commençons alors avec le beau Iain McKinnon, qui m'a immédiatement plu. En effet, il est l'ainé des trois frères et un valeureux guerrier. Rien ne le destinait à rencontrer Lady Anne Burness Campbell, mais la jeune ayant été contrainte de quitter ses terres en Ecosse. Marquée au fer rouge et victime de la cruauté de son oncle, Annie se retrouve dans le colonies au sein d'une qui ne l'épargne pas non plus. Battue, meurtrie et seule au monde, la jeune femme s'enfuit une nuit suite à une attaque. Dans la forêt, le danger règne et Iain apparait subitement pour lui sauver la vie. J'ai aimé le contexte de l'histoire: les colonies, les Highlanders, les Abénaquais, la guerre, la rencontre des peuples...Les amérindiens ajoutent vraiment un plus à cette saga et l'histoire entre Annie et Iain commence fort. La jeune fille lui cache sa véritable identité mais entre eux, la passion nait. Iain désire Annie du plus profond de son être et le désir qu'elle lui inspire le hante. Connor et Morgan, ses frères, sont tout aussi braves et j'ai aimé la confiance qu'ils accordent aux deux héros et leur dévouement. Les hommes de Iain, bien que personnages secondaires m'ont touché; je pense par exemple à Killy ou Brendan. Quant à Wentworth, c'est un manipulateur et un menteur redoutable. Apparemment, nous n'en avons pas fini avec lui durant les autres tomes d'ailleurs. Bien décidé à s'approprier Annie, Wentworth élabore des plans tous plus horribles les uns que les autres pour faire éclater la vérité. Les scènes d'amour entre Iain et Annie m'ont captivé, à la fois tendre et passionnée. de plus, leur mariage dans la forêt et sous les étoiles était magnifique ainsi que leur "nuit de noces". Pamela Clare est devenue pour moi une référence pour la romance historique. Cette histoire était au delà de toutes mes attentes: je pense par exemple à la grossesse d'Annie, aux combats de Iain pour la sauver et rester en vie...La fin est fabuleuse et je ne peux qu'aimer encore plus les hommes de Iain et ses frères après ce qu'ils ont fait pour le couple. Maintenant que Iain a son propre foyer, une femme et un fils, je meurs d'impatience de découvrir Morgan puis Connor. Encore une fois, l'auteur nous offre des personnages attachants, au relief étonnant et d'une humanité incroyable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Chroniques_Aleatoires
  16 février 2014
Ash qui lit de l'historique c'est assez étrange, mais lorsqu'il s'agit d'une série que j'ai dans ma PAL depuis au moins 3 ans c'est une autre affaire. J'ai entendu parler de cette série il y a un bon moment, lu de bonnes critiques dessus, mais je n'avais pas encore réussit à mettre la main dessus, j'ai dû le commander au final sur internet (et croyez-moi, c'est tout un combat…). Dans ce livre il y a tout ce qu'il faut pour en faire une réussite : une intrigue bien développée, un thème intéressant, des personnages attachants et étonnants, en plus d'une plume agréable qui rend la lecture facile malgré les termes anciens.
Iain MacKinnon est l'héritier d'un clan d'highlanders banni d'Écosse qui ont dû migré dans les colonies et ont su s'intègre à ce monde sauvage et leurs habitants. Iain est plutôt sauvage, viril, droit et loyal, en plus d'être possessif et dominant, le mâle alpha dans toute sa splendeur. Il est à la tête des rangers avec ses frères, alliés aux mohicans qui l'ont en partie élevé. C'est un homme complexe qui a beaucoup de vies entre ses mains et de responsabilités sur les épaules, à aucun moment il ne pense être un bon parti. Mais la douce et gentille Annie est loin d'être d'accord avec lui. Cette jeune lady, descendante d'un des plus grand clan écossais et ennemi des MacKinnon a eu une année difficile, pleine de morts, de violence, de trahisons. En peu de temps elle a dû se transformer en une femme courageuse qui puisse se défendre et faire quelque chose de ses deux mains. Elle gardera pendant longtemps ses secrets et son passé va la hanter pendant tout le livre.
En plus de ce couple, on suit l'histoire du point de vue d'un personnage secondaire et que j'ai énormément apprécié : Lord William Wentworth. Ce noble lié au roi d'Angleterre, se retrouve à la tête de Fort Elizabeth. Il apparait rapidement comme un être détestable, imbu de soit-même et pourtant… ce manipulateur de première est seul au monde. Attirée par Annie, il en fera voir de toutes les couleurs aux héros, parfois uniquement pour passer le temps, et c'est ce qui le rend si intéressant. Les deux autres frères MacKinnon sont aussi attachants, différents l'un de l'autre, ils se démarquent rapidement des autres personnages. Dans les rangers, on peut citer Killy, Brendan ou bien MacHugh qui marquent les esprits. N'oublions pas pour finir Joseph qui donne une belle image des indiens et qui nous rend curieux à son encontre.
L'intrigue se joue sur plusieurs plans : la guerre entre les français et les anglais qui donnent de l'action à l'histoire. La violence est bien mise en avant, de façon crû mais c'est ainsi que sont les choses. La relation entre Annie et Iain est le second point, car de leur romance dépend beaucoup de choses comme la réussite de l'attaque des anglais, la survie des rangers et aussi l'avenir d'Annie dans les colonies. le passé des personnages est la dernière partie de l'intrigue principale, étant donné qu'ils sont ce qu'ils sont et où ils sont à cause de manipulations et de trahisons. La confiance est un thème important dans l'histoire pour les deux protagonistes, tout comme le fait de laisser libre court à leurs sentiments.
Je ne regrette vraiment pas d'avoir acheter ce livre, et la venue de l'auteure en France m'a forcé à le lire enfin ! Des highlanders comme on les aime en tant que combattants pour la colonisation des États-Unis est un thème original et entraînant. Aussi bien l'histoire, que les personnages et l'écriture sont au top et donne au final un excellent livre à lire ! Pour ma part, je trouve que c'est une bonne histoire pour se lancer dans les historiques, étant donner qu'il y a pas mal d'actions et plusieurs scènes érotiques bien décrites. Il me reste plus qu'à commander la suite avant qu'elle soit en rupture de stock, comme c'est malheureusement le cas pour les autres séries de l'auteure…
Lien : http://leschroniquesaleatoir..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   23 septembre 2018
Elle toucha sa tempe, grimaça de douleur, puis regarda son doigt englué de sang à moitié séché.
L'horreur lui tordit l'estomac, lui donna la nausée. Elle se mit à trembler, se mit debout en flageolant, chancela jusqu'à l'arbre le plus proche et s'appuya au tronc.
Des bras puissants se saisirent d'elle et l'obligèrent à se rasseoir par terre.
— Au nom du Ciel, mais où veux-tu aller, petite ?
— Je vous en prie, laissez-moi! Je vais être... malade.
— Alors sois malade ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
missmolko1missmolko1   23 septembre 2018
Annie se sentait épuisée. Or quelqu'un essayait de la réveiller. Mais son corps n'était que douleur et elle avait désespérément besoin de dormir. Elle soupira et se laissa engloutir dans un profond sommeil peuplé de rêves.
De fort plaisants rêves. Un homme l'embrassait, pressait ses lèvres pleines et chaudes sur les siennes, les titillait du bout de la langue... Et les ouvrit et rendit le baiser, avide de l'approfondir, de le faire durer éternellement.
-Oh, Annie, je savais que tu serais aussi exquise...
Le major Mackinnon, le Highlander, l'embrassait et appréciait les saveurs de sa bouche...
Quelle importance, puisqu'il ne s'agissait que d'un rêve?
La langue se fit hardie. Annie ouvrit brusquement les yeux, soudain mue par l'urgence de repousser l'homme qui l'enlaçait. Elle découvrit que c'était elle qui l'étreignait, bras solidement noués derrière sa nuque, mains enfouies dans ses cheveux couleur de nuit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MarcellinaMarcellina   20 février 2019
Quel effet cela ferait-il de sentir à nouveau de la terre sur ses mains au lieu du sang ? De voir sortir des plantes du sol au lieu d'y creuser des tombes ? D'entendre des vagissements de nouveau-né au lieu des cris d'agonie ?
Commenter  J’apprécie          10
MarcellinaMarcellina   20 février 2019
A la veille d'affronter la laideur et la mort, ces êtres courageux rendaient hommage à la beauté et à la vie.
Commenter  J’apprécie          20
Nono19Nono19   01 mai 2018
Le chasseur pouvait s'offrir du repos; le gibier, non.
Commenter  J’apprécie          20
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1637 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre