AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dany Osborne (Traducteur)
ISBN : 9782290020845
Éditeur : J'ai Lu (11/09/2010)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 21 notes)
Résumé :

1759. Au Nouveau Monde, des rangers celtes enrôlés par les Anglais sèment la mort derrière eux. Quand leur chef Morgan McKinnon tombe entre les mains des Français, ces derniers décident de le soumettre à un interrogatoire avant de le livrer à la tribu des Abénaquis. Trop gravement blessé pour parler, le prisonnier est d'abord confié à la pupille du commandant du fort, Amalie. Tout devrait lui faire haïr cet homme. Ne fait-il pas partie des barbares qui o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Luna05
  03 janvier 2014
Je ne me lasse décidément pas des Highlanders de Pamela Clare. le 1er tome m'avait déjà fait forte impression malgré ses défauts, il était bien évident que je poursuivrai l'aventure auprès de ces guerriers Écossais expatrié au Nouveau-Monde.
Après avoir fait la connaissance de l'ainé des frères McKinnon, Iain, il est à présent temps d'approfondir nos connaissances avec son cadet Morgan ayant repris les rênes quant à former et diriger tous les rangers. C'est lors d'une énième mission de reconnaissance près d'un Fort Français que Morgan se retrouvera grièvement blessé et capturé par l'ennemi. Entre la vie et la mort ce dernier se verra soigné et apaisé par la jeune pupille du commandant, Amalie. Un lien profond et indestructible naitra entre ces deux êtres malgré leur appartenance à des camps opposés. Morgan devra alors faire un douloureux choix, trahir ses frères pour la femme qu'il aime ou laisser derrière lui Amalie afin de rester fidèle à son clan…
Pamela Clare a, une fois de plus, fais preuve d'un talent indéniable quant à nous conter son récit. Pourvue d'une plume toujours aussi fluide et soutenue, elle sera également tour à tour amusante, incisive, violente, sulfureuse, émouvante et délicieusement romantique. L'auteur, dans ce deuxième opus, fera un choix judicieux en nous positionnant cette fois chez les ennemis des héros, une mission dont Pamela Clare s'acquittera formidablement évitant avec une facilité déconcertante de nous infliger tout une flopée de stéréotypes manichéens. Chaque camp nous sera dévoilé sans fioritures ni faux semblants, nous découvrirons de façon approfondie ce pourquoi oeuvrent tous ces soldats. Certains seront guidés par amour pour leur patrie, d'autres pour défendre leurs idéaux et convictions, enfin nous trouverons également des brebis galeuses parmi les deux factions n'agissant que par ambition et haine du camp ennemi…
C'est au travers de toute cette palette de nuances caractérisant si bien la nature humaine que nous assisterons à la mise en place de diverses stratégies militaires assez discutables qui alterneront diplomatie, manipulation et violence variant d'un Fort à l'autre.
Pour parfaire cet univers déjà extrêmement riche, parlons dès à présent des protagonistes qui insuffleront chaleur et humanité à ce contexte résolument sombre et sauvage.
Ayant apprécié le très stoïque Morgan dans « Sur le fil de l'épée » il me tardait de le découvrir cette fois en première ligne et j'ai été aucunement déçu. Bien que pourvu des qualités similaires de son ainé Iain, il ne sera nullement un copié collé de ce dernier. Homme loyal et intègre faisant passer la vie de ses frères et rangers avant la sienne, ce guerrier aguerrit et leader dans l'âme verra ses convictions et aspirations vaciller une fois captif au Fort Carillon. Une rencontre fortuite avec Amalie qui mettra néanmoins Morgan au supplice et le plongera dans un terrible dilemme. Amalie, jeune métisse Franco/Abénaqui bien qu'ignorante en matière de relation avec les hommes ne se révèlera heureusement pas idiote mais au contraire très touchante. Pamela Clare a su d'ailleurs décrire de manière crédible ses réactions au vu de l'époque abordée et éducation sciemment édulcoré et primaire données par les soeurs. Amalie m'a souvent surprise de par ses attitudes, cette jeune femme certes innocente se révèlera néanmoins très courageuse et perspicace n'hésitant pas une seule seconde à se battre pour ce en quoi elle croit risquant même sa sécurité pour protéger Morgan. le seul défaut que j'aurai à reprocher à cette héroïne est son côté trop lisse et gentil l'ayant rendu à certain moment fade.
Parlons à présent du couple qui bien que différent de celui formé par Iain et Annie s'est voulu tout aussi plaisant à suivre. Cette romance condamnée par avance s'épanouira de manière lente et réaliste dépeignant chaque phase de cette relation naissante. Des échanges et longues discussions qui rapprocheront irrémédiablement Morgan et Amalie. Deux ennemis qui sauront passer outre leur appartenance, mettant de côté leur préjuger afin de faire connaissance avec l'autre. Des face à face tour à tour amusant ponctué par des réparties alertes fusant de toute part, des huit clos alliant séduction et complicité nous gratifiant de rapprochements qui feront peu à peu monter la température. Un couple passionné où chaque scène d'amour sera joliment décrite et toujours empreint de respect, tendresse et d'érotisme.
Pour accompagner ce délicieux couple, Pamela Clare n'a pas délaissé ni amenuisé le caractère de ses personnages secondaires, bien au contraire, car, l'une des qualités de cette auteur c'est de savoir donner autant de profondeur et d'importance aux personnalités subalternes qu'aux principales.
Avec cette suite j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver le très truculent manipulateur et ambigu mais non moins attachant et séduisant général William Wentworth. Sans oublier l'ainé des frères McKinnon Iain et sa famille, son épouse Annie toujours aussi mordante, Joseph le frère Mohican des McKinnon et Connor le benjamin de la fratrie s'avérant toujours aussi impulsif et tête brulée que jamais. Des personnalités qu'il me tarde de découvrir dans les tomes qui leur seront consacrés.
Comme dans le tome précédent les ennemis se révèleront tout aussi détestables et répugnants au possible faisant craindre plus d'une fois quant au devenir d'Amalie et Morgan.
Pour finir abordons le point qui m'a chagriné une fois encore dans cette suite. Dans « Sur le fil de l'épée » j'avais soulevé un problème de rythme probant ayant rendu par moment ma lecture soporifique et du coup fait décrocher de l'aventure. L'auteur peine toujours quant à parvenir à équilibrer son texte nous gratifiant tour à tour de chapitres grandioses et d'autres plombant l'avancée de l'histoire. J'espère que pour les tomes à venir elle palliera à ce petit défaut et que ce point ne se révèlera pas être en fin de compte sa patte d'auteur…
« Fidèle à son clan » s'est avéré être une lecture divertissante malgré les quelques longueurs ayant ponctuellement parsemées ce roman. Une époque dont la véracité historique a su parfaitement être restituée grâce au talent de son auteur et un couple touchant et crédible ayant rendu cette romance absolument passionnante à suivre. Une saga que je poursuivrai donc avec grand plaisir.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marcellina
  20 février 2019
Pas vraiment à la hauteur du premier opus, il reste néanmoins une lecture agréable et instructive.
Reprenons notre petite page info sur la guerre de sept ans entre britanniques et français sur la frontière entre l'état de New York et la Nouvelle France.
Fort Carillon (Fort Ticonderoga pour les anglais) : 1759, la campagne de printemps se prépare et le fort commandé par Bourlamaque, un des commandants de Montcalm, s'active à renouveler son exploit de l'année précédente. le but du jeu cette fois est de le maintenir le plus longtemps possible et sans pertes inutiles aux mains des français pour ralentir l'avancée britannique sur Québec. le gros des forces, toujours aussi peu nombreuses d'ailleurs car ce nouveau continent ne semble pas être la priorité de Louis XIV, étant déjà positionné là-bas.
La France peut, à ce moment-là, perdre sa colonie aux Amériques et ce n'est pas rien !
Du côté britannique, le général Abercrombie a été remplacé par le général Amherst et c'est une tout autre histoire. Tout aussi british que son prédécesseur, il est néanmoins beaucoup plus avisé, plus intelligent, plus orgueilleux mais tout aussi inhumain surtout en ce qui concerne les rangers et les indiens.
« Nous devons faire un exemple. Je préfère le gibet au peloton d'exécution, car la pendaison cause davantage de souffrances dont le spectacle répand la terreur parmi ceux qui regardent. »
Et finalement, la bataille n'aura pas lieu… Bourlamaque, se repliera discrètement avec ses troupes vers le Nord et laissera le champs libre aux troupes de Amherst qui investiront et s'approprieront le fort après quelques coups de canon bien tirés.
Et Fort Carillon redevient alors Fort Ticonderoga.
Dans ce roman, l'auteur a mis en avant une question difficile à trancher à savoir où est la ligne à ne pas franchir pour un soldat prisonnier entre espionnage, trahison et désertion.
J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver les différents personnages fictifs et historiques du premier volume ainsi que la verve pleine d'humour de l'auteure.
J'ai quand même un peu regretté les trop nombreuses répétitions liées au questionnement du prisonnier ainsi que la surabondance des moments 'rouges'. Un peu, c'est génial ; de trop, ce sont des pages qui n'apportent pas grand-chose au récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MxlleAnaB
  15 mai 2013
Je viens de terminer le tome 2 consacré à Morgan, un MacKinnon dans toute sa splendeur...Déjà dans le tome 1, j'ai été réellement séduite par son courage et sa loyauté envers Iain. Il se retrouve alors entre les main des Français ennemi juré de la couronne d'Angleterre. Bourlamaque et Rilleux, deux chefs de l'armée française compte bien soutirer des information à Morgan, même si cela consiste à lui infliger les pires tortures. Amalie Chauvenet, mi Française, mi indienne, reste à son chevet pour le soigner. C'est une jeune fille pure, innocente et douce, qui a vécu des moments difficiles. Son père ayant été tué par les rangers des MacKinnon, Amalie se retrouve face à un cruel dilemme: pardonner et faire confiance à cette homme qui l'attire plus que tout, ou se ranger auprès de son camp et haïr Morgan. Ca m'a fait plaisir aussi de revoir Annie et Iain avec leur bébé, mais aussi Killy, Connor, Brendan, Joseph...L'univers des MacKinnon est riche en personnages haut en couleur. Il faut aussi rappeler que Wentworth va encore faire des siennes dans ce tome en voulant nuire à Morgan et renvoyer Amalie auprès de Bourlamaque malgré son mariage. L'histoire d'amour entre Morgan et Amalie est aussi belle que celle de Iain et Annie même si elle est très différente par son contexte. Ce n'est pas les ennemis qui manque, ni le danger lorsque des peuples s'affrontent pour la conquête des colonies. Fascinée depuis toujours par cette époque, je ne peux qu'aimer cette période de l'histoire et les héros qui l'accompagne. Les scènes d'amour entre Morgan et Amalie sont magnifiques, je pense par exemple au passage dans le bassin, dans la maison des MacKinnon face au miroir...Encore une fois, Pamela Clare m'a conquise en répondant à toutes mes attentes et bien plus. J'ai trouvé émouvant les doutes qui hantent nos deux héros: la peur d'Amalie quant au fait que Morgan soit l'ennemi et puisse l'abandonner, les craintes de Morgan de ne pas pouvoir offrir à cette femme le bonheur qu'elle mérite. Néanmoins, la fin est touchante à souhaite puisqu'Amalie fait le choix, malgré les épreuves de demeurer auprès de son mari. Je garde un merveilleux souvenir de l'épilogue, où Amalie et Morgan vivant dans une modeste cabane apprennent que celui ci est gracié et libre. Il en va de même de pour la naissance de leur enfants, des jumeaux qui plus est !! Morgan est enfin comblé puisqu'il est enfin chez lui, auprès des siens, de sa femme, de ses files; Connor Joseph et Lachlan Anthony MacKinnon. C'est un fantastique fin, où deux frères sur trois sont comblés de bonheur désormais car Iain est devenu également père de la petite Mara. Encore un superbe coup de coeur et il me tarde de découvrir Connor !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nono19
  21 juillet 2018
Dans ce deuxième tome de la saga "Les Highlanders du nouveau monde", nous faisons plus ample connaissance avec Morgan McKinnon, le frère de Iain.
Depuis qu'Iain s'est retiré de l'armée, c'est lui qui dirige les rangers pour le compte de l'Angleterre et du manipulateur Wentworth.
Lors d'une attaque qui tourne mal, Morgan se retrouve aux mains des Français qui après l'avoir interrogé, ont l'intention de le donner aux Abénaquis pour qu'il soit brûlé.
C'est alors qu'il fait la connaissance d'Amalie Chauvenet, la pupille de Mr Bourlamaque, le commandant du fort.
Amalie est chargée de le soigner mais elle sait qu'elle ne le garde en vie que temporairement. Malgré ses pensées négatives sur les rangers, Amalie et Morgan s'apprivoisent petit à petit.
Sans oublier leur attirance mutuelle qui, dès le départ, est fort présente.
Morgan, afin d'éviter de mourir d'une mort atroce et afin de pouvoir aider ses rangers et ses frères, décide de faire croire qu'il a changé de camp.
Cependant, Morgan aura beaucoup de mal à être en accord avec sa décision. Car le camp ennemi lui réserve plein de bonnes surprises et mentir à Amalie le torture.
Ce second tome est, à mon avis, un peu en dessous de son prédécesseur. Ceci est peut-être dû au fait que Morgan ressemble beaucoup à Iain et au fait qu'Amalie est un petit peu trop innocente, naïve, douce, ...
J'ai préféré Annie qui faisait preuve de plus de personnalité.
Sinon l'univers de ces Highlanders pris dans une guerre qui ne les concerne pas et obligé de faire preuve de loyauté envers un camp qu'ils détestent, est toujours aussi intéressant.
Les personnages secondaires surtout Connor et Wentworth nous réservent sûrement encore de bons moments.
Wentworth, d'ailleurs, malgré son côté manipulateur et fourbe m'intrigue beaucoup. J'aimerais bien qu'un tome lui soit consacré p.
Un tome un peu en dessous du premier mais qui reste néanmoins agréable à lire. Vivement la suite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mask
  11 avril 2019
Bof, bof, bof...que ce fut long et ennuyeux.
Il ne se passe pas grand chose dans ce deuxième opus. Quelques batailles, quelques émois, quelques moments chauds, des injustices, de l'amour passionnel et fraternel...Encore et toujours cette idée que la femme est forte mais sans homme, elle n'est rien (comme à l'époque bien entendu). Bref, il m'a fallu 200 pages pour réellement me plonger dedans et encore, j'ai triché. Quand un livre m'ennuie, je parcours en diagonale le reste du bouquin pour voir si cela vaut la peine de le finir. J'ai poursuivi. Cela s'est amélioré sur la seconde partie du récit. Tout en restant néanmoins très long...trop long. Dommage car le premier tome était pas mal ficelé. Les deux amoureux sont sympathiques. Morgan est plein d'humanité. Un mouton blanc forcé d'agir dans un monde noir. Un homme de valeurs coincé par le passé de son peuple et obligé de servir des intérêts auxquels il ne croit pas. Amalie, une jeune orpheline naïve au tempérament affirmé. Elle est courageuse et sincère. Les 3 frères sont réellement attachants. Je verrai si dans quelques temps, je me plongerai dans la découverte du dernier tome de la série. A suivre donc...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Nono19Nono19   16 juillet 2018
Qu'il soit là grâce à Wentworth lui paraissait inouï. Il aurait juré que ce neach diolain voulait le voir pendu. Mais non. Il avait fourni les uniformes anglais à Iain et Connor. C'était vraiment incroyable.
Joseph sourit largement et ses dents blanches brillèrent, contrastant avec le noir de sa figure.
- Quelque part dans le corps de Wentworth, il y a un humain qui essaie de sortir.
Commenter  J’apprécie          20
MarcellinaMarcellina   20 février 2019
Était-ce cela, vivre en famille ?… Ce pardon facile cette indulgence, cette gentille et chaleureuse amitié librement donnée et qui ne réclamait rien en échange ?
Commenter  J’apprécie          10
MarcellinaMarcellina   20 février 2019
La luxure sans frein peut changer un homme en bête, mais le désir tempéré par l'amour peut faire de lui un saint.
Commenter  J’apprécie          10
MarcellinaMarcellina   20 février 2019
Nous sommes davantage des frères que des soldats, et c'est cette spécificité qui fait de nous des rangers.
Commenter  J’apprécie          10
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3345 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre