AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266218026
Éditeur : Pocket Jeunesse (08/11/2012)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 260 notes)
Résumé :
XIXe siècle, l’ère de la révolution industrielle. Après avoir reçu une lettre de son frère, Tessa quitte New York et débarque à Londres. À peine accueillie par une vieille dame et son cocher, Tessa tombe dans un piège et se retrouve enfermée dans la chambre d’une maison obscure… Durant plusieurs semaines, on va la forcer à développer des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Libérée finalement par Will, un Chasseur d’Ombres, Tess va découvrir un monde qui lui était to... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (75) Voir plus Ajouter une critique
MelM
  09 octobre 2015
20/20
Coup de coeur
Theresa Gray est une jeune femme tout à fait comme les autres, proche de son frère, qui mène une vie heureuse sans être opulente.... du moins tout ceci était vrai jusqu'à il y a peu de temps, quand tout a basculé. Sa tante est décédée et alors qu'elle tentait de rejoindre son frère Nate à Londres, elle est enlevée par de monstrueuses soeurs sorcières qui lui dévoilent sa véritable identité. Son don de métamorphose, qui lui était jusqu'alors inconnu, fait d'elle une personne très recherchée, très convoitée, et fait de sa vie un enfer. Alors que la vie a perdue toute saveur et toute couleur pour elle, elle est secourue, aidée, hébergée et estimée par ceux qui se décrivent comme des Chasseurs d'Ombres. Un tout nouveau monde est alors révélé à Tessa, un monde où elle trouvera amitié et amour, mais aussi désillusion et désespoir, où elle rencontrera toutes sortes de Créatures Obscures, et où elle devra faire face à de nombreux dilemmes. Sa vie est à jamais bouleversée, pour le meilleur ou pour le pire?
Wahou, mais wahou! Vous l'avez certainement déjà compris mais ce premier tome est purement et simplement un énorme coup de coeur. Il n'y a pas de mots pour décrire tout ce que j'ai ressenti pendant cette lecture, et pourtant je vais tenter de le faire. Franchement, si vous ne connaissez pas The Mortal Instruments de Cassandra Clare, au moins de nom, c'est que vous venez d'une autre planète. C'est LA série qui fait parler d'elle en ce moment, entre la sortie du film, l'adaptation en série télé et la parution du tome 6 de la série principale, Cassandra Clare fait un carton avec son univers. Alors comme je suis curieuse, j'ai décidé de sauter le pas et de découvrir moi aussi cette série qui plait tant. Non sans une pointe d'appréhension, j'ai donc commencé "par le début" avec ce premier tome de la trilogie Les Origines. Résultat: c'est un immense coup de coeur, ce roman m'a retournée, m'a vidée, m'a laissée bouche bée et en même temps j'ai été tellement comblée par tout ce que j'ai lu, j'ai été emportée pendant tout le récit. Wahou, comment j'ai pu passer pendant si longtemps à côté de ce chef d'oeuvre? Je n'en sais rien et je ne pense pas être totalement objective à propos de ce roman tellement il m'a fascinée, mais si ça ne vous fait pas peur, je vais essayer d'expliquer tout ce qui est si merveilleux avec ce premier tome des Origines.
Dès la toute première page, nous rencontrons Tessa, jeune New-Yorkaise qui débarque à Londres pour retrouver son frère après la mort de leur tante. Et là, paf! Rien ne passe comme prévu, mais alors vraiment rien, tout dégénère et les problèmes ne font que commencer pour Tessa. Vous l'avez donc compris: Cassandra Clare nous plonge immédiatement dans le vif du sujet, dans les ennuis de Tessa et les interrogations pleuvent avant même la fin du premier chapitre. L'auteur happe complètement toute notre attention, toute notre concentration, tout notre esprit avec cette mise en place tellement intrigante, tellement palpitante! Directement, une chose est sûre, on ne s'ennuiera pas et on va découvrir un univers magique. Magique, c'est bien le mot, car, non contente de nous faire découvrir de sublimes personnages (enfin ça dépend lesquels et sous quel angle ;p), l'auteur introduit également des Créatures totalement épatantes, effrayantes, mais surtout extrêmement intrigantes dans une atmosphère qui fait mouche immédiatement. Dès le début, la tension est à son comble, le rythme est parfaitement maitrisé et tout est fait pour nous rendre accro, tant à l'intrigue, qu'à la plume, aux rebondissements et aux personnages. Il ne m'a pas fallut plus de quelques dizaines de pages pour savoir que ce roman serait un coup de coeur, dans tous les sens du terme.
Je suis immédiatement tombée complètement amoureuse de l'univers de ce premier tome des Origines de The Mortal Instruments. le cocktail fantastique/historique/steampunk fonctionne à merveille et est magnifiquement dosé par l'auteur. J'ai adoré découvrir avec Tessa les différentes Créatures Obscures, découvrir les Lois qui régissent le monde dans lequel elle évolue désormais mais j'ai aussi adoré le contraste de tout ceci, de l'univers fantastique et steampunk, avec l'époque dans laquelle se déroule l'histoire, avec ses moeurs, ses coutumes, et son langage qui font tout son charme. Les combats épiques, dans lesquels la magie occupe une grande place, font un magnifique contraste avec les scènes de discussions autour des livres de l'époque, par exemple. J'ai adoré me plonger à corps perdu dans cet univers tellement atypique, tellement agréable, tellement envoûtant qu'il m'a fait totalement oublié mon quotidien. J'ai été complètement absorbée par tous les aspects de cet univers qu'il me fallait découvrir et ce fut un vrai régal à chaque page.
La plume exquise de Cassandra Clare a joué un rôle important dans le coup de coeur que j'ai eu pour ce roman. Fluide, légère et tellement naturelle, elle donne l'impression que les mots coulent tout seuls sur le papier. En même temps, chaque mot est parfaitement mesuré, la tension est parfaitement gérée, les rebondissements sont magistraux et les révélations se font à chaque fois aux moments opportuns pour offrir une nouveauté agréable au lecteur. Cassandra Clare a vraiment une imagination hors du commun, déjà pour avoir bâti cet univers, les personnages et les lois qui le régissent, mais aussi pour réussir à tenir en haleine son lecteur durant 536 pages. C'est démentiel mais c'est la vérité, elle arrive toujours à créer un retournement de situation qui engendre lui aussi une foule d'autres évènements, qui apportent des interrogations toujours plus nombreuses. Il n'y a qu'une seule chose à dire: la plume de Cassandra Clare est vraiment, en tous points de vue, magistrale.
L'intrigue de ce premier tome est vraiment très bien menée. Une fois l'univers et les personnages mis en place, nous sommes happés par une histoire vraiment rocambolesque et totalement palpitante qui nous permet de découvrir une multitude de choses, tout en amenant d'autant plus de questions à notre esprit. Tessa va-t-elle retrouver son frère? Vont-ils retrouver une vie "normale"? Quelle est la vraie nature de Tessa? Pourquoi le Magistère en a-t-il après elle? sont autant de questions qui ponctuent le récit et qui amènent à de nombreuses péripéties conférant le rythme parfait à ce récit de plus de 500 pages. En effet, même après nous avoir fait découvrir la maison des Soeurs Noires, le Londres de l'époque, l'Institut des Chasseurs d'Ombres, et de nombreuses Créatures Obscures, Cassandra Clare parvient néanmoins à toujours garder notre attention, grâce à sa plume obsédante qui nous épargne toute longueur, mais aussi grâce aux relations qui se mettent en place entre les personnages, constituant elles aussi une part de l'intrigue et permettant un bon équilibre entre action et émotions.
Carton plein une nouvelle fois au niveau des personnages évoluant dans ce premier tome. Je les ai immédiatement adoré. C'est bien simple, dès la rencontre entre les deux personnages, je suis tombée complètement amoureuse du duo Tessa/Will. Au fil des pages, on apprend à connaitre un peu mieux les personnages et leur passé et on ne peut que s'attacher à tous. Tessa, avec qui on découvre le monde des Chasseurs d'Ombres, qui peut paraitre un peu fragile mais qui cache un coeur immense. C'est un personnage auquel on peut très vite s'identifier et pour lequel j'ai très vite ressenti beaucoup d'empathie. Il en est de même pour Will et Jem que j'ai adorés. Ce sont des personnages très complémentaires et qui forment un duo tendre et vraiment magnifique. J'ai adoré leur relation presque fraternelle basée sur l'affection et la confiance qui nous permet de mieux les cerner et de vraiment s'attacher à eux. Un trio principal vraiment solide, très approfondi, très complexe et extrêmement attachant, qui ne laissera personne indifférent. Je les ai vraiment adorés tous les trois et j'ai hâte de voir comment leurs relations vont évoluer dans les prochains tomes.
Au niveau des personnages un peu plus secondaires, Cassandra Clare ne fait vraiment pas non plus dans la demi mesure. Tous sont très approfondis et possèdent des caractères très différents mais très attachants. Charlotte et Henry forment un couple atypique et très attendrissant, justes et loyaux, ils représentent un autorité ferme mais douce. Jessamine c'est un peu l'ado rebelle mais attachante, si elle fait tout pour paraitre"normale" quitte à renier sa fonction de Chasseuse d'Ombre, elle n'en reste pas moins puissante et dangereuse. Il y a aussi Camille et Magnus qui m'ont beaucoup plu, elle par sa beauté froide et son intelligence, lui par son grand coeur et l'affection qu'il est capable de porter à autrui. Et j'en passe, Cassandra Clare nous offre une foule de personnages secondaires extrêmement attachants donc, qui nous réservent beaucoup de surprises et qui représentent un atout indéniable dans ce récit.
Les nombreux personnages que compte ce récit constituent autant de découvertes pour le lecteur comme pour Tessa. Chasseur d'Ombre, Créature Obscure, être humain? Amis ou ennemis? Cassandra Clare sait très bien comment jouer avec nos sentiments et n'hésite pas à faire intervenir des découvertes et des retournements de situations tous plus incroyables et imprévisibles les uns que les autres qui rendent ce récit d'autant plus addictif. L'auteur m'a vraiment menée en bateau tout au long de son récit, me laissant bouche bée à de très nombreuses occasions. Ce sont parfois de véritables bombes que nous lâche l'auteur, nous faisant donc tourner les pages de plus en plus vite dans le but de découvrir d'autres réponses à nos questions avant la fin de ce merveilleux premier tome.
Et quelle fin, encore une fois! Cassandra Clare nous offre une fin explosive, vraiment en accord avec l'ensemble du récit, permettant à de nombreux personnages de se révéler, répondant à quelques unes de nos questions et en ajoutant de nouvelles à la liste. Extrêmement riche en action et en rebondissements, cette fin est vraiment la fin parfaite. Magistrale et prenante, elle nous offre sueurs froides et montées d'adrénaline, faisant vraiment en voir de toutes les couleurs à notre petit coeur. Mais aussi indéniablement frustrante, car elle termine sur de nouvelles interrogations qui nous laissent avec une seule, et dévorante, envie, celle de se jeter sur le deuxième tome de la trilogie des Origines pour en découvrir encore plus et espérer avoir de nouvelles réponses à nos questions.
Les +: TOUT! (j'espère que c'est assez clair)
Les -: ///
Un univers magnifique et palpitant très bien mis en place par une plume fluide, énigmatique et obsédante; des personnages tous plus attachants et intrigants les uns que les autres; une histoire à l'intrigue solide et très bien menée, riche en découvertes et en rebondissements; une fin qui donne envie de lire la suite immédiatement afin d'en apprendre toujours plus. Que demander de plus? Tout y est déjà. L'ange mécanique échappe à tous les défauts qui peuvent exister dans la plupart des premiers tomes, pour notre plus grand bonheur. Ce premier tome fut vraiment un immense coup de coeur pour moi et je n'ai maintenant plus qu'une hâte: lire la suite de cette trilogie des Origines avant de découvrir les six tomes que compte la série principale, en espérant qu'ils seront à la hauteur.
Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Hillel
  17 janvier 2013
Impossible de lâcher ce roman aussitôt lancé!
Il est un fait qui est indéniable, La Cité des ténèbres est une formidable série jeunesse. On y trouve tous les ingrédients qui font d'un roman, un roman accrocheur, celui qu'on ne veut pas lâcher d'une page, celui que l'on dévore.
Alors, me dire que j'allais découvrir cette nouvelle série transposée dans un autre pays (on quitte New-York pour Londres), à une époque antérieure, le XIXème siècle, et du coup avec des personnages tout autre, me faisait un peu peur. Peur de retrouver une imitation de la première série publiée, peur de ne pas m'attacher aux personnages, aimant déjà tant les autres, peur de voir une intrigue moins prenante.
Et bien je dois dire que j'ai été plus que surprise.
L'histoire démarre au quart de tour. Si l'on retrouve une fois de plus une jeune fille qui ne connait rien des créatures obscures, et qui se retrouve en grande difficulté. Si on retrouve encore un jeune homme orgueilleux , vaillant et horripilant. Si on retrouve un institut de chasseurs d'ombres, les points communs s'arrêtent là. Tessa n'est pas Clary, Will n'est pas Jace, les personnages secondaires ont leur histoire propre bien originale et touchante. Tous sont attachants. Tous nous embarquent dans une folle aventure, qui commence dès les premières pages, et s'arrête sur une touche de suspense dans la toute dernière phrase de l'épilogue. Comme l'autre série, il y a de l'action, des néphilim vengeurs et gardiens des lois et des accords. Il y a des vampires peu scrupuleux, des sorcières horribles, et un méli-mélo d'automates démoniaques...
Ainsi, Thérésa ou Tessa arrive à Londres, après la mort de sa tante. Devenue orpheline elle vient rejoindre son unique famille, son frère. Si tôt arrivée elle est séquestrée retenue en captivité par deux sorcières terrifiantes qui vont lui apprendre à se servir de son don, lui apprendre qu'elle est une créature obscure qui a un grand pouvoir. Tessa découvre un monde parallèle qui lui était inconnu, mais surtout découvre qu'elle est peu être un "monstre".
Heureusement elle sera sauvée par des néphilim, enquêtant sur des meurtres mystérieux. A partir de là le roman prend un autre tournant, Tessa va découvrir l'institut des Chasseurs d'ombres, va découvrir un monde inconnu, va découvrir des amis, une famille...
Les personnages sont tous hyper attachants. Will est horrible, il dépasse Jace en muflerie, c'est certain, et pourtant, j'ai l'impression que tout cela nous plait bien. le voir se comporter comme un gougeât, le voir mépriser ou insulter tout le monde, y compris Tessa... j'ai trouvé cela assez jubilatoire. Je pense que l'auteur a bien du s'amuser avec son personnage!
Parlons de l'auteur, je n'avais jamais autant mesuré le talent de Cassandra Clare. C'est extraordinaire, tout est bien écrit avec subtilité, détails, descriptions. On ne s'ennuie jamais, elle nous mène du début à la fin dans une riche intrigue bien pensée, avec surprises et rebondissements. Mais surtout elle a soigné son style, utilisant un parlé du XIXème siècle, un registre soutenu. Bien que la langue française nous permette d'avoir le vouvoiement, ce qui apporte son petit plus. Bref, c'est raffiné, c'est adapté à un contexte, sans pour autant ennuyer les lecteurs. Tous s'y retrouveront!
Quant à la romance, je me suis demandée si l'auteur allait oser autant de choses que dans son autre série, pour des personnages d'un siècle bien plus conservateur. Et bien le pari est gagné, elle est arrivé à dresser une romance, toute en douceur, bien chaste, mais n'a pu s'empêcher de nous glisser quelques répliques mordantes, notamment sur les "bordels" ou la "vérole démoniaque"... Je pense que ça apporte un peu de piquant et permet de cibler allègrement un lectorat d'âge large, des jeunes aux adultes! Elle a su trouver un juste milieu entre le "trop prude" et le " trop osé".
Bref pour moi c'est un énorme coup de coeur, aussi réussi que la première série, en rien décevant, car très différente. L'épilogue ne manquera pas d'énerver, en terminant sur une phrase en suspend qui nous met dans un état d'attente intolérable pour la suite! Et pourtant j'ai trouvé ça excellent.
J'ai envie de dire, bien joué Cassandra!!
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
meghan74
  13 juillet 2017
Ce livre est un vrai coup de coeur !
Dès le début, on est plongé dans l'histoire de Theresa Gray, Tessa, qui, après la mort de sa tante Harriet à New York, décide de rejoindre son frère Nathaniel, Nate, à Londres. Mais dès son arrivée, rien ne va ! Enlevé par les Soeurs Noirs qui lui apprennent à manier son don de métamorphes, jusqu'alors inconnu, elle devient une personne très recherché, destiné au mystérieux Magistère. Puis elle fait la rencontre de William Herondale, Will, un chasseur d'ombre, et là s'ouvre à Tessa un monde merveilleux peuplé de vampires, loup garou, sorciers et autres fées.
J'avais déjà entendu parlé de The Mortal Instruments avant et, ayant trouvé ce livre, le premier des Origines, j'ai décidé de l'acheter et de découvrir cet histoire. Immédiatement, je l'ai commencé et je me suis laissé emporté ! En cinq jours, j'ai dévoré les 536 pages ! Juste wahoo !
Cassandra Clare nous plonge immédiatement dans le vif du sujet, et le début nous captive immédiatement, dès la première page du prologue. Et on sait tout de suite que ce livre sera bien plus qu'un livre que l'on a aimé mais qui nous a laissé sur notre faim. Non, lui, on sait qu'il sera un coup de coeur et que l'on ne s'ennuiera pas à le lire. L'univers magique est parfois effrayant, parfois épatant, mais il est tout le temps intrigant.
A peine je commençais à lire ce livre que je ne pouvais plus m'arrêter, chaque fin de page nous oblige à lire la suite, chaque fin de chapitre nous demandant de lire les suivant. Ma mère et ma soeur m'ont dit que j'étais accro à ce livre, et c'est vrai, j'en suis tombé amoureuse ! Ce livre m'a permis d'oublier le quotidien et j'ai adoré ! Juste après l'avoir commencé, j'ai regardé le film qui est sur la série principale et je l'ai aimé. Puis j'ai regardé la série, Shadowhunters, basé sur les livres de la série principale aussi et je suis devenue aussi accro ! En trois jours, j'ai regardé les 2 premières saisons (13 épisodes pour la première, 15 pour l'instant pour la deuxième).
Grâce au style de l'auteur, on découvre avec Tessa les Créatures Obscurs, les Lois qui régissent l'Enclave et les différents Chasseurs d'Ombres comme si on était un personnage de l'histoire, comme si on vivait l'histoire en même temps qu'elle se déroule.
Le nombre de question ne fait que s'agrandir au fur et à mesure de la lecture : Où est le frère de Tessa, Nate ? Qui est le Magistère ? Qu'est Tessa ? Après avoir découvert le Londres du 19ème siècle, les différents lieux visités et de nombreuses Créatures Obscurs, notre attention est toujours à son comble, grâce aux relations qui se tissent peu à peu entre les différents personnages : amour, amitié… qui permettent à l'histoire d'avoir de l'action mais aussi de l'émotion.
L'histoire de Tessa m'a fait rêver, voyager et espérer rencontrer les personnages de ce livre. Tput d'abord, Tessa, est comme nous, elle découvre ce monde fabuleux. Ensuite, Will et Jem, Will et Jem, les parabatai. Leur relation d'amitié, presque fraternel (du à leur lien de parabatai en partie), est merveilleuse et la relation qu'ils ont tous les deux avec Tessa est magnifique. le trio principale est top, et on comprends tout de suite qu'un triangle amoureux va vite être mis en place et on attend avec impatience la suite de leur histoire. Enfin, les personnages secondaires. Les Branwell, les directeurs de l'Institut, forme un couple atypique avec Charlotte qui protège sont mari, Henry, savant fou. Jessamine peut paraître normale, mais c'est, elle aussi, une chasseuse d'ombre mais elle préfère les tenues élégantes aux batailles, bien qu'elle puisse être dangereuse, notamment avec son ombrelle. Camille et Magnus, Sophie, Thomas… Tous avaient un caractère défini et puissant qui rendait l'histoire plus ‘'réel''.
A chaque nouvelle rencontre, les mêmes question reviennent : Ami ou ennemi ? Chasseur d'ombres, créature obscures ou terrestre ? On ne peut se fier à personne à cause des différents rebondissement qui ponctue le livre. Certains moments m'ont même laissé bouche bée, m'attendant à une tout autre fin, à un tout autre visage, à une tout autre suite… La fin est explosive, s'accordant parfaitement à l'ensemble du livre : répondant à certaines questions et en posant des nouvelles, de nombreux personnages se révèlent et on a envie de savoir la suite. On est anxieux, on veut savoir la suite et dès la fin du prologue, on veut lire le deuxième tome pour pouvoir répondre à nos questions et connaître la suite de ce trio Tessa/Will/Jem.
Du début à la fin, l'histoire nous transporte dans ce Londres du 19ème siècle et c'est tout simplement magique ! Je n'ai qu'une seule hâte, recevoir le tome 2 et le tome 3 pour pouvoir les lire puis débuter la série principale portant sur l'histoire de Clary, Jace, Simon et les autres. Je ne sais pas comment j'ai fait pour ne pas lire cette série avant et je regrette de ne pas l'avoir fait. C'est LA série que je recommande si vous aimez le fantastique et les histoire qui vous prenne du début à la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DrunkennessBooks
  18 décembre 2014
C'est avec une certaine appréhension que je me suis lancée dans ce premier tome. En effet, j'avais un peu peur d'être perdue car je n'ai lu que le premier tome de la Cité des Ténèbres, La Coupe Mortelle. Or cela n'a pas du tout été le cas ! L'auteure introduit assez d'éléments pour pouvoir lire cette série indépendamment de l'autre tout en faisant de nombreux échos entre les deux. Et pour rendre L'Ange Mécanique aussi bien que La Coupe Mortelle, Cassandra Clare reprend les éléments qui ont fait son succès, à savoir : de l'humour (beaucoup), de l'action (là aussi beaucoup), du suspens et de la romance (un tout petit peu).
Nous retrouvons donc Tessa, une jeune new-yorkaise qui part rejoindre son frère dans un Londres victorien suite au décès de leur tante Harriet. Mais arrivée à bon port, une mauvaise surprise l'attend. Les Soeurs Noires, deux horribles sorcières menacent de tuer son frère si elle ne les suit pas. Commence alors pour Tessa un long et pénible apprentissage de pouvoirs qu'elle ignorait jusqu'alors posséder. Mais quel but les deux soeurs poursuivent-elles ? Alors qu'elles s'apprêtent à livrer Tessa à un certain Magistère, cette dernière est sauvée par l'intervention de Will, un jeune Chasseur d'Ombres, venu enquêter sur une série de meurtres et dont les indices l'ont conduit jusqu'ici. Tessa va alors découvrir l'existence d'un monde où vampires, sorcières et autres créatures de contes de fées sont bel et bien réels (un peu trop même à son goût !).
À la lecture de ce roman, il est impossible de ne pas faire le rapprochement avec les personnages introduits dans La Coupe Mortelle. Ainsi, on pourrait établir la liste suivante : Tessa/Clary, Will/Jace ou encore Jem/Alec. Mais voilà, Cassandra Clare réussit encore une fois à nous surprendre et à nous ravir. Si, bien entendu, de nombreuses similarités existent, pour autant, je n'ai pas eu une impression de redite, bien au contraire ! L'auteure réussit habilement à donner à chacun d'entre eux une personnalité bien propre, nous permettant de bien tous les distinguer.
Tessa est une jeune fille courageuse au franc-parler qui ignore à quel monde elle appartient. Car en se retrouvant confronté au Monde Obscur, elle découvre quels sont ses pouvoirs. Et ils sont pour le moins atypiques dans cet univers déjà étrange. Elle n'est ni une Chasseuse d'Ombres ni une Créature Obscure. Alors qu'est-elle ? Soeur dévouée, la découverte de ses véritables origines risque de tout remettre en question…
Heureusement que les Chasseurs d'Ombres sont là pour l'accueillir et la soutenir, y compris Will qui se cache derrière une apparence de mauvais garçon. J'ai beaucoup aimé son côté insolent et ses traits d'humour. Une part d'ombre et de mystère l'entoure et je n'avais qu'une envie : en apprendre davantage. Bien sûr, Cassandra Clare sait ménager son suspens et n'en révèle que très peu (frustration !!!). S'il peut paraître égoïste, prétentieux et indifférent, à de multiples occasions, Will va révéler une personnalité bien plus complexe et se montrer très attachant. Jeune homme au passé douloureux, il est très protecteur envers Jem, son ami Chasseur d'Ombres atteint d'une mystérieuse maladie. Will est donc un des personnages que j'ai préféré de par sa personnalité mais aussi pour ses relations avec les autres personnages : tour à tour proche et distant de Tessa, il prend un malin plaisir à provoquer Jessamine (petite peste égoïste et superficielle mais attachante) tout comme ses ennemis.
Du côté de l'histoire, l'intrigue est très prenante et les échos aux autres livres sont fréquents. J'ai pris plaisir à retrouver un personnage que j'appréciais déjà beaucoup : Magnus Bane, toujours fidèle à lui-même ! Grâce à sa plume efficace, Cassandra Clare nous entraîne dans une histoire où les évènements vont s'enchaîner les uns à la suite des autres sans nous laisser le temps de souffler (ou de respirer suivant où vous en êtes dans la lecture).
Suspens, action, trahison et humour ont déjà fait le succès de la Coupe Mortelle. Cassandra Clare les reprend encore une fois dans L'Ange Mécanique avec talent et nous livre un roman hautement addictif dont il me tarde de découvrir la suite !
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AliceNeverland
  30 janvier 2016
Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas fait d'avis sur une série complète. Mais ayant enchainé celle-ci sur seulement quelques jours, il m'était impossible d'écrire des chroniques séparées tant les émotions ressenties à travers ces trois tomes étaient toutes intensément liées les unes aux autres.
J'avais beau avoir entendu parler de la trilogie Les Origines, et surtout de son importance par rapport aux derniers tomes de la saga principale The Mortal Instruments, je n'avais pour autant jamais sauté le pas. Pourtant, je savais qu'il fallait la lire en même temps que la seconde trilogie. Mais ayant lue cette dernière, et l'ayant trouvée superbe comme toujours, je ne voyais pas vraiment ce que ce spin off pouvait apporter de plus.
Haha. Je me suis royalement fourvoyée. Et encore une fois je me mettrais bien des claques pour avoir laissé Les Origines dormir si longtemps dans ma bibliothèque. Car, aujourd'hui, je n'ai qu'une seule envie : me jeter sur la saga d'origine pour la relire, mais aussi la redécouvrir grâce aux nouveaux éléments qu'apportent Les origines.
Il faut savoir que Les Origines, comme son nom l'indique, se passe des générations bien en arrière par rapport à celle de Jace, Clary, Alec et Isabelle. Elle permet surtout de découvrir pourquoi les familles Lightwood, Herondale, Fairchild sont autant liées. Et j'étais vraiment sceptique. Cassandra Clare avait fait de The Mortal Instruments une saga parfaite, où chaque détail a son importance, et où rien n'est du au hasard. J'avais l'impression que Les Origines ne serait qu'une sous trilogie, loin de cette perfection étant donné que les univers étaient assez éloignés. Je ne pouvais pas plus me planter. Car Les Origines n'est pas à la hauteur, loin de là. Il est encore bien meilleur.
La prise en main, au début, était assez bizarre. En effet, j'ai replongé dans cet univers, que je connaissais plus que bien, sans problème. Cela faisait des années que je baignais dedans, et j'avais lu, relu et re-relus un nombre incalculable de fois les six tomes de la saga. Je replongeais donc en terrain connu, aucun problème de ce côté là. Par contre, j'ai été déstabilisée en même temps. Car, même si je connaissais le cadre de cet univers, tout était à la fois si identique, et pourtant si différent. Les noms des personnages étaient déjà connus, et pourtant je n'arrivais pas du tout à faire les liens avec leurs futurs descendants. Au contraire, Cassandra Clare a réussi le pari osé de me refaire complètement découvrir l'univers des Chasseurs d'Ombre alors que j'étais certaine de le connaître parfaitement. Et c'était formidable.
L'intrigue ne ressemble en rien à ce que l'on a pu découvrir dans The Mortal Instruments. Certes, les démons, sorciers, fées, loups garous, vampires et autres Marcus Bane sont présents, mais l'histoire ne surfe pas du tout sur la recette de la saga originale. Là aussi, c'est identique mais complètement différent à la fois. Impossible de comparer les deux oeuvres : chacune possède ses spécificités qui lui sont propres et qui lui permettent de se démarquer complètement l'une de l'autre. Et, sur ce point, chapeau Cassandra Clare.
Car elle rompt tout lien entre les deux séries. Et pourtant, on ne peut nier qu'elles sont totalement liées, enchevêtrées et soudées l'une à l'autre. Il y a tellement de détails, de faits, se produisant dans TMI qui trouvent leurs explications dans Les Origines que c'en est affolant. J'avais cette impression que Les Origines m'ouvraient enfin les yeux et me permettaient de voir TMI sous un nouvel angle. Ou plutôt comme si un voile se levait et me permettait de découvrir enfin pleinement tout le potentiel, tous les détails de TMI. C'était tellement affolant que je ne savais plus où donner de la tête. Chaque nouvelle révélation me permettait de me répandre en « Oh ! », « Ah ! » et autres exclamations de surprise. C'était tout simplement magistral.
Quant aux personnages, que dire… A l'instar de TMI, Cassandra Clare a réussi à développer des personnalités toutes aussi différents les unes que les autres, mais surtout extrêmement attachantes. le trio que forment Will, Jem, et Tessa est tout simplement parfait. Pas un seul ne prend le pas sur l'autre, l'équité est sublime en tout point, sentimentalement et livresquement parlant. Je ne cache pas que Will a réussi à obtenir ma préférence au bout d'un certain temps, mais durant un moment mon coeur a balancé d'un côté ou de l'autre. Et cela permet complètement de ressentir toute la dualité de la chose, de ce trinôme lié à jamais. C'était juste parfait.
Que dire de plus sur cette saga… Je ne sais pas vraiment. Elle est tellement complémentaire à la série originale, mais s'en démarque aussi complètement. C'est vraiment époustouflant. Pour ma part, je l'ai trouvé bien mieux réussie que TMI. Car, ici, Cassandra Clare met l'accent sur les personnages, même si l'intrigue reste époustouflante, complètement imprévisible. Tant et si bien que le mystère reste entier jusqu'au dernier tome. A cent page de la fin, je n'avais toujours aucune idée de la façon dont cela pouvait se finir. Certaines révélations m'ont complètement surprise tant je ne les avais pas du tout vues venir. Et jusqu'au dernier moment je suis restée dans l'incertitude.
Pour conclure : je pourrais continuer à vous décrire cette série par une multitude de qualitatifs exceptionnels. Mais, sincèrement, si vous avez aimé l'univers de The Mortal Instruments, je ne peux que vous conseiller de vous plonger à votre tour dans Les Origines. Cette série est indispensable pour comprendre tous les éléments de la série principale, et permet de lever le voile sur bien des éléments. Je reste subjuguée par cette lecture, et je n'ai pas pu m'empêcher de dévorer la trilogie sur quatre petits jours. Je n'ai qu'une seule envie maintenant : me replonger une nouvelle fois dans TMI …
Lien : https://aliceneverland.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
LaChroniquedesPassionsLaChroniquedesPassions   26 avril 2017
— Sydney Carton était un alcoolique et un débauché.
— C'est exact. Voilà un homme qui ne valait rien, qui en avait conscience, et pourtant il avait beau s'efforcer de perdre son âme, il y avait toujours une part de lui capable d'accomplir de grandes choses. (Will baissa la voix.) Que dit-il à Lucie Manette ? Que malgré ses faiblesses, il peut encore brûler ?
Tessa, qui avait lu Un conte de deux villes plus de fois qu'elle n'en pouvait compter, murmura :
— « Et cependant j'ai la faiblesse de vouloir que vous sachiez avec quelle puissance vous m'avez transformé tout à coup, moi, pauvre tas de cendres, en un feu ardent. » (Elle hésita.) Mais c'était parce qu'il l'aimait.
— Oui, dit Will. Il l'aimait assez pour savoir qu'elle serait plus heureuse sans lui.
La chaleur de ses mains se propageait à travers le tissu des gants de Tessa. Le vent était glacial au-dehors, il avait ébouriffé ses cheveux noirs comme de l'encre tandis qu'ils traversaient la cour de l'Institut pour se rendre à la voiture. Sur le moment, il avait semblé plus jeune, plus vulnérable - son regard, surtout, qui en cet instant était si facile à déchiffrer. Elle ne l'aurait jamais cru capable de poser un tel regard sur elle ou sur qui que ce soit. Si elle avait pu rougir, pensa-t-elle, ses joues se seraient embrasées !

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
basileusabasileusa   07 mars 2016
-Il faut toujours être prudent avec les livres et leur contenu, renchérit Tessa , car les mots ont le pouvoir de nous changer.
-Je ne croit pas qu'un livre m'ait jamais changé. Enfin...j'en connais un qui est censé apprendre au lecteur à se transformer en mouton...
Commenter  J’apprécie          190
wentworth23wentworth23   12 novembre 2013
Il eut un geste de recul et Tessa laissa retomber sa main, blessée.

- Jem, que se passe-t-il ? Tu ne veux pas que je te touche ?

- Pas comme ça.

Il vacilla et ses joues devinrent encore plus rouges qu’elles ne l’étaient déjà.

- Comment ça ? demanda-t-elle franchement déroutée.

C’était le genre de comportement qu’elle aurait pu attendre de la part de Will, mais pas venant de Jem : cet air énigmatique, cette colère.

- Comme si tu étais une infirmière et que j’étais ton patient. Tu penses que parce que je suis malade je ne suis pas comme… (sa respiration était saccadée) Tu penses que je ne sais pas, se radoucit-il, que quand tu prends ma main, c’est juste pour sentir mon pouls ? Crois-tu que je ne vois pas que quand tu regardes dans mes yeux, c’est juste pour examiner mes pupilles, afin de jauger la quantité de drogue que j’ai pris ? Si j’étais un autre homme, un homme normal ; Je pourrais avoir de l’espoir, des prétentions même ; Je pourrais…

Les mots restèrent coincés dans sa gorge, peut-être parce qu’il en avait trop dit ou peut-être parce qu’il était à bout de souffle.
Elle secoua la tête, ses boucles caressant son cou.

- C’est la fièvre qui parle, pas toi.

Ses yeux s’assombrirent et il se détourna d’elle.

- Tu ne peux même pas envisager que je te veuille, répliqua-t-il dans un souffle, que je sois suffisamment vivant et vaillant pour ça…

- Non.

Sans réfléchir, elle saisit son bras. Il se raidit.

- James, ce n’est pas ce que je voulais dire…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DrunkennessBooksDrunkennessBooks   18 décembre 2014
- Où es-tu allé ? Au Dragon Bleu ? A la Sirène ?
- A la Taverne du Diable, si tu veux tout savoir. (Will poussa un soupir et s’adossa à un montant du lit.) J’avais de grands projets pour la soirée : trouver l’ivresse et des femmes dévoyées. Hélas, j’ai fait chou blanc. À peine avais-je vidé mon troisième verre que j’ai été accosté par une délicieuse enfant qui vendait des fleurs, laquelle m’a demandé deux pence pour une marguerite. Son prix me semblant excessif, j’ai préféré décliner son offre. Alors que je lui faisais part de mon refus, elle a décidé de me voler.
- Vous avez été détroussé par une petite fille ? s’exclama Tessa.
- En fait, il s’agissait d’un nain travesti avec un net penchant pour la violence, qui répond au nom de Nigel Six-Doigts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
JumaxJumax   22 mars 2017
- Vous ne vous mettez jamais en colère contre lui ?
Jem éclata de rire.
- Je ne dirai pas cela. J'ai souvent envie de l'étrangler.
- Comment diable parvenez-vous à vous retenir ?
- Je vais me réfugier dans mon endroit préféré à Londres. [...]
- Et ça marche ?
- Pas vraiment, mais ensuite je me dis que je pourrais le tuer dans son sommeil si l'envie m'en prenait, et là je me sens mieux.
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Cassandra Clare (65) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cassandra Clare
CASSANDRA CLARE & HOLLY BLACK AT KINOKUNIYA!
autres livres classés : steampunkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

The Mortal Instruments : Les Origines (Facile)

Quel est le nom de famille de Will?

Morgenstern
Herondale
Fairchild
Carstairs

8 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : The Mortal Instruments, Les origines, tome 1 : L'ange mécanique de Cassandra ClareCréer un quiz sur ce livre
.. ..