AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266240552
Éditeur : Pocket Jeunesse (04/05/2017)

Note moyenne : 4.44/5 (sur 54 notes)
Résumé :
Après le meurtre de ses parents, Emma Carstairs rejoint l'Institut des Blackthorn pour devenir une redoutable Chasseuse d'Ombres. Et quand des crimes similaires sont découverts, elle est décidée à retrouver l'assassin et à se venger.
Mais dans sa quête de vérité émergent de nombreuses questions : que veulent dire ces étranges inscriptions sur les corps ? Pourquoi l'Enclave leur a-t-elle interdit de chercher le coupable ? Et surtout, pourquoi ses pouvoirs de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Clemocien
  15 mai 2017
J'avais rencontré la famille Blackthorn il y a un petit moment déjà, dans le dernier tome de The mortal Instruments lu en VO à l'époque parce que je ne pouvais pas attendre pour avoir la suite !! Déjà, j'étais tombée sous le charme de ces nouveaux personnages, et particulièrement Emma et Julian.
J'ai attendu cette fois, la sortie VF de la nouvelle trilogie: The Dark Artifices et m'y suis plongée dès sa parution. Ce 1er volume a été dur à terminer; non pas parce que je ne l'ai pas aimé, mais au contraire, parce que je ne voulais pas quitter le monde des Nephilim et attendre un an avant la sortie du prochain tome ! (que je devrai attendre pour le tome 3 même si je lis le 2 en VO).
Bref, je ne suis sans doute pas très objective en ce qui concerne l'univers TMI car pour moi, Cassandra Clare a su créer un univers et des personnages complexes et fascinants, avec une Histoire qui s'étend sur des millénaires. Et elle renouvelle l'exploit de me captiver et faire totalement adhérer à ses nouveaux personnages à chaque fois. Certes, il y a sans doute des parallèles à faire, des choses qui se ressemblent, mais au final, à chaque fois que je la lis, j'ai l'impression de me retrouver à la maison :)
On se retrouve ici à l'institut de Los Angeles, où les nouveaux personnages principaux sont un peu plus "connectés" que les chasseurs d'ombres que nous avions pu croiser jusque là ! 5 ans après la fin du cycle TMI, nous retrouvons les Blackthorns et Emma, qui ont fait du chemin et cherchent à résoudre le meurtre des parents d'Emma, toujours en suspens. Nous retrouvons avec joie des nouvelles de nos anciens personnages: Jace, Clary, Magnus, Tessa, Jem... et du coup pas mal de surprises pour moi qui n'ai pas lu les contes de l'Académie des chasseurs d'ombres (Tales from the Shadowhunter Academy). J'ai par contre trouvé un peu lourd, le fait que soit systématiquement accolé les noms de Jace Herondale et Clary Fairchild à chaque fois qu'il en est fait mention.
L'Enclave est assez peu évoquée dans ce premier tome, et les jeunes Nephillim sont un peu (beaucoup) livrés à eux mêmes, mais ils gèrent ça d'une main de maître. Toutefois, on comprend que malgré la guerre gagnée 5 ans plus tôt, l'Enclave n'a pas beaucoup évolué et reste sur des idées plutôt dures et "vieux jeu" (la loi est dure, mais c'est la loi); en effet, les Nephilim ne semblent pas beaucoup plus pris en considération dans leur qualité d'être à part entière, mais uniquement de chasseur, et les mesures prises à l'encontre du petit peuple pour sa trahison montre que les dirigeants n'ont pas tout compris !
Bref, je pars un peu dans tous les sens, mais encore un livre de Cassandra Clare qui marque mon coeur, particulièrement grâce à ses personnages, qui ne sont jamais banals et qui savent toucher. Ce 1er tome à une fin en soi, mais il me tarde indubitablement de me plonger dans le prochain tome pour voir ce que les actions d'Emma vont entrainer.
La princesse de la nuit est suivi d'une courte histoire sur Clary et Simon, je crois, que je n'ai pas encore lue.
Si vous ne connaissez pas encore l'univers de Cassandra Clare, surtout, n'hésitez pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
theannashaw
  21 juin 2019
Après plus d'une dizaine de livres de Cassandra Clare se passant dans l'univers des chasseurs d'ombres, lus et adoré pour certains, moins pour d'autres, je pensais que je commençais à en avoir ma claque de ces familles alambiquées et pleines de problèmes de chasseurs de démons. Mais c'était sans compter sur la capacité de Cassandra à me tenter. Aussi n'ai je pas été trop difficile à convaincre de replonger durant plus de huit cents pages dans le monde des Shadowhunters.
Cinq ans se sont écoulés depuis que Clary et ses amis ont mis fin à la guerre. Cinq ans durant lesquels Emma et Julian ont grandi à l'institut de Los Angeles ; la première cherchant sans répit l'assassin de ses parents, le second tentant tant bien que mal d'élever ses jeunes frères et soeurs, toujours en s'épaulant l'un l'autre comme ils se le sont juré à leur cérémonie de parabatai. Mais quand des cadavres aux marques similaires à celles des parents d'Emma s'échouent sur le sable et qu'un membre de la famille de Julian refait soudain surface dans leur vie tout est chamboulé. Les deux jeunes gens sont prêts à tout pour ceux qu'ils aiment et ce en quoi ils croient, quitte même à risquer leur vies.
Avant toute chose, sachez que si vous n'avez pas lu les autres ouvrages écrits par Cassandra Clare vous pouvez d'ores et déjà passer votre chemin. Enfin vous pourriez évidemment lire ce livre et en suivre l'histoire principale, à savoir l'enquête sur les mystérieux corps mutilés trouvés sur la plage, mais vous passeriez à coups sûrs à côté de certaines références aux autres tomes de la série ainsi qu'aux caméos de certaines figures bien connues des fans de Cassandra Clare. Ce qui serait dommage car cela vous empêcherait de pousser comme moi des cris de souris en sautillant sur votre chaise à la vue de ces visages familiers.
Maintenant venons-en au livre même et à la manière dont Cassandra s'y est prise pour me convaincre de lire ce pavé : de la manière la plus simple qui soit, en me proposant une histoire de fratrie. Et y a-t-il plus attachante que la fratrie Blackthorn ? J'ai aimé Julian et sa manière de toujours prendre soin de ses frères et soeurs en étant à la fois leur frère mais aussi leur père et leur mère. J'ai aimé les jumeaux Ty et Livia qui ont leur propre mode de communication ; j'ai aimé Dru, plus tout à fait une enfant mais pas encore une grande malgré ce qu'elle aimerait faire croire à tous ; j'ai aimé Tavyy, l'adorable petit dernier de la fratrie. Et j'ai aimé Mark qui déboule dans cette étrange organisation après cinq ans d'absence et peine à trouver ses marques.
Mais les autres personnages ne sont pas en reste non plus. On s'attache évidemment à Emma, la courageuse et impulsive Emma qu'on ne peu qu'aimer parce qu'elle aime les Blackthorn et que ceux-ci le lui rendent bien. J'ai aussi adoré Cristina, la meilleure amie d'Emma venue de l'Institue de Mexico entrainant derrière elle quelques lourds bagages émotionnels et autres secrets. Comme pour Emma, on aime Diana, la préceptrice des enfants, parce qu'elle leur est dévouée corps et âme. Et on est intrigués par Kieran, l'indomptable et fougue prince des fées qui n'est pas vraiment décidé à faire ses adieux à Mark. de même qu'on passe tout le livre à se demander qu'elle rôle jouera Kit, étrange garçon qui semble être la clé d'un mystère dont il n'a pas conscience
Concernant l'histoire, j'ai été convaincue par la partie enquête et malgré ma connaissance de l'écriture de Cassandra Clare j'ai été surprise à plusieurs moments par la tournure que prenaient les choses mais également par l'identité du méchant, même si une fois que j'ai eu découverte qui cette personne était, j'ai trouvé le temps un peu long avant que ce ne soit aussi le cas des personnages. En revanche, j'ai été moins convaincue par la sempiternelle histoire d'amour impossible que l'autrice nous sert à toutes les sauces sous couverts de changer les raisons de cette impossibilité à chaque nouvelle série.
L'univers n'était ni nouveau, ni donc très surprenant puisque j'en connaît maintenant plutôt bien les codes, les légendes, l'historique et les traditions. Cependant malgré mes craintes j'ai été en réalité ravie de retrouver ce monde peuplé de démons, de descendants d'anges et de chasseurs de monstres. Un seul bémol en revanche, contrairement aux autres ouvrages de la saga, les démons de cette série sont inspirés des créatures marines et ça, Cassandra, c'est franchement répugnant.
Un très bon tome qui ouvre une nouvelle série, qui, si elle n'est pas ma favorite de la saga (ce titre revenant à The Mortal Instrument Origine) se place malgré tout en seconde position loin devant la saga originale et les livres annexes. On ne voit pas passer les pages de ce pavé qui alterne moments d'action, d'émotion, rire et larmes, tendresse et colère. On ressort de sa lecture un peu épuisé mais impatient de lire la suite des aventures de cette joyeuse équipe dans le second tome.
Lien : HTTP://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesPetitsMotsDeCi
  19 mars 2016
Qu'est-ce que ça fait plaisir de retrouver l'univers des chasseurs d'ombres et l'écriture de Cassandra Clare ! La dernière fois que j'ai eu affaire à l'univers des chasseurs d'ombres, c'était lors de ma lecture de City of Heavenly Fire (TMI 6) en VO en mai 2014. Autant dire que ça remonte un peu. Entre temps, j'ai relu TMI et Les origines quand même et j'ai tout même pu retrouver son écriture grâce à Magisterium, cette saga qu'elle partage avec Holly Black, mais c'est tout de même différent. En bref, je m'écarte du sujet principal, la bombe livresque qu'est Lady Midnight !
Je pense qu'il va m'être difficile d'exprimer mon ressenti pour ce livre et de mettre des mots dessus surtout. Enfin, je vais essayer sans que ça aille dans tous les sens pour que vous compreniez mon amour pour ce livre.
Alors, c'est simple, Cassandra Clare m'a capturé dès les premières pages dans son nouveau roman, comme dans ses précédents livres et elle m'a embarqué jusqu'à la dernière page. Je trouve ça absolument fou le fait qu'elle reste dans le même univers et arrive toujours à créer du renouveau et de l'inédit. Je suis subjuguée.
Lady Midnight se passe 5 ans après The Mortal Instruments : City of Heavenly Fire (TMI 6), alors autant vous dire tout de suite que si vous n'avez pas lu TMI où TID (TMI les origines) passez votre chemin, du moins si vous n'avez pas envie d'être spoilé.
Nous avons donc de nouveaux personnages qui interviennent, Emma Carstairs et la famille Blackthorn que l'on a déjà entraperçu dans TMI 6. En 5 ans, ces personnages ont donc évolués et ont appris à vivre avec ce qu'ils leurs est arrivé dans le dernier tome de TMI.
Dans ce roman, il y a tout ce que j'aime, de l'action, une intrigue très bien maniée et surtout de l'émotion. Vraiment, je suis passée par tout un stade d'émotion, j'avais envie de hurler de surprise, je tremblais de peur pour nos personnages, parfois, j'étais émue et à d'autres moments, j'ai eu tellement mal au cœur. Ce livre est super intense !
J'adore comment Cassandra Clare façonne ces personnages, ils sont tous uniques. J'ai tout de suite accroché avec Emma, que j'avais déjà beaucoup apprécié dans TMI 6. Dans ce premier tome, elle a grandit, elle a 17 ans désormais et c'est une vrai héroïne comme je les aime. Elle est forte, obstinée, n'a pas peur du danger et elle a depuis les événements qui ce sont déroulés dans TMI, ce désir de vengeance. Julian, ah Julian, j'ai juste adoré son personnage et j'ai su dès le début qu'il allait me brisé le cœur en mille morceaux. Il porte un poids lourd sur ses épaules et à la grande responsabilité de s'occuper de ses frères et sœurs, ce qui fait de lui un personnage très mature du haut de ses 17 ans. On sent énormément l'amour qu'il leurs porte. Il souhaite les protéger coûte que coûte et c'est tellement beau à voir. Il m'a beaucoup touché au fur et à mesure du roman et moi qui suis une fanatique de Will Herondale, Julian n'est pas loin derrière, alors c'est dire ! Will a du souci à se faire, c'est moi qui vous le dis. Bon, je ne pense pas qu'il le détrônera, mais on ne sait jamais, il peut encore me surprendre.
Emma et Julian m'ont brisé le cœur plus d'une fois, leur lien est très fort, d'autant plus vu qu'ils sont parabatai. D'ailleurs, ce roman est très concentré sur le lien entre les parabatai. Il est beaucoup plus approfondi, on en apprend davantage sur ce lien et on apprend aussi une grosse révélation là-dessus qui m'a énormément surprise, je ne m'attendais pas du tout à ça ! J'ai eu un choc carrément et j'ai surtout eu très peur pour Emma et Julian.
Je n'ai parlé que de Julian et Emma, mais j'ai beaucoup aimé aussi le reste de la famille Blackthorn, surtout Ty, mais je ne vous en dirai pas plus, je veux vous laisser le plaisir de le découvrir par vous-même.
Quant à Mark, c'est un personnage qui m'a plutôt troublé. Son évolution au cours du roman est vraiment superbe et intéressante à découvrir.
Dans ce tome, on découvre aussi Cristina, une amie d'Emma qui est arrivée à Los Angeles il n'y a pas très longtemps, que j'ai beaucoup apprécié aussi. Elle va être là pour Emma, car elle en a besoin. C'est une amie sur laquelle on peut compter. Cristina a une petite part de mystère en elle, ce qui fait qu'on l’apprécie d'autant plus.
Au niveau de l'intrigue, Cassandra Clare est un génie ! Encore une fois, elle m'a surprise par la tournure qu'ont pris les événements. Ça va de révélations en révélations. D'ailleurs, j'ai eu un choc même quand j'ai appris une certaine révélation. Elle est très maline notre Cassie, car elle laisse toujours des petits indices, mais nous lecteur, on n'y voit que du feu ! Pour un premier tome, je trouve qu'il se passe énormément de choses, alors ça fait vraiment peur pour la suite et en même temps ça promet d'être extra ! Et puis, la fin c'est juste de la bombe et je me suis dis, mais comment vais-je faire pour attendre avril 2017 !? Ça va être intenable, mais pour y remédier, je le relirai ça c'est sur.
Je n'ai pas lu les nouvelles de Tales From The Shadowhunter Academy, peut-être aurais-je dû ? Mais du coup, j'ai eu quelques surprises et ça m'a fait tellement plaisir ! Oui parce qu'on revoit certains personnages que l'on connaît bien dans ce tome et c'est très très plaisant. On a aussi certains flashbacks qui sont juste géniaux et émouvant, je ne dirais rien de plus à part qu'ils sont très fort en émotion pour certains. Du coup, je pense lire ces nouvelles tout de même parce que j'ai l'impression d'avoir raté plein de choses.
En bref, vous l'avez sans doute compris, Lady Midnight est un gros coup de cœur. On ne s'ennuie pas une seule seconde, d'autant plus que le roman fait 720 pages. Cassandra Clare déborde de tant d'imagination qu'elle continue de m'impressionner en créant du renouveau. Ces nouveaux personnages sont très attachants. Son intrigue est superbement bien maniée. De plus, le nouveau décor qui s'offre à nous est très sympa à découvrir. Cet institut au bord de la mer, c'est juste l'endroit rêvé. Donc, je ne peux que vous conseiller de vous jeter dessus si vous lisez en VO. Pour la VF, il faudra encore attendre un peu je pense. Enfin voilà, l'attente va être très très longue maintenant. Avril 2017, j'ai l'impression que c'est dans des lustres, mais il faudra bien s'y faire, de toute façon je n'ai pas le choix.
Lien : http://lespetitsmotsdeci.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ElBaathory
  14 mai 2017
Lorsque j'ai découvert que Cassandra Clare n'avait pas fini d'inonder ses lecteurs de nouvelles aventures au pays des ‘Chasseurs d'Ombres', j'ai bondi de joie. J'avais hâte de pouvoir me plonger une nouvelle fois au sein de cet univers fortement familier maintenant. C'est pourquoi, j'ai tenté la lecture en VO de cette nouvelle série. Malheureusement, je ne suis pas parvenu à rentrer pleinement dans ma lecture et j'ai dû l'abandonner. Rien de grave car je m'étais juré de me venger sur sa sortie française et c'est chose faite ! Que ça va être long d'attendre quelques mois avant de découvrir la suite des péripéties d'Emma et de ses fidèles compagnons, hauts en couleur, passionnants et mystérieux.
Pourtant et malgré mon impatience, je craignais quelque peu cette nouvelle lecture par peur d'être lassé. En effet, Cassandra Clare en est déjà à sa troisième saga. Fort heureusement, il est indéniable de constater qu'elle est parvenue à élargir et approfondir encore plus son univers. de nouvelles créatures et de nouveaux personnages viennent peupler le paysage des ‘Chasseurs d'Ombres', chose que j'ai réellement appréciée. Je me suis laissé de nouveau immerger par ce monde merveilleux et magique dans lequel je retrouve vite mes marques et surtout grâce auquel, je ne cesse de voyager.
Une fois n'est pas coutume et comme à chaque nouvelle série, les complots et autres intrigues présentés par l'auteure sont toujours aussi étonnants et palpitants à parcourir. Malgré quelques légères impressions de déjà-vu, j'ai apprécié suivre l'enquête menée par Emma et toute sa bande. Il faut dire que Cassandra Clare mène, une nouvelle fois, le lecteur à la baguette et réalise d'importants retournements de situation et d'incroyables révélations que je n'ai pas vu venir tellement j'étais pris dans l'histoire. Maintenant arrivé au bout de ce joli pavé, je me demande réellement quelle tournure prendra cette nouvelle trilogie qui se promet intense et épatante à lire.
De plus, l'auteure n'hésite pas à mettre en avant l'importance de l'amour au sens large du terme et sous toutes ses formes. À chaque nouvel ouvrage, elle place les sentiments de ses protagonistes au coeur de son récit. Ainsi, elle livre un écrit poignant et sincère porté par une plume débordante de sensibilité et offre, entre deux chapitres truffés d'action, quelques moments de poésie et de douceur. Entre amour et danger, mystère et poésie, j'ai littéralement été bercé par le style de Cassandra Clare, qui se dévoile toujours aussi addictif.
Mieux encore, les personnages peuplant ce premier tome se démontrent d'une richesse et d'une profondeur incroyable. Malgré leur nombre important, chacun se démarque aisément par sa personnalité et son caractère. Grâce à ses presque 800 pages, j'ai pris le temps de connaître notre joli tandem, formé d'Emma et de Julian, qui n'a cessé de me régaler. Tandis qu'Emma, notre jeune chasseuse téméraire et intrépide, tente par tous les moyens de venger la mort de ses parents, Julian se montre beaucoup plus mature, réfléchi et avant tout dévoué à sa famille. En tant que ‘parabatai' ces deux êtres se complètent à la perfection et semblent ne former qu'un. J'ai d'ailleurs fortement aimé et trouvé intéressante la nature ainsi que l'évolution de leur relation, aussi ambiguë soit-elle. Celle-ci m'a souvent rappelé celle de Jace et Clary tout en étant à la fois globalement mieux abordée et développée. En ce sens la plume de Cassandra Clare a réellement évolué et son travail m'a épaté de par sa justesse.
Comme je l'évoquais, du fait de leur diversité, ils ne sont pas les seuls à m'avoir plu et j'admets avoir énormément aimé découvrir l'histoire de Mark, le frère aîné de Julian. Ce personnage est vraiment attachant de par son passé torturé et son futur incertain. Grâce à lui, j'ai été ravi d'en apprendre davantage sur la ‘Chasse Sauvage' et ses nombreuses coutumes. Malgré la noirceur de ce peuple, je l'ai trouvé fascinant. Bien entendu, j'aurais été déçu de ne pas retrouver les anciens protagonistes présents dans les précédentes séries de ‘The Mortal Instruments'. Ainsi, chaque infime partie où il était question de Clary, Jace, Magnus, et tant d'autres, je jubilais de plaisir. Je ne peux rien vous dévoiler, mais attendez-vous à quelques petites surprises donnant réellement le sourire.
En conclusion, à travers ce nouveau chapitre, Cassandra Clare étoffe davantage son univers et l'enrichit avec brio. J'ai vraiment pris un plaisir fou à suivre les traces de ses nouveaux protagonistes, riches et complexes, ainsi qu'à retrouver mes anciens fidèles compagnons de route. Après avoir fermé ce livre, je suis déjà nostalgique de tout ce petit monde et j'ai d'ores et déjà hâte d'avoir la suite entre mes mains. Il n'y a plus aucun doute possible, Cassandra Clare m'a ensorcelé.
Lien : http://plumebleuee.com/2017/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cats26
  22 mars 2018
Cette suite se situe cinq années après la fin des aventures de Jace et Clary et a pour protagonistes la fratrie Blackthorn ou plus précisément Julian Blackthorn et sa parabatai Emma. Ces derniers apparaissent dans les derniers tomes de la saga originelle et je me rappelle m'être dit que ces deux-là semblaient drôlement intéressants, surtout qu'ils allaient devenir parabatai alors que Julian paraissait amoureux d'Emma.
Cinq ans plus tard, la situation ne s'est pas arrangée.
On voit également dans ce roman, les conséquences de la guerre qui a fait rage dans la saga originelle et celles de la Paix Froide imposée par les Chasseurs d'Ombre.
Une nouvelle intrigue pour de nouveaux protagonistes et je replonge avec délice dans le monde des Chasseurs d'Ombre.
Le tome fait plus de 800 pages mais je l'ai dévoré en quelques jours. Cassandra Clare écrit des pavés mais comme elle réussit bien à renouveler ses intrigues, l'épaisseur des romans ne compte pas, quoique cela doit freiner les lecteurs qui ne connaissent pas encore la série.
Ce qui est bien, c'est que l'enquête d'Emma sur les meurtres mystérieux qui ressemblent à ceux de ses parents aboutit à la fin du roman. On ne reste donc pas sur sa faim..
Julian et Emma sont des personnages intéressants qui ont chacun des secrets et des parts d'ombre malgré leur lien indissoluble.
Les fans de la série sont aussi servis car d'anciens protagonistes viennent jouer les "guest stars" et une nouvelle à la fin du tome fait le "fan service".
Bref, au-delà de l'histoire elle-même, c'est le monde de "Mortal Intruments" qu'on retrouve avec plaisir ainsi que ses personnages.
Le coeur de l'intrigue de ce roman repose d'ailleurs sur les relations complexes entre les personnages : relations familiales brisées, amours contrariées, secrets et trahisons; les liens se font et se défont.
J'avoue avoir parfois désiré que l'enquête avance plus vite et qu'on s'attarde moins sur les amours des uns et des autres, amours adolescentes qui plus est....
Cependant, je dois avouer que ces amours telles qu'elles sont dépeintes ne sont ni mièvres, ni niais comme si le monde dangereux dans lequel évoluent tous les personnages donnait une certaine intensité à leurs sentiments.
Côté intrigue, je suis conquise puisqu'elle repose sur un poème d'une période historique que j'affectionne particulièrement : l'Angleterre de la fin du 19ème siècle.
Le fait de donner des titres aux chapitres ne m'a jamais vraiment séduite mais ici, chaque titre fait sens.
En résumé, je ne peux qu'applaudir lorsqu'un roman dit de littérature jeunesse s'empare d'un grand classique pour en faire l'armature du récit. Et tout le long du roman citations et références littéraires affleurent.
Décidément, Cassandra Clare est une de mes auteures favorites!
Mon seul bémol a été de me retrouver dans les familles des Chasseurs d'Ombre car après dix tomes et plus de 100 ans d'histoire des Chasseurs d'Ombre, les familles se croisent et se recroisent et quand on lit les romans avec des interruptions de quelques années on ne sait plus qui est qui.
Je dirai pour finir : vivement le tome 2, même s'il doit faire encore plus de 800 pages!
A partir de 14-15 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
JumaxJumax   01 juin 2017
Quand tu aimes une personne [...] tu ne penses pas qu'elle est parfaite, tu connais ses défauts, leur vérité profonde, l'ombre de ses secrets, et tu n'en as pas peur. A vrai dire, tu ne l'en aime que d'avantage, parce que la perfection ne t'intéresse pas.
Commenter  J’apprécie          100
nightsreadingsnightsreadings   08 juillet 2017


« Maintenant, il la regardait de côté. "Tu penses que je ne ressemble plus à un Chasseur d'Ombres?


"Le veux-tu?" demanda Cristina.


"Je veux ressembler à ma famille", dit Mark. "Je ne peux pas avoir le physique des Blackthorn, mais je peux ressembler autant que possible à un Nephilim. De plus, si je veux faire partie de l'enquête, je ne peux pas me détacher."


Cristina se retint de dire à Mark qu'il n'y avait pas un seul monde dans lequel il ne se détachait pas. "Je peux faire en sorte que tu ressembles à un Chasseur d'Ombres." »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JumaxJumax   05 juin 2017
J'ai lu quelque part qu'expliquer un blague, c'est comme disséquer une grenouille. Tu finis par comprendre comment ça marche mais entre-temps la grenouille est morte.
Commenter  J’apprécie          130
JumaxJumax   15 juin 2017
S'il y a bien une chose que j'ai apprise au fil des années, bien que je n'aie pas l'impression d'avoir appris grand-chose, c'est que ni le Petit Peuple ni les mortels ne savent ce qu'est l'amour. Personne ne le sait.
Commenter  J’apprécie          60
enerys4enerys4   19 juin 2017
-Oh, s'il suffisait de le vouloir pour cesser d'aimer, la vie serait tellement différente! s'exclama Tessa en riant. Il est plus facile de perdre l'amour de l'autre que de renoncer à son amour pour lui. Il suffit de le convaincre qu'on ne l'aime plus ou qu'on n'en vaut pas la peine... Dans l'idéal même, les deux. (Une lueur juvénile brillait dans ses grands yeux gris; on avait du mal à croire qu'elle puisse avoir plus de dix-neuf ans.) Changer son cœur, c'est difficile voire impossible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Cassandra Clare (65) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cassandra Clare
CASSANDRA CLARE & HOLLY BLACK AT KINOKUNIYA!
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





.. ..