AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782803635795
136 pages
Éditeur : Le Lombard (15/01/2016)

Note moyenne : 3.28/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Grèce, 1934. Un jeune archéologue allemand découvre des manuscrits anciens au fond d'une grotte. Ils ont été rédigés par de grands philosophes tels que Platon ou Aristote, sur le thème du déterminisme. Par jeu, ces penseurs ont tenté de prévoir l'avenir du monde en se basant sur les éléments qu'ils en connaissaient. Et ils semblent avoir réussi. Que faire quand on a dans les mains toutes les clés pour faire perdre ou gagner une terrible guerre à venir ? Peut-on rest... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
kwistax
  12 février 2018
On m'a tellement parlé de cet album que je me suis décidé à donner mon avis après lecture:
L'idée qui sert d'architecture au récit est intéressante, mais c'est une fausse bonne idée. Elle repose non seulement sur un présupposé qui flirte avec le surnaturel - quand le récit inscrit sa morale dans un contexte très réaliste (celui d'une part des controverses philosophiques de la Grèce antique, celui d'autre part de la seconde guerre mondiale), mais aussi son principe même ne convainc pas une seconde.
L'idée, c'est que notre histoire et chacun des évènements significatifs qui la composent aurait été écrit, planifié et organisé par une synarchie internationale qui, à la suite d'une fantaisie intellectuelle de philosophes grecs de l'antiquité, tirerait les ficelles de l'avenir dans l'ombre pour en tirer profit d'une manière ou d'une autre.
Le surnaturel de l'affaire, c'est d'abord qu'aucun philosophe grec du 4ème siècle ACN n'aurait même pu envisager le nombre de nations dans le monde susceptibles de prendre part aux affaires internationales au cours des temps, ni à leur époque, ni aux époques futures. Ne pouvant par exemple même concevoir l'existence du continent américain, il n'aurait pas pu imaginer l'intervention américaine au cours de la guerre. En vérité, 10000 choses lui échappe, ce qui diminue très fort le pouvoir démiurgique que l'auteur donne à ce groupe de philosophes émérites.
L'autre aspect surnaturel, et donc invraisemblable, qui me gêne très fort, c'est qu'en réalité, rien n'est écrit, tout est imaginé, et tout reste à faire. Ce qui est très différent. Car cela signifie qu'il faudrait admettre, tout au long de l'histoire, la possibilité de groupes de pression coalisés, énormes, hyper influents et hyper riches, doués de pouvoir quasi magiques capables de circonvenir toutes les embûches, toutes les résistances pour "coller" au scénario écrit dans l'antiquité. Et même pour coller au scénario quasi en temps réel! Car, à partir d'un moment ou un événement est anticipé (car il a été imaginé ainsi et le but est d'en tirer parti), eh bien, inévitablement, on modifie les paramètres de la réalité, donc on se crée de nouvelles embûches qu'il faut à nouveau circonvenir, le rapport énergie/résultat est bien maigre: la vie n'est pas comme un jeu de domino, où il est prévisible qu'un domino renverse son voisin immédiat
Tout ça est proprement invraisemblable. Invraisemblable de considérer ce texte antique dont il est question comme une feuille de route qui prédirait l'avenir. Invraisemblable de penser que d'illustres philosophes soient persuadés de contribuer à éprouver la thèse du déterminisme quand ils seront tous si bien morts qu'il ne verront absolument rien des résultats de leur projet!
Ensuite, le principe "moral" mis en avant par l'assemblée de philosophes est très douteux. Il s'agirait de provoquer une apocalypse telle que l'humanité devrait naturellement changer et, dit l'auteur, sortir purifiée, libérée du rapport esclave/maître. En tout cas "mise au pied du mur", devant l'obligation de forger un autre modèle ou de disparaître. Mais, si tel est bien le discours de Clarke (car il reste des contradictions, et on ne sait au fond exactement ce que Xénophon désire) alors, rien n'est plus faux: les démocraties modernes sont nées à la fin du 18ème siècle, elles n'ont pas attendu la fin de la seconde guerre mondiale, et chaque siècle a enregistré ses progrès humanistes, chaque siècle compte ses innovations, ses libérations et ses émancipations. Par ailleurs, la fin de la deuxième guerre mondiale s'ouvre en vérité sur un projet éminemment pacifiste et humaniste: la communauté européenne. Il n'y a jamais de ruptures.
Le récit se perd en raccourcis, approximations et contradictions et le pompon revient à la fin alternative qui voit les amphores être inexplicablement redécouvertes, alors que le personnage principal, centenaire, qui les a découvertes avant 1940, est mourant. Qui les a replacées là, pourquoi, on ne le saura pas. L'autre fin est plus satisfaisante. C'est la seule qu'il aurait fallu garder. Ce concept ne se justifie pas du tout, c'est un truc très artificiel.
Un mot sur le dessin: très classique, un peu trop rapide et parfois bâclé, il est en tout cas efficace, mais il se contente d'illustrer le récit et il n'y a jamais de facteur "Wow!". Des personnages sans grande personnalité (le héros et le méchant se ressemblent étonnamment et sans la balafre du dernier, on pourrait les confondre). Himmler est bien, Goebbels trop vite brossé, manque de caractère (alors que le modèle original n'en manque pas). Les femmes sont.... bof bof.
Un point positif: c'est une BD qui a de l'ambition et qui fait réfléchir, ce n'est pas ce que j'appellerais une BD "grand public" comme un commentateur le dit dans ces pages. Un projet intéressant mais mal ficelé, malheureusement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
umezzu
  15 juillet 2017
Le concept de cette Bd est original : un groupe de savants grecs, Platon, Diogène, Aristote et Xénophon, aurait imaginé ce que les civilisations humaines seraient amenées à faire dans les siècles suivants en fonction des circonstances. Ce déterminisme historique aurait été recueilli dans des manuscrits cachés en Égypte dans des jarres. Et les événements se seraient déroulés comme les penseurs grecs qu quatrième siècle avant Jésus-Christ l'avaient voulu.
Leurs écrits sont redécouverts en 1937 par Michael Dorfmann, un archéologue allemand. Cette trouvaille aiguise l'intérêt d'un groupe cherchant manifestement à protéger ce secret. La traduction des textes est un travail de longue haleine, qui finit par intéresser Himmler aussi. Dorfmann et son amie Rachel vont devoir se situer face à ces tensions, alors que l'Allemagne nazie avance vers la guerre.
L'idée initiale est inventive et le dessin de Clarke bien adapté aux années trente, mais passé le concept initial et ses premiers développements, l'intrigue perd un peu de souffle. Dommage car Clarke se rattrape par un dilemme final des plus osés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
MissAlfie
  26 février 2016
L'histoire du monde serait écrite depuis des millénaires et un groupe d'activistes se charge depuis le début de la mettre en application. Une fois le principe découvert et après de multiples péripéties, un archéologue allemand se retrouve devant un dilemme. Ainsi, pour une même histoire, deux fins différentes sont proposées dans deux albums différents... mais la fin alternative à l'album que vous vous serez procuré est consultable sur internet... ou en librairie dans la mesure où la fin en question ne concerne que cinq planches, autant dire pas grand chose.
Et c'est là que, autant le concept est intéressant, autant ce qui en est fait est un peu décevant. Je m'explique. La fin ne concerne donc que cinq planches sur plus de 120 et nous amène à l'époque actuelle où, selon le choix qui aura été fait, propose un présent bien différent... et un épilogue commun aux deux album qui conclut une sur morale un peu plan-plan. du coup, le projet initial qui faisait le sel et l'originalité de l'album et qui se voulait ambitieux amène à un résultat un peu décevant.
Parce que l'histoire en elle-même est plutôt intéressante et bien construite. La découverte des manuscrits se fait en 1937 et leur étude par l'archéologue allemand se fait dans les années qui suivent... marquées par le nazisme et la deuxième guerre mondiale, prévus dans les parchemins. le scénario donne à suivre le héros mais également un mystérieux espion particulièrement intéressé par les parchemins et des dignitaires nazis, Himmler et Goebbels en particulier. Rajoutez à ça la petite amie du héros qui est juive et vous avez les ingrédients - certes sans grande originalité - pour une bonne histoire d'aventures historiques. Dans la narration viennent s'intercaler les flashbacks sur les échanges entre philosophes grecs et la dérive de leur petit "jeu".
Les dessins sont assez classiques. Si les décors et paysages sont réussis, on reprochera aux personnages de manquer un peu d'expression mais ça reste un défaut mineur des dessins de Clarke. La lecture de cette histoire de deuxième guerre mondiale, classique mais plaisante aurait pus s'avérer une vraie réussite si le défi du dilemme proposé par le titre avait été relevé. Au final, on reste un peu sur sa faim et passablement déçu.
Lien : http://croqlivres.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Little_Daisy
  22 février 2016
Dilemma de Clarke a été publiée chez le Lombard en janvier 2016. Il s'agit d'un one shot mais attention il existe deux versions : la A et la B. La couverture et la fin diffère (l'autre fin est disponible en ligne ne paniquez pas vous pourrez lire les deux).
Mon avis
WAHOU ! Mes neurones sont en effervescences après cette lecture originale et bien pensée qui pose plusieurs interrogations auxquels Clarke ne donne pas toujours de réponse (et tant mieux).
La première question et l'acheteur se la pose en librairie c'est « quelle version choisir ? » et la question du choix détermine toute cette histoire. le lecteur, comme le personnage principal doit décider et ce choix va déterminer l'issue de l'histoire. Selon ce que notre archéologue va décider de faire de ses parchemins, la seconde guerre mondiale pourrait prendre un tournant différent de celui que nous connaissons. Il a un immense pouvoir entre les mains, que va-t-il en faire ?
Seconde question qui est centrale dans l'histoire : et si les grands philosophes grecs avaient tout planifié pour nous depuis l'Antiquité ? Est-ce que ce fait est envisageable, comment auraient-ils fait ça ? L'auteur tente donc d'imaginer ce fait et nous le raconte en parallèle de l'histoire de Michael Doffman.
Avec un style qui lui est propre et que j'adore Clarke nous fait une uchronie riche en hypothèses et en aventures. Il revisite l'histoire et pose des problèmes qui font autant réfléchir le lecteur que son personnage principal.
Je n'en dirais pas plus car c'est une expérience et une histoire que je vous invite à découvrir !
Lien : http://chickon.fr/2016/02/17..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Radwan74
  17 avril 2020
Un archéologue allemand trouve, peu avant la seconde guerre mondiale, des amphores qui contiennent des textes renversants. Des philosophes grecs ont imaginés l'histoire des Hommes sur plusieurs siècles et leurs prédictions se sont révélés exactes en tout point avec l'histoire de l'humanité.
Une sacrée découverte qui va aiguisé l'appétit des Nazis qui voit là, le moyen évident de gagner la guerre qui se prépare.
Le synopsis est vraiment intéressant et intriguant mais j'ai été un peu déçu du rythme de la BD et surtout son manque d'ambition. Entre les discutions des philosophes grecs sur le devenir des hommes et la course poursuite aux parchemins qui manque de punch, on finit par s'ennuyer jusqu'à la révélation finale.
Une conclusion qui n'est pas ratée mais j'aurai aimé un développement plus important du choix du personnage principal. D'ailleurs, en parlant des personnages, ils manquent eux aussi cruellement de personnalité.
Goebbels et Himmler par exemple sont assez fades, loin de ces diverses versions d'autres BD où leur machiavélisme, leur fourberie et leur cruauté ressortent vivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (3)
BDZoom   25 janvier 2016
Géopolitique et culture antique cohabitent dans cet album, très original, qui propose deux fins différentes, chacune téléchargeable sur Internet, suivant la version achetée en librairie.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BoDoi   18 janvier 2016
Une oeuvre grand public efficace, au dessin parfois caricatural dans les visages mais globalement bien ciselé.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   23 décembre 2015
Cette aventure cadencée prend toute sa puissance par le fait qu’elle s’insère remarquablement dans l’Histoire que l’on connaît et qu’elle s’appuie sur nombre de personnages authentiques qui l’ont marqué.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Radwan74Radwan74   17 avril 2020
Deux cents synagogues brûlées, des milliers de magasins juifs pillés... les journalistes ont même trouvé un nom à cette folie des S.A. ...
... la Nuit de Cristal.
Commenter  J’apprécie          00
Erik_Erik_   11 octobre 2020
Cadre : Salarié à responsabilité limitée, enfermé dans un dilemme : la carrière ou les RTT.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Clarke (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Clarke
Clarke
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Devenez très fort en citations latines en 10 questions

Que signifie Vox populi, vox Dei ?

Il y a des embouteillages partout.
Pourquoi ne viendrais-tu pas au cinéma ?
J'ai un compte à la Banque Populaire.
Voix du peuple, voix de Dieu.

10 questions
487 lecteurs ont répondu
Thèmes : latin , Citations latines , antiquitéCréer un quiz sur ce livre