AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1784755583
Éditeur : Penguin (01/01/2016)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Does Brussels really want to outlaw bingo, bagpipes and smoky bacon crisps? Are eurocrats trying to rename the English Channel? And can the ink in euro notes really make men impotent?

No. Well, not exactly.

But it is true that the EU is a seriously flawed institution.

And it's about to become even more so as Englishman Paul West goes to Brussels to work for a French MEP, and gets an insider's view of what really goes on i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
EcureuilBibliophile
  25 avril 2017
Le petit dernier de la série de Paul West (Pol Wess prononcé à la française 😉 ) était prometteur : la vision d'un britannique vivant en France sur le Brexit ? J'étais forcément intriguée !
On retrouve donc notre héros après sa dernière rupture, toujours avec un salon de thé entre les mains, qui part travailler à Bruxelles pour Elodie (devenue politicienne entre temps !) WAW !
Il s'installe là-bas et comme souvent doit faire face aux calamités de Jack, de son ex-potentiel beau-père… Mais cette fois tout un panel de nouveaux personnages hautement multilingue/multi-nationnalités… européens en somme !
Le tableau n'est pas rose, au contraire ! mais le regard porté sur les institutions me plait : il voit des nuances où on en perçoit souvent trop peu.
En plus j'aime qu'une série souvent légère, prenne cette fois plus de poids et se concentre sur quelque chose d'important et de politique.
J'aime que l'auteur se serve de sa série pour délivrer un message.
Peut-être que dans quelques années ce tome aura trop vieilli, peut-être que ce ne sera plus aussi intéressant de lire sur les conflits politiques de maintenant. Mais cette année ce livre tombe bien !
C'est tout de même un tome 6 et je suis assez surprise d'attendre encore la suite avec impatience ! Je me demande bien quel sera le prochain sujet : histoire de coeur a nouveau ou plus ?
Je rêve d'un tome sur les conséquences du référendum… dont le résultats n'est pas clairement évoqué ici puisque le livre se termine la veille au soir !
L'édition est standard, mais suffit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AurelieR
  08 janvier 2017
Je suis assez partagée par ce roman. La fiction se mêle quand même à des éléments véridiques et il est difficile de savoir, parfois, où s'arrête la fiction. J'ai aussi été un peu gênée par ma difficulté à cerner l'opinion de l'auteur sur l'Union Européenne. Est-ce un livre pour ou contre ? Il y dépeint les travers des institutions et surtout de ceux qui y travaillent, parfois de manière assez virulente, et l'on peut voir là de bonnes raisons de critiquer cette bureaucratie énorme. Mais en même temps, son "héros" travaille à maintenir son pays au sein de l'Union après s'être posé la question : serions-nous, nous britanniques, mieux en dehors de l'Union, ou pas ? Et la réponse semble finalement être plutôt oui.
À côté de ça, il explore l'acharnement des médias britanniques à disqualifier l'Europe aux yeux de leurs concitoyens et le double jeu des partis pro-Brexit. Chaque chapitre s'ouvre d'ailleurs par une "citation", extraite des médias britanniques, qui vise à tourner l'opinion publique contre l'Union Européenne en transformant les textes qui en sortent.
Bref, je n'arrive pas à avoir un avis tranché à propos de ce livre. Certains points fictionnels sont too much pour moi et je crois que j'ai eu un peu de mal à entrer dans ce monde des Eurocrates qui ne m'attire aucunement, tel qu'il y est décrit et tel qu'on peut l'apprécier tous les jeudis soir Place Lux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
EcureuilBibliophileEcureuilBibliophile   26 mai 2018
Next morning there was one reason to feel grateful, but only one. On waking up (or oozing back into the swamp consciousness), I found a message from Elodie saying that she'd had to go to Paris, and would be arriving back in Brussels about eight hours late for our meeting. This was huge relief, because my body was quivering at the idea of getting anywhere near vertical, never mind having to walk, think or speak.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Stephen Clarke (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen Clarke
Stephen Clarke - Edouard VII, un roi anglais made in France
autres livres classés : paixVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr