AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2820515541
Éditeur : Brage (16/06/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Arthur C. Clarke est l'un des grands maîtres de la SF moderne. Chantre de la conquête de l'espace, il fut également prophète de l'ère des télécommunications universelles, explorateur des fonds sous-marins, humoriste et commentateur de l'aventure humaine dans un univers recelant encore bien des mystères. La collection numérique Brage vous permettra d'explorer toutes ces différentes pistes à travers plus d'une centaine de nouvelles, indispensables à tout amoureux de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
colimasson
  25 août 2014
Peu importe ce que raconte Saturne levant : l'intrigue y est très banale et pour qui commence à connaître Arthur C. Clarke, le déroulement et le dénouement ne seront l'objet de presque aucune surprise. On reste néanmoins voluptueusement accroché aux descriptions de la mystérieuse planète aux anneaux, objet de convoitise esthétique, mythique et économique.

Entre poésie et confession scientifique, les anneaux de Saturne prennent vie :
Citation :
« Les anneaux [de Saturne] ne sont pas solides et vous pouvez regarder au travers. En gros plan, ils sont mêmes invisibles, en fait. Les milliards de petites particules qui les constituent sont si espacées que tout ce que vous pouvez voir parfois dans votre voisinage immédiat, ce sont des morceaux qui passent devant vous en flottant lentement. C'est seulement lorsque vous regardez d'une certaine distance que cette infinité de fragments se fond en un voile continu, comme si une éternelle averse de grêle balayait Saturne. »

Pendant ce temps, Titan se rebelle et échappe à notre entière compréhension...
Citation :
« Même si on pouvait observer Saturne depuis la surface de Titan –ce que le brouillard atmosphérique empêchera probablement-, on ne le verrait jamais « se lever ». Presque certainement Titan, comme notre Lune, possède une rotation freinée par la marée gravitationnelle, si bien qu'il garde toujours la même face tournée vers la planète. de ce fait, Saturne est toujours fixe dans le ciel de Titan, tout comme la Terre l'est dans celui de la Lune. »

Le mystère de l'infini cosmique se rapproche du mystère religieux. Leur point commun ? l'intensité d'une révélation qui est aussi la découverte fortuite et privilégiée d'un inconnu :
Citation :
« Je me suis mis à traquer Saturne et je n'ai pas tardé à découvrir combien il était difficile de localiser quelque chose dans un télescope réflecteur qui n'était pas correctement monté. Mais bientôt la planète a surgi sur le champ de vision. J'ai donné un petit coup à l'instrument pour l'ajuster de quelques centimètres… et Saturne était là.
Il était minuscule mais parfait. Je crois que je n'ai pas respiré pendant une minute ; je n'en croyais pas mes yeux. Après tous les dessins que j'avais vus, elle était là, la réalité. Il avait l'air d'un jouet perdu dans l'espace, les anneaux légèrement ouverts et penchés vers moi. »

Lien : http://colimasson.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
colimassoncolimasson   25 août 2014
Même si on pouvait observer Saturne depuis la surface de Titan –ce que le brouillard atmosphérique empêchera probablement-, on ne le verrait jamais « se lever ». Presque certainement Titan, comme notre Lune, possède une rotation freinée par la marée gravitationnelle, si bien qu’il garde toujours la même face tournée vers la planète. De ce fait, Saturne est toujours fixe dans le ciel de Titan, tout comme la Terre l’est dans celui de la Lune.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
colimassoncolimasson   30 août 2014
Certains trouvent que cela en gâche toute la magie de savoir que les anneaux, du moins à quatre-vingt-dix pour cent, sont composés de glace ordinaire. Mais cette attitude est stupide : ils sont tout aussi merveilleux et tout aussi beaux que s’ils étaient en diamant.
Commenter  J’apprécie          60
colimassoncolimasson   28 août 2014
Les anneaux [de Saturne] ne sont pas solides et vous pouvez regarder au travers. En gros plan, ils sont mêmes invisibles, en fait. Les milliards de petites particules qui les constituent sont si espacées que tout ce que vous pouvez voir parfois dans votre voisinage immédiat, ce sont des morceaux qui passent devant vous en flottant lentement. C’est seulement lorsque vous regardez d’une certaine distance que cette infinité de fragments se fond en un voile continu, comme si une éternelle averse de grêle balayait Saturne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
colimassoncolimasson   26 août 2014
Je me suis mis à traquer Saturne et je n’ai pas tardé à découvrir combien il était difficile de localiser quelque chose dans un télescope réflecteur qui n’était pas correctement monté. Mais bientôt la planète a surgi sur le champ de vision. J’ai donné un petit coup à l’instrument pour l’ajuster de quelques centimètres… et Saturne était là.
Il était minuscule mais parfait. Je crois que je n’ai pas respiré pendant une minute ; je n’en croyais pas mes yeux. Après tous les dessins que j’avais vus, elle était là, la réalité. Il avait l’air d’un jouet perdu dans l’espace, les anneaux légèrement ouverts et penchés vers moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Arthur C. Clarke (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur C. Clarke
Rendezvous avec Rama
autres livres classés : exploration spatialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr