AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782750003555
251 pages
Éditeur : Editions La Bruyère (22/12/2007)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Il a étranglé la reine Marguerite dans sa geôle de Château-Gaillard sur les ordres de Louis X le Hutin.
Débouté plusieurs fois en justice alors qu'il revendiquait l'Artois à titre d'héritier, il a empoisonné sa tante Mahaut et sa cousine Jeanne pour parvenir à ses fins.
Il a trahi le roi de France en se joignant à Edouard III d'Angleterre et allumé la guerre de Cent Ans, qui allait ravager le royaume.
On l'a qualifié d'homme brutal, avide d'arge... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
TheWind
  22 mai 2014
C'est ma récente lecture des Rois maudits de Maurice Druon qui m'a conduite vers ce livre.
L'auteur de cette biographie vit en Normandie sur les terres des seigneurs d' Artois. Curieuse d'en savoir plus sur Robert d'Artois III, personnage "fétiche" de Maurice Druon, immortalisé par Jean Piat et Philippe Torreton, Hennie Claude s'est alors emparée du sujet, fréquentant assidument les archives nationales et départementales, recueillant méthodiquement toutes les informations précieuses concernant ce héros et les événements politiques dans lesquels il avait baigné.
Elle a bien une idée en tête Hennie Claude en écrivant ce livre. Elle souhaite avant tout "laver" Robert de tous les soupçons qui pèsent sur lui depuis des siècles.
D'une plume légère et habile et d'un ton souvent caustique, elle s'ingénie à démontrer certaines absurdités colportées sur notre héros.
Non, il n'a pas pu étrangler Marguerite, l'épouse adultère de Louis X le Hutin ! Non, il n'a sans doute pas empoisonné tour à tour Mahaut, sa tante, ennemie de toujours et la fille de cette dernière Jeanne.
Non, Robert d'Artois n'était pas cet homme avide d'argent et de terres...
Hennie Claude, au contraire, nous le présente plutôt comme un bon vivant, soucieux du bien-être du peuple.
Certes, c'est un homme "fort en gueule", peu discret, qui cherche à s'imposer sur l'échiquier politique royal, qui a soif de pouvoir mais qui reste cependant profondément humain. Sans métamorphoser l'ogre en agneau, Claude Hennie cherche avant tout à exposer le contexte qui a amené Robert d'Artois à agir de telle ou telle manière. Elle montre du doigt l'épouse de Robert. C'est l'influence de son épouse qui aurait poussé Robert à faire usage de faux, lors d'une nouvelle enquête judiciaire visant à déposséder Mahaut de l'Artois, terre de son grand-père qu'il estimait lui revenir de droit. Influence de son épouse qui fait appel à Jeanne de Divion, cette belle aventurière qui n'est autre que la maîtresse de Robert ! ( Dans les Rois Maudits, Maurice Druon s'éloigne de la réalité historique en calquant les traits et caractère de Jeanne de Divion pour les reporter sur le personnage de Béatrice d'Hirson mais revenons à nos moutons...)
" Quelle ironie du sort, écrit Hennie Claude, pousse Jeanne à s'adresser directement à Jeanne de Divion, la maîtresse de son mari, pour fabriquer de faux testes ? Si l'issue n'était pas tragique, on rirait de ce vaudeville ! "
On connaît tous bien sûr cette issue tragique.. la découverte des faux, occasion rêvée, selon Hennie Claude, pour le roi Philippe VI de se débarrasser d'un homme dont le pouvoir et le charisme risquaient de lui faire de l'ombre, la déchéance de Robert, qui sera même accusé de sorcellerie, l'emprisonnement de son épouse et de ses enfants, son exil....qui le conduira jusqu'en terre anglaise auprès du roi Edouard III et à le reconnaître comme le "vrai" roi de France.
Maurice Druon a décrit à merveille cette fameuse anecdote où de retour de la chasse, Robert dépose sur la table du roi un héron. Et dans un élan superbe empreint d'un toupet monstre, Robert compare Edouard à l'animal couard...
Certains historiens datent le début de la Guerre de Cent ans le jour de la bataille De Crécy. Pour ma part, j'aime à la faire commencer le "jour du héron", même si cette anecdote n'est peut être finalement qu'une légende.
Mais, elle rend à Robert sa superbe et son incroyable culot !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
TheWindTheWind   17 mai 2014
Mézeray raconte que le Hutin fit étrangler sa femme avec un linge qui lui servit de linceul. D'autres affirment qu'elle fut strangulée avec ses cheveux. Ceux-là ont oublié que les femmes adultères avaient été tondues...En un an, les cheveux ne repoussent que d'une douzaine de centimètres. C'est donc impossible. L'imagination populaire veut que l'infidèle ait été étouffée entre deux matelas. La malheureuse captive en bénéficiait-elle seulement d'un ? Si oui, nos criminels ne furent pas très pragmatiques ! Un oreiller ou un édredon aurait fait l'affaire...De toute façon, cela eût été un acte aussi inutile qu'imprudent. On prétend aussi que Jeanne fut témoin de ce meurtre. Robert d'Artois aurait assassiné Marguerite...Comment aurait-il pu ? Le décès de la jeune reine, qu'il trouvait si spirituelle et avec laquelle il avait dansé bien souvent, l'attriste plus que le roi lui-même. Il eût fallu qu'il fût un monstre ! N'a-t-il pas supplié plusieurs fois le roi d'adoucir la peine des princesses ? De toute manière, il a un alibi irréfutable. Le jour de la mort de Marguerite, il se trouve aux fourches patibulaires de Montfaucon, ne voulant pas rater l'exécution d'Enguerran de Marigny. Toute la Cour peut en témoigner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
TheWindTheWind   18 mai 2014
Robert aime trop les femmes, pour n'en aimer qu'une ! Quand il ne se querelle pas pour une raison ou pour une autre, il chasse, passe son temps à table ou au lit des femmes. C'est un sanguin, et la gente féminine ne lui résiste pas. Est-ce dû à son charme ? A son regard faussement candide, à son petit nez un peu pointu, à son air mutin ou à la curiosité ? Au bas Moyen Âge, même si les hommes sont plus grands que deux siècles plus tard, on rencontre rarement un homme de si haute taille et d'une telle carrure...Peut-être possède-t-il un charisme particulier ou la réputation d'un être généreux ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
TheWindTheWind   19 mai 2014
Après "Les rois fainéants", "les rois maudits", avec les Valois une nouvelle ère commence... Celle de la valse des favoris. Robert sera le premier à en faire les frais. Adulés le lundi, décapités le mardi. À peine le temps de dîner...
Commenter  J’apprécie          80

autres livres classés : Normandie (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
997 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre