AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Rivière (II) (Éditeur scientifique)Bruno Gaudichon (Éditeur scientifique)
ISBN : 2070766934
Éditeur : Gallimard (06/03/2003)

Note moyenne : 4.46/5 (sur 13 notes)
Résumé :

Naguère inconnue du grand public, mal connue des historiens de l'art, Camille Claudel (1864-1943) est redécouverte dans les années 80, et son œuvre est réhabilité. Son destin - sœur du poète Paul Claudel, élève et maîtresse d'Auguste Rodin, enfermée durant trente ans à l'asile psychiatrique - émeut un large public, et fait d'elle un personnage emblématique du féminisme. Des ex... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Kawane
  01 juin 2015
Le Génie Absolu à l'état pur ...La Liberté d'expression incarnée. Vive Camille ! PÉPITE D'OR de Chez PÉPITE !!!
Ces lettres sont d'une intelligence et d'une lucidité incroyables, où transpire une force vive, passionnée en sculpture comme en amour, entière et flamboyante Camille claudel où le génie bâillonnée. ces lettres témoignent de sa quête artistique, de ses amitiés, de ses relations avec les critiques, de son travail.
Abandonnée par sa famille, marquée par le deuil de son père, trahie par Rodin son plus grand amour, par son frère Paul qui la délaisse, le sort s'acharne, la sculpture va l'engloutir peu à peu, la précipitant dans les affres de la pauvreté et de la douleur.
Ces lettres nous la rende vivante : on y découvre son enthousiasme, ses peurs,ses doutes, ses difficultés matérielles, son sens de l'humour.
Emmurée vivante pendant 33 dans un asile d'aliénés à Montdevergues en Provence dans le Vaucluse, Camille Claudel a survécu à la guerre, la folie, à la malveillance familiale, à la famine..... une véritable héroïne qui a été remise à l'honneur depuis peu lors de nombreuses expositions internationales .
Une inconditionnelle , l'un de mes livres de correspondance préféré, poignant et bouleversant de sensibilité, d'intelligence. Adapté au cinéma et incarnée par la Sublime Isabelle Adjani et Gérard Depardieu dans le rôle de Rodin
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162

critiques presse (1)
Actualitte   25 février 2014
Un ensemble de lettres à son amie Florence Jeans, à sa mère, à son frère Claude, à sa cousine, aux critiques d'art, à des marchands d'art et collectionneurs, à des confrères, à ses médecins, autant de destinataires divers auxquels elle se livre, se construit et se démantèle au fil des ans, évoque sa conception de la sculpture, sa quête artistique, exprime sa féminité et son talent, sa fragilité, ses difficultés à obtenir des commandes, ses peurs et sa colère, son sentiment de paranoïa, sa grande solitude, sa détresse immense.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
KawaneKawane   01 juin 2015
Auguste Rodin à Camille Claudel -1886-

Ma féroce amie,

Ma pauvre tête est bien malade, et je ne puis me lever ce matin. Ce soir, j'ai parcouru (des heures) sans te trouver nos endroits, que la mort me serait douce ! et comme mon agonie est longue. Pourquoi ne m'as-tu pas attendu à l'atelier, où vas-tu?A quel douleur j'étais destiné. J"ai des moments d'amnésie où je souffre moins, mais aujourd'hui, l'implacable douleur reste.

Camille ma bien aimée malgré tout, malgré la folie que je sens venir et qui sera votre œuvre, si cela continue. Pourquoi ne me crois-tu pas?J'abandonne mon Salon (ou Dalou?) la sculpture; si je pouvais aller n'importe où, un pays où j'oublierai, mais il n'y en a pas. il y a des moments où franchement je crois que je t'oublierai. Mais en un seul instant, je sens ta terrible puissance.
Aye pitié méchante. Je n'en puis plus , je ne puis plus passer un jour sans te voir. Sinon l'atroce folie. C'est fini, je ne travaille plus, divinité malfaisante, et pourtant je t'aime avec fureur.

Ma Camille sois assurée que je n'ai aucune femme en amitié, et toute mon âme t'appartient.

Je ne puis te convaincre et mes raisons sont impuissantes. Ma souffrance tu n'y crois pas,je pleure et tu en doutes. Je ne ris plus depuis longtemps, je ne chante plus, tout m'est insipide et indifférent. Je suis déjà mort et je ne comprend pas le mal que je me suis donné pour des choses qui m'indiffèrent maintenant; Laisse-moi te voir tous les jours, ce sera une bonne action et peut être qu'il m'arrivera un mieux, car toi seule peut me sauver pr ta générosité.

Ne laisse pas prendre à la hideuse et lente maladie mon intelligence, l'amour ardent et si pur que j'ai pour toi enfin pitié ma chérie, et toi-même en sera récompensée.

RODIN
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
KawaneKawane   01 juin 2015
Cher Paul,

Aujourd'hui 3 Mars, c'est l'anniversaire de mon enlèvement à Ville-Evrard, cela fait 17 ans que Rodin et les marchands d'objet d'art m'ont envoyé faire pénitence dans les asiles d'aliénés. (..;)
Dernièrement on a construit une grande cuisine , au loin à plus d'un kilomètre du pensionnat; on m'a donné la permission d'aller chercher la nourriture avec les bonnes et les femmes de peine; cela me faisait une promenade et une sortie. cela n'a pas duré... j'ai reçu l'ordre de ne plus y aller ; sans motif aucun je suis de nouveau séquestrée.
Je m'ennuie bien de cet esclavage. Je voudrais bien être chez moi et bien fermer la porte. Je ne sais pas si je pourrai réaliser ce rêve, ¨ÊTRE CHEZ MOI.
Camille Claudel à Paul claudel, son frère
Montdevergues le 3 mars 1930
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
KawaneKawane   31 mai 2015
Monsieur,
Vous me causez une grande joie en me disant que vous êtes parvenu à me faire commander mon petit buste en marbre et à un prix plus élevé que je ne pensais.
Je vais me mettre au travail tout de suite et vous me rendez un peu du courage qui commençait à me manquer. J"en suis très touchée venant d'un artiste tel que vous et l'admiration spontanée est une chose précieuse.
CAMILLE CLAUDEL, à Antoine Bourdelle -mai 1895?-


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
KawaneKawane   19 mars 2015

"Ce n'est pas ma place au milieu de tout cela, il faut me retirer de ce milieu, après quatorze ans, aujourd'hui d'une vie pareille, je réclame la liberté à grands cris".
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Camille Claudel (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Camille Claudel
Camille Claudel. Quelqu'un qui a reçu beaucoup.
autres livres classés : correspondanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

es-tu ma maman

quels sont les personnages principaux

un lion et un humain
une fourmis et un dinosaure
un guépard et une souris
un chat et un chien

7 questions
1 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre