AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Albert Niessel (Traducteur)
EAN : 9782851840516
187 pages
Éditeur : Editions Champ Libre (10/03/1976)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Rédigées en 1823-1824 et révisées en 1828, ces notes sont vraiment des notes. Elles n’étaient pas destinées à être publiées telles quelles lorsque la famille de Clausewitz les remit à l’Etat-major prussien, de plus, elles étaient incomplètes, comme le prouve l’intitulé : « Premier livre ». Elles constituent davantage une instruction pratique qu’une théorie.

Clausewitz y retrace la guerre de 1806 dans ce qu’elle présente de caractéristique, en expose l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Birhacheim
  31 juillet 2009
Si la campagne de 1806 fut un chef d'oeuvre du talentueux Napoléon Bonaparte, elle fut vécue par les prussiens comme la « Grande Catastrophe ».
Les prussiens en étaient restés aux préceptes stratégiques et tactiques du « Grand Frédérick ». L'armée prussienne, commandée par de vieux généraux et dotée de méthodes surannées, allait faire face à un génie de la guerre avec un corps d'officiers jeunes et sortis du rang ayant désormais une grande pratique des opérations militaires. Qui plus est, l'armée française était constitués d'appelés motivés et bien encadrés.
Le choc fut rude pour les prussiens, dépassés dans tous les compartiments: stratégie, opérations, tactiques. Les armées prussiennes furent balayées. de cette « grande catastrophe » naîtra un sentiment de revanche qui permettra à la Prusse de mettre en place un outil de combat de qualité qui finalement l'emportera et qui sera à la base de ses succès futurs contre l'Autriche en 1866 puis la France en 1870…
Clausewitz participa à cette campagne et fut fait prisonnier d'ailleurs à Iéna.
Dans cet ouvrage, il se livre à une analyse systématique de la campagne relevant les points critiques de la Prusse tant au niveau politique, diplomatique que militaire.
Cet écrit, désormais ancien, mérite d'être complété avantageusement par les lectures suivantes: Iéna 1806 d'Arnaud Blin (le plus récent), Iéna par le célèbre commandant Lachouque et l'ancien Iéna d'Henri Houssaye.
Il manque une carte dans cet ouvrage pour suivre les opérations.
Notes sur la Prusse dans sa grande catastrophe de 1806 par Carl von Clausewitz (Cahmp Libre – 1976).
Lien : http://www.bir-hacheim.com/l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
stekasteka   31 décembre 2012
Cette hésitation devant le danger au dernier tournant du chemin, est la forme sous laquelle se montre le plus souvent et le plus clairement dans la vie la faiblesse de caractère. Rien n'est si funeste que de ne pas aller le front haut à un danger inévitable.
Commenter  J’apprécie          100
stekasteka   31 décembre 2012
Tous les hommes sans préjugés qui ont étudié la Prusse avant et dans l'année 1806, ont porté sur elle le jugement qu'elle s'était noyé dans les formes de son gouvernement et de son armée
Une confiance démesurée et mêlée de vanité dans ces formes laissait bien voir que l'esprit en avait disparu. On entendait encore la machine faire du bruit, et personne ne se demandait si elle faisait encore son service.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
stekasteka   31 décembre 2012
A la guerre on est toujours dans l'incertitude sur la situation réciproque des deux partis. On doit donc s'accoutumer à agir toujours d'après les vraisemblances générales, et c'est une illusion d'attendre un moment où l'on serait délivré de toute ignorance et où l'on pourrait se passer des suppositions.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Carl von Clausewitz (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carl von Clausewitz
24 avril 2013
Isolé à Sainte-Hélène, Napoléon envisagea de rédiger le grand traité stratégique dans lequel il aurait dévoilé les secrets de son génie. Mais il renonça, laissant à la postérité des bribes éparses. Bruno Colson a relevé le gant, d'abord en rassemblant tous les propos existants de l'Aigle : lettres nombreuses, confessions orales notées par les mémorialistes sans compter des inédits puisés aux archives. Ensuite, il a ordonné cette riche matière en suivant le plan choisi par Clausewitz dans son fameux traitéDe la guerre, de bout en bout inspiré par l'épopée impériale. le résultat dévoile comme jamais la pensée et l'action de celui que Clausewitz qualifiait de «dieu de la guerre». Vitesse, concentration éclair, manoeuvres, capacité à exploiter l'instant charnière de la bataille, art de la poursuite ; autant d'inventions matricielles de la guerre de masse et de mouvement se révèlent dans un style limpide et percutant. le dialogue au sommet établi avec Clausewitz, dont les idées maîtresses sont exposées en ouverture de chaque partie, achève de hisser cet ouvrage sans précédent au rang de futur classique pour quiconque aspire à comprendre la guerre moderne.
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Allemagne : histoireVoir plus
>Histoire de l'Europe>Europe Centrale>Allemagne : histoire (85)
autres livres classés : prusseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2108 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre