AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2375020510
Éditeur : Editions Paulsen (16/05/2018)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Dans le second tome de sa saga d'aventure, Fabien Clauw nous fait frémir avec verve et humour, des atterrages de Brest au fleuve Delaware, aux États-Unis.
À la veille du coup d'État du 18 brumaire, de retour d'une campagne victorieuse aux Antilles, Gilles Belmonte végète loin des océans qui l'ont forgé, tandis que la patrie des Droits de l'Homme, en lutte contre les puissances européennes unies et fragilisée par dix années de tumultes, est aux abois. Ses fina... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
fnitter
  15 octobre 2018
Après les Anglais on se paye les Américains.


Gilles Belmonte, héros de ses premières missions aux Antilles (voir "Pour les trois couleurs") est pressenti par Napoléon lui-même pour une mission à haut risque et surtout officieuse. Récupérer un trésor caché, piqué aux Américains par les Anglais. Mais tout le monde veut remettre la main sur le magot.

On parle et on écrit, un peut partout pour faire des comparaisons de O'Brian et Kent (Forrester est un peu daté finalement). ON n'a pas forcément tort, et même probablement raison. Mais l'inconvénient, c'est que si ces trois auteurs ont le talent de nous faire vivre leurs aventures maritimes avec panache et brio, ils ont aussi le même défaut des démarrages bien poussifs et des mises en opération terriblement trop longuettes.

Ce second tome, bien qu'étant une histoire à part entière, n'échappe pas non plus à la quasi éternelle règle des trilogies, le ventre mou. On espère donc un troisième opus plus énergique. (Mais connaissant l'édition d'aujourd'hui, je me doute qu'on ait bientôt les tomes 4 et 5 de la trilogie). Un démarrage trop long. Une intrigue un peu inexistante il faut bien l'avouer, mais une savoureuse épopée maritime.

F. Clauw, tout comme ses aînés finalement.

Gilles Belmonte est peut-être un peu moins torturé que ses modèles, mais du coup peut-être un peu plus lisse. D'un autre côté, se passer des sempiternels atermoiements des héros anglais n'est pas plus mal.


En bref, malgré un démarrage trop long, j'ai passé un très agréable moment sur l'Égalité, frégate française, seule capable de bouffer du rosbeef, à la moutarde... de Dijon, messieurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          830
Moan
  25 octobre 2018
Nous sommes en 1799, dans la rade de Brest, des frégates sont en attente.
"Plus que jamais, les Anglais étouffaient d'une étreinte de fer les ports français".
Gilles Belmonte, jeune capitaine qui avait permis la reconquête de la Martinique, attend des ordres à Paris. Ce capitaine de la Marine Républicaine va nous entraîner avec lui à travers l'Atlantique.
Je remercie les Editions Paulsen et Babélio de m'avoir permis de suivre ce Gilles Belmonte plein de fougue, de bonne humeur pour tenter de remplir sa mission très spéciale.
Merci à Fabien Clauw de m'avoir fait comprendre la situation compliquée de la France en ce début de dix-neuvième siècle, à travers son roman historique que j'ai lu avec plaisir. de l'énergie dans l'écriture comme il devait en falloir sur un bateau en cette période de guerre.
Un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          110
Mangouste86
  05 novembre 2018
J'ai retrouvé avec grand plaisir le capitaine Bellemonte et son équipage.
La plume de Fabien Clauw est assurément trempée à l'eau de mer. Vous me direz, à raison, que cela ne suffit pas à faire un écrivain de talent et que la poudre et les embruns dont il s'agît ont un arrière goût anglo-saxons. Et alors !!
Il faut pour s'aventurer dans ces pages accepter de prendre le large, de se risquer sur les vergues ballottées par un vent de noroît ou de croiser le fer avec les ennemis de la France. Il faut se laisser happer par la puissante houle de l'Atlantique et rompre les amarres de ses certitudes ou de ses lectures d'antan.
Alors, libérés des ombres tutélaires des grandes plumes d'outre-manche, on passera un excellent moment iodé. La dernière page sonnera l'heure de la marée basse et de l'attente...
Commenter  J’apprécie          70
wentworth23
  02 octobre 2018
Je remercie Babelio pour m'avoir sélectionné lors du dernier Masse Critique d'autant que c'est aussi de cette façon que j'ai pu lire le tome 1, Pour les trois couleurs.
Nous retrouvons donc avec grand plaisir le capitaine de frégate Gilles Belmonte mais aussi quelques uns des personnages secondaires du volume 1. Encore une fois notre capitaine doit "naviguer" entre les nécessités que lui imposent ses devoirs envers la Nation et ses sentiments personnels : la condamnation de son adversaire et ami, le capitaine anglais Georges Davis mais aussi le double jeu qu'il mène face aux Américains chez qui s'est réfugié sa grande amie Camille Desmaret...le tout sur fonds de batailles navales.
Comme dans le précédent volume, la maîtrise qu'à l'auteur des arcanes de la course en mer favorise et magnifie grandement le récit. Jusqu'alors ce style de récit était surtout l'apanage d'auteurs anglo-saxons et la plume de Fabien Claw nous confirme que cette hégémonie n'a plus lieu d'être. Chauvinisme à part, le récit est très prenant, l'univers maritime et le contexte historique sont très bien documentés et crédibles ; quant aux personnages, ils sont toujours aussi sympathiques. J'apprécie particulièrement le caractère tourmenté et intériorisé du héros.
J'attends avec impatience le dernier volume de cette trilogie!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jgcentauro
  09 août 2018
c'est excellent , comme le premier tome . Bon ils ne sont pas allés le chercher loin leur trésor , mais ça laisse la part belle aux aventures maritimes .
Mais à mon grand dam j'ai regardé le film "master et commander" hier soir , et j'y retrouve une très grande partie de "les trois couleurs" , sauf que ce film est de 2003 et que là ce sont les anglais qui chassent les français , ça sent le copié collé à plein nez , dommage Monsieur Clauw .
Commenter  J’apprécie          22
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
fnitterfnitter   18 octobre 2018
Dans les cercles feutrés de la diplomatie internationale, on évoquait pudiquement un état de "quasi-guerre" entre les États-Unis et leur ancien libérateur. Mais dans la réalité de ces rencontres, on dénombrait plus de trépassés que de quasi-morts.
Commenter  J’apprécie          560
fnitterfnitter   16 octobre 2018
L'espionnage serait peut-être tolérable s'il pouvait être exercé par d'honnêtes gens, nous enseignait Montesquieu. Pour autant, il faut bien que certains se salissent les mains afin qu'une majorité vive la conscience en paix…
Commenter  J’apprécie          430
fnitterfnitter   17 octobre 2018
A la vue des Français, elle abattit en grand. A un contre trois, le courage, même britannique, avait ses limites.
Commenter  J’apprécie          480
Videos de Fabien Clauw (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabien Clauw
Vidéo de Fabien Clauw
autres livres classés : frégateVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

Autres livres de Fabien Clauw (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1468 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre