AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Pris


Pris
  08 novembre 2020
J'ai pris mon temps pour le lire: il était dans ma PAL dès sa sortie, et puis... je l'ai oublié. Je suis retombée dessus par hasard, et je me suis dis pourquoi pas?
Maintenant, je me demande : Pourquoi ai-je attendu aussi longtemps?
Si, par le plus grand des hasards, une personne parmi vous ne l'a pas lu et n'a pas lu les excellentes critiques précédentes, voilà un très bref compte-rendu: Feuillets de cuivre commence avec une série d'enquêtes policières menées au XIX°s. par un policier français dans une atmosphère très légèrement steampunk. Là, vous n'avez pas de dirigeable comme on le trouve souvent dans des romans de ce genre, non, les 'machines' sont amenées progressivement, ce qui fait qu'on a presque l'impression de lire un recueil de nouvelles à la Sherlock Holmes. La deuxième partie du roman reprend en partie les premières enquêtes sous un nouveau jour et on se rapproche plus encore du fantastique, mais sans retournement de situation abracadabrantesque.
J'ai adoré les références littéraires qui ouvrent les enquêtes ou qui en sont partie prenante. J'étais fière comme un paon d'avoir identifié la citation du Château des Carpathes, étudié en 4ème (!) dès la première ligne - beaucoup moins d'être passée à côté du pastiche de l'incipit de Salammbô, que j'avais pourtant appris par coeur quelques années après pour préparer un examen.
Par contre, Héliodore Carcopino, je ne voyais vraiment pas, non. Je connaissais Jérôme Carcopino (historien de la Rome antique aux activités troubles sous Vichy), mais pas Héliodore. de même le médecin Jerphagnon m'a rappelé l'historien Lucien Jerphagnon sans parler de Jules Veyne, mix entre Jules Verne et l'historien Paul Veyne. Fabien Clavel s'est amusé avec la littérature et avec nos historiens pour mon plus grand bonheur.
Bref, un très bon livre.

Challenge ABC 2020/2021
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (7)voir plus