AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 235408059X
Éditeur : Mnémos (21/08/2009)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 35 notes)
Résumé :
C'est à une intrigue tentaculaire que nous convie Fabien Clavel, dans ce thriller vampirique mené tambour battant où il dépeint un avenir sombre, bien plus terrifiant finalement que les êtres nocturnes qui le hantent. 21e siècle. 8 mai. Roumanie. 2h environ. Un patient s'échappe de l'Usine, une clinique d'un genre un peu particulier. Londres. 13h02. Une jeune étudiante quitte en courant une conférence de l'ONU. Sa soif de connaissance a capitulé devant une faim plus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  01 mai 2014
Post-apo, légende arthurienne, fantasy historique..., Fabien Clavel s'attaque depuis des années avec un égal succès à tous les genres des littératures de l'imaginaire. Avec « Homo vampiris » c'est cette fois au mythe du vampire qu'il a choisi de se consacrer, un roman captivant mêlant habilement thriller et fantastique mettant en scène un groupe de vampires animé depuis des siècles par un idéal et pourchassé par un groupuscule religieux de plus en plus belliqueux. Les amateurs de l'auteur ne manqueront pas de relever les grandes similitudes que partage l'ouvrage avec une de ses autres séries, « Nephilim », dédiée à la quête de sept Immortels déchus pourchassés par une société secrète. Outre quelques similarités en ce qui concerne l'intrigue, les deux romans partagent également plus ou moins les mêmes qualités : une intrigue bien ficelée et captivante de bout en bout ; un rythme mené tambour battant et des scènes d'action très dynamiques ; un ton souvent incisif accompagné d'une bonne dose de cynisme... Les personnages sont eux aussi à la hauteur, tous torturés et attachants à leur manière, qu'il s'agisse de Nina, jeune femme complètement paumée qui ne parvient pas à trouver sa place, d'Ashanti, diplomate au visage scarifié et faisant office de leader, mais aussi de Zéro, touchant albinos attardé, de Fedora, la belle danseuse horrifiée de sa monstruosité, et j'en passe.
Ce qui frappe avant tout dans le roman de Fabien Clavel, outre la qualité de ses personnages, c'est le soin accordé à la construction du récit. le roman est en effet élaboré de façon très minutieuse, adoptant un mode de narration particulier ponctué de brèves interruptions de la part d'un narrateur inconnu dont on ne saisi pleinement l'importance qu'à la toute fin. Comme toujours dans ses romans, l'auteur aime à multiplier les énigmes au fur et à mesure du récit, énigmes qui trouveront cela dit toutes leur résolution grâce à un final grandiose qui laissera le lecteur pantelant mais néanmoins satisfait d'avoir obtenu les réponses à toutes ses interrogations. En ce qui concerne les vampires, Fabien Clavel se réapproprie le mythe avec talent, reprenant certaines des caractéristiques bien connues de ces créatures fantastiques tout en proposant ses propres théories. On peut à ce propos saluer la grande précision de l'auteur qui nous informe avec un luxe de détail de l'organisation et des pratiques de ses vampires : leur façon de se nourrir, leurs capacités surnaturelles (auxquelles l'auteur propose cela dit des explications scientifiques), la hiérarchisation de leur société en quatre clans...
Comme dans chacun des ouvrages de l'auteur on ne peut également s'empêcher de remarquer les nombreuses références à l'histoire ou la littérature (formation classique oblige) : les vampires possèdent tous une remarquable connaissance des langues anciennes (à commencer par le latin) ; les textes bibliques sont cités à de multiples reprises ; on découvre des aperçus de la Babylone du VIe siècle avant notre ère ou encore de la Rome antique grâce à quelques chapitres consacrés au passé des principaux personnages... Les clins d'oeil plus ou moins appuyés à celles et ceux ayant participé à créer la figure du vampire telle qu'on la conçoit aujourd'hui sont également nombreux, qu'il s'agisse évidemment de Bram Stock et son « Dracula » ou bien de la célèbre et sanglante comtesse hongroise Bathory (à propos de laquelle est d'ailleurs récemment sorti un roman signé Patrick McSpare). Malgré ces références très marquées au passé et à l'histoire, se dévoile également en filigrane dans le roman une société du futur originale, à la fois toujours aussi éprise de progrès et d'innovation mais paradoxalement en pleine régression car étant venue à bout de la plupart des ressources naturelles de la planète.
Avec « Homo vampiris » Fabien Clavel signe encore une fois un roman très réussi, à mi chemin entre le fantastique et le thriller. de l'action, du suspens, de l'humour, de l'horreur, tout est là pour faire passer au lecteur un excellent moment, à commencer par les personnages que l'on ne quitte pas sans une petite pointe de regret. Voilà décidément un auteur de talent que je ne me lasse pas lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          257
harmo20
  05 juin 2014
Fabien Clavel est un auteur que j'apprécie beaucoup, d'ailleurs, Homo Vampiris est un livre qui me tentait depuis très longtemps ! Alors quand j'ai vu que Babelio le proposait lors de la masse critique, je n'ai hésité à le cocher ! D'ailleurs, je tiens à les remercier de cette découverte !
Tout d'abord, il faut s'accrocher ! On entre de suite dans le vif du sujet, de plus, l'auteur alterne le point de vue des personnages, et il y en a pas mal. Au début, j'avoue avoir été perdue, mais au fil de la lecture et surtout être arrivé à 100 pages, j'ai plus apprécié ma lecture car je connaissais tous les personnages.
On a les informations petits à petits et c'est à nous de tout reconstituer, j'ai aimé découvrir tous les personnages, même si par moment j'étais un peu perdue lors de ma lecture, l'intrigue est très bien ficelé. On ne voit pas où l'auteur va nous mener et je trouve ça génial ! Tout au long de la lecture on a pleins de rebondissements, d'informations.
On rencontre Nina, jeune vampire qui est emporté dans une drôle d'histoire, elle est accompagnée de Marcus, Epone, Fedora, Ashenti et Nemrod qui eux sont des vampires depuis de très longues années ! On découvre leurs passées grâce à des flash back ! D'ailleurs, je trouve ces flash back très intéressants, c'est lors de scènes comme ça que j'étais très prise dans le roman.
Le mélange de thriller et de fantastique est juste génial, on est pris dans l'intrigue, les actions s'enchainent. le style de l'auteur est construit, c'est-à-dire que le récit est mené d'une façon à avoir des informations au compte à goutte. Personnellement, je n'ai pas pu amener ce livre au travail car il fallait que je sois vraiment consacrer sur ce roman lors de ma lecture, je ne voulais pas passer à côté d'informations importantes. Quand je suis au travail, comme je suis interrompue, je prends une lecture jeunesse mais là, il m'a fallu être vigilante. Ca me change de mes lectures et j'ai adoré !
Fabien Clavel s'approprie parfaitement la mythologie des vampires, comme quoi, il suffit de boire du sang un peu de temps en temps, ils savent tous parler le latin et d'autres langues…
J'ai découvert Fabien Clavel avec le miroir aux vampires, je peux vous dire que là, on change totalement de style de vampires ! D'ailleurs, j'ai vu que Nephilim était le même genre que Homo Vampiris et j'ai encore plus envie de découvrir Nephlim surtout avec la nouvelle couverture qui est juste magnifique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Melisende
  03 juin 2014
Après Franck Ferric, j'avais envie de découvrir un autre auteur français reconnu dans le monde de l'imaginaire. J'ai acheté le premier tome de l'intégrale de Nephilim l'an dernier mais c'est finalement avec Homo Vampiris, reçu grâce à la dernière Opération Masse Critique de Babelio, que je me lance enfin dans un texte de Fabien Clavel.
Cette première tentative est plus que concluante ! Je ne regrette pas d'avoir Nephilim dans ma bibliothèque ce qui me donnera l'occasion de me replonger très bientôt dans l'univers de l'auteur.
C'est dans un futur assez proche (deuxième moitié du XXIe siècle) que Fabien Clavel inscrit son histoire, mêlant fantastique et thriller. Difficile de ranger ce roman dans une seule et unique case tant le fond est riche. Tellement riche d'ailleurs que le lecteur peut se sentir un peu perdu au début et ne pas tout de suite comprendre où le mènera l'intrigue.
La construction du récit n'est pas simpliste et linéaire, toutes les informations ne sont pas servies sur un plateau dès le premier chapitre. A l'instar des meilleurs polars, Fabien Clavel dissémine détails et indices au compte-gouttes, aux lecteurs de rassembler les pièces et reformer le puzzle. Je n'ai pas toujours compris où j'allais mais j'ai vraiment beaucoup aimé naviguer d'un personnage à l'autre et me laisser surprendre par les évènements. le titre trouve d'ailleurs son explication dans les dernières pages, éclairant ainsi l'ensemble des intrigues imbriquées les unes dans les autres.
Outre cette narration très réussie, Fabien Clavel nous propose de nombreuses figures mystérieuses de prime abord, absolument passionnantes au fil des chapitres. Chacune d'entre elles prend tour à tour la tête du récit (l'auteur utilise la narration à la troisième personne du singulier, offrant ainsi l'omniscience à son lecteur) et nous offre quelques clefs importantes de son passé, de son histoire. C'est ainsi que l'on fait plus ample connaissance avec les personnages immortels du récit, le groupe de vampires (Ashenti, Nemrod, Fedora, Epone et Marcus) qui entoureront Nina, la jeune héroïne étudiante. Plus ou moins âgés de centaines (voire milliers d'années), les vampires ont eu des vies passionnantes et je me suis notamment beaucoup intéressée – et attachée – à Epone, celle qui, grâce à sa mémoire infaillible, tire un peu les ficelles. C'est bien simple, j'ai A-DO-RE les flash back consacrés à ces personnages hors du commun et j'aurais même aimé en avoir plus !
L'action présente met également en scène Zero, personnage atypique qui active très rapidement l'empathie du lecteur. Un peu retardé mentalement, on découvre sa situation à travers ses yeux, on comprend qu'il est enfermé dans une sorte d'Usine pour des expériences scientifiques sibyllines et qu'il est à la recherche de "ses bébés". Quelle place occupe véritablement ce personnage ? Quel est le lien avec les vampires âgés présentés plus haut ? Qu'a-t-il à voir avec Nina ? Tout prend sens au fil de la lecture et je vous laisse le plaisir de le découvrir... Fabien Clavel active aussi une enquête policière grâce à un duo assez antipathique. Pour le coup, je ne sais pas si cet aspect était vraiment nécessaire à l'intrigue principale mais il apporte un peu de richesse à l'ensemble, intégrant un nouveau fil entre les différentes figures et mini-intrigues.
Je termine mon énumération des personnages avec celui qui fait office de principal : Nina. Ce n'est pas celle que l'on découvre en premier mais il devient vite clair que c'est elle le noyau central autour duquel gravite tous les autres. Pourquoi et comment ?... l'intrigue nous l'explique en temps et en heure. Je n'ai pas particulièrement adoré cette héroïne, un peu froide et qui reste assez distante mais elle ne manque pas de titiller notre curiosité et, forte, elle parvient facilement à tout porter sur ses (pas si) frêles épaules.
J'ai cru voir que beaucoup de sites, forums et blogueurs classaient Homo vampiris en bit-lit. Je ne sais pas si c'est l'auteur lui-même ou la maison d'édition mère (Mnémos) qui ont choisi cette option, mais j'avoue qu'elle me convient peu. J'ai sans doute une vision erronée de la bit-lit et me trompe très certainement de définition mais pour ma part, il ne suffit pas qu'il y ait des vampires dans notre monde contemporain pour qu'on puisse parler de bit-lit. Ou alors, Anne Rice c'est de la bit-lit ? Quelle horreur ! Ce sous-genre de l'imaginaire correspond pour moi à des intrigues qui mettent certes en scène des créatures aux dents longues mais qui laissent surtout la place à une intrigue romanesque (voire carrément porno parfois) ; bref, un texte où la romance est au premier plan (un Harlequin avec des vampires si vous préférez). J'ai très certainement une vision erronée de la chose, d'où mon incompréhension face au classement d'Homo vampiris, alors si quelqu'un souhaite m'éclairer, je suis toute ouïe. En attendant, je me contenterai de "classer" ce titre dans le fantastique (parce qu'il faut bien ranger cette chronique dans une catégorie du blog).
Pour embrayer sur cette histoire de contexte, je reconnais que ce n'est pas ce qui m'a le plus marquée. Certains saluent le brio du décor installé par Fabien Clavel pour nous présenter cette deuxième moitié de XXIe siècle mais pour ma part, si j'ai apprécié certains détails, j'avoue surtout que je les ai très peu remarqués. Ma lecture n'a en rien été gâchée par cet état de fait mais il est vrai qu'avec un peu de recul, j'aurais peut-être aimé avoir un peu plus de matière, avoir un contexte un peu plus palpable. Encore une fois, ce n'est pas une remarque ayant eu un impact sur mon plaisir de lecture mais plutôt une constatation post-découverte. Rien de grave donc !
Enfin, si j'ai pu constater quelques coquilles et fautes dans cette réédition poche, j'ai malgré tout beaucoup apprécié le texte en lui-même. Fabien Clavel possède une plume fluide et agréable, ni trop descriptive ni trop portée sur les dialogues ; juste ce qu'il faut. Je trouve qu'il a un vrai talent pour nous offrir des personnages bien croqués pour lesquels on ressent une réelle empathie. La curiosité est certes titillée par les mystères de l'intrigue mais c'est surtout l'émotion qui est au rendez-vous, à mon sens. Et quand je suis touchée par le traitement des personnages, je ne peux qu'être happée par le reste.
Une première incursion dans l'imaginaire de Fabien Clavel réussie. Je retiens la construction maitrisée de la narration et surtout la richesse des nombreux personnages. Je lirai Nephilim très bientôt, c'est une évidence !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Yumiko
  24 septembre 2015
Je continue ma plongée dans les oeuvres de cet auteur que j'aime tant et une fois de plus je ne suis pas déçue. Il faut dire que l'univers est très inattendu et original, de quoi donner envie d'en apprendre plus et de suivre encore les personnages. C'est le mythe revisité des vampires qu'il nous propose, de quoi sortir des sentiers battus et lire autre chose dans cette mythologie tellement exploitée.
Nous suivons plusieurs personnages en parallèle et cela donne un rythme passionnant au récit. le lecteur est emporté dès le début et il en demande toujours plus, attendant la prochaine révélation avec impatience. Les hypothèses quant à l'enchaînement des événements sont nombreuses, mais bien malin celui qui arrivera à dénouer les fils de cette intrigue si bien ficelée... Un autre des grands talents de cet auteur!
Les personnages sont bien approfondis avec une psychologie développée qui nous permet de voir tant leurs bons côtés que les mauvais. du coup, si nous nous attachons à eux, nous avons de la peine à ne pas les détester aussi par moment. C'est ce que j'aime avec le style de cet auteur: il rend ses personnages humains. Même quand ils ont des pouvoirs ou des dons, ils ne sont pas des surhommes. Ils commettent de nombreuses erreurs, sont même antipathiques par moment et cela ne rend le récit que plus passionnant et réel.
En bref, j'ai adoré ce roman original et ses personnages atypiques aux histoires mouvementées. Je ne peux que vous conseiller de découvrir ce récit passionnant en espérant qu'il saura vous convaincre autant que moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
basset
  23 juin 2011
Une découverte très originale, qui mêle plusieurs genre littéraire. Alors oui c'est un thriller mais on aborde un coté SF du fait qu'il se déroule en 2060 (plus ou moins), avec un monde noyé sous les intempéries, et les pollutions diverses, et un coté bit lit lié à la présence des vampires en personnages principaux. Un mélange très sympathique et un thriller plein de rebondissement et de suspense jusqu'à la dernière page.
Le début est un peu chaotique et peu semblé un peu perturbant, car les premiers chapitres nous parle de fait divers et variés, se rapportant a des personnages différents, dans des lieux complètement différent, mais très rapidement on entre dans le vif de l'intrigue et on découvre l'un des personnages principaux de l'histoire nina. Nina est une jeune étudiante en science politique qui se retrouve projeter dans un monde inconnu de violence et de tentative de meurtre. Elle qui est habitué a être seule va devoir se joindre a un groupe de personnages tous plus différents les uns des autres et pourtant tous liés pour une seule et même cause.
J'ai beaucoup aimé l'univers apporté par l'auteur, légèrement futuriste, rempli de catastrophe climatique, amsterdam qui se retrouve avec les constructions qui prennent pied dans l'eau, les immeubles écroulés a pékin... Un retour à l'ancien temps avec l'utilisation des trains et des trams, lié a l'amenuisement du pétrole... Une civilisation rongé par la pollution. Il a su nous décrire de façon simple et percutante un ensemble de ville et pays, on se projette rapidement dans ce futur pas si lointain, on voit ses immeubles coulés ou écroulés, on imagine ces traînés de pollution qui donne au ciel de drôle de couleur. Et l'auteur nous fait voyager au quatre coin du monde.
Sans compter ces personnages très fouillés que nous présente l'auteur, en nous les dévoilant par petite touche au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire. Je me suis vite attaché a nina, et nemrod en particulier. Mais aussi a tous les autres qui gravitent autour, et un coup de coeur pour Zéro, un personnage un peu particulier dans cette histoire, qui est retardé et du coup voit le monde a travers des yeux très naïf, il ne comprend pas tout ce qu'il ce passe et avance selon ces propres règles, vraiment super touchant. J'ai aimé aussi découvrir la façon qu'a l'auteur d'imaginer ces vampires, leurs origines, leur classifications et pouvoirs, sans être totalement inédit mais sommes toutes bien détaillé avec un zest d'innattendu.
Et bien sûr l'intrigue qui au départ semble un peu fouillis et qui fini par prendre un sens, a nous mener de plus en plus loin sur la route de la compréhension. J'ai vraiment aimé cette évolution qui permet au lecteur de s'imaginer de multiples scénarios, tout du long pour s'appercevoir qu'au final c'est encore différent. Une très belle écriture, qui nous entraînes dans cet univers étrange et nouveau. Une plume qui ne m'a pas laissée indifférente et qui me donne envie de découvrir d'autres oeuvres de l'auteur.
Vous l'aurez compris un thriller bien sympathique, rempli d'originalité. Je pense que ce livre vaut le détour même si ce n'est pas un coup de coeur, j'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture et cette fraîcheur. Cet impression de nouveauté, et une certaine intensité dans ce récit.

Lien : http://paradisdulivre.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
boudiccaboudicca   06 mai 2014
Nemrod lui avait dit un jour que les humains avaient dû faire face à la même alternative qu'Achille avant de partir à Troie : soit il restait dans sa patrie et vivait longtemps, sans éclat, sans relief : soit il prenait la mer et mourait jeune, frappé en pleine gloire. Achille avait choisi la seconde possibilité. L'humanité avait fait de même. Plutôt que de prolonger son existence sur d'autres millénaires, elle avait préféré partir en fumée, exploser en pleine ascension et retomber dans un éparpillement magnifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
boudiccaboudicca   30 avril 2014
La comtesse Bathory était à l'origine du plus grand scandale que la société vampirique ait jamais connu, celui qui avait failli révéler leur existence au monde entier. Heureusement, avec les années, sa noire légende s'était éstompée au profit de celle de Vlad Tepes. Une remarquable opération de communication, d'ailleurs. Le nom avait été glissé à l'oreille d'un écrivain Irlandais, Bram Stocker, inconnu à l'époque. Ce n'était pas la seule campagne de désinformation qu'ils avaient orchestrée, mais elle se révélait de loin la plus réussie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Le_Comptoir_de_l_EcureuilLe_Comptoir_de_l_Ecureuil   27 septembre 2014
D'une certaine manière, elle ressemblait à la neige: belle et douce au regard, mais froide et brûlante au toucher.
Commenter  J’apprécie          70
Le_Comptoir_de_l_EcureuilLe_Comptoir_de_l_Ecureuil   24 septembre 2014
A force de les fréquenter, j'ai fini par comprendre: le vampire, c'est la sublimation impossible.
Commenter  J’apprécie          70
Le_Comptoir_de_l_EcureuilLe_Comptoir_de_l_Ecureuil   26 septembre 2014
"S'empêcher de mourir, ce n'est pas vivre." Ils devaient être peu nombreux à avoir lu cet auteur.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Fabien Clavel (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabien Clavel
En 2018, Libretto fête ses 20 ans ! Une bonne occasion pour revenir avec son Directeur éditorial sur l'histoire de cette maison d'édition emblématique. Dans cette vidéo, il nous fait (re)découvrir les littératures de l'imaginaire à travers une sélection de titres incontournables.
0:37 Melmoth, de Charles R. Mathurin 1:15 Vathek, de William Beckford 1:38 Le Cavalier suédois, de Leo Perutz 2:20 La Source au bout du monde, de William Morris 3:12 Feuillets de cuivre, de Fabien Clavel 4:23 Les Aventures du chevalier Jaufré
Site dédié pour les 20 ans de Libretto : https://libretto20ans.fr/
La page Babelio pour les 20 ans de Libretto : https://www.babelio.com/20-ans-libretto
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
+ Lire la suite
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Décollage immédiat


8 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Décollage Immédiat de Fabien ClavelCréer un quiz sur ce livre
.. ..