AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de dancingbrave


dancingbrave
  27 octobre 2014
Notons bien que nous nous intéressons là à l'édition originale du roman ; celle de 1961.
J'au dû lire ce roman alors que j'avais 12 ou 13 ans, je ne sais pas trop. Aujourd'hui j'en ai 45 de plus....
Déjà il m'a fallut 50 ans pour réaliser que seul ce premier volume ne s'appelait pas les SIX compagnons. Mais bon! Si 50 ans de maturité ne m'ont servis qu'à cette splendide remarque..... !
C'est bien sur dans ce premier volume que les 6 compagnons vont s'unir à partir de la bande du « gros caillou » . On y rencontre pour la première fois Tidou, son chien Kafi, Corget, La Guille, Gnafron, Tondu, Bistèque et Mady.
L'auteur se fait le chantre de l'amitié, du respect, de l'amour des animaux
Alors au fil de la lecture, qui, ma fois, est loin de me déplaire, me viennent certaines questions: qu'est ce qui différencie un roman pour enfant d'un roman pour adulte ?


Quand on est enfant on ne peut pas tout saisir du monde autour de soi, on capture des moments intenses d'euphorie ou d'affliction dont on garde l'empreinte indélébile. Nous dit Térence Davies

Donc l'intrigue se doit d'être plus simple, plus proche de ce que nous supposons être les sujets de préoccupation d'un enfant. Les illustrations permettant de soutenir l'attention, le vocabulaire choisi aussi.

Mais la sémantique de ce présent texte me surprend. Comme il est stupéfiant de constater a quel point la langue s'est affadie en quelques années. le texte pourrait paraitre vieillit mais je ne le perçois que comme un confort agréable si vous voyez ce que je veux dire. Une langue douce non heurtante, raffinée, presque recherchée. Il me revient un reportage que j'ai vu il n'y a pas très longtemps montrant la campagne électorale du futur président Valery Giscard d'Estaing. Et surtout cette qualité de langage aujourd'hui disparue. Une qualité associée a un respect de l'autre par l'élégance de la syntaxe.
Alors mes réflexions peuvent être cataloguées réactionnaires ; il est sans doute normal qu'une langue évolue mais l'évolution devrait conduire à une amélioration et là je ne suis pas sûr que ce soit bien le cas. Pour être aussi affirmatif il me faudrait lire un roman jeunesse actuel et cette lecture m'y pousse.
Une autre chose arrive au fil de ma lecture. J'avoue que l'intrigue s'était effacée de ma mémoire mais pourtant certain passage m'ont plongé de façon diffuse dans une sorte de béatitude, de doux moments de mon enfance remontant et me plongeant dans un confort béat effaçant mes soucis actuels; sans doute une régression. Mais ma fois cette sorte de thérapie à bon compte m'a fait du bien.
Commenter  J’apprécie          216



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (11)voir plus