AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2700256190
Éditeur : Rageot Editeur (21/06/2017)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 13 notes)
Résumé :
À la sortie du Foyer, l’institution paramilitaire où elle a grandi, Anna devient une Vigilante. Elle découvre à la fois le monde extérieur, un pays étouffé par la dictature du Parti, et sa mission : espionner une famille d’opposants supposés. Au fil des jours, elle s’attache à cette famille aimante dans laquelle elle n’a pas eu la chance de grandir.
Quand elle comprend qu’ils fomentent un complot, elle doit choisir son camp…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Laurapassage
  26 juillet 2017
De part son synopsis, le foyer, premier tome de la saga Les vigilantes m'a tout de suite tapé dans l'oeil. Étant une grande fan de dystopies, j'avais hâte de découvrir celle de Fabien Clavel et je remercie les éditions Rageot pour cette opportunité.
"Et les portraits de Ferentz aux stations de tram, de métro et de bus. En quatre mètres sur trois à la place des publicités. En couverture des magazines, des journaux. On dirait qu'il n'y a plus qu'un seul sujet d'article... C'est un sacré culte de la personnalité."
La Garde Noire est composée d'orphelins qui surveillent les habitants du pays. Plutôt que d'être envoyée au plus haut rang de celle-ci grâce à son niveau supérieur à tous, Anna se retrouve chez les Vigilantes après avoir passé son enfance au Foyer. Censée l'avoir endoctrinée à la cause de Ferrentz, le dictateur régissant le pays, la jeune fille garde au fond d'elle de nombreux doutes quant à la société actuelle où les libertés de chacun sont mises à rude épreuve. Elle ne sait plus trop ce qui est vrai et se laisse ainsi dirigée par ses intuitions qui la mènent parfois droit dans la gueule du loup. Mais elle est prête à tout pour comprendre et enfin connaître la vérité, sur ce qui se passe réellement dans son pays. de prime abord, elle se montre forte et pourtant, la peur la domine : celle de découvrir tout ce qu'on lui a caché, celle de perdre ceux en qui elle tient, notamment Irisz sa soeur de coeur bien plus naïve qu'elle, celle se tromper sur ce qui se passe vraiment dans sa société. Partagée entre sa meilleure amie qui a déjà choisi son camp, la faille d'opposants qu'elle doit surveiller et Vilmosh son supérieur qui se croit tout permis, elle doit prendre une décision sur qui elle est et ce qu'elle veut.
Les vigilantes est un livre qui ne cache rien. Bien que l'histoire avance peu et apparaît plutôt comme une belle mise en place de l'univers dystopique qui y est représenté, Fabien Clavel n'épargne pas ses lecteurs. Alors qu'on a l'habitude de voir les héros en difficulté dans ce genre de récit, Anna vit ici des péripéties aussi violentes que malsaines. Et c'est un plaisir de découvrir enfin des situations qui mettent mal à l'aise, dans la plupart des cas à peine évoquées. Ainsi, le mal prend des formes diverses plutôt inédites dans la littérature Young Adult. La violence y est bien sûr de mise, mais il est aussi question de manipulation et de torture sous différentes formes, que ce soit sur des personnes dites faibles dont il est facile de se jouer, mais aussi mentalement, physiquement et même sexuellement. Une avancée marquante quand on lit encore et encore des combats ou tortures physiques dans une majorité de livre du genre, mais que la manipulation pure et simple et l'abus sexuel ne sont que peu traités car tout simplement vus encore plus malsains que le reste. Rassurez-vous, les scènes ne sont pas du tout difficiles à lire et le cinéma montre des sévices bien plus difficiles dans n'importe quel film. Mais il faut souligner le courage de Fabien Clavel d'exposer tous ces formes existantes de brutalité, faisant de la violence pure quelque chose de banal alors que c'est un acte aussi pervers que le reste.
"On s'endort plus tranquillement quand on sait qu'on n'est confronté à aucun choix, qu'il n'y a plus qu'à obéir."
Cette dystopie a aussi le mérite de se présenter comme un avenir plausible dans un futur proche. Effectivement, l'histoire se déroule en Europe et la présentation de l'aboutissement à la dictature en cours dans l'histoire montre combien le récit parfaitement crédible pourrait devenir réalité. Mais le grand bonus de ce premier tome, c'est l'absence de romance niaise et inutile qui permet à la situation de paraître aussi dure quelle est vraiment pour l'héroïne ! Elle est seule, elle n'a pas d'amis, elle doit surtout se méfier de tout le monde, n'accorder sa confiance en personne et prendre des risques qu'elle ne peut jauger qu'à son instinct... Malheureusement, comme je le disais plus haut, l'histoire manque un peu de surprise. J'ai parfois le sentiments d'un enchaînement de scènes pas toutes nécessaires sans véritable lien entre elles, ce qui donnait l'impression que l'histoire n'avançait pas et du peu qu'elle le faisait, c'était assez prévisible. le risque avec les dystopies vient vraiment du fait qu'elles usent de codes communs dans l'avancée du récit et ainsi, Les vigilantes a manqué pour moi d'innovation dans le déroulement de son histoire assez prévisible. Et pourtant, cette mise en place fonctionne vraiment bien et a tout pour annoncer une suite aux nombreux rebondissements.
"Rassemblant ses forces, elle tente l'escalade à son tour. Elle a travaillé de nombreuses fois ce type d'obstacles à l'entraînement. Il n'est pas difficile de repérer quelques saillantes et solides. Mais, au moment où elle va s'y agripper, une poigne terrible la saisit dans le dos, par sa chemise d'uniforme, et la tire en arrière. Elle tombe sur le flanc, le souffle coupé, étourdie. [...] Elle n'en éprouve aucune colère. Personne n'a envie de finir dans le fond du classement, à exécuter les basses besognes, à servir de souffre douleur aux autres. Ferentz ne s'intéresse qu'aux forts..."
Les Vigilantes, avec son premier tome le foyer est une dystopie innovante dans la multiplicité de ses scènes de manipulation et trahison, parfois aussi de torture. Fabien Clavel présente une belle base pour son histoire parfois un peu trop prévisible.
Lien : http://laura-passage.com/les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
tokyosarou
  11 novembre 2017
Aimez-vous la science-fiction, les dystopies qui ont pour sujet central la politique ? Avez-vous apprécié « les codes » de la saga Divergente ? Si c'est le cas, ce premier tome des Vigilantes pourrait donc vous intéresser.
Ce roman qui est écrit par Fabien Clavel nous plonge dans une société qui ressemble sur certains points à la nôtre et qui nous montre que ce futur imaginé pourrait devenir un jour notre quotidien. En effet, actuellement on nous incite à voter et à accepter ensuite que les élus que nous avons choisi fassent des choses vraiment ignobles et extrêmes contre certaines personnes sous prétexte que nous avons peur de l'inconnu, des étrangers, des gens que les médias considèrent comme des indésirables parce qu'ils se réfugient chez nous ou parce qu'ils refuseraient nos coutumes, nos lois, etc. Créer la peur, l'utiliser, l'amplifier, afin d'en tirer un bénéfice politique, qu'en pensez-vous ? C'est un exemple parmi d'autres, mais qui illustre très bien la position du parti qui règne sur la population décrite dans ce livre en les manipulant et qui bien-sûr fait taire les dissidents. Il y a évidemment d'autres thèmes abordés comme la discrimination, le harcèlement, la violence, la rébellion, etc. de ce fait, je tiens à souligner que ce livre n'est pas à mettre dans toutes les mains, car j'ai pu remarquer certaines scènes assez bien détaillées qui pourraient heurter un public trop jeune donc faites attention, il est recommandé dès 14 ans.
Ce roman comporte quelques rebondissements intéressants et l'on arrive à un vrai tournent à la fin du récit, mais celui-ci est sans grande surprise et surtout il ne prend pas le temps de donner beaucoup de détails et de faits intéressants sur la jeunesse des orphelins et du personnage principal. Je regrette le fait que tout est précipité au point d'en oublier les petites choses essentielles qui seraient susceptibles de rendre les personnages vraiment profonds et attachants. Ce sont surtout les scènes d'action et tout ce qui entoure la dictature qui prédominent tout du long.
Anna est une héroïne rebelle, intelligente, touchante et l'empathie de base pour elle comme pour les autres orphelins nous vient tout naturellement, mais ce n'est pas non plus un personnage inoubliable et malheureusement j'ai ressenti la même chose pour les personnages secondaires.
A mon sens, ce livre manque un peu d'originalité, d'équilibre au niveau du rythme et de personnages fouillés et marquants. C‘est ce qui explique que je n'ai pas été embarquée, mais je reconnais que le climat et le sujet principal ont éveillé mon esprit critique et vont me rendre un peu plus vigilante en ce qui concerne notre politique actuelle et ses dérives.
https://aliceneverland.com/2017/09/21/les-vigilantes-tome-1-le-foyer-fabien-clavel/
Lien : https://aliceneverland.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapier
  23 juillet 2017
A l'âge de quinze ans, les Orphelins du Foyer passent des épreuves qui détermineront leur place au sein du Parti, au sein de la Garde Noire. Leur affectation dépend donc de leur réussite aux tests mais dans tous les cas leur rôle sera de protéger la nation. Anna, jeune orpheline, donne tout ce qu'elle a et espère décrocher le grade de Stratège. Contre toute attente, elle devient une Vigilante, la séparant d'Irisz, sa soeur de coeur, sa seule amie...

Anna est un personnage que j'ai beaucoup apprécié. C'est une jeune fille endurcie, qui s'est forgée une réputation de dure à cuire. Petit à petit, on découvre qu'elle ne veut pas se contenter de courber l'échine et de suivre les directives du Parti. Elle a besoin de se faire sa propre opinion sur tout ce qu'il se passe autour d'elle. Et ses découvertes ne font que la pousser à se questionner davantage sur le système politique mis en place, si facilement accepté par la population. Je me suis alors sentie très impliquée dans sa première mission, qui consiste à surveiller les Karinthy, une famille d'ancien opposants. C'est un travail qui la met sous pression, qui la bouleverse tout autant, qui la rend vulnérable.

J'ai adoré mon rythme de lecture. C'est prenant, efficace, équilibré. J'aime beaucoup les romans d'anticipation et celui-ci a ce qu'il faut, là où il faut. On suit pourtant le schéma classique de la dystopie, pas de réelle innovation donc. Cependant, Les Vigilantes arrive à nous captiver sans aucun mal. L'auteur nous offre une héroïne touchante qui ne se laisse pas faire, des réflexions pertinentes sur le Parti, des secrets politiques et des manipulations qui nous font bondir, de l'action, du suspense... En bref, cette lecture n'a pas fait long feu !

Le seul petit manque pour moi, concerne les opposants. Même si l'essentiel est là, dans ce premier tome, nous n'en savons que très peu sur leurs actions, leurs revendications, le contexte de la révolte. le Parti semble tout maîtriser alors je pense que tant qu'on n'est pas "de l'autre coté de la barrière", il est difficile de comprendre leur impact. Mais j'ai bon espoir que cette partie soit développée dans la suite des aventures d'Anna, que j'ai déjà hâte de découvrir. J'ai passé un excellent moment de lecture !

Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lunalithe
  01 juin 2018
Si j'ai été dubitative à la lecture des premières pages ("Ah, tiens, on nous présente les jeunesses hitlériennes dans un roman de sf ? Moui, bon..."), j'ai très vite été absorbé par le récit.
Certes, on trouvera des similitudes troublantes avec des choses ayant existé (ou qui existent toujours dans certains pays). Cela dit, ce n'est pas plus mal de nous le rappeler.
J'ai beaucoup aimé Anna, notre personnage principal, sa froideur, et surtout ses ressentis, ses réactions... Et la façon dont elle change.
Évidemment, en lisant, on se doute du tournant que prendra l'intrigue. Mais pour autant, c'est la façon dont les choses - et surtout les personnages - vont évoluer qui est passionnant dans ce roman.
Ce premier tome m'a captivée, et c'est sans temps mort que j'ai enchainée avec le second !
Commenter  J’apprécie          20
Lablondeframboise
  25 juin 2017
Je ne sais pas vous, mais moi le résumé m'a tout de suite fait envie ! Je me suis lancée dans cette lecture avec beaucoup d'attente et je n'ai absolument pas été déçue :)
Les vigilantes c'est l'histoire d'Anna, une orpheline qui vit au Foyer, un lieu ou tout les orphelins grandissent et se préparent à travailler pour le Parti. Quand Anna devient Vigilante elle se voit confier une famille de dissidents à surveiller. Petit à petit elle se met à douter du système, alors que son amie de toujours Irisz elle est de plus en plus convaincue.
J'ai beaucoup aimé l'histoire, je suis entrée dedans direct ! L'histoire commence par une compétition entre les jeunes du Foyer en âge de travailler pour le Parti pour les répartir dans les différents corps de métier : Stratèges, Vigilants et Corvini. Anna vise le poste de Stratège (le meilleur) mais n'obtient que celui de Vigilante alors que son amie Irisz elle obtient celui de Stratège, elles sont donc séparées et Anna vit mal la séparation. J'ai beaucoup aimé découvrir cet univers de suspicion, d'espionnage etc. Je l'ai trouvé bien construit, on comprend vraiment dans quel ambiance Anna travail et vit au quotidien.
Je me suis bien attachée à Anna, même si j'avoue que sa relation avec sa « petite soeur » Irisz n'est pas se qu'il y a de plus passionnant et qu'on nous en parle souvent. Mais j'ai aimé son coté méfiant, toujours sur ses gardes, toujours prête à répliquer. Elle est quand un peu trop impulsive par moment, mais ça fait son charme ^^' J'attends dans le tome 2 des détails sur certains personnages qui m'ont plu et que j'espère retrouver.
Chaque chapitre finit sur un suspense, et j'ai vraiment eu du mal à finir de m'arrêter de lire, tellement je voulais en savoir toujours plus. J'ai trouvé que ce livre était un vrai page turner comme on dit ! Je ne me suis pas ennuyée un seul instant !
Bref, vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ma lecture, l'histoire m'a plu, le personnage principal aussi et le suspense est présent tout le long du roman ! Ça va être une torture d'attendre 2018 pour avoir la suite de cette histoire !!
Lien : http://parlons-bouquins.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   23 juillet 2017
Rassemblant ses forces, elle tente l'escalade à son tour. Elle a travaillé de nombreuses fois ce type d'obstacles à l'entraînement. Il n'est pas difficile de repérer quelques saillantes et solides.

Mais, au moment où elle va s'y agripper, une poigne terrible la saisit dans le dos, par sa chemise d'uniforme, et la tire en arrière. Elle tombe sur le flanc, le souffle coupé, étourdie.

Elle aperçoit un gros garçon assez empoté, pas méchant d'habitude, dont les yeux expriment une angoisse insupportable.

- Désolé, bafouille t-il.

Elle n'en éprouve aucune colère. Personne n'a envie de finir dans le fond du classement, à exécuter les basses besognes, à servir de souffre douleur aux autres. Ferentz ne s'intéresse qu'aux forts...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
echosdemotsechosdemots   06 juillet 2017
(…) Et les portraits de Ferentz aux stations de tram, de métro et de bus. En quatre mètres sur trois à la place des publicités. En couverture des magazines, des journaux. On dirait qu'il n'y a plus qu'un seul sujet d'article... C'est un sacré culte de la personnalité.
Commenter  J’apprécie          10
Suzon18Suzon18   28 juin 2017
On s’endort plus tranquillement quand on sait qu’on n’est confronté à aucun choix, qu’il n’y a plus qu’à obéir.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Fabien Clavel (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabien Clavel
En 2018, Libretto fête ses 20 ans ! Une bonne occasion pour revenir avec son Directeur éditorial sur l'histoire de cette maison d'édition emblématique. Dans cette vidéo, il nous fait (re)découvrir les littératures de l'imaginaire à travers une sélection de titres incontournables.
0:37 Melmoth, de Charles R. Mathurin 1:15 Vathek, de William Beckford 1:38 Le Cavalier suédois, de Leo Perutz 2:20 La Source au bout du monde, de William Morris 3:12 Feuillets de cuivre, de Fabien Clavel 4:23 Les Aventures du chevalier Jaufré
Site dédié pour les 20 ans de Libretto : https://libretto20ans.fr/
La page Babelio pour les 20 ans de Libretto : https://www.babelio.com/20-ans-libretto
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Décollage immédiat


8 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Décollage Immédiat de Fabien ClavelCréer un quiz sur ce livre