AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226109145
Éditeur : Albin Michel (03/06/1999)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Éternel révolté, autodidacte de l'art et de la littérature, combattant épris de liberté et de dignité humaine, passionné respectueux de la nature, Bernard Clavel aime avant tout la simplicité. Son ouvrage de souvenirs en est le strict reflet. Il y retrace son enfance, sa Franche-Comté natale, les gens rencontrés et tous ses petits bonheurs accumulés qui deviennent ici comme autant de faits divers intimes. I... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Herve-Lionel
  22 avril 2017
La Feuille Volante n° 1127
Les petits bonheurs - Bernard Clavel – Albin Michel.
C'est à une exploration de sa propre mémoire que se livre ici Bernard Clavel, de ces petits moments qui ont fait sa jeunesse pauvre et difficile mais où il voit la source de son écriture, de son inspiration, dans cette maison où il n'y avait pas de livre, à l'exception de l'almanach. Cette enfance jurassienne, même privée de minimum de confort, est heureuse. Il y rencontre des gens simples mais inoubliables, le luthier qui respectait le bois, le tonnelier qui le travaillait avec amour, le cordonnier tout environné de cette bonne odeur de cuir, Popi, le nain bossu, qui venait parfois aider son père, ancien boulanger, dans son immense jardin, la bonne odeur de la soupe, la mère Broquin, ancienne sage-femme « plus barbue de bien des hommes »c et son auto pétaradante, ces petits moments insignifiants vécus par des gens simples qui font la vie heureuse…
Dans son enfance, Il n'a pas quitté sa ville natale de Lons-le-Saunier mais son imagination était déjà en éveil comme ce voyage qu'il a failli faire aux côtés de Paul-Émile Victor, le futur explorateur, qui s'embarquait pour le Groenland sur le « Pourquoi pas ». C'était déjà une invitation à partir pour ce « Nord » qui l'attirait déjà. Son appétit de voyages est aussi aiguisé par les récits de son oncle Charles, un vieux baroudeur des campagnes militaires ultramarines qui nourriront un de ses romans ou du vieux Tonin, ancien conducteur de wagons-lits sur la ligne d'Istambul, son oncle Francis, chef de gare qui écrivait de longues lettres… en alexandrins. Son enfance fut aussi peuplée de contes et d'animaux monstrueux suscités par la lueur palote de la « lampe Pigeon », tout un univers de contes et de légendes qui ont nourri son imaginaire, mais aussi une cohabitations avec des chiens, des chats et des chevaux dont il a gardé le souvenir.
Tout n'a pas été onirique pendant son enfance et il se souvient de l'histoire tragique de la mère Mangnin, une voisine qui préféra mettre le feu à sa maison plutôt que d'en être expulsée. Il parle de sa famille avec des mots émouvants et, se souvenant des sacrifices que ses parents ont fait pour lui, et reprend à son compte cette phrase de Pasteur : « C'est à vous que je dois tout ». L'écriture et le temps qui passe enjolivent tout, certes, mais, sous sa plume son enfance pleine d'imagination et de moments simples a vraiment des accents idylliques. 
J'ai toujours eu une tendresse particulière pour cet auteur que j'ai lu bien avant la création de cette chronique, pour la raison simple qu'il a été un authentique autodidacte, un écrivain au talent à la fois familier et émouvant.

© Hervé GAUTIER – Avril 2017. [http://hervegautier.e-monsite.com]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Analire
  02 janvier 2014
C'est avec une grand mélancolie et une profonde nostalgie que Benard Clavel, hélas défunt depuis 4 ans, s'est empressé d'écrire une rétrospective sur les moments de sa jeunesse, ceux-là même qui l'ont le plus émus. le titre donné au livre Les petits bonheurs n'est que trop paradoxal avec l'affreux gouffre de tristesse et d'émotions qui nous emplissent les yeux à la lecture de ces infimes portions de vie.
A coeur ouvert, impunément et sans contournement, l'auteur relate des bouts d'histoires personnels, passées dans sa jeunesse, dans une France bien différente de celle connue aujourd'hui. Une époque tellement lointaine, une vie si dissemblable de celle du XXIème siècle, qu'elle en devient presque utopique et rêvée.
Un semblant de légèreté et de simplicité émane de la plume de l'auteur, qui donne à son oeuvre un poids idéal, fragile et croustillant, Eldorado de la société actuelle.
Bernard Clavel, jusqu'alors inconnu de ma personne, s'est vu me transporter dans le passé, me figurant moi-même une rétrospection de mes propres souvenirs passés. Comment ne pas ressentir de l'émotion, quand on est transporté dans un monde maintenant déchu, intimement plongé dans les affres de son auteur... Ce livre constitue une aubaine ; avoir la chance de vivre durant un récit la simplicité de la vie au XXième siècle, d'être soi-même téléporté quelques années en arrière, enfoncé dans notre bulle, et découvrir ce monde, si contraire à la société quotidienne.
Qu'il est dur de faire une chronique constructive sur une courte biographie, relatant des faits passés voilà des années. le seul conseil que je puisse donner, c'est de lire ce somptueux recueil, qui ne paie pas de mine, mais apporte beaucoup.
Ce témoignage, doux retour sur l'enfance de l'auteur, nous montre l'image de la vie, la vraie vie. Un agile mais sobre coup de poing, prouvant les réels plaisirs que procure l'existence humaine.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sylvie2
  24 mai 2014
Bernard Clavel plonge dans le monde de son enfance pour y retrouver ces sentiments de bonheur un peu hors du temps.
Il raconte avec beaucoup de tact, la vie des gens simples des petits villages du Juras. Il raconte aussi, moment poignant, sa première rencontre avec le Rhône.
Superbe livre qui nous emmène dans un monde où le temps existe encore.
Commenter  J’apprécie          42
petaledelune
  23 août 2012
Un livre nous faisant découvrir de nombreux souvenirs disparus d'une France enfouie que Bernard Clavel nous fait redécouvrir avec légèreté et émotions.
Commenter  J’apprécie          60
Wyoming
  03 mai 2018
Pour une fois un livre de Bernard Clavel où le malheur et la noirceur ne dominent pas même s'ils sont évoqués quelquefois. Ce récit simple, comme son auteur, de ces bonheurs qu'aujourd'hui nous n'apercevons pas toujours, nous invite à la mélancolie et à la réflexion sur le sens de nos parcours et à l'orientation que nous pouvons leur donner. Merci Bernard pour ta belle écriture qui nous apporte ces moments de bonheur.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
aventuriersaventuriers   16 mars 2008
Si je décide aujourd'hui de feuilleter ces souvenirs, c'est dans l'espoir égoïste - probablement un peu vain - d'en respirer le parfum fané en me racontant ces petits bonheurs de rien du tout dont je ne savais pas, à l'époque, qu'ils allaient imprimer en moi une marque indélébile. B. C.
Commenter  J’apprécie          60
Herve-LionelHerve-Lionel   19 avril 2017
Ma mère se plaignait souvent de ce manque de confort; j'en ai souffert aussi car je redoutais toujours que mes camarades d'école ne viennent à découvrir que nous n'avions ni électricité ni eau sur l'évier, mais je sais aujourd'hui que c'est de ces moments-là que sourd ce qui m'a nourri et m'a permis d'écrire.
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   31 décembre 2013
Aussi rugueuses qu'elles aient pu être, nos jeunes années nous reviennent toujours en mémoire avec un parfum qui nous grise.
Commenter  J’apprécie          70
AnalireAnalire   27 décembre 2013
Le crépuscule est l'heure où l'on vit le plus intensément. Il n'y a plus de véritable crépuscule dans nos villes où les feux artificiels de la nuit s'allument bien avant la fin du jour.
Commenter  J’apprécie          30
CoralieLeboucherCoralieLeboucher   23 avril 2015
Ainsi, pétri avec un arbre, je contemplais mon image déformée et mouvante, sans cesse écartelée, sans cesse recommencée, préfiguration de ce que je deviendrais un jour : un être déchiré par les passions multiples, en proie à mille tourments, balloté sans relâche entre le bien et le mal ; toujours à la recherche de soi-même.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Bernard Clavel (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Clavel
Bernard Clavel
autres livres classés : rhôneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Bernard Clavel

Né dans le Jura en ...

1903
1913
1923
1933

12 questions
36 lecteurs ont répondu
Thème : Bernard ClavelCréer un quiz sur ce livre