AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Cocktail tome 1 sur 4
EAN : 9782290123072
446 pages
J'ai lu (06/01/2016)
3.73/5   176 notes
Résumé :
Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le dom juan d’à-côté le « Cogneur de Mur ». Or, une nuit, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particuliè... >Voir plus
Que lire après Cocktail, tome 1 : WallbangerVoir plus
Quantum, tome 1 : Virtuous par Force

Quantum

Marie Force

3.53★ (723)

5 tomes

Backstage, tome 1 : Déchaîne-moi par Wolff

Backstage

Tracy Wolff

3.84★ (610)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (70) Voir plus Ajouter une critique
3,73

sur 176 notes
Bilan mitigé pour cette lecture. Wallbanger est un peu long à démarrer, les premiers chapitres sont longs mais une fois que Simon et Caroline ont fait connaissance, l'histoire est plus prenante.

Caroline emménage dans un nouvel appartement mais très vite elle découvre que son voisin, vivant dans l'appartement mitoyen à plusieurs conquêtes et ses prouesses nocturne l'empêche de dormir. Ils se déclarent donc la guerre.

Le schéma classique de la romance est là, nos deux héros commencent par se détester pour ensuite se découvrir et s'aimer. J'ai trouvé Simon attachant, Caroline, quant à elle, est assez particulière et j'ai eu plus de mal à m'identifier à elle.

C'était ma première rencontre avec l'auteur Alice Clayton et je suis mitigée quand a son style et son écriture. Il est indéniable que l'auteur a énormément d'humour mais ayant l'habitude de lire davantage de romance historique, j'ai eu un peu plus de mal avec certaines phrases crues ou tout simplement sans style : « Il me dévisagea de ses beaux yeux bleus. Ma petite culotte ne fut plus que l'ombre d'elle-même ! »
Le scénario est pas mal mais je pense que le roman aurait pu être traité autrement.

Lien : https://missmolko1.blogspot...
Commenter  J’apprécie          232
Avant cette lecture, je ne connaissais ni la plume d'Alice Clayton ni même son nom. Et je dois dire que j'ai été complètement charmée. Ce roman est pour moi un mini coup de coeur. Il allie tout ce que je recherche dans un roman : complicité, amitié, humour, un peu de mystère. J'ai ri dès les premières pages et j'ai eu du mal à lâcher l'histoire.

Jeune designer d'intérieur, célibataire, Caroline Reynolds emménage, avec son chat Clive, dans un nouvel appartement de San Francisco.
Qu'elle n'est pas sa surprise lorsqu'après une journée éreintante à déménager, Caroline découvre que l'appartement n'est pas aussi calme qu'elle le pensait. En effet, son voisin de palier est quelque peu bruyant et « actif ». de sa chambre, elle assiste, bien malgré elle, aux ébats sexuels très vigoureux de ce dernier. Il réussit quand même à faire trembler leur mur commun à la seule force de ses hanches, sans parler des cris de ses partenaires. Parce que oui, ce voisin, dont elle ne connait que le prénom, Simon, n'a pas une mais trois partenaires différentes qu'il voit à tour de rôle. Et chacune est plus bruyante que la précédente. Caroline leur a d'ailleurs trouvé de charmants surnoms très appropriés : il y a la Fessée qui prend beaucoup de plaisir à se faire claquer les fesses, La Dinde qui, elle, glousse quand elle jouit et Minouchka, qui ronronne pour le plus grand bonheur de Clive, le chat de Caroline.
Avec tout ça, Caroline a bien du mal a oublié qu'elle a perdu son Monsieur O, alias Monsieur Orgasme, depuis qu'elle a passé une nuit (enfin plutôt quelques minutes) avec Cory la Mitraillette.
Plus les nuits de débauche de son voisin s'accumulent, plus sa frustration atteint son paroxysme.
Excédée, elle décide d'aller sonner à la porte du fameux Simon pour se plaindre. Et là c'est le choc, Simon lui ouvre la porte simplement vêtu d'un drap autour des hanches. Il est super sexy avec son teint hâlé, ses yeux bleu comme l'océan, sa barbe de 3 jours… Bien qu'en colère, elle est sous le charme du beau Simon Parker.
Quelques jours après leur rencontre mouvementée sur le palier, ils se revoient par hasard à une soirée où ils sont tous les deux invités. L'attirance qu'ils avaient ressentie lors de leur rencontre se confirme.
Petit à petit, ils vont se rapprocher jusqu'à devenir amis. Sous couvert de leur complicité, leurs sentiments évoluent vers autre chose qu'une profonde amitié. Les évènements les poussent dans les bras l'un de l'autre mais chacun résiste. Jusqu'à quand ?

Autour de ces deux personnages principaux, gravitent bon nombre de personnages secondaires : il y a d'abord Jillian, la patronne de Caroline qui lui sous-loue son appartement et Benjamin, son fiancé et ami de longue date de la famille de Simon. Puis il y a Mimi et Sophia, les meilleures amies de Caroline et Neil et Ryan, ceux de Simon. Chacun y va de son grain de sel pour rapprocher les deux voisins. On assiste alors à des moments aussi bien touchants qu'hilarants.
Et n'oublions pas le chat de Caroline, Clive. C'est un personnage à lui tout seul. Il a des réactions parfois proches de celles d'un humain et est entièrement dévoué à sa maitresse.

Petite originalité dans l'écriture de ce roman : les échanges de SMS entre les différents personnages. Plein d'humour, de mordant, d'allusions, ils nous en apprennent un peu plus sur les deux héros et leurs amis.
J'ai vraiment adoré ce premier tome. Je me répète mais c'est un mini coup de coeur. J'ai succombé aux charmes de Caroline, Simon et Clive. Ils sont tous les trois à la fois drôles, touchants et on a envie que leur histoire prenne vie. Ils méritent cette part de bonheur qui leur tend les bras.
Un roman à lire sans hésiter si vous aimez les belles romances.
Commenter  J’apprécie          20
Une lecture rafraîchissante, drôle et légère, j'ai totalement succombé au charme de ce livre !

Caroline vient d'emménager dans un nouvel appartement, mais c'est sans compter sur son voisin pour la réveiller les trois premières nuits avec ses exploits nocturnes, et qui plus est avec trois femmes différentes ! Leurs chambres étant côte à côte, Caroline ne supporte plus d'être réveillée par les activités de son voisin, surnommé le Cogneur de Mur, d'autant plus, que de son côté, Monsieur O ayant déserté après une pénible expérience, c'est le vide total ! Elle décide alors de se rendre chez lui pour lui dire ce qu'elle pense de tout cela, mais se retrouve devant Simon, un homme d'une grande beauté, qu'elle commencera à côtoyer de plus en plus après avoir conclu une trêve avec lui.

Dès le début, on ne cesse de rigoler, autant pour le chat de Caroline, Clive, que pour les réactions de celle-ci qui essaye en vain d'apercevoir son voisin par le judas de sa porte, et qui bien sûr se conclut par des échecs à chaque tentative, jusqu'au jour où elle décide enfin de frapper à sa porte.
Par la suite, ils se rencontrent de nouveau à une fête et décident de conclure une trêve, puisque leurs propres amis s'entendent très bien entre eux. Petit à petit, une relation d'amitié se crée entre ces deux personnages, mais aussi une attirance mutuelle.

Caroline et Simon sont des personnages qui ont tout deux d'énormes qualités et qui se ressemblent aussi beaucoup, ils sont honnêtes, drôles, intelligents, sûrs d'eux. Simon a d'ailleurs énormément de charme !
Comment ne pas succomber face à cet homme ?
Évidemment, n'oublions pas que cet homme a aussi un harem dont Caroline ne veut absolument pas en faire partie !

J'ai trouvé amusant les petites manigances de Simon et Caroline contre leurs amis, pour leur faire réaliser qu'ils sont en couple avec la mauvaise personne !

Mais même si la relation entre les deux personnages principaux ne vient que tardivement, le livre ne nous ennuie pas pour autant, puisque l'auteure nous fait beaucoup rire avec des scènes qui sont de plus très sympathiques !

Alice Clayton a une belle plume, j'ai d'ailleurs beaucoup aimé certains chapitres, comme les conversations par message entre tous les personnages ou le moment où les personnages principaux et deux autres personnages étaient dans la voiture et où on avait les pensées de chacun, et bien sûr, la fin dont je n'avais pas tout de suite compris le sens, mais qui pour le coup était très original

Une romance vraiment agréable à lire et qui donne envie de continuer la série !
Commenter  J’apprécie          10
Encore une fois, la couverture est trompeuse, on s'attend à lire un truc érotique alors que ce n'est pas le cas. Il s'agit d'une romance contemporaine somme toute classique avec une touche d'humour actuelle qui me parle. J'ai globalement vraiment aimé ce roman, bien malgré ses défauts.

J'ai voulu le lire à cause du titre wall...banger... ce trait d'humour et le pitch de départ m'ont finalement convaincue d'essayer même si l'éro c'est vraiment pas mon truc. Dés les premières pages, l'humour est présent avec ce personnage de Caroline un peu déluré sans en faire pourtant trop, c'est une femme active et bien dans sa peau. Quant au voisin, elle n'aura de cesse de l'espionner au petit matin afin de voir d'une à quoi il ressemble, de deux qui est encore sa nouvelle conquête.

Tout comme Caroline nous allons le voir comme un queutard (elle est mignonne, elle appelle ça un Don Juan), mais au fur et à mesure, on apprendra à le voir autrement. Il est célibataire, il a un métier prenant, il ne peut pas avoir plus d'attaches que ça. Ils ne jettent pas les filles, elles sont au courant de sa situation, entre adultes consentants que peut-on reprocher ? Chacun son mode de vie. Caroline bien évidemment ne s'empêchera pas de lui dire le fond de sa pensée et c'est bien sûr, sur une dispute que leur histoire commence.

J'ai trouvé que leur complicité était très jolie, elle était inattendue compte tenu du comportement habituel de Simon. C'est une histoire vraiment très douce et lente à se construire. En parallèle, les histoires de coeurs des copains-copinnes de Caroline & Simon sont un peu (beaucoup) abracadabrantes mais passons ! J'ai aimé les échanges de textos, les petites pensées des protagonistes en voiture... C'est de l'humour, des jeux de mots à double sens, c'est une histoire d'A avec une camaraderie qu'on retrouve en couple. Je l'ai trouvé de ce côté-là réaliste. C'est un tome qui se suffit à lui-même, j'ai passé un super moment, j'ai aimé ce bout de tranche de vie mais je ne vois pas l'intérêt de poursuivre dans le même univers par peur de retrouver exactement la même chose. Il en perdrait alors son originalité et son côté frais.
Commenter  J’apprécie          20
Wallbanger.
En parfait anglophone que je suis, je m'attendais à une histoire tournant autour d'un pongiste aimant jouer seul, avec la table relevée d'un côté en guise de mur, d'où ma photo d'illustration, évidemment.
Que nenni !
En fait, c'est l'histoire d'une fille qui emménage à côté d'un mec qui fait cogner son lit sur leur mur mitoyen avec les conquêtes qu'il se ramène chaque soir, sûrement.
Dis comme ça, tu dois te dire que ni ma première idée, ni ma seconde n'augureait quoiqu'il arrive d'un bon terreau de livre.
Que nenni !
Je me suis bien marré. Les scènes s'enchaînent super vite au point d'être des petits sketchs imbriqués dans une histoire très banale découpée en 3 temps équilibrés : l'imaginaire, l'amitié, l'amour. de l'amour sûrement platonique, penses-tu ?
Que nenni !
De l'amour avec un grand Q ! Parce que je n'aime pas parler de ce que je connais pas, je voulais lire au moins un livre de ce genre que tout le monde lit sans oser le dire : le style Romance. Et ai-je donc été déçu, t'interroges-tu ?
Que nenni !
Des dialogues de textos, des scènes hillarantes uniquement basées sur des échanges sans parole, directement dans la tête des personnages, des personnages justement très justes dont on suit avec plaisir les histoires, leur tranche de vie tels dans les films de copains (le coeur des hommes ou les petits mouchoirs, par exemple). Mais alors tu as adoré et tu vas en lire d'autres, te soucies-tu ?
Que nenni !
L'histoire était d'une banalité affligeante et comme un tout nouveau joueur de Loto qui gagnerait le gros lot à sa 1ere grille, je vais donc rester sur cette bonne impression grâce à un style que j'imagine unique pour ce genre-là.
Bref, j'ai enfin lu une Romance. Je me suis beaucoup amusé jusqu'à sourire sur de très nombreux passages, mais c'est surtout pour le style de l'auteure plutôt que pour l'histoire que je te le conseille si tu n'as jamais franchi le pas.
Et si tu l'as déjà franchi (50 nuances de grey ou autres titres colorés comme du bonbon), je ne peux pas comparer, mais l'humour ne semble pas aussi présent ailleurs, donc vas-y, et s'il ne te plaît pas, je m'engage à ne plus abuser des "que nenni !"
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
- Chérie, attends un peu de voir notre cher Simon, s'exclama Euan. C'est un sacré spécimen !
Antonio nous rejoignit dans le couloir et m'offrit un cocktail bien tassé.
- Oh oui, c'est un amour ! confirma ce dernier. Si j'avais été plus jeune de quelques années... ajouta-t-il d'un air rêveur.
Il afficha une mine déconfite face au regard assassin d'Euan par-dessus son verre.
- Si tu étais plus jeune, tu ferais quoi exactement ? Sois réaliste ! Ce garçon, c'est du filet mignon. Nous, nous ne sommes au mieux que du surgelé.
Commenter  J’apprécie          131
— Tu veux du pain, alors ? demandai-je à Simon.
— Je sais que tu en caches : Jacques a dit, j’en veux ! énonça-t-il en me menaçant de ses mains en forme de revolver.
— Tu devrais voir un psy, soupirai-je en cherchant son butin dans la cuisine. Cette obsession pour le pain me semble pathologique.
Une chance que je l’aie caché, car il aurait été fichu de fracturer ma porte pour en avoir !
— Je suis membre des Boulangers Anonymes, répliqua-t-il en s’appuyant contre le comptoir. Nous avons des thérapies de groupe toutes les semaines à la boulangerie du quartier de Pine.
— Et ça t’aide ?
— Beaucoup, oui. Il y a une meilleure association sur Market Avenue mais je n’ai plus le droit d’y aller, grogna-t-il, maussade.
— Ils t’ont renvoyé ?
— Je l’ai un peu cherché.
Du bout du doigt, il me fit signe de m’approcher, comme pour me faire une confidence.
— Trafic de petits pains, chuchota-t-il à mon oreille.
Je gloussai et, taquine, lui pinçai la joue.
— Trafic de petits pains, répétai-je en expirant.
— Haut les mains ! On veut du pain ! m’agressa-t-il.
Commenter  J’apprécie          50
Je me réveillai plus rapidement cette fois, et parce que je savais ce que j'entendais je m'assis dans mon lit, jetant un regard noir au mur derrière moi. Mon lit était toujours écarté du mur par mesure de précaution, donc je ne sentis aucun mouvement. Mais c'était sur et certain que quelque chose bougeait de l'autre côté.
Puis j'entendis... quelqu'un cracher?
Je regardai Clive, dont la queue était gonflée à mort. Il fit le dos rond et commença à marcher de long en large au pied du lit.
"Hey Monsieur, tout va bien. On a juste un voisin bruyant, c'est tout." je le calmai, en tendant ma main pour le toucher. C'est à ce moment là que je l'entendis. "Miaou".
Je penchai ma tête sur le côté, écoutant avec plus d'attention. J'étudiai Clive, qui me regarda d'un air de dire "c'était pas moi."
"Miaou! Mon Dieu. Mi-Aou!"
La fille d'à côté était en train de miauler.


http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
Commenter  J’apprécie          40
-Oh, mon Dieu!
Boum
-oh, mon Dieu!
Boum, Boum.
Mimi, Sophia nous regardèrent Clive et moi. Nous secouâmes la tête en même temps. Tous les deux. Sophia esquissa un sourire.
(...)
Elle gloussait comme une dinde. Et vulgaire avec ça!
-Qu'Est-ce que c'était que ça? pouffa Mimi en ouvrant des yeux gros comme des ballons.
-Ne m'en parle pas, râlai-je en sentant les effet de la tequila. ça va faire trois nuits que je supporte cette torture!
Sophia étouffa un rire.
-Tu veux dire que ça fait deux nuits que cette dinde s'exprime comme ça? s'étonna-t-elle.

Les onomatopées avaient repris de l'autre côtés du mur.
-Oh que non! Je n'avais pas encore le plaisir d'être présentée à la Dinde avant ce soir, expliquai-je. La première fois, c'était la Fessée, une vilaine, très vilaine fille qui méritait une bonne punition! Et la nuit dernière, ce fut le tour de Minouchka, le nouveau grand amour de Clive
-Pourquoi Minouchka? m'interrogea Mimi.
Je me cachai sous la couette.
-Parce qu'elle miaule quand elle jouit, me lamentai-je.
Commenter  J’apprécie          30
-Tu crois que tu m’aimes, c’est bien ça ? demanda-t-il d’une voix suave comme du
miel et douce comme du tissu afghan.
— Oui, confirmai-je.
Je me rendis compte alors que c’était la pure vérité. J’aimais Simon. De tout mon cœur !
— Tu le crois ou tu en es sûre ?
— J’en suis certaine.
— Bien. C’est une chose dont il faudrait tenir compte, tu ne penses pas ? proposa-t-il en se
rapprochant inexorablement de moi. Et tu ne t’es doutée de rien depuis tout ce temps ?
Ses mains se posèrent sur mes clavicules, ses pouces à la naissance de mon corsage. Mon souffle s’accélérait et je sentais mon corps revenir progressivement à la vie tandis que
Simon me plaquait contre le mur.
— Doutée de quoi ?
Il se pencha vers moi, tout près de mon oreille.
— De combien c’est réciproque, petite Nuisette, susurra-t-il. Et je t’aime suffisamment fort pour
t’emmener au septième ciel.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : voisinsVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (335) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5193 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..