AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B082FK7RZB
437 pages
Moonlight (18/12/2019)
4.25/5   116 notes
Résumé :
Paris. Au fond d’une cave d’un immeuble de Belleville, douze corps sont retrouvés morts, exsangues.

Le 36 est sur la brèche. Ces faits rappellent à la capitaine Julie Delorme sa première scène de crime, treize ans plus tôt, celle d’un enfant apparemment atteint de démence qui avait tué ses parents pour se nourrir de leur sang. Convaincue qu’il existe un lien entre les deux affaires, Julie va affronter son plus vieux démon et se lancer dans une enquête... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (96) Voir plus Ajouter une critique
4,25

sur 116 notes

tutesvuquandtaslu
  08 janvier 2021
J'ai lu Avides de Tom Clearlake
Je remercie l'auteur pour cet envoi.
Que de noirceur, de violence, de sang. Je suis aux anges !
Je découvre cet auteur avec cet ouvrage et quelle découverte !
Je me suis laissée emporter dans une enquête aux tenants et aboutissants tellement irréels mais tellement bien écrits et décrits.
Une héroïne devenue forte car fragilisée avant.
Un héros, tueur à gages, sans qui rien ne serait résolu.
Une équipe de flics, une vraie, une fatiguée et qui n'en peut plus, surtout lorsque l'un des leurs disparaît.
Un scénario aux petits oignons, une enquête passionnante.
Et que de frissons, que d'horreurs !
Le pourquoi de tant de cruauté qui trouve son explication en Europe de l'Est (je n'en dirai pas plus), je valide !
J'ai dévoré ce livre et ne souhaitais pas le finir tant la patte, l'écriture, le sens du verbe de l'auteur est délectable à lire.
Une première belle découverte pour cette nouvelle année, je suis comblée.
Commenter  J’apprécie          570
LePamplemousse
  01 décembre 2020
Douze corps sont retrouvés dans une cave en région parisienne, ils ont la particularité d'avoir été entièrement vidés de leur sang.
C'est la policière Julie Delorme qui va mener l'enquête et cela lui rappelle sa toute première affaire, au cours de laquelle un enfant avait tué ses parents en les vidant totalement de leur sang.
Très rapidement l'enquête s'accélère car d'autres corps sont découverts…
J'ai dévoré ce roman où le suspense est présent du début à la fin, mais j'ai bien failli tout arrêter en cours de route car l'histoire prend un tournant assez étrange à un moment, et ça ne me semblait plus crédible du tout.
J'ai cependant continué et je suis contente d'avoir été au bout, même si la fin est un peu trop « gentille » à mon goût, quitte à faire dans le gore et le sensationnel, j'aurais aimé une fin plus sanglante et un peu plus ancrée dans la réalité.
Commenter  J’apprécie          331
celine85
  09 mai 2020

Emile Langlois s'inquiète de ne plus voir ses voisins les Delattre. Il décide d'aller sonner chez eux et constate qu'il y a des relents de putréfaction dans l'air. Pensant que quelque chose de terrible s'est produit chez eux, il appelle la police.
Julie Delorme officier de police arrive sur sa première scène de crime. Une entrée en matière brutale. A son arrivée, elle découvre un enfant, Rémi, terrorisé, caché sous la table du salon et dans la chambre les corps de ses parents décédés exsangues. C'est Rémi qui a été accusé d'être le coupable. Il n'a pas été reconnu responsable de ses actes et il a été interné dans un hôpital psychiatrique. Son état n'a fait que s'aggraver au fil du temps, il se mutilait et agressait le personnel pour boire leur sang.
Quelques années après un charnier est découvert à Belleville, 12 corps vidés de leur sang. Julie ne peut que repenser à sa première scène de crime avec le petit Rémi et décide de mener l'enquête.
Comme j'avais bien aimé « Tréfonds », j'ai voulu découvrir cet autre roman de l'auteur. J'ai totalement adoré et adhéré à la première partie (celle décrit dans mon résumé) mais alors j'ai trouvé que la suite partait dans une direction où l'auteur allait me perdre. J'ai donc terminé le livre avec un sentiment mitigée, de légère déception. Cette deuxième partie étant surprenante soit vous adhéré à 100% soit vous décrochez. Ca reste un bon thriller, belle plume, l'auteur arrive bien a créer une ambiance qui va ravir le lecteur de ce genre. le mieux est de le lire pour vous faire votre prope avis car ce roman peut être un coup de coeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
coquinnette1974
  30 janvier 2021
Je viens de terminer : Avides de Thomas Clearlake, découvert grâce à net galley.
Paris. Au fond d'une cave d'un immeuble de Belleville, douze corps sont retrouvés morts, exsangues. le 36 est sur la brèche.
Ces faits rappellent à la capitaine Julie Delorme sa première scène de crime, treize ans plus tôt, celle d'un enfant apparemment atteint de démence qui avait tué ses parents pour se nourrir de leur sang. Convaincue qu'il existe un lien entre les deux affaires, Julie va affronter son plus vieux démon et se lancer dans une enquête à haut risque...
Avides est un excellent thriller, très sanglant et qui fait froid dans le dos.
J'ai adoré le personnage de Julie. C'est une femme forte, avec bien évidemment quelques faiblesses. Elle est intelligente, assez réfléchie, elle aime son métier.
Il y a 13 ans, elle a eu comme toute première scène de crime un double meurtre épouvantable et très marquant. En effet, un enfant a assassiné ses parents, et il s'est ensuite nourrit de leur sang ! Difficile de ne pas être marqué à vie suite à ça.
Quand des corps sont retrouvés exsangues et que les enquêteurs soupçonnent que le sang a été bu ; impossible pour Julie d'imaginer qu'il ne puisse pas y avoir un lien avec sa toute première enquête.
Rémi est un adulte maintenant.. A t-il été libéré ? A t-il réellement été empoisonné ? Si oui, et si cette personne avait sévit avec d'autres enfants ?? Beaucoup de questions se posent, et j'ai adoré suivre Julie et son enquête.
L'écriture est très parlante, il y a beaucoup d'hémoglobine, de suspense, impossible de s'ennuyer ne serait-ce qu'une seconde. Il y a des surprises avec une seconde partie qui m'a emmené là où je ne pouvais pas imaginer aller.
C'est tellement violent par moment qu'il faut avoir le coeur bien accroché, âmes très sensibles s'abstenir !
Le final est excellent et j'ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de Julie.
Je mets quatre étoiles, j'en enlève une pour la violence car par moment j'ai été mal à l'aise. Et il faut avouer que j'ai mal dormi car j'ai eu la « bonne idée » d'en lire un bon tiers juste avant de me coucher ! J'en ai fait des cauchemars, j'avoue.
Du coup, je ne mets que quatre étoiles mais c'est vraiment un très bon roman et une plume à retenir. Je pense que Thomas Clearlake n'a pas finit de nous faire frissonner et cauchemarder ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Zazaboum
  18 juillet 2020
#Avides #NetGalleyFrance
Le thème est alléchant : des cadavres exsangues retrouvés dans des charniers et dans plusieurs pays d'Europe !
Le petit côté fantastique-horrifique de la vieille femme étrange qui transforme de jeunes enfants en “assoiffés de sang”. Mais.... la première victime de cette transformation est Rémi qui est sensé avoir 10 ans... sauf qu'il est beaucoup plus jeune si on se fie à ses réactions et son langage. Retour en arrière pour voir si j'ai mal lu, non il a 10 ans !
L'inspectrice stagiaire Julie est sérieuse et investie et à tout pour devenir un membre efficace de la Brigade Criminelle. Elle intervient sur un double homicide à Sèvres, à la demande du Brigadier de Gendarmerie, premier arrivé sur le lieu.
Non, non, la Gendarmerie n'intervient pas dans Paris, elle n'y est pas présente, son champ d'action est la Province ! Hauts de Seine, Seine Saint Denis et Val de Marne font partie de la SRPJ parisienne.
13 ans plus tard, elle a pris du galon et de l'aplomb et fait le rapprochement entre les morts de 2006 et un ceux d'un charnier découvert à Belleville ! Deux jeunes filles de bonne famille, sont en boîte et se font embarquer à leur corps consentant par un homme charmant et charmeur qui va se révéler être un maniaque et un sadique qui va les préparer pour celui qui va les vider de leur sang.
Plus tard un tueur à gages se faisant passer pour un détective privé s'intègre à l'équipe, le père d'une des jeunes filles ayant demandé ses services, via un ami à lui !! Sauf que non, jamais un Privé ne pourra s'immiscer dans une enquête officielle et encore moins avoir connaissance de la totalité du dossier.
A partir de là, on part dans des approximations voire erreurs géographiques qu'il aurait mieux valu passer sous silence !
Non en venant d'Amsterdam, on n'arrive pas à la Gare de Montparnasse !
Non il n'y a pas de sortie spécifique sur le périphérique pour les Yvelines ou Melun, il y a 2 autoroutes à emprunter pour y aller et plein de sorties entres les deux ! Non, Fontainebleau n'est pas à 30 km de Paris mais plus du double et non Fontainebleau n'est pas en Province mais en Seine et Marne, grande banlieue ! Je sais que là je pinaille !
Questions de détails mais le mot “cellulaire” n'est pas utilisé en France pour désigner un téléphone portable mais au Québec !
Non la RATP ne conserve pas ad vitam aeternam les enregistrements vidéo, la CNIL veille (du moins on l'espère) et le délai légal est de maximum 1 mois, sauf saisie judiciaire bien évidemment.
Non, un tueur à gages confirmé ne perd pas les pédales et ne s'acharne pas sur un homme dont il veut des réponses ! Sinon il faut changer d'orientation professionnelle mais il a 58 ans !
Non une policière chevronnée et un tueur à gages, froid, indifférent et rébarbatif ne se mettent pas à baiser sur le capot d'une voiture !
Non des policiers n'entrent pas dans la chambre d'un prisonnier des unités carcérales, psychiatriques ou pas avec leurs armes !!
Du coup j'en ai perdu le fil de l'enquête et des horreurs, la suite ayant défilé juste pour faire une fin ! Gros gout de raté et de regret pour un roman alléchant mais massacré !
Franchement c'est dommage mais les recherches et relectures attentives font parties du métier d'auteur et d'éditeur ou alors on évite les détails erronés, les clichés et les approximations, en s'en tenant au thème !
La structure du roman est mal maîtrisée, il donne l'impression d'avoir été écrit par 2 ou 3 personnes aux antipodes les unes des autres !
Je conçois avoir quelques restes de réactions professionnelles mais j'estime qu'un lecteur est en droit d'attendre autres choses que du saugrenu sur des lieux et des faits réels intangibles !
CHALLENGE MAUVAIS GENRE
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          165

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
bagus35bagus35   26 janvier 2020
Comment une jeune femme de 25 ans ,assez grande avec de longs cheveux châtains bouclés , de grands yeux verts , des mensurations parfaites et un sourire à défroquer une confrérie monacale , pouvait-elle passer inaperçue aux yeux de ces meutes de gars qui répondaient avec zèle , ou parfois malgré eux , à la nécessité de reproduction de l'espèce humaine.
Commenter  J’apprécie          120
MELANYAMELANYA   22 juin 2021
La société est ainsi faite que les criminels sont plus nombreux que les personnes chargées de les poursuivre, si bien que les flics se voient régulièrement contraints de trier dans la lie, au même titre qu’un urgentiste est obligé d’établir une hiérarchie entre les blessés dont il a la charge, en cas de crise.
Dean R. Koontz
Épigraphe
Commenter  J’apprécie          20
MELANYAMELANYA   22 juin 2021
Les monstres étaient donc forcément au nombre de deux. L’un était enfermé, l’autre en liberté. Et quelque part se trouvait une femme qui avait fait d’eux des tueurs assoiffés de sang. A ce stade, Julie n’avait aucun élément pour étayer cette hypothèse. Elle ne faisait qu’écouter son instinct.
Commenter  J’apprécie          20
LectureChroniqueLectureChronique   14 juillet 2020
L'esprit est trompeur. L'imagination se génère sur la base d'un mécanisme qui échappe à notre contrôle et nous amène parfois à échafauder les suppositions les plus inconcevables.
Commenter  J’apprécie          20
aurore34490aurore34490   07 juillet 2020
Ce mal qu’elle avait cru voir dans les yeux du gosse n’était probablement qu’un reflet des croyances obscures qu’elle portait en elle. Peut-être… mais quoi qu’en ait pu être la cause, quelque chose de profondément maléfique se dégageait de cette affaire.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Thomas Clearlake (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Clearlake
"Sans retour" chronique vidéo Youtube
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "L'essence des ténèbres" de Tom Clearlake.

Qui est Clarence ?

un chat
un chien
un lapin
un rat

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : L'essence des Ténèbres de Thomas ClearlakeCréer un quiz sur ce livre

.. ..