AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur L'essence des Ténèbres (101)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
lyoko
  04 juillet 2019
c'est le second roman de Thomas Clearlake que je lis. Je suis toujours aussi séduite par sa plume. Une écriture franche , directe , agréable, assez addictive en fait.

J'ai donc passé un moment agréable de lecture.
Mais chez moi malheureusement le trop est l'ennemi du bien. C'est a dire que le trop plein d'idées a nuit, a mon sens a la qualité de ce roman. J'aurais trouvé plus judicieux d'en mettre moins ( thriller + ésotérisme + sf + des certaines théories+... ) . Et d'en garder un peu sous le coude pour un futur roman.
Après ce genre de roman très fournis peut convenir a d'autre lecteurs que moi.

Mais je reste convaincue du potentiel de l'auteur, et je continuerais a jeter un oeil curieux sur ses futurs romans.
Commenter  J’apprécie          704
nadiouchka
  05 novembre 2019
😈🏹🔪 🌟🎇🎋✨😈

Le premier contact avec Thomas Clearlake (pour « Tréfonds »), s'étant plutôt bien passé, j'ai reçu gracieusement de sa part, « L'Essence des ténèbres ». Quelle joie ! Et cette nouvelle lecture m'a confortée dans mon jugement : Thomas Clearlake gagnerait à être très connu dans ce domaine qu'est le thriller fantastique. Il faut y faire preuve d'un peu d'imagination – se laisser entourer par l'ambiance et on plonge dans ces ténèbres, dans ce thriller qualifié de « horrifique . »
En tout cas, pour ma part, j'ai totalement adhéré et je peux dire comme « L'Instant des lecteurs » : « Je pensais avoir tout lu en matière de thriller … j'en étais loin … vraiment très loin ! ».

Nous sommes à St. Marys (état de Pennsylvanie – États-Unis), où l'agent Eliott Cooper (un des fins limiers des renseignements généraux - FBI), doit enquêter sur des disparitions inquiétantes d'enfants. Et c'est à présent que débute le cauchemar : « Que les portes de l'enfer s'ouvrent ... » 🎇🎋✨

J'ai accompagné Lauren, venue pour aider Eliott, poussé par une force maléfique mystérieuse.
On trouve des êtres qui ne semblent pas appartenir à ce monde (ils ressemblent plutôt à des fantômes 🎎 ) – on voit des idéogrammes et des ruines à plus de cinquante mètres (au moins) de la surface – mais il y a aussi un livre mystérieux, rempli de symboles qui auraient pu être des hiéroglyphes égyptiens et qui, si on arrive à les déchiffrer, pourraient représenter l'unique clé 🔑 de tout le mystère.

On peut lire : « Laissez-moi vous présenter Hominum primus … Père de tous les hommes … et grand architecte de la vie sur Terre. » « L'Homme sous sa plus ancienne forme. » Et le cauchemar devient réalité.
On découvre « L'Obscurum scientam » (« la lumière noire »), ce savoir sans âge qui affecterait l'organisme au point de le muter – on voit des « extracteurs » (mais je préfère ne pas dire ce qu'ils représentent, sauf : 💉) – on se retrouve en Russie, en Sibérie (un bon voyage mais pas un voyage d'agrément) – autant dire que les événements s'enchaînent à toute allure et que l'on poursuit la lecture de « L'Essence des ténèbres », entièrement subjugué par tous les maléfices et rebondissements incroyables. Mais il faudrait que je raconte TOUT le livre et ce n'est pas le but : non, il y a même la perspective d'un conflit mondial… et là, « Stop », j'en ai assez dit.

De toute façon, « L'Essence des ténèbres » a déjà été beaucoup lu, aimé ou pas – ce livre va être encore lu et je ne peux qu'apporter ma modeste contribution.

Par contre, dans mon cas, le style et les ouvrages 📚 de Thomas Clearlake m'envoûtent totalement (m'aurait-il jeté un sort ?). Mais je ne vais pas dire « Vade retro Thomas », certainement pas. Ce serait plutôt : "Welcome !"

Je suis donc ressortie de ces ténèbres, indemne, et une fois de plus enchantée de cette lecture surtout que je n'ai pas peur du noir !
Un auteur qui mérite d'être connu et découvert, si ce n'est déjà fait.

Merci encore #Thomas Clearlake pour m’avoir fait connaître #L’Essence des ténèbres, livre paru chez #MoonlightEditions.

Bon, j'ai lu « L'Essence des ténèbres », « Tréfonds », et je sais qu'un petit dernier est en cours de finition. Il va falloir patienter mais que ne ferait-on pas ? 💘📚
😈❤❤❤❤❤😈
Encore un grand merci aux Editions Moonlight et Thomas Clearlake pour ce service de presse.
Pour ma part, c'est sans hésitation que je lui accorde, une fois de plus cinq ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          386
coquinnette1974
  02 mai 2019
Je remercie chaleureusement Thomas Clearlake pour l'envoi, en service presse, de son roman L'essence des Ténèbres.
La petite ville de St. Marys est frappée par des disparitions d'enfants inexpliquées. Cinq au total, en l'espace de quatre mois. Bien qu'aucun indice formel n'ait été relevé par les forces de police, tout porte à croire qu'il s'agit d'enlèvements. le FBI est chargé du dossier.
L'agent spécial Eliott Cooper est envoyé sur place pour enquêter.
Peu à peu, il va être confronté à des faits qui ne relèveront plus de ses compétences d'agent, mais de sa capacité à lutter contre un mal obscur qui semble s'être emparé des forêts alentour de la ville… et ça n'est que le début de son enquête...
L'essence des Ténèbres est un très bon roman, qui a réussit à me scotcher du début à la fin ! Et ça, il faut avouer que vu mon rythme de lecture cela devient difficile !
Je savais que j'allais lire un thriller avec de l'horreur donc je m'attendait à quelques scènes fortes. Mais là.. ça a dépassé mes espérances ! On a du policier, du fantastique, de l'horreur. le tout est bien écrit. L'auteur n'a rien à envier aux plus grands.
Je trouve que l'histoire est très bien ficelée. Tout se tient du début à la fin.
Les personnages sont très intéressants.
On trouve énormément de suspense, à aucun moment on ne s'ennuie et surtout... que de scènes fortes ! Âmes sensibles s'abstenir !
Je ne pensais pas frissonner autant en démarrant ma lecture, et j'ai eu beaucoup de mal à cesser de lire pour aller travailler.
L'essence des ténèbres est une excellente surprise, je relirais cet auteur avec plaisir. Cela tombe bien, j'ai Tréfonds dans ma tablette :)
Ma note : 4.5 étoiles
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
florencem
  02 juin 2019
Ce n'est vraiment pas le genre de chronique que j'aime écrire mais malheureusement, je n'ai pas adhéré à L'essence des ténèbres. Et pourtant, les thrillers mêlant fantastique et horreur ne sont pas un genre avec lequel j'ai habituellement du mal. J'ai même été agréablement surprise de voir quelle tournure prenait l'histoire, espérant retrouver la même veine que les romans de Christopher Pike que j'affectionne.

J'ai décroché à la moitié du roman. Les protagonistes qui ont un peu trop d'ego, le trop plein d'idées et la densité de l'intrigue, trop de gore, des scènes de sexe assez malsaines... tout cela a fini par me perdre et me lasser. Et pourtant, je voulais que ce roman me plaise, surtout après avoir lu toutes ces critiques élogieuses. Mais la sauce n'a pas pris.

Il y a pourtant pas mal de points intéressants. L'enquête a beaucoup de ramifications qui font qu'on peut voir la globalité de l'intrigue. Et c'est quelque fois quelque chose qui manque dans les thrillers. le choix de faire "parler" plusieurs protagonistes étaient donc top. Eliott et Lauren sont de plus sympathiques, même si je n'ai pas réussi à m'attacher, ils forment une bonne équipe et le fait de voir une femme sur le devant de la scène et qui prend les choses en main est plutôt sympathique.

J'ai eu un regain d'intérêt vers la dernière partie cependant. La phase finale et la préparation de la contre-attaque face à la force des ténèbres étaient plus stimulantes, malgré le côté très religieux. La fin est assez semblable à ce à quoi je m'attendais et elle clôt le chapitre de façon définitive sans laisser de questions sans réponse, avec une petite touche d'espoir qui n'est pas sans me déplaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Livresque78
  04 juin 2018
Un savant mélange de thriller et de fantastique-horreur, le roman de Tom Clearlake est assez bluffant et il faut le dire assez riche en hémoglobine. de temps en temps il me plaît de débuter sans trop en savoir et c'est ce que j'ai fait avec ce second roman de l'auteur Tom Clearlake, publié aux éditions Moonlight.
L'action démarre rapidement ou en tout cas le sujet est posé, de jeunes enfants ont mystérieusement disparus, le mot enlèvement est posé malgré que tout cela reste trouble et flou.
Le FBI envoie Eliott Cooper, qui est chargé d'enquêter, mais ce qu'il va rapidement découvrir est au delà de l'imagination et de ses compétences.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          161
Windvaan
  17 janvier 2019
Un thriller fantastico-simili ésotérique écrit dans un style direct, opérant et donc facile à lire mais auquel je n'ai pas vraiment adhéré.
J'ai bien perçu où l'auteur, d'origine franco-canadienne, voulait en venir, à savoir que la situation economico-politique mondiale exécrable d'aujourd'hui est le fait du Mal pur (représenté ici (e.a.) par une puissante secte millénaire très secrète), mais lui fallait-il pour autant exposer et entasser ses (trop) nombreuses idées dans une enveloppe (livre) trop petite ?
Voyons un peu... ça commence comme un thriller avec une bonne caractérisation du personnage-clef. Après un début dans lequel Clearlake prend son temps, l'histoire bascule brusquement dans le fantastique et l'occultisme. le rythme s'accélère alors avec l'introduction d'une autre protagoniste (qui va s'avérer être une nième wonder-woman en plus (soupir)...) et nous avons successivement droit à... l'horreur (trop appuyé), du gore...

Je ne prétends pas que le livre est « mauvais » ; il peut très bien convenir à des personnes qui aiment regarder un aventureux télé ... euh... lire un bouquin qui procure des frissons, mais cela n'a pas fonctionné avec moi. le « trop-plein » m'a vidée de mon intérêt et j'étais finalement soulagée d'en avoir fini avec ces ténèbres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Pat0212
  16 janvier 2020
Un superbe thriller ésotérique que je recommande chaleureusement, il a tout pour plaire aux amateurs de Stephen King ou Steve Berry entre autres.

Cinq enfants ont mystérieusement disparu de St Mary, une petite ville de Pennsylvanie. Ils semblent s'être complètement évaporés, la police piétine et fait appelle au FBI. L'agent Cooper est chargé de les retrouver, on pense qu'ils sont retenus en otage dans les nombreuses forêts qui entourent la ville. Cooper, d'ascendance indienne, connaît bien la forêt. Celle-ci est complètement silencieuse et vide, ce qui n'est pas normal. Son matériel sophistiqué ne lui permet pas de détecter la moindre présence humaine, toutefois, il découvre un vallon envahi de brouillard où se trouvent des ruines très anciennes d'origine inconnue. le soir des sorcières viennent y faire une cérémonie, Cooper les observe de loin. Pensant qu'elles pourraient avoir enlevé les enfants pour les sacrifier, ils y retourne le soir d'après et est témoin de la transformation de l'une d'elle en un montre terrifiant, il essaie de le tuer mais celui-ci se jette sur lui. Plus tard, il se réveille au milieu des cadavres démembrés et en partie dévoré des trois sorcières et d'un bébé, il comprend qu'il est l'auteur de ce carnage. Il appelle un collègue pour lui raconter son histoire et ensuite son amie, un autre agent du FBI. Il devient un fugitif et comprend qu'il y a plein d'anomalie dans son enquête et l'attitude de son chef. Il se transforme peu à peu en monstre cannibale. Lauren ne le laisse pas tomber et elle contacte un paléontologue pour lui faire traduire le gros livre récupéré après la mort des sorcières.

Après ce début effrayant et digne de Stephen King, ce thriller très efficace parcourt différents registres qui nous mèneront de la sorcellerie à une société secrète qui a infiltré l'humanité et les strates du pouvoir depuis la nuit des temps, nous assisterons à la troisième guerre mondiale et à un heureux dénouement après d'innombrables rebondissements qui nous tiendront en haleine tout au long des presque cinq cent pages de ce thriller à la croisée de plusieurs genres, fantastique, roman policier et science fiction, sans oublier la théorie du complot. Il n'y a pas une minute d'ennui dans ce roman très bien écrit qui propose également une réflexion intéressante sur le bien et le mal. Un livre très ambitieux et réussi que je recommande chaleureusement.

Un très grand merci à Netgalley et à Moonlight Editions pour ce partenariat très apprécié.
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Goupilpm
  07 janvier 2019
Spécialiste d'enquête en milieu rural, l'agent spécial Eliott Cooper est envoyé dans une petite ville de Pennsylvanie pour enquêter sur la disparition de cinq enfants âgés de trois à cinq ans. le point commun qui semble regrouper ces disparitions l'amène à enquêter dans la forêt qui entoure la ville.

Une enquête qui démarre le plus classiquement possible. Rien de spécial... si ce n'est qu'il trouve la forêt anormalement silencieuse !

Mais d'un triller présenté comme ésotérique, le récit change très rapidement de direction, et le lecteur se retrouve malgré lui dans une histoire horrifico-fantastique additionné d'une pointe de SF.

S'ensuit dés lors une conspiration à l'échelle mondiale incluant des créatures ancestrales qui seraient à l'origine de tout vie sur terre, des savants fous, des confréries secrètes et une troisième guerre mondiale pour asseoir sur les hommes le pouvoir de ces créatures venues d'un très lointain passé. Plus rien de vraiment en corrélation avec la quatrième de couverture .

Cetres l'auteur nous entraîne dans une intrigue fantastique pleine de rebondissements, construite de fort belle manière et machiavélique à souhait... mais malheureusement il en fait trop !!! On croirait se retrouver dans une fiction de série B où le sensationnel est l'élément majeur. le lecteur peu friand de ce genre de récit se retrouve dépassé par l'ampleur de ce qui se passe, à chaque chapitre l'auteur en rajoute et c'est une escalade dans la violence, dans le gore et l'irréel. le sujet aurait pu être à la portée de tous les lecteurs si l'auteur avait procédé avec finesse et subtilité.

Malgré est une histoire où l'on n'accroche pas il faut pour de même reconnaître que la plume fluide est plaisante, et le style simple et direct conviennent parfaitement à ce type de récit où le suspense est entretenu de bout en bout malgré quelques longueurs.

Les personnages sont mal équilibrés et ont tendance à verser dans le caricatural bien que l'on puisse admettre que dans ce genre de récit il s'apparente à de super héros.

Au final le roman présente un scénario catastrophe au rythme trépidant, aux réactions en cascade qui devrait plaire aux amateurs de romans d'actions mêlant les genres.
Lien : http://imaginaire-chronique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Aline1102
  25 juillet 2018
"L'essence des ténèbres" est un excellent roman, qui mêle différents genres littéraires et permet également de réfléchir sur certaines problématiques très actuelles.

Tout commence par des disparitions d'enfants dans un village calme et reculé de Pennsylvanie. St Mary's n'a pas l'habitude de connaître de tels événements, aussi le FBI y dépêche-t-il l'un de ses meilleurs agents, Eliott Cooper.
Dès son arrivée dans les forêts qui entourent le village, celui-ci se rend compte que quelque chose d'anormal s'y déroule. Un calme étrange semble flotter sur la région : aucun bruit ne s'y fait entendre et les animaux sauvages semblent avoir déserté les lieux. de plus, l'agent Cooper trouve, au milieu des bois, une étrange construction : des mégalithes en matériau inconnu et extrêmement résistant.
Après des investigations plus poussées, Eliott Cooper se retrouve plongé dans une sorte de rituel de sorcellerie dont il ne sortira pas tout à fait indemne...

"L'essence des ténèbres" m'a beaucoup plu, pour plusieurs raisons.
Tout d'abord, si vous me connaissez un peu, vous savez que j'adore les thrillers, les polars, la SF et la fantasy. Et, avec cette lecture, je me suis retrouvée plongée dans un mélange de ces différents genres qui, en outre, fonctionne particulièrement bien.

Mais en plus d'être un bon divertissement, ce roman permet de réfléchir à des problématiques plus sérieuses qui sous-tendent l'intrigue mise en place par Thomas Clearlake.

[Attention, risque de quelques spoilers - très légers - dans la suite de ce commentaire]

Ainsi, le conflit entre les Etats-Unis et la Corée du Nord résonne-t-il étrangement... Tout comme la troisième guerre mondiale dont il est à l'origine et qui, avec ses déportations de masse à l'aide de wagons menant les victimes aux extracteurs, rappelle douloureusement les convois partant pour Auschwitz et ses fours crématoires...

De plus, l'effondrement économique global provoqué par les Hominum primus permet de réaliser à quel point nos sociétés sont devenues dépendantes de la technologie et des flux monétaires. En effet, dans le roman, il suffit aux têtes pensantes des Hominum primus d'orchestrer un effondrement des bourses des principales villes du monde et de propager un virus sur le Web pour que même un petit village reculé comme St Mary's finisse plongé dans le chaos et l'anarchie la plus totale...
Si le scénario imaginé par Thomas Clearlake se réalisait vraiment (non par le biais d'Hominum primus mais par des moyens disons plus terre-à-terre), comment nos économies modernes s'adapteraient-elles ? En lisant la description du cataclysme qui suit cet effondrement économique, on ne peut s'empêcher de se poser la question.

Autre point fort du roman : les personnages principaux, Lauren et Eliott.
Ce dernier, malgré les soucis (euphémisme obligatoire pour ne pas gâcher le suspense) auxquels il est confronté, reste fort et lucide. Et cette force de caractère de l'agent spécial renforce encore le suspense du roman car, comme l'explique Lauren à un moment du récit, la manière qu'a Eliott d'analyser sa situation - froide et réaliste - est assez effrayante et amène à se demander s'il s'en sortira ou non
Lauren, quant à elle, est une héroïne très intéressante, indépendante et optimiste, qui ne se laisse pas facilement abattre et garde la tête froide, y compris dans les situations les plus désespérées.
Avec ce tandem de choc, le roman ne connaît aucun temps mort et nous entraîne de Pennsylvanie jusqu'en Sibérie. Qu'attendez-vous pour faire le voyage à leurs côtés et découvrir ce récit ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Yumiko
  31 mars 2019
Comment résister face à un résumé aussi alléchant? Vous connaissez désormais mes goûts et ce roman entre totalement dans ce que j'aime lire. C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai entamé la lecture d'une histoire qui commence sur des chapeaux de roues, nous baignant immédiatement dans le côté fantastique de cette histoire, un côté qui mettra en avant aussi la partie un plus horrifique de l'histoire, partie qui m'a plu par-dessus tout!

Autant dire que l'auteur sait créer une ambiance angoissante et un univers qui nous met sous tension, de quoi nous donner envie d'en apprendre toujours plus. Eliott va se retrouver face à une vérité qu'il n'imaginait de loin pas et plonger dans une horreur sans nom. L'être humain va devoir faire face à une menace dont il n'avait même pas conscience, une menace qui rend cette histoire sombre à souhait.

J'ai été surprise par le tournant pris par cette histoire qui ne s'arrête pas qu'au côté fantastique, mais qui va plus loin, s'intéressant à la politique, l'économie,... Bref, l'auteur nous propose un livre qui va au-delà d'un simple thriller pour nous pousser à une réflexion de fond sur notre société passionnante à découvrir. Cela donne une autre profondeur à son histoire et fait que son roman sort clairement du lot.

La fin est peut-être l'élément qui m'a laissée un peu sur ma faim, mais cela n'a en rien entaché ma lecture, car j'ai dévoré ce roman de bout en bout. Les personnages sont développés et passionnants à découvrir, de quoi nous plonger encore plus dans ce récit original qui fait frissonner juste comme il faut. C'est une belle surprise en somme!

En bref, voilà un roman qui a su me surprendre et que j'ai adoré découvrir!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "L'essence des ténèbres" de Tom Clearlake.

Qui est Clarence ?

un chat
un chien
un lapin
un rat

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : L'essence des Ténèbres de Thomas ClearlakeCréer un quiz sur ce livre