AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253164992
Éditeur : Le Livre de Poche (08/01/2014)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 217 notes)
Résumé :
À la suite d’un drame personnel, Theodore Tate, un ancien flic, s’est reconverti en détective privé. Alors que la police est occupée à chasser le fameux Boucher de Christchurch, le serial killer qui terrorise la ville, c’est lui qu’on mandate pour s’occuper d’une banale exhumation, celle du corps d’un directeur de banque dont la veuve est suspectée d’homicide. Là, un glissement de terrain accidentel révèle la présence de trois cadavres immergés dans le lac qui borde... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (60) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  07 février 2014
M'étant délectée avec "Un employé modèle", c'est tout naturellement que je me suis tournée vers cet autre ouvrage de Paul Cleave.
Force m'est de constater qu'il n'est pas du même niveau que le précité et que je me suis même surprise à m'ennuyer durant ma lecture...
Pourtant, tout avait bien commencé... Pensez, je me trouvais dans un cimetière (une fois de plus) en compagnie du détective privé Théodore Tate, et nous supervisions une exhumation.
Deux ans plus tôt, l'enquête avait été bouclée par Tate, alors flic, mais notre banquier, mort de manière "naturelle" aurait peut-être été empoisonné par sa femme. On était là, tranquille, à regarder les employés faire leur job et déposer le cercueil sur le pont arrière de la camionnette. Tiens, un glissement de terrain près du lac...
Bloup, bloup, à fait l'eau à côté de nous. Tate est allé voir, m'entrainant dans son sillage. Bigre, des corps qui remontent à la surface. À peine le temps de dire "ouf" que voilà le gardien du cimetière qui monte à bord de la camionnette et démarre plein gaz, perdant le cercueil par la même occasion... Oh, tiens donc, que vois-je ?? le banquier n'as pas de bourses puisque c'est une jeune fille qui occupe le cercueil. Oups !
Si le début était prometteur (les 200 premières pages), à un moment donné, j'ai légèrement décroché. La narration au présent (que je déteste) et la profusion de nombreux "je" m'ont irrité (certains auteurs savent pourtant ne pas m'irriter avec ce style de narration).
Niveau personnages, le détective Tate est torturé, la vie ne l'a pas épargné, malgré tout, je n'ai pas ressenti de grande empathie pour lui. Alors que j'avais adoré le Boucher de Christchurch, je n'ai rien ressenti pour le détective.
Le personnage était travaillé, mais il manquait de sympathie, je trouve. Borderline - il l'est à fond - notre détective à même réussi à m'horrifier quelques fois par son comportement inconséquent et son culot certain, ayant même tendance à adopter certains des comportements qu'il reprochait aux autres (et quand il a un reproche, ma foi, ça dépote).
En tout cas, dans le roman, Tate aura son lot de situations tordues, cocasses et de case "prison". le plus drôle c'est qu'il se fera appréhender pour un délit dont il n'est pas coupable.
Divisé en deux parties (l'enquête en premier lieu, la seconde se déroulant un mois après la fin de la première partie avec un Tate qui a l'air de se foutre de tout), c'est un morceau du second récit qui ne m'a pas vraiment emballé.
Le rythme général est assez lent - le roman étant plus psychologique que policier, dans le fond - mais là où d'habitude le polar psychologique ne me pose pas de problème, ici, je baillais profond et j'ai parfois dû m'accrocher ou lire en diagonale...
Malgré tout, la fin est excellent et je ne l'avais pas vu venir. Les ramifications étaient profondes, tordues, bien pensés et m'ont sciées.
Une lecture en demi-teinte... À vous de vous faire votre propre avis.

Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
gruz
  13 janvier 2013
Troisième ouvrage de Cleave traduit en France et troisième coup de maitre.
Comme avec le génialisime "un employé modèle", l'histoire de Cleave est une belle locomotive. Elle démarre, bien campée sur ses rails. On partage ce voyage au pays du thriller, on profite du paysage bien peint par l'auteur mais somme toute classique, et puis soudainement le train déraille et on se prend la locomotive en pleine poire.
L'histoire prend alors une tournure inattendue, déstabilisant le lecteur, lui faisant perdre ses repères.
Par la suite, le train fou s'élance dans une course folle, une course morbide, impossible à anticiper.
Cleave est vraiment un maitre en la matière, son écriture est addictive, expressive et cynique. Ce roman, écrit au présent, donne ce sentiment d'urgence au récit, le rendant impossible à lâcher.
Cette histoire de mort, mais surtout de deuil est, comme l'écrit l'éditeur, noire et glaçante.
Un auteur très au dessus de la moyenne, qui utilise les codes du thriller pour mieux les exploser. Indispensable.

Lien : http://gruznamur.wordpress.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
tousleslivres
  21 septembre 2014
Theodore Tate, ancien flic travail principalement avec le bureau d'avocats qui se trouve à l'étage au dessus de son propre bureau. Alors que Tate se trouve au cimetière pour une versification de tombe, il découvre que le corps qui aurait du être dans le cercueil n'est pas le bon... On découvre une femme à la place de M. Henry Martins. Si ce n'était que ça, il découvre aussi 4 corps qui flottent à la surface du lac qui se trouve au milieu du cimetière.
Théo n'est plus policier, il regrette qu'il y a deux ans, il n'ait pas fait ce qu'il fallait pour découvrir l'assassin en exhument déjà, à l'époque, le corps de Henry Martins. Il n'a pas bien fait son travail et maintenant il n'a plus le pouvoir de le faire. Mais, il y a justement 2ans, la femme de Théo est sa fille ont eu un accident. La fille n'y a pas survécu, elle est morte sur le coup, quant à sa femme, elle est en état de catatonie. Il n'y a pas d'amélioration en 2 années.
L'auteur, Paul Cleave, nous propose deux sujets originaux, d'une part avec Théodore Tate qui, après l'accident de sa femme et sa fille devient détective privé et d'autre part, parce que le sujet principal est tout de même assez original. L'enquête sur la mort de plusieurs frères et scieurs, ici il n'y a rien de spécial, mais là où l'auteur est hors norme, c'est la filiation de toutes cette famille peu commune... de plus Théo est un homme très perturbé par l'accident, il a des remords, il pense qu'il n'a pas bien fait son job et qu'il aurait pu, s'il n'était pas passé à coté de plein de choses, évité beaucoup de malheurs...
Ici en 1 mois, Théodore descend dans l'enfer de l'alcool où il se noie, mais c'est pour mieux rebondir et résoudre ce sac de noeuds qu'est cette affaire compliquée qui laisse des séquelles...
Un thriller à la limite thriller psychologique qui ne laisse pas de répit au lecteur... Amateur de thriller, celui-ci est pour vous !!!
Lien : http://tousleslivres.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
christinebeausson
  10 février 2015
On commence par un peu de nostalgie, un pèlerinage....
Pour moi, retrouver Paul Cleave, est un moment délicieux !
Paul Cleave, l'auteur néo zélandais par excellence, ce pays dans lequel je serais restée si le compteur des âges n'avait pas tourné si vite .....
Paul Cleave, l'auteur de Christchurch, cette ville qui m'a émue comme jamais un lieu ne l'a fait.
Deux tremblements de terre (2010 et 2011) de fortes amplitudes à un an d'intervalle, des blessures qui ne sont toujours pas cicatrisées, des quartiers entiers de l'hyper centre partiellement détruits, inaptes à toutes utilisations, qui sont restés en état de ruines, témoins de ces événements dramatiques!
Un centre ville qui se reconstruit, en carton comme sa cathédrale, en containers comme ses magasins. Je n'ai pas testé la reconstruction des commissariats, je n'y ai pas pensé lorsque j'étais sur place.
Le lieu principal de ce roman est un cimetière et les cimetières néo-zélandais sont un peu particulier. On y trouve deux cultures, la première, celle des colonisateurs, reprenant les traditions anglo-saxonne avec toute la rigueur qui peut s'y rapporter et la seconde, celle des colonisés, reprenant les traditions maories avec leur vision beaucoup plus poétique de la mort, ce départ de l'esprit pour l'autre monde, alors le cimetière n'est pas qu'une sépulture mais vraiment la dernière demeure que l'on vient visiter avec des canettes de bières, on partage avec les défunts, chacun la sienne. Celle du mort est pleine et celle du visiteur est vide. Tout reste sur place ! C'est bizarre !
L'action de ce roman a lieu avant le cataclysme évoqué précédemment, il faut attendre le temps de la traduction pour voir si Christchurch aura gagné le droit à un peu de sympathie de la part de l'auteur.
On en vient enfin à ce qui pourrait vous intéresser, mon sentiment à la lecture de nécrologie.
Paul Cleave est un spécialiste du renversement de situation, quand tout semble bien construit, avec le petit chemin peut être tortueux mais qui nous indique la voie à suivre, et bien surprise, on fait demi tour et on repart vers l'inconnu !
L'intrigue est parfaitement maîtrisée, la situation de départ semble si simple que la solution de l'énigme ne doit être qu'une simple formalité ... Que nenni, Paul Cleave va nous promener au fin fond de nos pires cauchemars, et provoquera peut être chez certains de ses lecteurs, une abstinence à l'alcool pendant quelques heures, ou tout au moins, un réflexe de survie, ce verre là ne sera t il pas le verre de trop !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
diablotin0
  23 août 2015
Belle surprise ! Après avoir lu un père idéal et un employé modèle, j'appréhendais un peu Nécrologie, j''avais peur d'être déçue, et bien non pas du tout !
Je me suis régalée et me suis coupée du monde extérieur pendant deux jours afin de pouvoir terminer cette aventure.
Théodore Tate, ancien flic, nous est tout de suite sympathique et il nous embarque aisément dans son histoire et sa quête de la vérité.
Si l'histoire en elle-même n'est pas très originale, la façon dont elle est traitée, les rebondissements ainsi que les fausses pistes en font un bon thriller très agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          200
Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
gruzgruz   12 janvier 2013
La perception est une chose bizarre. Surtout quand il est question de chance.
Une personne qui survit à un accident d'avion est considérée comme chanceuse. Mais est-elle chanceuse ou malchanceuse de s'être trouvée à bord de ce vol ? La malchance d'être assis dans un avion condamné annule-t-elle la chance d'avoir survécu ?
Je ne comprend pas qu'on puisse avoir de la chance de n'avoir perdu qu'un bras.
(page 63)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
gruzgruz   10 janvier 2013
Il y a deux bâches étalées par terre ; sur chacune repose un corps bien habillé dans un état de décomposition plus ou moins avancé. Une tente en toile a été dressée au-dessus pour les protéger des intempéries.
Quelqu'un a tendu autour de la tente un cordon jaune sur lequel sont inscrits les mots "ne pas franchir". Pour dissuader les macchabées de se faire la belle.
(page 24)
Commenter  J’apprécie          230
TatooaTatooa   29 août 2015
Puis c'est ma mère qui m'appelle, m'expliquant qu'elle m'a vu à la télé assis à l'arrière d'une ambulance et me demandant ce qui m'est arrivé. Il est clair que les flics n'ont pas aussi bien bouclé le cimetière qu'ils le pensaient. Je lui réponds que je suis tombé dans le lac, et que je suis toujours en un seul morceau. Elle me recommande d'être prudent, ajoute que je ne devrais pas me baigner tout habillé et qu'elle et mon père sont inquiets.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Corboland78Corboland78   29 février 2016
Je regarde au-delà de Sheldon en direction des pierres tombales qui nous entourent. Quelques idées me traversent l’esprit. Je me dis que quelque part il y a un croque-mort ou un assistant funéraire qui économise de l’argent en revendant les mêmes cercueils à plusieurs familles. Ca coûte cher, un cercueil. Il suffit de l’utiliser une fois, de le déterrer, de balancer le corps dans la flotte, de rincer le bois, de vaporiser un coup de désodorisant à l’intérieur, et de lui rendre son éclat grâce à une couche d’encaustique. Puis on le remet en vente. Ni vu ni connu. Pas de pancartes indiquant « comme neuf, n’a eu qu’un seul propriétaire, une femme âgée, kilométrage bas ». Un même cercueil peut servir à des douzaines de personnes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
diablotin0diablotin0   22 août 2015
Je regarde dans ses yeux. J'y vois du chagrin, je le reconnais et je le sens, et même s'il ne le sait pas, ce chagrin constitue un lien entre nous.
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Paul Cleave (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Cleave
Pour fêter les 9000 abonnés à notre chaîne GriffeNoireTV GerardCollard, la librairie de Saint-Maur-des-Fossés La Griffe Noire organisait un concours. Le libraire Gérard Collard dévoile le nom du gagnant qui repart avec sa sélection de ses 10 livres coups de coeur :
Le Gang des rêves de Luca di Fulvio et Elsa Damien aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/79358-divers-litterature-le-gang-des-reves.html
La salle de bal de Anna Hope et Élodie Leplat aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/147333-pile-poche-la-salle-de-bal.html
Ne fais confiance à personne de Paul Cleave aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/116455-polar-livres-de-poche-ne-fais-confiance-a-personne.html
Boréal de Sonja Delzongle aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/147326-romans--boreal.html
La disparue de Saint-Maur (T.3) de Jean-Christophe Portes aux éditions City Poche https://www.lagriffenoire.com/1002685-nouveautes-polar-la-disparue-de-saint-maur-t3.html
Alexis Vassilkov ou La Vie tumultueuse du fils de Maupassant de Bernard Prou aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/38946-divers-litterature-alexis-vassilkov-ou-la-vie-tumultueuse-du-fils-de-maupassant.html
Les Chiens de détroit de Jérôme Loubry aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/125656-nouveautes-polar-les-chiens-de-detroit.html
L'enfant du Danube de János Székely et Sylvie Viollis aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1005740-divers-litterature-l-enfant-du-danube.html
Iboga de Christian Blanchard aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/147175-nouveautes-polar-iboga.html
Un manoir en Cornouailles de Eve Chase et Aline Oudoul aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/1002225-nouveautes-polar-un-manoir-en-cornouailles.html
ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature néo-zélandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..