AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845873751
Éditeur : Tarabuste, 2017 (01/07/2017)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   08 décembre 2017
LE PORT(EL)
II
(Dans l’euphorie de la victoire
la question de l'efficacité
et de l'utilité
de certains bombardements
ne sera pas posée)


Extrait 1

Lettre à lettre — destruction /
                résurrection — battement d'el

L'ancien mot revient
Légitime faux
L'absolu des raisons justes
Lübeck et Rostock vengeant
Londres et Coventry
Luftwaffe Bomber Command
La lutte absolue recommence
La méthode — depuis longtemps au point
La recette — des plus récentes que
La technologie ne cesse de perfectionner
Les attaques — aériennes — mettront en jeu
Les bombes tout
L'arsenal des bombes
Les bombardiers —
Lourds — les bombardements — stratégiques
Les villes en seront
L'objet
Le centre de cible — Les bases navales occupées par
L'ennemi
La poche
Lorient la forteresse
Le Havre — Festung Le Havre — ne sera pas atteint mais
Le centre des villes
Le centre du Havre le centre de Lorient
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   22 février 2018
GIMMEL, GIMAL, GHIMEL ou GUIMEL


Comme
C dire animaux doux mots avant que
Conduits à l’abattoir

1

Comme me promenant dans la campagne sous le ciel immense un pur sourire m’est venu aux lèvres je nous ai pris par la main toi petit garçon moi petite fille à dévaler le chemin dans le dernier soleil suspendu au-dessus des bois noirs, à respirer la bonne odeur des génisses qui nous enveloppait soudain le long des prés humides, j’ai pensé qu’il n’y avait qu’à toi que je pouvais parler de l’odeur des génisses, que toi qui pouvais la respirer avec moi au présent de notre commune enfance rire et rire encore de ses rajeunissants effets de génissement, et en telle confusion de sonorités me suis arrêtée —ayant un instant cru tenir, quasi indolore, la lettre de notre jeunesse perdue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   08 décembre 2017
LE PORT(EL)
II


Extrait 3

Le spectacle vu du ciel de
La métamorphose d'une ville en ruines
Le nombre des civils tués — ne pas oublier
Les enfants jouant sur la plage
Le nombre des sans-abris — ne pas oublier
Le nombre des officiers bombardiers
Les ailes en vrille — torches de plein ciel —

Le débarquement aurait lieu
La libération
L'euphorie de la victoire
Le malaise aussi des vainqueurs

Le débarquement n'avait pas encore eu
Lieu il fallait
Le plan
La désinformation le
Lieu dit du débarquement
Là où il n'aurait pas
Lieu il fallait
La diversion il fallait
Le ciel au-dessus des ailes
Les champs longs et étroits
Les parcelles ajustées
Le miroitement d'une plaine littorale il fallait
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   08 décembre 2017
LE PORT(EL)
II


Extrait 2

Légende du viseur Norden — sa précision dite diabo-lique par
La propagande —
Le pourcentage réel de ses erreurs apparentant
L'art du bombardement à celui du
Lancer de dés — éjaculatoire
Létal — tir d'ailes ou
Largage orgasmique —
Laps avant
L'éclosion de feu avant
L'enfer tel qu'il se figure écrit
l’officier bombardier Moritz Thomsen
Les trois minutes du passage au-dessus de
L'objectif n'être plus que
Le prolongement de son viseur écrit

L'officier bombardier Thomsen être anesthésié par
Les mêmes affres que
L'agneau qui sur le point d'être égorgé s'évanouit

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   22 février 2018
GEMELLE


2

Comme partie de la maison pour aller vers la rivière
il faisait presque chaud bien qu’en hiver la campagne
silencieuse et vide — la faillite maternelle m’est tom-
bée dessus je ne suis parvenue à la secouer qu’en é-
crivant sur mon smartphone le silence de la campa-
gne l’obsolescence de sa splendeur (carnet emporté
mais crayon oublié sur la table), sitôt le poème enre-
gistré la légèreté m’est revenue son flux de gaieté,
c’est alors que je nous ai pris par la main.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
660 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre