AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Troin (Traducteur)
ISBN : 2811202080
Éditeur : Milady (05/11/2009)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 261 notes)
Résumé :
Entre ses mains, la jeune Elena tient le pouvoir ravageur de la magie sanglante – et bien plus encore. Car le sort de tout Alaséa dépend du fait qu'elle récupère le Journal Sanglant, un puissant talisman forgé cinq siècles plus tôt. Seuls les secrets contenus dans ses pages permettront à Elena de vaincre le maléfique Seigneur Noir. Malheureusement, le Journal Sanglant est caché à Val'loa, la cité légendaire sur laquelle règle Shorkan, le bras droit du Seigneur Noir.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
Ptitelfe
  23 septembre 2014
L'objet livre : composé de 795 pages, ce tome est découpé 5 livres et en 27 chapitres d'une quarantaine de pages en moyenne. La narration alterne d'un point de vue à un autre. Tantôt nous suivons le groupe d'Elena, tantôt celui de Mycelle, ou de Sy'wen ou encore ceux des méchants : Greshim,... La couverture représente Elena, faisant léviter le livre sanglant, et protégé par Ragnar'k. Encore une fois, Milady nous propose une couverture digne de ce nom!
L'intrigue :
Nous retrouvons les acolytes d'Elena à Port Rawl, prêts à se diriger vers Val'loa pour engager un combat très long et dangereux contre les sbires du Gul'gotha. Dans cette ville portuaire, les compagnons vont rencontrer un nouveau personnage : Mama Freda, qui leur sera d'une grande aide.
Dès le début du roman, l'ensemble des protagonistes récurrents (pas moins de 15) sont séparés en petits groupes. D'un côté, Elena, Er'ril et Joach sont déjà en route pour la forteresse de Val'loa, d'un autre plusieurs compagnons seront contraints de partir vers le mur du nord et le chateau de Mryl, Sy'wen et Kast vont tout tenter pour rallier les Dre'rendi et les Mer'ai à leur destin...
L'intrigue est toujours aussi bien ficelée! Dès les premières pages, Joach fait un rêve et informe Elena de ne surtout pas faire confiance à Er'ril qui la trahira! Cette révélation a le don de mettre le moral de l'équipe en berne et de chercher à savoir si ce tissage se révèle vrai ou pas.... Au bout de 100 pages, nous découvrons qu'un personnage devient malegarde! (Et Oh grand désespoir, je ne m'y attendais pas du tout! le choc a été grand! J'espère que ce personnage que je chéris depuis le début aura une fin heureuse.....) Bref, l'auteur nous tient en haleine durant presque 800 pages, nous laissant découvrir des révélations, des trahisons, parsemé de nombreux rebondissements. Cependant, je dois quand même vous avouer que j'ai eu du mal à m'accrocher, notamment pendant la bataille de Sargasse, je n'arrivais pas à trouver l'interêt malgré l'action des combats, et mon esprit a de nombreuses fois dériver du récit. Mais une fois que les compagnons ont atteint Val'loa, j'ai retrouvé cet entrain caractéristique de des tomes précédents!
Les personnages
L'auteur est vraiment très doué dans son domaine, à chaque tome, il nous présente de nouvelles tribus! Et il continue d'explorer le passé, et le devenir de chacun!
Elena n'est, à ce stade, absolument plus la même qu'au début! Elle a muri, prend vraiment confiance en ses pouvoirs, qu'elle ne cesse de découvrir, et par la magie est devenue une vraie femme! Difficile de retrouver la jeune adolescente effrayée par les Skal'tums...
Er'ril se dévoile un peu plus dans ce tome, et récupèrera des éléments qui appartenaient à son passé!
Meric retrouvera son frère Richald et sa froide mère Traral.
Mama Freda, sans vous spoiler, est une guerisseuse aveugle, qui sera d'un grand secours pour l'équipe, malgré son handicap et son vieil âge.
J'aime beaucoup le peuple de Hi'fai, ces guerriers qui prédisent l'avenir à l'aide de tissages survenus dans leur rêve. Nous les découvrons dans le tome 2, caché dans la citadelle de Val'loa.
Nous découvrons encore plein d'autres personnages comme Sheeshon, une petite fille de 10 ans. Peu présente dans le livre, elle a toutefois un rôle très important, et qui j'espère, sera exploité par la suite.
Le lien qui unit Sy'wen, Kast et son dragon Ragnar'k est très fort, et très ambigu! Une histoire d'amour qui me séduit fortement : La scène pendant laquelle Sy'wen retrouve sa mère effondrée m'a beaucoup émue! J'en ai eu les larmes aux yeux!
Je pourrais parler pendant des heures de cette saga tellement le background est large et si bien exploité! Même les armes magiques ont leur propre histoire!
On termine sur un happy end, qui fait du bien au moral. L'auteur nous laisse néanmoins entrevoir ce qui se passera dans les tomes suivants! Bien évidement, le Gul'gotha n'est pas encore vaincu, et Elena se voit confier une nouvelle quête par des spectres.
Et comme toujours, nous avons un préambule, cette fois ci "rédigé" par le professeur JP CLEMENS, traducteur de la série, accompagné de l'assignation de responsabilité à remplir!
Le seul reproche que j'ai, c'est de ne pas avoir un glossaire reprenant les personnages, les lieux, ou les armes magiques afin de pouvoir resituer le lecteur si ce dernier ne les lit pas à la suite
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Luna05
  06 novembre 2010
Après avoir été totalement conquise par les deux premiers tomes j'ai tenté de faire taire ma totale addiction pour cette série. Entre appréhension d'obtenir comme constat une déception et une envie irrépressible de me noyer dans ce flot de magie sanglante mes dernières résistances cédèrent. Les deux précédents opus m'ayant captivée j'attendais de même du tome 3 et ce fut, sans surprise que je me retrouvai de nouveau hypnotisée et prisonnière consentante de cette oeuvre.
Quel plaisir de retrouver ce monde et ces personnages nous étant devenus si familiers et auxquels on s'est tant attaché. "Les foudres de la Sorc'ière" nous avait laissé face à une guerre imminente entre les troupes accompagnant Eléna et les serviteurs du Seigneur noir. Une quête afin de récupérer "Le journal sanglant" sur l'île assiégée de Val'loa. Cet artefact magique permettra à la Sorcière Eléna de mettre fin au règne du tyran.
Dès ce premier chapitre le ton sera donné, ce tome sera sombre et mettra en effervescence nos nerfs et instincts de suspicion à leur paroxysme quant aux futures trahisons appelées à frapper Elena. Nous avions d'ailleurs appris qu'un de ses ami avait été corrompu par le nain Malegarde Trowen, ce dernier avant de lâcher son dernier souffle avait confié qu'un traite nommé Légion avait été forgé. C'est avec beaucoup de tristesse que l'on découvre l'identité de cette personne, surprise d'autant plus grande pour moi car je n'avais pas songé à cette dernière..... Nous avons à faire à un être dépourvu de toute humanité, vil, calculateur, sournois et adorant par dessus tout chasser de jeunes filles vierge et de s'en nourrir.....Ayant promis allégeance au coeur noir il fera tout pour mener à bien sa mission, feindre l'amitié et l'entraide auprès de ses compagnons afin de pouvoir assez approcher Eléna pour la tuer.
Ce tome intitulé "La guerre de la Sorc'ière" porte assez bien son nom. Nous assistons à de nombreuses batailles sans concessions et sanguinaires qui laissera un nombre inimaginable de victimes. Des passages assez long mais néanmoins nécessaire à l'avancée de l'histoire afin de nous démontrer les difficultés auxquelles se heurtent les différents groupes. L'alternance entre la narration des divers clans exposant leur stratégies et négociations quant à convaincre de nouveaux alliés apportent un plus à la lecture la rendant fluide et nous empêchant de nous ennuyer mais surtout maintien notre intérêt.
Par ce tome nous voyons ce récit fortement se complexifier, ici des groupes se séparerons et se reformerons pour d'autres quêtes mais ayant pour but unique d'affaiblir ou détruire le Seigneur du Golgotha. On ressentira plus que jamais la dualité entre la Sorciere et le côté humain d'Eléna, cette dernière aculée cèdera à sa partie sombre et commettra l'irréparable. Un acte qui la changera au sens propre comme au figuré. Cette jeune femme fera partie des personnages qui évoluerons le plus dans ce tome, déjà très mature Eléna acquerra plus de pouvoir et de confiance en elle afin de protéger les siens et de combattre les sbires du Tyran. Un tome ou les relations humaines, filiales, amicales et surtout amoureuses auront une grande place.
Deux couples feront rayonner deux facettes différentes de l'amour réciproque.
le premier assumera cette union de manière très touchante. Une connexion hors norme et sans plus aucune ambiguïté malgré un début empli de doutes dû à la magie de leur peuple.
En ce qui concerne l'autre couple, il sera réservé, timide et gêné. Elle comme lui réaliseront le besoin qu'ils ont de ne pas être éloignés, la crainte de se perdre, le besoin de sentir l'autre, de le protéger. Ils s'aiment tout en ignorant les sentiments que chacun éprouve pour l'autre et, afin de mener à bien leur devoir s'obligeront à taire leur sentiments réciproques. Une relation qui couvait le changement depuis un bon moment et dont on a plaisir à suivre la lente évolution. Moment assez troublant lorsque chacun réalise que leur vision vis à vis de l'autre à changé...
On découvrira également le milieu de la piraterie par le biais "Des Sanguinaires", un monde explosif au possible.
Pour finir le retour de personnages totalement inattendus et à la fois si attendus, dont une dont on découvrira sa véritable identité.....
Alternance entre moments doux, dures, dramatiques,bouleversants, poignants, prenants.
Un tome riche et lourd en révélations, James Clemens a un véritable don de conteur, les passages à dos de dragons sont tout bonnement grandioses et saisissants. Ses descriptions nous immergent et nous placent totalement au coeur de l'action. Les scènes épiques et d'horreurs,actions et suspense sont toujours aussi bien mise en scène. Sans oublier les passages à caractère romantique et sentimentale distillés ça et là de manière subtile et ne rendant jamais le récit mièvre ni niais, une description au contraire juste et plein de pudeur. En très peu de mots nous sommes transportées dans ces scènes qu'elles soient magiques, effroyables, tristes ou romantiques.
Tome nous révélant des secrets et marquant un point final à la quête initiale, répondant à certaines questions mais nous en imposants d'autres....
Un volume dont j'ai apprécié chaque pages malgré certaine longueur et qui nous laisse comme à sa grande habitude satisfait et, quelques jours après avoir refermé le livre dans un état de manque certain!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Witchblade
  07 octobre 2012
Le Tome 3 est enfin terminé :-)
Plus j'avance dans cette série et plus je l'apprécie. le style de l'auteur s'est affiné, il fait moins de longues descriptions (qui donnaient envie de lire en diagonale pour connaître la suite des évènements ^^) et plus d'actions :-)
Quelques personnages continuent d'apparaître pour aider Elena dans sa Quête, retrouver le Journal Sanglant et ainsi chasser définitivement le Seigneur Noir d'Alaséa. D'autres, malheureusement, disparaissent définitivement. Tous à leur manière apprennent à Elena à gérer et à utiliser l'immense pouvoir dont elle est détentrice et qui se développe de plus en plus au cours de sa quête et de sa métamorphose en femme adulte.
Mycelle, Kral et les deux métamorphes sont obligés de quitter momentanément Elena pour suivre leur propre quête avec un vieil ami de Mycelle. J'espère qu'on les retrouvera bientôt dans le tome 4 et que l'on en saura un peu plus sur cette fameuse quête dont dépendrait également l'avenir d'Alaséa.
Grâce à son pouvoir et à l'espoir qu'elle crée, Elena est entourée de plus en plus d'alliés dans sa quête. Ils sont tous prêts à mourir pour un avenir meilleur d'Alaséa. Cette quête permet ainsi de regrouper une bonne partie des différents peuples d'Alaséa et de redevenir, après 500 ans, solidaires dans un même but : sauver leur monde :-)
Pour ceux qui aiment la magie et le monde qui l'entoure, je vous conseille fortement cette série :-)
Moi-même, il me reste le tome 4 et 5 à lire (dans ma PAL avec pleins d'autres livres ^^). D'ici quelques temps, je pourrais vous donner mon ressenti final pour l'ensemble de la série :-) Mais déjà, sachez que dans ce tome, l'auteur nous fait moins languir avec de trop importantes descriptions de lieux ou de personnages, l'action s'enchaîne tout au long des 880 pages de ce livre :-)
Ah oui, dernière précision ^^ !! Ceux qui ont peur des livres de plus de 300 pages, passez votre chemin ^^ Les 5 tomes font, minimum, 700 pages :-)
Sur ce, bonne lecture à tous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
kllouche
  06 juin 2012
Ce tome est encore meilleur que les précédents.
L'auteur introduit une nouveauté dans l'histoire : des relations sentimentales prennent une vraie place dans le récit. Que se soit avec le couple Sy'wen/Kast ou Elena/Er'ril, j'étais très contente de voir l'évolution de leurs sentiments …
On trouve des batailles d'une plus grande envergure que dans les tomes précédents avec des enjeux plus conséquents. J'ai été littéralement emportée par tous ces passages de combat. Je ne pouvais plus m'arrêter. C'est les moments de « calme » qui m'ont pris plus de temps à lire. Il faut dire qu'avec ses 800 pages, qu'on soit pris dans l'histoire ou pas, il faut un certain temps pour en venir à bout !
La fin du tome en happy-end m'a fait un bien fou !
On découvre des nouveaux personnages évidemment. C'est un peu une tradition pour James Clemens de renforcer les rangs. Mais les nouveaux arrivants sont nettement moins nombreux que dans les deux premiers tomes. Ce n'est pas plu mal puisque par rapport aux personnages qui disparaissent (deux dans ce tome), on se retrouve avec pas moins d'une quinzaine de personnages principaux à suivre… Pfiou !
Mais tout ce beau monde est attachant. Et comme l'auteur passe du temps à nous les présenter vraiment et qu'ils servent vraiment à quelque chose, on n'a pas du tout l'impression qu'ils sont si nombreux que ça.
Dans le tome 2, Mog'weed me sortait par les trous de nez… Dans ce tome, c'est Joach et Kral que je ne supportais pas. Je sens bien que Joach va mal tourner et Kral … cache bien son jeu... Elena est bien mal entourée !
Traral, la mère de l'el'phe Méric, est totalement froide… Mais je sens qu'au contraire de Joach, elle va protéger la sor'cière et prouvait qu'elle est une « vraie » mère !
Je suis définitivement accro à Er'ril et Sy'wen. Je ne sais pas trop pourquoi mais je les adore !
En bref, j'adore cette série. Vous ne l'avez pas lue ?! Mais qu'est ce que vous attendez ?!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
florianb
  13 avril 2012
L'aventure continue, et elle s'amplifie, s'enrichissant de combats épiques, d'univers de rêves et d'émotions.
ATTENTION SPOILER!!
Ce tome se déroule presque entièrement en mer, ce qui change beaucoup des tomes précédents. Comme toujours, James Clemens, par son imagination hors du commun, parvient à créer des lieux plus extraordinaires les uns que les autres. En effet, j'ai beaucoup aimé la sargasse, forêt maritime vivante dotée d'une volonté propre, ou encore les énormes léviathans, monstre marins servant d'habitat aux mer'aï. Toute cette magie nous transporte à des années lumière de notre petite existence humaine, et nous implique dans l'histoire au même titre qu'un ami d'Elena.
Côté personnage, il n'y a pas, contrairement aux autres tomes, beaucoup de nouveautés, et c'est tant mieux, car on peut davantage s'attacher aux anciens.
En ce qui concerne l'action, nous ne sommes pas en reste dans ce tome où la bataille de la fin nous emmène au coeur d'un conflit entre différents peuples qui s'allient contre les forces du mal. Certes c'est assez cliché, mais ça fonctionne toujours aussi bien. Et quand les navires flottants elfes arrivent à la rescousse, le lecteur arrive au paroxysme de son excitation, soulagé de voir l'issue du conflit tourner en faveur des gentils (car c'était très mal parti !)
J'émettrai toutefois quelques bémols, qui m'ont un peu dérangé. Tout d'abord, mon sentiment après la lecture du tome 2 s'est un peu confirmé, à savoir que l'histoire prend parfois l'allure d'un jeu vidéo. En effet, Elena se bat toujours contre un méchant plus fort que le précédant, et elle apprend toujours un nouveau sort pour s'en débarrasser. de plus, certains ennemis que l'on croyait morts, comme Rockingham par exemple, réapparaissent comme par magie, ressuscité et doté de pouvoirs terrifiants (là on bascule carrément dans le manga avec les ennemis qui ne meurent jamais).
Enfin, une autre chose qui m'a dérangé, c'est qu'Eril était en train de tomber amoureux d'Eléna (et vice versa), alors qu'elle n'avait que quatorze ans (et lui 500)!!! Ça fait un peu glauque quand on y pense! James Clemens a réglé ce problème en faisant vieillir l'héroïne de 4/5 ans (processus auquel j'adhère très rarement dans la fantasy).
Bref, mis à part ces infimes détails qui ne gêne probablement que moi, ce tome reste un très bon livre de fantasy. Il ne me tarde qu'une chose, lire le quatrième, ce que je vais faire insensément sous peu...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
LefsoLefso   06 avril 2011
Par la fenêtre ouverte me parviennent le bourdonnement d'une lyre et la voix assourdie d'un ménestrel, montant comme de la vapeur depuis les rues en contrebas. Ici, dans la cité de Gelph, le carnaval d'été bat son plein. Tandis que la chaleur brûlante de la journée cède la place à la moiteur étouffante du début de soirée, les citoyens se rassemblent sur la grand-place pour la fête du Dragon - un moment de réjouissances et de libations.
Pourtant, leur gaieté m'irrite. Comme ces idiots ont la mémoire courte ! Alors que, papier devant moi et plume à la main, je m'apprête à rédiger la suite de l'histoire de la sor'cière, j'entends encore hurler les mourants et rugir les dragons par-dessus la musique et les joyeux éclats de voix qui résonnent au dehors.
La véritable signification de cette fête s'est perdue au fil des âges. Le premier carnaval d'été fut un évènement bien sombre, conçu pour réconforter les rares survivants de la guerre des Îles - leur donner l'occasion de panser les blessures de leur corps tailladé par les épées ennemies et de leur esprit déchiqueté par la trahison de leurs alliés. Les fêtards d'aujourd'hui ont oublié jusqu'à l'origine de l'échange rituel de dents de dragon factices et de perles peintes en noir. Jadis, celui-ci symbolisait le lien existant entre ...
[.../...]
Ainsi, alors que la fête du Dragon débute dans les rues de Gelph, je vous invite à tendre l'oreille et à vous concentrer. Entendez-vous une autre sorte de musique ? À l'instar de nombreuses grandes symphonies, les doux accords d'ouverture sont souvent oubliés lorsque claironnent les cors et grondent les tambours. Mais cet oubli est une insulte faite au compositeur, car c'est durant ces moments de calme que la scène est dressée pour la tempête à venir.
Alors, écoutez bien. Prêtez l'oreille, non pas à la lyre ou aux tambourins qui résonnent dehors, mais au murmure du ressac alors que la marée se retire aux premières lueurs de l'aube. Car telle est l'ouverture de la symphonie que je m'apprête à vous chanter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Koneko-ChanKoneko-Chan   27 décembre 2012
L'homme des plaines laissa son souffle lui caresser le visage, le purifier. Une fois de plus, prêt à affronter Elena, il grimpa les dernières marches.

Sa gorge se serra. En cet instant, il sut qu'il ne se contenterait jamais d'être l'épée d'Elena. Il voulait être sa lune et ses étoiles, son soleil et son océan. Il voulait être tout pour elle. Et, tandis qu'il la fixait d'un regard émerveillé, il comprit qu'il devait verrouiller ces désirs dans son cœur. Le poids du monde reposait déjà sur les frêles épaules d'Elena. Il ne pouvait pas l'accabler davantage.

Mais il ne pouvait pas non plus continuer à se voiler la face. Il était amoureux d'elle ; c'était aussi simple que ça. Il ne lui parlerait jamais de ses sentiments les plus profonds, mais il s'efforcerait d'être davantage pour elle que son épée, son homme lige. Il ferait de son mieux pour la protéger, fût-ce contre le désespoir qui émanait d'elle en ce moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
WitchbladeWitchblade   10 octobre 2012
Elle tomba à genoux dans la mare de sang de gobelin et s'ouvrit à la sor'cière, laissant cette part glaciale de son esprit apaiser sa honte et sa culpabilité brûlantes.
Enfin libre, la sor'cière exulta. Un rire incontrôlable s'échappa des lèvres d'Elena – mélange de triomphe et de folie. La mince frontière entre femme et sor'cière se brouilla. (…) Une joie cruelle continuait à se déverser de sa gorge comme le sang de la femelle gobelin assassinée s'était déversé de sa plaie béante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
WitchbladeWitchblade   11 octobre 2012
Le dragon se pencha vers les deux humains les plus proches – le vieillard et la fillette -, qu'il renifla avidement.
- Il n'y a pas grand-chose à manger là-dessus, mais ça devrait être de la bonne viande.
- Non, contra silencieusement Sy-wen. Tu ne mangeras personne ici. Ce sont les gens que nous cherchions. Ceux que nous espérons nous faire des alliés.
- Nous n'avons pas besoin d'alliés, mais d'un estomac plein, protesta le dragon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
WitchbladeWitchblade   12 octobre 2012
J'ai vu mourir mes parents, des oncles, des tantes, des amis. Aussi ai-je le droit de vous demander ceci – de le demander à tous les mer'ai. Joignez-vous à nous. Contemplez la vision de mon frère et faites-la mentir. L'avenir n'est pas gravé dans la pierre. Après cinq siècles de domination, une petite chance se présente à nous de chasser le Gul'gotha de ces rivages. Je vous supplie de ne pas vous dérober aux choix difficiles qui doivent être faits aujourd'hui. Notre liberté future repose entre les pattes de vos dragons. Je vous en prie, ne vous détournez pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de James Clemens (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Clemens
James Rollins Interview
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
980 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
. .