AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782021106039
32 pages
Éditeur : Seuil (17/10/2013)
4.5/5   11 notes
Résumé :
Il était une fois une petite fille nommée Vassilissa que sa marâtre détestait. Un jour, pour se débarrasser d’elle, celle-ci l’envoya chercher du fil et une aiguille chez la terrible Baba Yaga.

Tantôt pressant le pas, tantôt très lentement, Vassilissa marcha longtemps… Quand enfin elle parvint au fond de la forêt, elle découvrit l’isba de la sorcière, entourée d’une barrière faite d’ossements humains et de crânes aux yeux flamboyants…

<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
brigittelascombe
  13 novembre 2013
Qui ne connait la célèbre figure de la mythologie slave, la cruelle sorcière Baba yaga? Claude Clément, auteur de livres jeunesse, conteuse aveyronnaise, revisite ce conte folklorique russe et l'interprète à sa façon dans cet album très grand format.
de nombreux éléments évoquent les contes de fées. Une fillette orpheline de mère maltraitée Vassilissa qui ressemble un peu à Cendrillon, une vilaine marâtre voulant se débarrasser d'elle, on pense à la méchante reine de Blanche Neige, une ogresse affamée comme celle d'Hans et Gretel, une gentille marraine qui aide et conseille comme celle de la Belle au bois dormant, une poupée qui parle pour donner une touche magique.
Fort bien écrit (Claude Clément anime par ailleurs des ateliers d'écriture scolaires), émaillé de dialogues qui le rendent vivant ce conte symbolique parle du bien et du mal qui, de tous temps se combattent.Indiqué pour des 6-7 ans, il a une certaine résonance dans l'inconscient de l'enfant car il répond aux angoisses éprouvées par les tout petits (peur de l'abandon, peur de ne pas être aimé, ambivalence par rapport à la figure maternelle). L'identification à la jeune héroïne débrouillarde et habile Vassilissa permet au jeune lecteur de grandir.
Les illustrations du graphiste Paul Echegoyen, en parfaite adéquation avec le texte, sont inspirées des motifs des broderies traditionnelles russes et les personnages d'insectes ou de poupées russes aux joues rondes comme la petite Vassilissa. Les peintures en acryliques à tonalité rouge sont mises en valeur dans ce grand format aux doubles pages.
Baba Yaga est un magnifique conte initiatique, idéal pour un cadeau de Noël car intemporel.
Un grand merci aux éditions Seuil jeunesse qui me l'ont adressé,j'aurai le plaisir de le chroniquer très bientôt sur RCF Méditerranée à l'occasion des fêtes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Under_the_Moon
  08 février 2021
Un bien joli album grand format pour enfants avec des illustrations qui n'ont rien à envier à celles de Rebecca Dautremer.
Ce livre propose une illustration du conte traditionnel russe : la fameuse Baba Yaga à laquelle la pauvre Vassilissa devra échapper.
Tous les éléments du conte traditionnel y sont : le remariage avec une méchante marâtre, une gentille petite fille au coeur pur, une méchante sorcière vivant au fin fond d'une forêt et des alliés inattendus pour surmonter les obstacles.
On pourrait trouver à redire sur l'utilisation des clichés/archétypes féminins, mais après tout, ils reflètent une réalité historique (quant à la perception des femmes et de leur rôle) et on ne saurait condamner des schémas narratifs tant les histoires avec des héroïnes plus modernes qui s'offrent à nos enfants.
Les personnages et rebondissements (plus quelques éléments de la culture russe) en font une bonne histoire et un joli moment de découverte pour les enfants (et leurs parents).
Commenter  J’apprécie          130
Jumax
  04 octobre 2013
Le célèbre conte de Baba Yaga revisité par Claude Clément et illustré par Paul Echegoyen vous permettra de découvrir ou redécouvrir cette méchante sorcière et son horrible soeur ainsi que la gentille et maligne Vassilissa qui fera tout pour leur échapper. Les illustrations foisonnent de détails cachés à découvrir.
Lien : http://latetedelart2.blogspo..
Commenter  J’apprécie          220
Nadael
  26 novembre 2013
Du vert bouteille au rouge flamboyant, du bleu azur au brun intense, les couleurs éclatent sur chaque page dont certaines s'enchevêtrent dans de savants motifs rappelant les tissus et autres broderies slaves.
Voici un album immense par sa taille et sa qualité. le travail de Paul Echegoyen sur l'illustration et l'adaptation de Claude Clément du conte d'origine russe mettant en scène la cruelle et abominable Babayaga, sorcière mangeuse d'enfants, sont vraiment aboutis.
On entrevoit la conteuse à travers l'écriture de l'auteure ; descriptions détaillées, dialogues ciselés et percutants, une atmosphère un brin angoissante, et une certaine connivence avec le lecteur.
Mais venons-en à l'histoire. Vassilissa, une adorable petite fille aux longs cheveux d'or vit avec son père qui l'adore et sa belle-mère qui la déteste. Profitant un jour de l'absence de son mari, la marâtre envoie la fillette chercher du fil et une aiguille chez sa soeur qui n'est autre que Babayaga.
Vassilissa part donc à la rencontre de l'ogresse, accompagnée de sa poupée de chiffon, un précieux souvenir de sa maman. Malgré sa douceur, la petite fille n'est pas dupe. Avant de s'enfoncer dans la forêt, elle se rend chez sa marraine pour recevoir quelques conseils.
Courageuse et généreuse, Vassilissa affrontera la sorcière en usant de ruse. L'isba aux pieds de poules, les chiens féroces, le chat griffu-moustachu, les crânes aux yeux rouges, le haut portail fait en ossements humains et le grand bouleau qui se dresse fièrement ne l'empêcheront pas d'arriver à ses fins.
Vassilissa est un personnage attachant. le ton donné au texte est juste. le conte original n'est pas dénaturé. L'onirisme des dessins nous emporte. Un sublime album. Un coup de coeur, forcément.

Lien : http://lesmotsdelafin.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JumaxJumax   07 septembre 2013
"Savez-vous comment je l'ai appris ? J'ai séjourné dans ce village, au cœur de l'immense Russie. Et ce sont eux qui m'ont tout dit. Ils m'ont même invitée à dîner ! Nous avons bavardé, plaisanter, bien ri et surtout bien mangé jusqu'à ce que nous n'ayons plus faim, le cœur content et le ventre plein.
Et de ce conte c'est la fin."
Commenter  J’apprécie          250
NadaelNadael   26 novembre 2013
« Soupçonnant qu'on l'avait trompée, la sorcière se précipita dans l'isba. Vassilissa n'était plus là ! L'ogresse tira la queue du chat et hurla :
Pourquoi ne lui a-tu pas crevé les yeux ?
Voilà longtemps que je chasse pour toi les souris et les rats ! Répondit le griffu-moustachu.
Et tu ne m'as rien donné de bon, alors qu'elle m'a offert du jambon !
Babayaga frappa les chiens.
Voilà longtemps que nous sommes tes gardiens ! Aboyèrent-ils. Et tu ne nous a nourris que de maigres bouillies de son, alors qu'elle nous a offert des croûtons !
Babayaga secoua furieusement le portail.
Voilà longtemps que je protège ta maison ! Protesta-t-il. Et tu n'as jamais mis la moindre goutte d'huile sur mes gonds, alors qu'elle en a versé un plein flacon !
(…)
Trépignant et écumant de colère, la sorcière siffla entre ses doigts crochus. Le grand mortier dans lequel elle pilait ses poudres empoisonnées apparut. D'un bond, elle sauta dedans. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
brigittelascombebrigittelascombe   28 novembre 2013
Vassilissa colla son oreille droite contre la terre...Et elle entendit approcher la sorcière.Vite! Elle jeta le torchon qui se transforma en rivière!
Bavant de rage, Baba Yaga fut bien forcée de s'arrêter.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Claude Clément (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Clément
Découvrez "Baba Yaga", l'adaptation du célèbre conte russe, par Claude Clément et Paul Echegoyen (http://paulechegoyen.blogspot.com), aux éditions Seuil Jeunesse.
Il était une fois une petite fille nommée Vassilissa que sa marâtre détestait. Un jour, pour se débarrasser d'elle, celle-ci l'envoya chercher du fil et une aiguille chez la terrible Baba Yaga.
Tantôt pressant le pas, tantôt très lentement, Vassilissa marcha longtemps... Quand enfin elle parvint au fond de la forêt, elle découvrit l'isba de la sorcière, entourée d'une barrière faite d'ossements humains et de crânes aux yeux flamboyants...
Disponible en librairie.
Réalisation : Laurent Harduin http://www.laurentharduin.fr/
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tout sur one piece (difficile)

quel est le 1er homme de l équipage de Gold Roger ?

baggy le clown
shanks le roux
silver rayleigh
crocus

30 questions
1975 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre