AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226109569
125 pages
Éditeur : Albin Michel (26/08/1999)
3.62/5   4 notes
Résumé :
Un homme atteint un village de haute montagne, à Bali, là où ne parviennent jamais les étrangers. Il est là pour y apporter la dernière pierre de la collection de son père disparu et y découvrir l'énigme de sa naissance.
Un récit singulier et envoûtant, hanté par la musique des pierres, la présence des morts, la quête d'une origine à assigner à chaque être et à chaque chose, la recherche du sens et le vertige de la perte.


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
aimeryjoesselaimeryjoessel   30 janvier 2021
C'est elle, la voici. La ceinture plate brodée d'or, large et lisse, marque le point fixe de son corps entre les hanches et la poitrine. Au-dessus et en dessous de la taille serrée, intouchable balance, les tissus de batik glissent avec d'infinies retenues. En haut, le chemisier barré sur la poitrine, en bas, cette contrainte légère du sarong sur les cuisses, et pourtant cette aisance, cette absence de poids, concordance absolue entre l'habit et le corps nu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
aimeryjoesselaimeryjoessel   30 janvier 2021
J'aime entendre tes voyages, cela fait des images pour la rose des vents.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Gilles Clément (42) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Clément
ENTRETIEN GILLES CLÉMENT Toujours la vie invente
autres livres classés : pierresVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

CHINOISERIES ET AUTRES RESTES DE QUIZ BROUILLONS

Les troupes une fois campées, il faut tourner ses vues du côté du près et du loin, des avantages et des pertes, du travail et du repos, de la diligence et de la lenteur ; c’est-à-dire qu’il faut rendre près ce qui est loin, tirer profit de ses pertes même, substituer un utile travail à un honteux repos, convertir la lenteur en diligence ; il faut que vous soyez près lorsque l’ennemi vous croit bien loin ; que vous ayez un avantage réel lorsque l’ennemi croit vous avoir occasionné quelques pertes ; que vous soyez occupé de quelque utile travail lorsqu’il vous croit enseveli dans le repos, et que vous usiez de toute sorte de diligence lorsqu’il ne croit apercevoir dans vous que de la lenteur : c’est ainsi qu’en lui donnant le change, vous l’endormirez lui-même pour pouvoir l’attaquer lorsqu’il y pensera le moins, et sans qu’il ait le temps de se reconnaître.

Mao Zedong
Sun Tzu

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre