AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782859208394
130 pages
Éditeur : Le Castor Astral (14/10/2010)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 12 notes)
Résumé :

Le Paradisier est l’histoire singulière de Raphaël Moineau (une trentaine d’années, agent de surveillance, dont la main droite s’est figée, crispée en forme de tête d’oiseau) et de son voyage, du Louvres au Vésuve. Dans cet étrange roman à la force poétique rare, il est question d’anges, de Naples écrasée par la canicule, d’un petit bossu de la camora, d’une str... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
melusine1701
  20 janvier 2012
Raphaël Moineau est agent de surveillance au musée du Louvres. Lui qui voulait être peintre mais dont un coup de colère a laissé la main infirme, arpente les galeries le long des toiles des grands maîtres. Devant les Bergers d'Arcadie, de Nicolas Poussin, une femme vêtue de jaune attire son attention. Sur le cadre de ce même tableau, il a trouvé, lors de sa ronde de la veille, une plume. Une jolie plume jaune. Machinalement, il la porte à son oeil, regarde par l'interstice, aperçoit la femme en jaune… Mais cette fois-ci avec deux ailes dans le dos. Il y a un mystère autour de ce tableau de Poussin. Après quelques recherches sur Poussin, son admiration pour Virgile et pour Naples, il découvre d'autres plumes, toujours sur des vues de la cité italienne. En regardant dans l'interstice des plumes, il peut voir leur propriétaires: des anges, qui suivent de près leurs protégés. Alors le moineau s'envole pour Naples, bien décidé à en apprendre davantage sur la femme en jaune.
Quelle magie! J'ai été immédiatement touchée par ce personnage qui reste dans les coulisses des grands peintres, comme un oiseau aux ailes coupées. Son périple à Naples va mettre sur sa route des personnages étonnants, qu'il va apprendre à connaître en écoutant leurs anges, parfois fatigués de suivre ces hommes et ses femmes aux vies parfois tumultueuses, parfois tragiques, parfois à répétition. J'ai particulièrement été émue par l'histoire écarlate de l'ange aux ailes pourpres et ses vies plus sanglantes les unes que les autres. Dans une langue précieuse et soignée qui s'attache à créer à chaque histoire un univers colorée et tout en nuance, tout en légèreté, ce roman m'a déroutée et m'a émerveillée par sa capacité même à me perdre. Il est exigeant, certes, surtout quand on n'est pas familier de la langue italienne et des noms, et l'on a vite fait de se prendre au rythme des sons et la musicalité des phrases avant de se rendre compte qu'on a oublié de suivre l'histoire. Et pourtant, elle vaut la peine de s'y accrocher, car la femme en jaune est bien à Naples, et n'était pas par hasard devant ces tableaux du Louvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
delitterys
  10 octobre 2011
On y suit l'épopée minuscule de Raphaël Moineau, qui remonte, d'un tableau de Poussin à des labyrinthes napolitains, vers sa destinée. L'écriture prend la forme d'une sérénade, rythmée par un « ovo » qui se fait refrain lancinant, à la disposition typographique évoluant en fonction des histoires récoltées par ce curieux narrateur. Ce mot-oeuf roule entre les vies fêlées dont Moineau retranscrit les faibles échos sur son carnet. Roman flottant, sous-titre l'auteur : et le texte de di- vaguer, de procéder par effleurements, par impressions qui émergent et sinuent au fil du récit et de la conscience. On ressent, dans ces échos entre mots et images (qu'ils sont beaux, ces autels, et belles ces photographies, qui constellent le texte !), l'hésitation infinie du narrateur à trouver sa place entre souvenir et imaginaire, réel et chimère – hésitation qui me semble si emblématique de la griffe de Clément. C'est un livre somptueux, ni roman, ni poème, véritable curiosa précieuse, dans les interstices de laquelle j'aime à me promener, retrouvant, rêveuse, amoureuse, les vestiges de mon âme d'enfant.
Un article plus complet sur cette page :
Lien : http://www.delitteris.com/in..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
frederiClement
  03 février 2011
"Le Paradisier, oiseau de paradis, paradis d'oeufs et de plumes de tout poil, n'est pas un livre ordinaire. Véritable éclosion de poésie, chaque page caresse l'oeil et le coeur. On y joue avec les mots, avec l'Histoire et les histoires. Vies minuscules et concordantes racontées en pied de nez par une plume qui prend tour à tour le rouge cerise d'une certaine bouche, les reflets d'or de tels cheveux, bleu virginal ou plomb fondu. Et c'est le coeur qui fond. Touché, plombé dirait l'auteur.... " suite sur le site Actualitte.com
Commenter  J’apprécie          40
brigittelascombe
  17 mai 2011
Bizarre, bizarre semble chuchoter Raphael Moineau à la tête en bec qui lui sert de main. Bizarres, oui, surprenantes même ces plumes virevoltantes d'ange en ange. Alors le Moineau s'enfuit à tire d'ailes de son musée du Louvre et de sa triste condition de gardien pour quelques aventures planantes entre enfer de Dante et paradis perdu. L'Italie l'ensorcelle de ses chauds accents du sud. Mais ne brulera t il pas ses ailes aux miroirs déformants des secrets dévoilés? Une jolie prose écrite d'une jolie plume comme une suite de nouvelles reliées entre elles par un simple fil d'or... à découdre pour en découvrir la clef celle du ...paradisier!
Commenter  J’apprécie          20
Idiosyncrazy
  01 août 2017
Appréciant la maison d'édition et ayant été attirée par le résumé, j'ai finalement été déçue de cet ouvrage, sans doute trop différent de ce que je lis habituellement. Tout d'abord, la police d'écriture utilisée en premier lieu est difficile à lire et même fatigante par moments, pour peu que, comme moi, on ne soit pas passionnée par le texte. Ensuite, la narration m'a particulièrement déplu. Les répétitions de mots et de phrases, sans doute pour un effet poétique et de jeu avec le texte, m'ont ennuyée. Les différents personnages rencontrés au fil de l'histoire ne sont pas attachants ni même intéressants. En bref, une belle déception, tant du point de vue de l'histoire que de la construction du texte, trop lourde et trop insistante.
Commenter  J’apprécie          02

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
frederiClementfrederiClement   08 janvier 2011
Ovo
Trente-six jours que je suce ce mot. Ce petit mot joli, rond comme un noyau de cerise.
Ovo
Trente six jours que, du bout de ma langue, je le fais rouler sur mon palais. Le mouille. Que j’en savoure le velouté. Le sèche. Le fais cliqueter sur mes dents de devant. Claquer sur mes molaires. Le coince entre mes canines. Quelquefois. Je serre à l’entendre craquer.
Ovo
Commenter  J’apprécie          60
frederiClementfrederiClement   03 février 2011
Le site littéraire ACTUALITTÉ.com a aimé LE PARADISIER : http://www.actualitte.com/dossiers/1290-pardisier-frederic-clement-roman-flottant.htm

"Le Paradisier, oiseau de paradis, paradis d’œufs et de plumes de tout poil, n’est pas un livre ordinaire. Véritable éclosion de poésie, chaque page caresse l’œil et le cœur. On y joue avec les mots, avec l’Histoire et les histoires. Vies minuscules et concordantes racontées en pied de nez par une plume qui prend tour à tour le rouge cerise d’une certaine bouche, les reflets d’or de tels cheveux, bleu virginal ou plomb fondu. Et c’est le cœur qui fond. Touché, plombé dirait l’auteur.... " rédigé par Clémentine Baron=> suite à lire sur le site http://www.actualitte.com/dossiers/1290-pardisier-frederic-clement-roman-flottant.htm
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
frederiClementfrederiClement   08 janvier 2011
Ovo
Je m’appelle Moineau. Moineau comme l’oiseau. Comme le passereau de la famille des Fringillidés, conirostre, à livrée brune striée de noir, dit Robert le Dictionnaire. Et Raphaël, comme le peintre. Et Raphaël comme l’ange.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Frédéric Clément (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Clément
BEL OEiL - roman - LECTURE n°4 "BEL ŒIL, confessions argentiques d'un gardien de phare" - roman de Frédéric Clément publié aux Editions Albin Michel L'auteur en fait une lecture-concert mêlant voix, sons et musique... Le projet du spectacle sera prêt courant 2020 pour bibliothèques, médiathèques et autres structures culturelles. Pour toutes informations et demandes : www.fredericlement.net/contact
autres livres classés : plumesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2457 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre