AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Sejung Kim (Illustrateur)
EAN : 9782916899312
28 pages
Éditeur : Editions Chan-Ok (07/10/2009)
4.5/5   6 notes
Résumé :
Chacun possède au moins un rêve.
Toujours discret, le sculpteur de rêves
voyage de ville en ville. Personne ne le connaît.
Sans en avoir l'air, il travaille pour que les vœux
de chacun soient exaucés, pour rendre joyeux les gens
" pressés, énervés, soucieux et contrariés ".
Un album tendre et coloré, sur la patience, la volonté
et la persévérance nécessaires pour rendre sa vie
et celle des autres plus é... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
milamirage
  10 juillet 2012
Il arriva un jour dans une ville grise et ennuyeuse et s'y installa dans une petite boutique abandonnée. A sa devanture, il accrocha une pancarte où il n'y avait RIEN d'écrit. Il déplia son balluchon sur un tabouret. Il n'y avait RIEN dedans. Il s'installa sur le perron et, à toutes les heures de la journée et de la nuit, il ne fit RIEN. Bientôt, les villageois s'aperçurent de sa présence : cet homme était bien étrange, peut-être bien un artiste... Bref, en tout cas, un inutile. Mais quand les gens passaient devant lui, ils étaient toujours pressés, énervés, soucieux et contrariés. Certains cependant lui demandèrent s'il n'était pas fatigué de ne RIEN faire. Alors il leur répondit que son métier, c'était de sculpter des rêves, car chacun possède au moins un rêve, mais pas grand monde ne s'en souvient. Il leur dit aussi qu'il était à leur service pour donner forme à leurs rêves oubliés. Mais personne n'en avait cure, et tous étaient de plus en plus persuadés qu'il était un inutile. Jusqu'au jour, où, un petit garçon qui rêvait de devenir musicien...
Mon avis : Cet ouvrage appartient à la collection "D'ici et d'ailleurs" aux éditions flammarion. le concept en est simple : des histoires universelles, un auteur et un illustrateur de cultures différentes, un métissage de sens et de couleurs. Cet « album conte » bénéficie d'un grand format (25,5 X 31 cm) ce qui le rend bien visible dans les rayonnages mais ce n'est probablement pas ce qui explique l'engouement qu'il provoque à la médiathèque. La première de couverture nous permet de faire immédiatement connaissance avec ce petit bonhomme bien sympathique qu'est le sculpteur de rêves. Entre ses mains petites et rondes, une boule lumineuse et aérienne contient le titre. Dès le début de l'histoire, l'auteure interpelle le lecteur en attisant sa curiosité.
" Personne ne le connaissait. Personne ne l'attendait. Personne ne désirait qu'il reste. Ni qu'il parte, non plus, d'ailleurs. Car personne ne fit attention à lui. "
Mais alors, qui est cet homme, que fait-il là, ou plus exactement, pourquoi ne fait-il rien de tout son temps ?
Et nous entrons dans ce conte philosophique empreint de poésie qui nous démontre qu'en étant trop pressés tout le temps, absorbés par notre quotidien, on oublie ses rêves, on n'oeuvre plus pour leur donner forme, alors qu'il faudrait peu de chose pour y parvenir : un peu de volonté, suivie de patience. Les illustrations accompagnent à merveille le texte : les teintes sont délicatement nuancées et se renforcent au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire (il ne faut pas oublier que le sculpteur de rêves arrive dans une ville grise et ennuyeuse où les habitants sont souvent soucieux et énervés) ; les personnages sont ronds et expressifs, tout autant dans leur lassitude que dans leur bien-être nouvellement acquis. Tout cela réuni nous offre une bien jolie leçon de vie.
Mais au fait, dites-moi, qu'avez-vous donc fait de vos rêves ?
Public : à partir de huit - neuf ans mais sans aucune autre limite d'âge et même vivement recommandé aux adultes que nous sommes...
Si vous voulez vous rendre sur le blog de l'illustratrice, Kim Sejung, vous pouvez suivre cette adresse :
http://attwn82.canalblog.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
raton-liseur
  11 juin 2014
Mini Raton a reçu ce livre pour son anniversaire il y a quelques mois. le livre a été lu, puis mis de côté, puis ressorti et relu…
L'histoire est un peu complexe, toute dans l'onirisme et la métaphore, mais ce livre est d'une immense douceur et c'est le texte plein de poésie et les images aux contours ronds et aux couleurs chaudes qui accompagnent l'enfant sur le chemin de cette lecture, et sur la compréhension progressive.
Il est étrange ce petit bonhomme tout rond avec ses cheveux roux. Il arrive alors que personne ne l'attendait, il repartira sans que personne s'en aperçoive, mais il aura mis des couleurs partout, parce qu'il est un sculpteur de rêves et parce qu'il sait, mine de RIEN, faire s'arrêter les gens pourtant si « soucieux, pressés » pour leur faire prendre conscience de ce rêve enfoui auquel on a renoncé trop vite.
J'aime ces rêves divers et accessibles. Bien sûr, il y a celui qui veut devenir musicien ou poète, mais il y a aussi celui qui veut faire un grand gâteau, ou un théâtre en bois, ou encore devenir couturière. Il y en a pour tous, et j'espère que cela permet aux petits lecteurs de comprendre qu'il n'y a pas de sot rêve, et qu'il est important de ne pas perdre ses rêves de vue, car c'est vivre la vie comme on la rêve (ou tout du moins essayer et ne jamais baisser les bras) qui permet d'être heureux.
Un très beau livre qui nous accompagnera au long cours, pour en comprendre le message petit à petit, au fil des lectures du soir. Un livre qui fonctionne sur le même mode que ce petit bonhomme dont on ne connaîtra pas même le nom, on passe devant une fois, deux fois, on s'interroge, on écoute, et ce n'est qu'au bout de quelque lectures que ma graine de lecteur commence à en comprendre le joli message si simple à dire, parfois si difficile à vivre. Et c'est une bonne façon de finir la journée sur une note de douceur, sur une note d'espoir en des lendemains fleuris si l'on prend le temps d'ouvrir son petit balluchon dans lequel il n'y a RIEN et d'en faire le meilleur usage possible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lali
  28 novembre 2013
Il est arrivé de nulle part avec un baluchon vide. Et assis toute la journée, il ne faisait rien. Rien du tout. Jusqu'à ce qu'il explique qu'il sculptait des rêves. Qu'il suffisait de lui confier un rêve et qu'il se chargerait du reste. Mais, là où il a posé son baluchon, plus personne n'a le temps de rêver. Si bien que le cordonnier, la blanchisseuse et le jardinier n'ont rien à confier au sculpteur de rêves. Pas le moindre petit, voire minuscule, rêve de rien du tout. du moins c'est ce qu'ils croyaient.
Il a fallu un enfant téméraire, ou un peu rêveur, ou les deux, pour sortir un village de ses habitudes. Parce qu'un sculpteur de rêves a donné vie à son rêve de musique.
Il a fallu que la mélodie jouée par le jeune violoniste réveille les rêves endormis depuis longtemps et que chacun des villageois les laisse vivre au grand jour.
Il a suffi qu'un sculpteur de rêves passe par là. Pour que je me dise que « le chevalier des causes perdues » de Fugain était toujours vivant. Qu'il portait un autre nom. Et j'ai souri. Claude Clément avait su une fois de plus m'enchanter… et me faire rêver. Tout comme les illustrations de Kim Sejung.
Il suffisait d'un peu de musique pour que tous se mettent à rêver à nouveau.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ladythat
  14 mars 2015
Dans une ville grise, triste et terne où vivent plein de gens pressés, arrive un petit étranger qui attire la curiosité car il passe ses journées à ne rien faire. Les gens ne comprennent pas son désir de donner forme aux rêves des autres alors qu'ici personne n'a le temps de rêver, trop occupés par leurs corvées, trop fatigués pour rêver dans leur sommeil. Pourtant lorsqu'il donne forme au rêve de musique d'un petit garçon, les avis changent, leur regard sur le monde également et avec l'aide du sculpteur de rêves, chacun va donner forme à son rêve…
Claude Clément signe un très bel album sur le rêve et notre désir de lui donner vie, car c'est notre force, notre volonté qui mettront de la couleur dans nos vies, de la joie dans nos coeurs, du bonheur dans notre quotidien. Magnifiquement illustrés par Kim Sejung dont le trait fin et arrondi et les couleurs contrastées apportent beaucoup de douceur à l'ensemble, le sculpteur de rêves est une petite pépite pour les yeux et pour le coeur.
Lien : https://sirthisandladythat.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sylvie210
  02 juillet 2016
Un très beau compte qui m'à rappeler un livre de Hermann Hesse et qui rappelle la place des rêves, que l'on soit un enfant ou un adulte
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
milamiragemilamirage   09 juillet 2012
Quand il rentra à la maison, il trouva sa mère très fatiguée.
Toute la journée, elle avait nettoyé des vêtements tâchés,
les avait fait sécher, les avait repassés...
Quand son fils lui raconta que le sculpteur de rêves
avait donné forme à ses envies, elle se mit en colère
contre cet homme un peu étrange, certainement pas un vrai artiste.
Bref, en tout cas, un inutile qui tournait la tête à son fils.
L'enfant lui demanda :
- Maman, dis-moi : quel est ton rêve, à toi ?
Mais elle ne lui répondit pas.
Secrètement, elle pensait que, dès qu'elle en aurait le temps,
elle porterait plainte contre cet inconnu, ses idées saugrenues,
ses inventions biscornues, ses songes fous, bien trop têtus
et qu'on le jetterait sûrement hors de la ville, sans ménagement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
milamiragemilamirage   10 juillet 2012
Peu à peu, avec une bonne dose de patience,
quelques mesures de persévérance,
plusieurs pincées d'obstination et un long zeste d'espérance,
le vœu de chacun put devenir réalité.
Commenter  J’apprécie          120
museumdetoulousemuseumdetoulouse   26 juillet 2011
Les jours suivants, l'enfant se rendit chez le sculpteur de rêves, de plus en plus souvent. Ensemble, avec une bonne dose de patience, quelques mesures de persévérance, plusieurs pincées d'obstination et un long zeste d'espérance, ils purent donner enfin vie à chacune de ses envies.
Commenter  J’apprécie          10
museumdetoulousemuseumdetoulouse   26 juillet 2011
Un jour, il arriva dans une ville grise et ennuyeuse.
Sans se presser, il posa son maigre balluchon sur un banc de la place silencieuse.
Personne ne le connaissait.
Personne ne l'attendait.
Personne ne désirait qu'il reste.
Commenter  J’apprécie          10
milamiragemilamirage   21 juillet 2011
Chacun possède au moins un rêve, dit l'étranger. Mais pas grand monde ne s'en souvient.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Claude Clément (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Clément
Découvrez "Baba Yaga", l'adaptation du célèbre conte russe, par Claude Clément et Paul Echegoyen (http://paulechegoyen.blogspot.com), aux éditions Seuil Jeunesse.
Il était une fois une petite fille nommée Vassilissa que sa marâtre détestait. Un jour, pour se débarrasser d'elle, celle-ci l'envoya chercher du fil et une aiguille chez la terrible Baba Yaga.
Tantôt pressant le pas, tantôt très lentement, Vassilissa marcha longtemps... Quand enfin elle parvint au fond de la forêt, elle découvrit l'isba de la sorcière, entourée d'une barrière faite d'ossements humains et de crânes aux yeux flamboyants...
Disponible en librairie.
Réalisation : Laurent Harduin http://www.laurentharduin.fr/
+ Lire la suite
autres livres classés : rêvesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
509 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre