AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de PauseEarlGrey


PauseEarlGrey
  14 juillet 2017
Nous nous retrouvons ici avec un récit court construit autour d'un mystère : un groupe de femmes qui font des trucs un peu bizarre dans une forêt écartée d'un village français. En soi, le concept promettait un récit frais, sympathique et mystérieux.

Le problème, c'est le personnage principal et les personnages secondaires. Pour tout dire, je ne sais pas quel message a voulu faire passer Catherine Clément avec ce livre mais le fait est que le professeur Jean le Bihouic est particulièrement archaïque quant à la place des femmes dans la société, et les habitants du village frisent le racisme à l'excès. Or, on ne voit l'histoire qu'à travers leurs yeux considérant que ces femmes qui dansent ensemble autour d'un feu la nuit sont toutes folles, cinglées, bonnes à enfermées etc etc etc… C'est l'écueil garanti. le message que j'ai ressenti n'a rien de positif et tout de ce que je déteste, ajoutant à ça que le personnage principal du professeur m'est au fur et à mesure devenu de plus en plus antipathique.
Moi qui m'attendait à une certaine ouverture d'esprit sur d'autres types de croyance, je me suis retrouvée au milieu d'une histoire de conservateurs (j'insiste sur le masculin) racistes ayant une « sainte » peur de tout ce qui est différent de leur petit train-train quotidien… Quelle bonne image des villages français sans aucun doute clichée et réductrice....https://pauseearlgreyblog.wordpress.com/2017/07/05/les-dames-de-lagave-catherine-clement-une-celebration-de-litha/
Lien : https://pauseearlgreyblog.wo..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus