AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782501182584
224 pages
Marabout (02/11/2023)
3.8/5   74 notes
Résumé :
Une grenouille qui cuit sans s'en apercevoir, un bar qui pousse à l'abri des regards, une chenille qui peine à déchirer son cocon, une vipère qui se réchauffe. De ces sept histoires du monde entier, nous pot tirer sept leçons de vie fondamentales. Ce livre nous i à un voyage allégorique à travers des fables univers animalières et végétales, qui nous parlent toutes d'évolution, de conscience et de résilience. Un livre pareil fruit dont les sept pépins, condensés de v... >Voir plus
Que lire après La Grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite... : Et autres leçons de vieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,8

sur 74 notes
5
3 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
1 avis
Sept paraboles animalières ou végétales, sept leçons de vie originales et amusantes.

L'allégorie de la grenouille nous montre qu'il faut rester vigilant et prendre garde à ne pas laisser notre conscience s'endormir. Il faut savoir se remettre en question et ne pas se laisser aller à la facilité, savoir détecter les changements qui surviennent dans notre société surtout quand ceux-ci ont mis du temps à évoluer et risquent alors de passer inaperçus.

L'allégorie du bambou nous incite à être patient, il nous enseigne la persévérance, le travail à long terme, le refus de la résignation : "semer aujourd'hui pour récolter plus tard."

L'allégorie de la cire et l'eau chaude nous enseigne qu'une première impression laisse une trace qui influera fortement les empreintes suivantes. Cela vaut pour tous nos actes, apprentissages et tous les gestes de la vie quotidienne, qui sont souvent piégés par nos habitudes.

L'allégorie du papillon et du cocon nous démontre que certaines épreuves sont indispensables pour se développer. Les obstacles sont nécessaires pour se renforcer de l'intérieur sans attendre que l'aide vienne de l'extérieur. Nos efforts nous permettent de nous dépasser, d'évoluer.

L'allégorie du champ magnétique et de la limaille nous suggère de ne pas s'arrêter aux apparences, de remonter aux causes premières. Il ne faut pas agir seulement sur les symptômes.

L'allégorie de l'oeuf et du poussin nous montre que tout individu a besoin au départ d'un cadre , avec des limites et de l'affection . Dés lors il pourra briser sa coquille et trouver assez de force pour se" tenir debout" et ne pas s'effondrer à la moindre contrariété.

L'allégorie de la vipère de Quinton nous explique qu'il est bon de savoir faire le tri dans tout ce qu'on a absorbé passivement étant enfant afin de garder ce qui est consciemment nôtre et de rejeter ce qui ne nous convient plus. Né dans une autre famille, nos croyances, valeurs et vision du monde seraient tout autres.

Armés de tous ces concepts de philosophie, nous pourrions nous améliorer. Bien-sûr ce n'est pas à la seule lecture de ce livre que nous y parviendrons. Cela nous permet au moins d'entrevoir l'origine de nos actes et de nos pensées , de savoir quels sont les facteurs souvent inconscients qui nous dirigent, de garder les yeux ouverts.
Commenter  J’apprécie          280
A travers sept histoires toutes simples, Olivier Clerc présente des méthodes de vies et des façons de s'adapter à la vie quotidienne, à l'actualité tout en étant confiant et à l'écoute de soi et des autres. Il présente ça de façon très simple, avec des métaphores compréhensibles par tous et qui permettent de bien illustrer ses propos. Un ouvrage philosophique qui apporte une réflexion intéressante et de nouvelles idées pour changer nos habitudes.
Commenter  J’apprécie          150
Un petit livre, facile a lire, qui ouvre a la conscience.
Beaucoup de livres de ce genre sont difficiles a appréhender, mais celui-ci se lit tout seul. On comprends très bien les allégories présentées et les éclaircissements de l'auteur quand a leur interprétation ouvrent des voies.

Un livre que je recommande pour ceux qui veulent s'ouvrir, prendre conscience, ne pas se laisser cuire a feu doux comme la grenouille du titre.
Commenter  J’apprécie          110
Mouais mouais mouais… Ce livre ne correspond pas exactement à mes attentes. J'avais cru acheter un recueil de petites sagesses et je me suis retrouvée avec sept phénomènes naturels décrits de façon factuelle puis commentés à la lumière de notre société actuelle.
D'un côté, ces sept phénomènes peuvent effectivement avoir une lecture symbolique et nous donner à réfléchir sur notre façon de vivre, d'agir et de faire société. D'un autre, les réflexions faites par l'auteur me semblent parfois un brin réactionnaires. Ou alors c'est parce qu'il date d'il y a vingt ans déjà ? Je ne sais pas trop…
Les raisonnements me paraissent justes et pertinents : oui, il faut être attentif au déclin de certaines situations avant qu'elles ne deviennent intolérables, oui, il convient de mûrir en silence certains projets, non, toute aide n'est pas bonne à apporter si elle ne permet pas à l'autre de s'émanciper etc. Cependant, certains arguments se présentant comme scientifiques me semblent un peu fallacieux… ou est ce encore une question d'avancées dans ces domaines en vingt ans ?

A voir. Mais j'ai plusieurs fois été mise mal à l'aise par les développements de l'auteur même si le fond m'a convaincue.
Commenter  J’apprécie          20
Ce livre, qui m'a été offert, diffère de ce que je choisis habituellement de lire.

Les métaphores et allégories qui sont présentées sont intéressantes car elles peuvent s'appliquer à de nombreux domaines. Pour chacune, Olivier Clerc décortique pour nous quelques interprétations possibles en sociologie, agriculture, écologie, psychologie, médecine, éducation...
Certaines de ces comparaisons m'ont semblées très pertinentes. D'autres correspondent au point de vue de l'auteur, que je ne partage pas toujours (parfois pas du tout).

Je pense que le plus intéressant est de se les approprier et de chercher par soi-même à les retrouver dans le monde qui nous entoure.

Je ne suis pas extrêmement enthousiasmée par cette lecture, qui m'a décalée de mes sujets habituels (cf la métaphore de la cire et de l'eau chaude). J'en ai toutefois tiré quelques éléments intéressants.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
" On ne peut pas être libre et ignorant ", observait avec justesse le président américain Thomas Jefferson. La liberté n'est pas un acquis, elle ne se donne pas, elle se conquiert. Nous ne sommes pas libres si nous ignorons les forces et les conditionnements qui se sont exercés sur nous et qui continuent d'influencer ce que nous prenons pour de " libres"choix. La liberté, symboliquement parlant, ce n'est pas seulement se balader à son gré dans des traces existantes, c'est aussi de pouvoir creuser son propre sillon.
Commenter  J’apprécie          140
L'énergie que nous dépensons à corriger quelque chose qui a été mal appris au départ est maintes fois supérieure à celle que nous demanderait le surcroît d'attention nécessaire à effectuer cette chose de manière juste la toute première fois. À vouloir aller trop vite au début , nous ralentissons considérablement l'obtention du résultat désiré. "Roulez lentement , je suis pressé.", disait Churchill avec sagesse à son chauffeur.
Commenter  J’apprécie          130
En matière d'éducation, par exemple, certains enfants progressent de façon constante et régulière, tandis que d'autres semblent stagner, ne pas évoluer, accumuler du retard. pourtant, parmi ces derniers se trouvent souvent des "enfants bambous" qui, parvenus à un certain stade de leur imperceptible maturation intérieure, vont soudain faire des pas de géant dans leur évolution, rattrapant et parfois dépassant ceux d'après lesquels on les jugeait en retard.
Commenter  J’apprécie          122
Alors que certains s'efforcent de transformer l'homo sapiens en Homo zappiens, en l'abrutissant de TV (version moderne de la caverne de Platon, les images en couleurs succédant aux ombres projetées sur les parois), nous gagnerions à promouvoir l'Homo consciens, l'homme éveillé et conscient, sorti du bouillon de la culture ambiante, plutôt que l'homme grenouille!
Commenter  J’apprécie          140
(...) rien ne s'oppose durablement au changement, car la vie est changement, et sans lui aucune vie n'est possible (...) L'histoire n'est pas une droite ascendante, tracée entre abscisse et ordonnée, partant de la préhistoire et tendue vers un avenir toujours plus radieux. c'est une spirale où alternent sans cesse jour et nuit, été et hiver, construction et destruction, croissance et déclin, conflit et paix, inspiration et expiration. Toute tentative de notre part de supprimer l'un des termes de ses couples de polarité est donc vouée à l'échec.
Commenter  J’apprécie          70

>Psychologie>Psychologie appliquée>Developpement, amélioration de la personnalité (187)
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (358) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
826 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..