AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782259202510
490 pages
Éditeur : Plon (24/11/2006)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 9 notes)
Résumé :

Sous la façade immuable de l'Elysée, que de drames intimes ! Pour la première fois, ce livre nous plonge dans la vie familiale des cinq Présidents, en disséquant les liens obscurs et puissants qui unissent leur couple et le pouvoir. Il nous fait partager le combat quotidien des épouses de chefs d'Etat, un combat sans pitié. Trompées avec d'innombrables rivales, sacrifiées à la dévorante passion de la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Woland
  30 décembre 2007
Un titre idiot et un peu "carpette" pour un livre qui, par contre, ne l'est pas tant que ça. le sous-titre en est : "Histoire Intime des Couples Présidentiels Sous la Vème République."
Je précise que ce volume, dédicacé à "la prochaine Première Dame de France", ne s'attarde pas sur le cas du couple Sarkozy. Christine Clerc semblait attendre beaucoup de l'ex-Mme Sarkozy mais nous savons aujourd'hui que le couple n'a pas dépassé l'investiture et que notre Président actuel en est réduit à des coups de pub auprès de Carla Bruni.
Sont donc passés au scanner les couples De Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand et Chirac. Une constante : l'ambition dévorante des éléments mâles desdits couples qui les conduira à briguer l'Elysée en dépit des réserves, souvent profondes, émises par leurs compagnes.
Le cas des De Gaulle demeure légèrement en retrait puisque Charles et Yvonne de Gaulle sont les seuls à avoir dû affronter une situation historique nécessitant l'apparition d'un "homme providentiel." Pour le reste, Christine Clerc insiste sur la vocation d'épouse, plutôt que de mère, qui semble avoir été celle de Mme de Gaulle. Il n'en reste pas moins vrai qu'être la femme du Général ne dut pas être simple tous les jours.
On est surpris d'ailleurs de constater que cet état de fait accompagne également les autres couples. Mme Pompidou, par exemple, qui se plaisait à Matignon, ne pouvait s'empêcher d'avoir des frissons lorsque ses obligations ou simplement le hasard l'amenaient à passer devant l'Elysée. le scandale des "parties galantes" que lui prêta un temps la rumeur devait les laisser, elle et son époux, profondément blessés.
Mme Giscard d'Estaing avoue rétrospectivement son malaise face au poste remporté par son mari en 1974. D'autant que Giscard essaya par tous les moyens de lui imposer une certaine fonction auprès de lui, en tous cas pour la galerie.
Mme Mitterrand, quant à elle, voit son tout nouveau mari se lever au beau milieu du repas de noces et faire mine de quitter la salle. Effarée, elle lui demande où il compte aller. Il lui répond qu'il a une réunion de parti dans un café. (!!!) Femme de tête, elle obtient de l'y accompagner. Ceci dit, on ne peut pas dire que la chose était particulièrement romantique ...
Danièle Mitterrand, sans l'avouer, a toujours laissé dire que ses prises de parti en politique, toujours très à gauche et proches de l'extrêmisme, lui étaient plus ou moins inspirées par le comportement de son mari. C'était sa manière à elle de protester contre les manoeuvres politiques de Tonton - et ses innombrables aventures galantes.
Mais la moins gâtée - et la plus ahurissante - demeure incontestablement, si l'on en croit le livre de Christine Clerc, Bernadette Chirac qui semble vraiment avoir été épousée par raison. Ombre fidèle, elle épaule toujours un Jacques Chirac qui, bien qu'il ait vraisemblablement joui, en dépit de tout ce qu'on peut lui reprocher aujourd'hui, du plus fort capital de sympathie dont ait jamais disposé Président de la Vème, se conduit envers elle ni plus ni moins qu'un mufle insensible.
Un livre intéressant, où il y a sans doute à boire et à manger mais qui, malgré tout, démontre que, même à un certain niveau social, la femme continue à subir l'homme - même si elle aime celui-ci. ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jean-Daniel
  27 janvier 2017
Les ouvrages biographiques, dont les hommes d'état ou autres personnages connus sont les sujets, ne cessent de garnir les étagères des libraires. Celui de Christine Clerc s'inscrit dans une autre démarche car il s'attache à présenter la vie et le rôle des épouses de cinq présidents : De Gaulle, Pompidou, Giscard d'Estaing, Mitterrand et Chirac. Ces femmes ont dû sans cesse jongler entre la passion dévorante de leurs maris pour la politique et leur vie de famille.
Cet essai, richement documenté, permet de faire un tour d'horizon des principaux évènements liés à chaque président et se lit facilement et avec un certain intérêt, même si certaines anecdotes sont déjà connues. Toutefois, plus qu'un exercice de synthèse sur le rôle des épouses de présidents, cet ouvrage se limite à une approche descriptive de la vie de ces épouses.
En conclusion, ce livre est à réserver aux lecteurs qui ont peu lu d'ouvrages sur ces cinq présidents.
Commenter  J’apprécie          50
jpflechard
  28 décembre 2013
Toujours aussi passsionnant et, ce qui ne gâte rien, très bien écrit. Un vrai plaisir!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
julienraynaudjulienraynaud   04 décembre 2015
(Yvonne de Gaulle) Je plains celle qui m'a succédé dans ce musée qu'est l'Elysée.
Commenter  J’apprécie          110
Jean-DanielJean-Daniel   27 janvier 2017
"L’Elysée, maison sans joie. Je plains celle qui m’y succédera...”, Yvonne de Gaulle
Commenter  J’apprécie          10
Jean-DanielJean-Daniel   27 janvier 2017
“Mon rêve de première dame ? Ne plus l’être !”, Anne-Aymone Giscard d’Estaing.
Commenter  J’apprécie          10
Jean-DanielJean-Daniel   27 janvier 2017
“Etre première dame de France, ça me rase !”, Cécilia Sarkozy
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Christine Clerc (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Clerc
Deuxième partie de notre rencontre avec Christine Clerc pour la sortie de "Victor Hugo amoureux" (Rabelais)
>France : histoire>20e siècle>Cinquième République: 1958- (87)
autres livres classés : présidentsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1047 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre