AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782896495924
Éditeur : VLB Editeur (31/03/2014)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
L'industrie de la beauté est multiforme, tentaculaire et extrêmement lucrative. Elle est aussi sans pitié. Jusqu'où accepterons-nous d'aller pour nous conformer aux standards esthétiques — par définition inatteignables — qu'elle prétend nous imposer?
« Ce livre n'est pas qu'une enquête, c'est ma quête », lance d'emblée Léa Clermont-Dion. Motivée par sa propre expérience d'une obsession corporelle maladive dont elle a réussi à se guérir, elle s'attaque au cult... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
emmie-wesline
  21 juin 2014
On dit souvent qu'il ne faut pas juger un livre par sa couverture. Dans ce cas, c'est vraiment le titre qui m'a donné le goût de le lire. J'étais en librairie, cherchant un livre, quand j'ai vu La revanche des moches en gras. Wow, un titre accrocheur! Je l'ai pris et l'ai acheté. Avant de le lire, j'ai fait quelques recherches au sujet de l'auteure, Léa Clermont-Dion. J'ai vraiment été impressionnée par cette jeune femme à peine plus âgée que moi, mais si accomplie et déterminée à faire une différence. J'ai encore plus eu envie de lire ce livre. En gros ce livre consiste en plus d'une vingtaine d'entrevues avec des personnalités. Ces entretiens portent sur des sujets comme l'estime de soi, la beauté, et l'apparence entre autres. J'ai vraiment aimé le lire. Les magnifiques illustrations rendent cet ouvrage unique et original. Plusieurs passages m'ont faite réfléchir. L'extrait de chanson d'Ariane Moffatt, m'a mettre en considération tout ce que je faisais à mon corps. L'entrevue avec Geneviève Guérard m'a montré à quel point le monde de la danse est exigeant. Les statistiques que l'auteure dévoile au fur et à mesure montrent que quelque chose ne tourne pas rond dans notre société.
Dans un monde où Kim Kardashian est une icône et un modèle de beauté, nous avons besoin de beaucoup plus d'ouvrages comme celui-ci pour nous remettre sur le droit chemin. Il est si facile de se noyer dans le monde des apparences, il faut s'accrocher à la réalité et se dire qu'il y a plus que ça qui importe.
Léa Clermont-Dion a du cran et du caractère. Sans sa détermination, ce livre n'existerait pas. Je n'arrive toujours pas à croire qu'elle ait réussi à interviewer autant de personnalités pertinentes. J'étais fière de lire son ouvrage.
Lisez son livre, il vaut vraiment la peine!
Emmie Wesline
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 décembre 2015
L’apparence est-elle si importante? À en croire la pression sociale engendrée par les médias de toutes sortes, les femmes doivent être belles et performantes ou ressembler à Barbie: taille de guêpe, chevelure blonde, abdominaux dessinés, muscles découpés, fesses bombées, cuisses fines, bassin étroit, ongles parfaits, lèvres pulpeuses, seins pleins et fermes, teint clair, longs cils, dents droites et immaculées, ventre plat, peau bronzée, aucune vergeture, aucun bouton, aucune ride, ni mèche grise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 décembre 2015
À 12 ans, j’étais obsédée par mon poids jusqu’à m’en rendre malade. Cliché, un peu. Triste, beaucoup. J’ai voulu plaire jusqu’à disparaître. À force de vouloir tout contrôler, j’ai perdu ma liberté. Je suis devenue obsédée par ma silhouette. À tout prix. J’ai voulu mourir. Oui, l’anorexie est assassine.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 décembre 2015
La femme occidentale, est un sexe derrière lequel elle disparaît, alors que la femme voilée par la burqa, la vraie, est aussi un sexe, que l’on recouvre de la tête aux pieds, pour le faire disparaître.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   03 décembre 2015
La beauté est partout: dans l’art, la littérature, l’architecture, le design, le théâtre, la mode… et ce n’est pas d’hier que nous parlons du rôle de la beauté dans notre société. J’avais l’habitude de sous-estimer l’importance du beau. En vivant à Paris, à force de passer des après-midi au musée, j’ai aussi compris l’importance de la beauté dans nos vies. En plus d’être héritage culturel immense, la beauté fait du bien. Elle contribue à notre bonheur. La vie serait bien morne sans elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 décembre 2015
L’intérêt d’être femme, c’est d’avoir un utérus, c’est de donner naissance à des enfants. Un homme peut donner son sperme jusqu’à la fin. Il est utile à l’humanité. Pas les femmes. C’est pour ça que le lien entre beauté et féminin est si fort. Quand tu es jeune et belle, tu peux faire des bébés. Maintenant, la vie est plus longue pour les femmes! Il faut continuer à vivre, malgré l’inutilité biologique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : industrieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Léa Clermont-Dion (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
176 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur ce livre