AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246280910
329 pages
Éditeur : Grasset (30/11/-1)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 44 notes)
Résumé :

Au nom de l'égalité, les 54 millions de Français se proclament tous défavorisés et réclament plus d'argent mais aussi plus de droits, d'avantages, de loisirs et de garanties. "Toujours plus !" Au terme d'une enquête sans précédent, François de Closets dresse le nouveau palmarès des inégalités révélant les Français qui jouissent des plus hauts revenus, mais également ceux qui bénéficient de la sécurité de l'emploi, des rentes de situation, des privilèges fisc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
denis76
  01 août 2019
Société de consommation : on y est toujours.
.
Faire ce qu'on veut avec peu, j'aime bien.
Quand j'étais moniteur de ski, j'aimais montrer ma technique avec mes skis basiques "Concorde" devant les frimeurs au matériel dix ou vingt fois plus cher : Orgueil ou autre chose ?
Là, avec un PC à 129 euros, je suis content de me faire plaisir. Pour combien de temps ? de la haute technologie dans une enveloppe de papier !
Diogène devant son tonneau, la morale des stoïques Epictète ou Sénèque, c'est bien pire : )
.
Lisez "Toujours plus", de François de Closets : ce livre de 1982 est toujours d'actualité :
la société de consommation, c'est l'apprentissage de l'avoir futile qui profite aux riches.
Commenter  J’apprécie          5423
HORUSFONCK
  21 janvier 2020
Toujours plus!, est le livre qu'il fallait avoir lu en 1982. Comme l'on dit maintenant, "il faisait le buzz".
En tout cas, ce livre me fut fort utile pour passer certain concours administratif interne et préparer l'épreuve-reine de dissertation à gros coefficient.
François de Closets, dans ce livre fort bien écrit et documenté, mettait en exergue les situations d'inégalités et d'injustices sociales souvent assez flagrantes. Ces états de chose qui élargissent et aggravent les multiples fractures sociales.
En 1982, la situation décrite par de Closets semblait fort difficile à faire bouger, syndrome d'une démocratie dont les multiples échéances électorales peuvent parfois arrêter le besoin de réformes.
En 2020, avec des élections présidentielles à cinq ans et couplées aux législatives, Toujours plus! s'est encore exacerbé... La preuve en est d'interminables conflits développés autours des retraites à venir.
Commenter  J’apprécie          292
umezzu
  27 mars 2017
La méthode de Closet avait du bon : reprendre une série de faits de société, mettre en évidence les inégalités et les incohérences du système. Ce livre, écrit simplement, un peu comme une série d'articles journalistes, est le premier et le plus dense de sa série "Toujours plus", qu'il a décliné les années suivantes.
Commenter  J’apprécie          70
fga1068820
  06 septembre 2020
Monsieur François de Closets est toujours prêt à s'accrocher à des approximations pour parvenir à ses démonstrations.
C'est son obsession depuis bien des années.

Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gavarneurgavarneur   25 juillet 2018
La France a réussi à créer à propos des retraites le plus bel embrouillamini que se puisse concevoir en sorte que, lorsque le gouvernement Mauroy annonça qu'il allait rapidement légiférer sur la retraite à soixante ans pour tous, les fonctionnaires un peu au fait de la question s'arrachèrent les cheveux. Il savaient qu'il faudrait d'abord « faire l'état des lieux » et ensuite tenir compte des milliers de cas particuliers : on ne pourrait aisément appliquer un principe unique à un dossier aussi touffu. Autant vaudrait tailler des jardins à la française dans la forêt amazonienne.
Page 108
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Jeanmarc30Jeanmarc30   07 novembre 2018
Ayant voué aux gémonies ce "fric capitaliste" toujours sale et salissant, nos modernes Caton n'en sont que plus à l'aise pour louer l'argent de l'État qui anoblit ceux qui le distribuent et, plus encore, ceux qui le dépensent.

Entre l'argent public et l'argent privé, il y aura la même différence qu'entre une arme détenue par un particulier qui peut servir à faire un hold-up ou bien à protéger un innocent et une arme confiée à un soldat et qui a pour seule fonction de défendre la patrie. C'est dire que l'une inspire la défiance et l'autre le respect.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de François de Closets (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François de Closets
Délibération du jury du Prix Bristol des Lumière .Cette année encore, "Du Grain à moudre" vous invitait à suivre les discussions animées entre membres du jury afin de choisir quel essai littéraire en langue française était récompensé par le Prix Bristol des Lumières. Cette année, c'est Olivier Rey qui l'a emporté, pour "Une question de taille" (Stock). le jury, présidé par Jacques Attali, est composé de Christophe Barbier, André Bercoff, Malek Chebel, François de Closets, Roger-Pol Droit, Luc Ferry, Caroline Fourest, Alexandre Lacroix, Aude Lancelin et Olivier Poivre d'Arvor.
>France : histoire>20e siècle>Cinquième République: 1958- (87)
autres livres classés : économieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre