AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782723481960
60 pages
Éditeur : Glénat (30/11/-1)

Note moyenne : 3.31/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Après plusieurs missions exemplaires d’exploration et de cartographie en Amérique du Sud pour la Société Royal de Géographie, le Colonel Percy Harrison Fawcett, fort de sa connaissance des peuples et milieux amazoniens, se persuade qu’il existe une cité perdue au cœur de l’immense forêt équatoriale. Une certitude qui se transforme en obsession le jour où il retrouve le carnet d’un ancien conquistador confirmant l’existence de cette fameuse « cité Z ».Cet homme, qui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
carre
  21 novembre 2012
Décidément cette collection « Explora » chez Glénat est une réussite. Après Mary Kingsley et Magellan, nous voici plonger au début du XXème siècle, le major Fawcett persuadé de l'existence de cités perdues en Amazonie, consacrera toute sa vie à leurs recherches. Il s'oppose à un richissime aventurier qui monte lui aussi une expédition, mais dont les motivations sont beaucoup moins nobles. Un vrai plaisir de lecture que ce nouvel opus de Christian Clot, tant par l'histoire riche en rebondissements, que sa remarquable documentation et le plaisir visuel des dessins A. Bocci. Certains reprocheront peut-être une trop grande part laissés aux préparatifs et aux manigances mais cela montre aussi l'incroyable abnégation de cet homme pour mener à bien son rêve ultime. On pense forcément aux films de Spielberg, Indiana Jones mais aussi à Jurassic Park, d'ailleurs Arthur Conan Doyle est présent dans l'album, lui qui fut un ami proche de Fawcett. Au final je referme avec regret les aventures de cet explorateur atypique et idéaliste. Et attends avec impatience la suite de ces périples. Et je retrouve le plaisir de la BD chère à ma lointaine enfance. Si ! Si !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
boudicca
  22 octobre 2012
Avec ce volume consacré à l'explorateur Percy Harrison Fawcett et à sa quête des mystérieuses cités perdues d'Amazonie, on peut dire que Christian Clot frappe fort. Si la qualité des autres albums consacrés à Mary Kingsley, Magellan et Richard Burton étaient déjà remarquable, elle s'avère ici meilleure encore. On y découvre la quête de toute une vie menée par cet homme controversé mais au talent indiscutable qui mena au tout début du XXe siècle une succession d'explorations dans la jungle amazonienne afin de trouver des preuves de l'existence d'une mystérieuse cité « Z » bâtie par une antique civilisation. C. Clot et ses collaborateurs brossent ici le portrait d'un homme fascinant : passionné, téméraire, ne tolérant aucune faiblesse, chez lui comme chez les autres, mais aussi curieux et profondément respectueux des civilisations indiennes qu'il côtoie et à propos desquelles il entreprend d'accroître ses connaissances.
De ses premières missions de cartographie pour le compte de la société royale de géographie jusqu'à sa toute dernière expédition au coeur de la forêt amazonienne, en passant par ses années au service de l'armée, c'est tout le parcours de cet homme d'exception qui défile sous les yeux du lecteur qui ne s'ennuiera pas une seconde. Les personnages constituant l'entourage de Fawcett sont également très bien mis en valeur, qu'il s'agisse de sa femme dont l'amour et l'abnégation ne faiblirent jamais, de son fils aîné, pour lequel il éprouve la plus grande fierté, ou encore de son ami, le très célèbre écrivain Arthur Conan Doyle qui s'inspirera de ses discussions avec Fawcett pour son fameux ouvrage « Le monde perdu ». le graphisme quant à lui est tout bonnement époustouflant, qu'il s'agisse de la jungle amazonienne avec toutes ses nuances de vert qui nous font bien sentir à la fois la beauté, la sauvagerie et la dangerosité du paysage, ou encore les combats de la première guerre mondiale dont on ressent parfaitement tout le gâchis et l'horreur.
Encore une fois C. Clot nous propose en bonus un supplément sous la forme d'un dossier proposant un condensé de nos connaissances actuelles sur Fawcett et son parcours mais aussi le contexte de l'époque, les techniques et technologies employées par les explorateurs, ainsi qu'une bibliographie destinée aux lecteurs désireux de poursuivre leur découverte de Fawcett et de ses recherches. Sans aucun doute le meilleur album de la collection Explora qui, après le succès des quatre premiers volumes, n'entend pas s'arrêter là puisque paraîtront normalement en 2013 la suite des aventures de Burton ainsi que celles de deux autres explorateurs, Henry de Montfreid et Tenzing.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Dionysos89
  24 octobre 2012
C'est la période de sortie des troisième et quatrième opus de la collection Explora, alors poursuivons avec Percy Fawcett, parti au coeur de l'Amazonie !
Je ne retiens bizarrement que très peu de bons moments car finalement l'exploration à proprement parler se fait très rare dans ce tome : la scène d'introduction est magnifique évidemment avec l'attaque surprise et la riposte en chansons et puis c'est tout jusqu'au dernier petit tiers de ce tome-ci qui nous replonge vraiment dans la jungle avec notamment quelques mésaventures animalières, mais surtout un très beau passage muet sur une nouvelle rencontre avec des indigènes. le problème est justement ce qu'il y a en-dehors de ces passages éparses et parcimonieux… pas grand-chose à mon goût, pas grand-chose qui motive une deuxième lecture et surtout pas grand-chose pour justifier le fil directeur habituel de cette collection Explora, c'est-à-dire l'exploration proprement dite. C'est dommage car, comme le souligne le dossier documentaire de fin, une nouvelle fois bien fourni (même si, autre problème, il nous dévoile, quand on ne connaît pas parfaitement le personnage, la fin historique de ses aventures), le personnage de Percy Fawcett est à la fois génial et ambigu, et aurait mérité une approche plus directe, plutôt que de multiplier les personnages secondaires dans le seul but d'additionner les points de vue sur le personnage. Les quelques passages où le héros est le narrateur rattrape un peu le coup, mais sont bien trop courts pour constituer une trame de fond assez captivante. Bref, côté scénario, un seul mot me vient directement : dommage…
En complément de ces quelques remarques désobligeantes, je dirais que nous avons là une aventure à la Indiana Jones entre épopée et recherche mystique ; d'ailleurs, la bande-annonce (voir les vidéos de Christian Clot sur Babélio) donnait parfaitement le ton avec une bande son qui ne trompait personne et puis le personnage d'Indiana Jones, même si George Lucas ne l'a jamais avoué, est fortement inspiré de la figure aventurière de Percy Fawcett ! Pour accompagner cela, vous trouverez dans ce tome des couleurs chatoyantes, des planches d'une grande beauté : la collection Explora conserve à plein son cheval de bataille qui est d'illustrer les aventures des plus grands explorateurs, même si, sur ce tome, je suis un peu déçu de l'ensemble, mais c'est personnel.
Un quatrième opus de cette collection qui met en avant un personnage très important de l'exploration mondiale, tome qui pêche par bien des aspects selon moi, mais se laisse lire et encourage malgré tout à poursuivre dans six mois et les années à venir avec les récits d'exploration qui ne risquent pas de s'arrêter là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Maks
  07 juin 2016
Une BD historique d'excellente qualité autant visuelle que narrative mais surtout instructive car meme si l'auteur a pris quelques libertés historiques pour cadrer dans le format d'une bande dessinée, on est tout de même très proche de la vrai histoire de Fawcett, fameux explorateur britannique de la période Victorienne.
Les planches et colorisations sont vraiment très travaillées, en fin d'ouvrage on trouve à notre disposition une dizaine de pages contenant un documentaire historique sur Fawcett avec photos d'époque et explication dès différence par rapport à la BD.
Je pense que ce ne sera pas la dernière fois que je vais me tourner vers cette collection "Explora" de chez Glénat.
À lire absolument pour tout amateur d'aventure, d'exploration et de la forêt amazonienne !
Commenter  J’apprécie          180
Petitebijou
  03 avril 2013
Depuis le peu de temps que j'ai entrepris d'explorer le monde jusqu'ici inconnu pour moi de la BD « contemporaine », cet album marque une étape magique pour la lectrice plus tout à fait débutante que je suis. Non seulement, j'ai été littéralement happée par le récit et les dessins, mais, maintenant que j'ai un peu de matière pour établir une comparaison avec les divers albums que j'ai lus récemment, je commence à comprendre le travail fourni par les dessinateurs et les scénaristes. Cela va peut-être sembler naïf, la question de la technique ne se posait pas pour moi auparavant, ou si peu. Une BD me plaisait ou pas. Tout juste sentais-je que j'étais sensible aux couleurs et à l'intérêt de l'histoire. Mais je ne m'étais pas trop interrogée sur le style. Avec cet album j'ai commencé à appréhender certaines subtilités qui m'avaient jusque-là échappées.
L'album nous retrace magistralement la vie de l'explorateur Percy Fawcett (1867-1925), explorateur anglais ayant réellement existé, qui partit à la recherche d'une cité « z », cité perdue en Amazonie.
Dès le début de l'album, la beauté du dessin m'a ensorcelée. Les couleurs rendent à la forêt amazonienne sa densité, sa dangerosité, sa moiteur, couplées à un cadrage quasiment cinématographique qui nous saisit littéralement. Les visages des hommes, en gros plan, semblent vivants, et nous renseignent avec justesse sur leur psychologie. Il m'a semblé entendre leurs voix, tellement chaque phrase prononcée tombe juste. Les regards se croisent, lourds de signification. La sensation est réellement physique pour le lecteur. Puis, nous voici de retour au sein de la famille de Fawcett en Angleterre. Voici sa femme, et ses enfants : en l'espace de deux pages, tout est dit : l'écrasante figure du père, l'ascendant sur son fils Jack, dans une économie de mots, sobrement, à travers quelques scènes de jeu.
Ensuite les auteurs nous racontent les difficultés de l'explorateur à faire reconnaître ses projets, le soutien de Sir Arthur Conan Doyle. Ici, davantage de texte, sans que cela ne pèse. La mise en page est toujours soignée, beaucoup de gros plans, toujours l'importance des regards. L'intérêt du lecteur ne faiblit pas. Peu à peu, le portrait de l'explorateur se précise. On le découvre intransigeant, prêt à tout pour arriver à ses fins, antipathique, dévoré par sa vocation. On apprend qu'il s'intéresse à l'occultisme, on approfondit sa philosophie de vie.
Survient la première guerre mondiale, au cours de laquelle le colonel Fawcett va se distinguer, mais aussi affirmer davantage son dégout pour l'humanité « civilisée ». L'album prend une autre tonalité, grise ou sanglante, et nous décrit avec réalisme la boucherie de la guerre. On est saisi par l'effet conjugué d'une économie de moyens et de scènes sans concession. Par ailleurs, cet épisode nous permet de comprendre encore mieux la psychologie de l'explorateur, et sa radicalité croissante.
Ne voulant pas raconter tout l'album, je dirai que la suite du récit est parfois judicieusement elliptique, sans que nous perdions le fil de l'intrigue, et le scenario nous entraîne habilement dans un crescendo avec l'expédition finale. Les dernières pages atteignent la perfection : conflits humains, dangers de la jungle, suspens, je défie quiconque d'abandonner sa lecture avant la dernière case.
Et, ô rage, ô désespoir, c'est ici que j'ai découvert les deux mots scélérats « à suivre… » et ai poussé un « noooooooooon ! » de déception. Je me suis précipitée sur la date d'édition de l'album, espérant que le tome 2 soit déjà sorti… et je n'ai plus qu'à prendre mon mal en patience puisque ce premier tome date de septembre 2012.
A la fin de la BD, les auteurs ont ajouté un petit dossier également passionnant sur Percy Fawcett, contenant notamment des photos des protagonistes et des cartes dessinées par Fawcett. Nous y trouvons les sources de leur travail, et c'est captivant. Quoi qu'il en soit, la BD aurait été tout aussi ensorcelante si elle n'avait été que de la pure fiction, mais la dimension documentaire est un bonus appréciable.

Lien : http://parures-de-petitebijo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (2)
BDGest   07 décembre 2012
Un one-shot plaisant et de bonne facture. À lire.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   04 octobre 2012
Le récit de G.Dorison est passionnant, il nous donne envie de vivre cette aventure aux côtés de Fawcett. […] Le dessinateur nous offre quelques très belles planches dont certaines vraiment impressionnantes.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
boudiccaboudicca   23 octobre 2012
Bataille de la Somme. 1er juillet 1916. La Civilisation ! Grands dieux ! Après ce qu'on en a vu, quel mot absurde ! Le cannibalisme justifie au moins le meurtre d'un homme, vous n'en sauriez dire autant de la guerre pratiquée par les nations civilisées. Le véritable sauvage ne se trouve pas dans les forêts primitives mais bel et bien en Europe !
Commenter  J’apprécie          120
carrecarre   11 novembre 2012
Mais quel exemple lui restera-t-il à Jack Fawcett, si son père n'est plus qu'un mythe oublié ?
Oui, une chimère reléguée au rang d'antiquité de l'exploration par des hommes comme le docteur Rice, qui ne doivent leur succès qu'à l'argent !
Commenter  J’apprécie          160
boudiccaboudicca   23 octobre 2012
Bravant les serpents géants, la faim et les innombrables pièges de la forêt, il a cartographié au péril de sa vie toute la région durant des années. Il nous revient enfin avec la plus grande découverte de l'année. Mesdames et messieurs, la Société Royale de Géographie est heureuse d'accueillir le Livingstone de l'Amazonie : Percy Fawcett !
Commenter  J’apprécie          60
IreneAdlerIreneAdler   01 octobre 2012
- T'es dingue, les courants vont t'emporter !
- Ce n'est pas ce qui m'inquiète, je m'y suis préparé. J'espère juste que les piranhas ne sont pas trop en appétit.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Christian Clot (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Clot
http://www.bdfugue.com/burton-t-1 Bande Annonce Captain Sir Richard Francis Burton par Alex Nicolavitch et Christian Clot chez Glenat
autres livres classés : amazonieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2016 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..