AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757851519
Éditeur : Points (12/03/2015)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 18 notes)
Résumé :

Partout dans le monde, à toutes les époques, les hommes ont cherché à entrer en contact avec les esprits par l'intermédiaire des chamanes et de leurs voyages pendant la transe. Il était donc légitime de chercher à discerner la part de ces pratiques dans l'art préhistorique des cavernes. Paru en 1996, le livre Les Chamanes de la préhistoire a fait date : sans constituer le chamanisme en explication unique, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
finitysend
  29 janvier 2013
A la fin des années 90 l'étude des ( plutôt les tentatives d'études ) des religions préhistoriques connaît un réel essor ...
Auparavant les thèses officielles tendaient à dire que le sujet était dans une très large mesure impossible à appréhender : cf. par exemple : Les religions de la préhistoire : Paléolithique ( de Gournan ) , si vous lisez ce livre ( au premier abord ) frustrant vous " entendrez " l'auteur dire à chaque page qu'il est le plus fréquemment impossible de se pencher sur le sujet ... il a des arguments ...
Mais il est en grande partie dans l'erreur ...
D'ailleurs lui-même a mis en lumière le fait que l'art paléolithique européen est un langage ..
Je recommande la lecture de ce livre pour réaliser à quel point il est difficile de dégager du sens ( de classer tout simplement! ) les données sur la presque totalité des sites archéologiques dans le but de dégager du sens religieux ...
Jean clottes et d'autres ont donc fait un travail salutaire en décidant d'explorer les pistes chamaniques ..
Fondamentalement l'idée c'est : presque tous les peuples de chasseurs cueilleurs s'expriment religieusement par des religions chamaniques ... beaucoup de peuples de chasseurs cueilleurs se sont exprimés par des peintures sur roches et beaucoup continuent de le faire ( quelquefois en plein air comme dans le Portugal préhistorique ) ..
La démarche de l'auteur repose en partie sur l'énoncé suivant : " ce que font les peuples chamaniques aujourd'hui les hommes de Lascaux le faisait aussi !!! "
Perso j'ai dû dans le cadre d'un certificat d'histoire des religions me pencher entre autres sur le chamanisme des Bouriates de Sibérie ...
Ce que j'en ai retenu ( par comparaison ) c'est que les pratiques chamaniques ont des possibilités de déclinaisons multiples et qu'elles peuvent s'intégrer dans des religions plus complexes avec panthéons .. rituels et clergé ...
Par ailleurs si on se concentre sur la zone refuge des populations pendant les maximums glaciaires ( Espagne atlantique et le sud-ouest de la France ... )
On ne manque pas de constater que nous sommes en face d'une aire culturelle commune ( très probable ) dont les expressions ont varié sur des centaines de siècles et il est probable que ces images ont certainement possédées des valeurs sémiologiques différentes pour les populations préhistoriques qui se sont succédées dans ce territoire ( qui sait combien de sites ( et combien de fois ) ont été oubliés et redécouverts ... )
L'histoire des religions anciennes et les approches historiques sur la longue durée et la continuité variable ( un champ historique spécialisé ) .. enseigne que le conservatisme est une tendance forte dans les groupes religieux mais que sous l'apparence du conservatisme ( par exemple iconographique ) les contenus rituels et dogmatiques évoluent grandement ( pression du milieu naturel ou social ......)
Pour ce qui est des cultures paléolithiques européennes ont doit souligner que les représentations humaines sont très rares ( encore plus rarement imputables à des essais figuratifs de chamanes et quelquefois ce qui a l'air indubitablement humain ne l'est peut-être pas ) et une partie significative de ces représentations sont en rapport avec des figurations clairement liés au symbolisme de la fécondité ( au niveau primaire ( vulves et autres ) ou secondaire ( affrontement de bisons pendant le rut )) ...
Il est probable ( fait démontré ) que des femmes avaient accès aux sanctuaires ( certains du moins et pour l'instant ) ..
Elles y peignaient peut être car quelquefois elles laissaient la marque de leur mains ...
Quand le réchauffement du climat ( fin du paléolithique ) a modifié la donne (( segmentations des peuplements ( et segmentation ethniques ? ) ... dispersions et multiplication du matériel portatif ... )) les figurations de la fécondité féminine occupent une place toujours significative mais le sexe masculin ( au sens propre ) est en pleine floraison figurative ...
La femme fertile se stylise à la fin de l'art pariétal mais elle garde un aspect fécond sur dimensionné ...
Décréter que le culte des déesses mère et fécondes ( et de la fécondité en générale ) est une invention importée par les peuples asianiques ( agriculteurs néolithiques ) qui auraient colonisés l'Europe et modifiés intégralement le peuplement européen est selon moi une vue de l'esprit ...
Si on se penche sur l'Anatolie et le Zagros ( qui sont les régions sources des peuplements paléolithiques comme néolithiques de L'Europe ) on constate que les cultes de la déesse sont en rapport étroit avec les expressions religieuses paléolithiques de ces régions et c'est valable également pour les peuples éleveurs de la fin du paléolithique balkanique ...
Le lecteur intéressé explorera avantageusement les thèmes religieux de catal huyuk ( taureau ... déesse mère ... oiseau ... félin .. etc... )
La comparaison avec l'art pariétal européen plaide très probablement pour l'existence d'une aire culturelle commune de l'atlantique au levant ) ..
Le chamanisme est certainement un facteur à prendre en compte mais à quel moment ?? et surtout selon quelles modalités ?? ...
POUR CONCLURE :
Les deux religions monothéistes ( judaïsme et zoroastrisme ) et patriarcales les plus anciennes gardent des traces de ces substrats paléolithiques et néolithiques ...
Le respect absolu de toute vie animale .. interdiction des souffrances inutiles infligées aux animaux ... par ailleurs dans la genèse l'homme ne reçoit pas la jouissance d'un monde crée pour lui .. : il en est le gardien responsable ..
L'exemple le plus saisissant est la matrilinéarité de la transmission identitaire dans le judaïsme ...
A contrario et toujours dans le judaïsme : l'interdiction quasi absolue ( très réglementé ) de consommer des animaux sauvages est très parlante ...
Il s'agissait de rompre avec la nature sauvage et tous les sentiments religieux qui pouvaient lui être associés ...
Le judaïsme on l'oublie souvent plonge ses racines 3000 à 4000 ans BP ....
D'ailleurs il semble que pour s'imposer le judaïsme ( comme d'autres religions : la religion grecque par exemple ) a essayé de détourner la charge positive des mondes souterrains en y établissant le Shéol biblique les enfers ( qui n'ont d'ailleurs rien d'infernaux !! et en prohibant le culte des morts ...
C'est peut-être de cette façon que l'idée de vie post mortem s'est installé fragilement ( et de manière conflictuelle ) dans le judaïsme ( longtemps cette idée ne sera pas réellement admise )..
Les grecs ont eu le même problème ...
La civilisation crétoise est la seule grande civilisation européenne qui de soit développée en continuité avec la préhistoire européenne ...
Dans cette culture les grottes étaient des lieux sacrés et des lieux de dévotions ( dépôts de figurines féminines principalement ) ...
Les grecs feront du monde souterrain les enfers ( L'Hadès des grecs qui ressemble comme 2 gouttes d'eau au shéol biblique ) ...
Les grecs ont donc vaincu la déesse mère : cf. Thésée et le Minotaure ...
Mais la déesse était maligne !! Déméter déesse entre autre de la fertilité vivait sous la terre ... et elle mettait une pagaille d'enfer dans les cités grecques pendant les fêtes dionysiaques où les femmes avaient la part belle ( le monde et la campagne devenaient leur royaume ! )
Pour percevoir le phénomène de la longue durée dans l'histoire des religions un exemple perso ... :
En Champagne sur un terroir très structuré ... mon grand-père nous a fait découvrir la pierre au fées ( assez connue des habitants du coin et perdue dans la foret ) ... une pierre phallique pas très haute .. elle exhaussait les voeux et il était aussi recommandé de la visiter en amoureux ... ( hum !! ) ...
Pour voir ses souhaits s'accomplir ... il était recommandé de la frapper avec une baguette de noisetier bien droite et décorée d'une frise spiralée et ( ou ) de verser dessus de l'eau de source ...
Ce lieu était perdu dans les bois .. un lieu-dit nommé panvan ... en celte : frontière ... !
Cette anecdote date des années 80 ...
Que dire encore de ces paysans belges qui au début du 19e siècle allaient faire l'amour dans les champs après les labours ...
Enfin on sait souvent que Israël est la terre de la bible ...
Ce que l'on sait moins c'est que c'est aussi un haut lieu de paléoanthropologie et de préhistoire ..
Dans le Néguev il y a un sanctuaire du paléolithique supérieur constitué : d'un foyer .. d'un demi-cercle de pierres orienté vers soleil levant certes .. mais ! : la perspective dominante ( orientation générale ) passe directement entre deux collines qui font penser sans aucun doute possible à une poitrine féminine ...
Visiblement les femmes du paléolithique n'étaient peut-être pas des femmes au foyer !! ( hum !!)
Conclusion : Il est grand temps que les préhistoriens .. les archéologues ... les ethnologues ... les mythologues et folkloristes .. les protohistoriens et j'insiste : les historiens des religions et de l'histoire ancienne collaborent étroitement ... les matériaux désormais en possession des chercheurs le permettent clairement ( et même : " le réclament " ) ...
C'est dans cette mise en commun des compétences que surgira un peu de lumière ....
...............................................................................................................
La question de la parenté de l'art pariétal et des expressions religieuses du paléolithique européen et de celles du néolithique anatolien ne peut sérieusement être remisent en cause ...
Il est certainement difficile de dégager du sens précis mais des données manifestement partagées sont déjà très troublantes .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          324
boubou35730
  11 août 2015
Très très bon ouvrage très documenté!!!
Commenter  J’apprécie          00
lopezeandres
  11 août 2018
Fantastique
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
issablagaissablaga   19 novembre 2013
La meilleure explication, c'est que l'on croyait que les grottes étaient des passages qui conduisaient à l'étage inférieur du cosmos chamanique.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Jean Clottes (3) Voir plusAjouter une vidéo

Jean Clottes et David Lewis Williams : Les Chamanes de la préhistoire
Depuis le site préhistorique de Laugerie-Basse (Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil, en Dordogne), Olivier BARROT présente le livre "Les chamanes de la préhistoire" de Jean CLOTTES et David LEWIS WILLIAMS, édité par LA MAISON DES ROCHES. Images de peintures rupestres.
Dans la catégorie : Pratiques religieusesVoir plus
>Sciences sociales : généralités>Culture et normes de comportement>Pratiques religieuses (29)
autres livres classés : Art pariétalVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1440 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre